VOTE | 493 fans |

#101 : Le Livre des Ombres

Tout commence par un temps d'orage quand Phoebe, qui vient juste de revenir de New York pour vivre avec ses sœurs, trouve dans le grenier un livre sacré : Le Livre des Ombres. Elle lit l’incantation présente sur la première page et les trois sœurs découvrent avec stupeur l'acquisition de pouvoirs magiques. Prue détient le pouvoir de télékinésie (elle peut faire bouger des objets par la pensée), Piper fige le temps et Phoebe a des prémonitions. Les trois sœurs découvrent qu'elles sont devenues des sorcières et que leur destin est de sauver des innocents et de lutter contre les forces du mal. Leur aventure commence avec Jérémy, le petit ami de Piper, qui semble être un démon.

> En plus : les photos promotionnelles

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
Something Wicca This Way Comes

Titre VF
Le Livre des Ombres

Première diffusion
07.10.1998

Première diffusion en France
27.02.0199

Trailer 1x01
Trailer 1x01 "New series"

  

Trailer 2
Trailer 2

  

Meurtre d'une sorcière (VF)
Meurtre d'une sorcière (VF)

  

"Le pouvoir des trois vous délivrera" Piper (VF)

  

"Les trucs occultes, ça te branche ?" Andy (VF)

  

"Phoebe vit à New-York" Prue (VF)

  

Arrivée de Phoebe (VF)
Arrivée de Phoebe (VF)

  

"... Son enfance pour pouvoir nous élever... Toutes les deux." Phoebe&Piper (VF)

  

"Oh oui, il a plus de 500 ans et il vit à Salem." Darryl (VF)

  

"Attic. C'est le grenier." Phoebe (VF)

  

"celui qui dit ça est toujours la première victime !" Piper (VF)

  

"Déplacer les objets par la pensée, voir l'avenir et arrêter le temps." Phoebe (VF)
"Déplacer les objets par la pensée, voir l'avenir et arrêter le temps." Phoebe (VF)

  

"Pov mec !" Prue (VF)
"Pov mec !" Prue (VF)

  

Piper fige le temps (VF)
Piper fige le temps (VF)

  

Prue utilise la télékinésie pour étrangler Roger (VF)
Prue utilise la télékinésie pour étrangler Roger (VF)

  

"Oh, Jeremy ! Tu m'as fait une de ces peurs !" Piper (VF)

  

Phoebe a sa première prémonition (VF)
Phoebe a sa première prémonition (VF)

  

Retrouvailles Prue et Andy (VF)
Retrouvailles Prue et Andy (VF)

  

"Oh mon dieu ! Donc, je peux déplacer les objets par la pensée!" Prue (VF)

  

"...une sorcière peut être bonne ou mauvaise..." Phoebe (VF)

  

"J'appelle ça la chance et le destin, d'autres parlent de miracles. " Jeremy (VF)

  

"Papa, papa, papa, papa, papa !" Phoebe (VF)

  

"Pas des femmes, des sorcières..." Jeremy (VF)

  

"Sorcier ?" Phoebe (VF)

  

Jeremy se réveille (VF)
Jeremy se réveille (VF)

  

"Et tu vas leur dire qu'on est sorcières..." Piper (VF)

  

"Ton amour se fanera et disparaîtra de ma vie et de mon cœur..." Piper (VF)

  

"Le pouvoir des Trois nous libèrera." Prue&Piper&Phoebe (VF)

  

Fin de l'épisode (VF)
Fin de l'épisode (VF)

  

trailer fan vf
trailer fan vf

  

trailer vf avec lori rom
trailer vf avec lori rom

  

Plus de détails

Une nuit de pleine lune à San Francisco, une jeune femme se prépare pour un étrange rituel. Alors qu'elle murmure d'anciennes incantations magiques, un homme vêtu d'une cape pénètre dans sa maison et la blesse mortellement. Il n'y a aucun témoin mis à part le chat de la jeune sorcière. Les trois sœurs Halliwell, (Prue, Piper et Phoebe) sont réunies dans la grande maison Victorienne de leur enfance après la mort de leur grand-mère Penny Halliwell.

Prue et Phoebe ont des relations assez tendues depuis que cette dernière, ayant perdu son emploi, est revenue à New York après quelques années d’absence pour vivre avec ses deux sœurs. Prue, l'aînée, travaille dans le milieu artistique, Piper, dans un restaurant de San Francisco (le "Quake") et Phoebe, la cadette, effectue des petits boulots en attendant de trouver un métier qui lui convient. Depuis qu’elle est arrivée d'étranges phénomènes se produisent: plusieurs jeunes femmes sont assassinées, un orage s'abat sur la ville et le curseur de la planche magique laissée par leur défunte mère indique comme par enchantement le mot "ATTIC" autrement dit le grenier. Décidée à lever le voile sur ces phénomènes, Phoebe s'y rend malgré la coupure de courant et elle constate plusieurs phénomènes inquiétants : la porte s’est ouverte toute seule, un coffre brille et lorsqu’elle lit la première page d’un livre poussiéreux, le lustre du salon s’illumine et une photo « change ».Elle découvre alors le nom du vieux grimoire: le Livre des Ombres selon lequel, les trois sœurs Halliwell seraient les sorcières les plus puissantes au monde.

Le sortilège libère des pouvoirs jusque là inconnus. Les trois sœurs pensent d'abord que c'est une plaisanterie, mais elles doivent se rendre à l'évidence quand le lendemain Roger, le patron de Prue l’exclut d’un projet. La colère de la jeune femme fait fuir le stylo de Roger et serre la cravate de ce dernier comme pour l’étrangler. Piper, elle, doit réaliser une recette afin d’être engagée. Elle fige le temps afin d’ajouter la touche finale de son plat. De son côté, Phoebe qui se ballade en vélo, voit un camion renverser des jeunes : alors que la scène se reproduit devant elle, la jeune femme se blesse pour éviter l’accident. Les trois sœurs deviennent alors de bonnes sorcières qui doivent lutter contre le mal. Elles forment maintenant un trio jamais vu depuis des décennies et possèdent le pouvoir des Trois. Prue a le pouvoir de faire bouger les objets, Piper peut suspendre le temps, et Phoebe a le don de voyance. Les sœurs Halliwell doivent être ensemble pour combattre les forces du mal qui se trouvent dans le monde car c'est à cela que sert leurs pouvoirs. Mais, garder leur secret peut être tout un défi, surtout lorsque l'inspecteur Daryl Morris et Andy Trudeau, l'ex petit ami de Prue, travaillent sur le dossier d'un tueur en série qui s'en prend aux sorcières locales.

A l’hôpital, Prue rencontre Andy, un ami d’enfance devenu policier. Autour d’un café, il lui annonce qu’il enquête sur les meurtres de femmes (en fait des sorcières) qui surviennent depuis trois semaines avec l'inspecteur Daryl Morris. Prue reste sceptique aux insinuations de Phoebe mais ne doute plus après avoir rempli son verre de lait et renversé un rayon de la pharmacie grâce à la pensée.

Prue trouve dans la maison le chat de la sorcière tuée récemment et décide de le garder. Pendant ce temps, Jeremy, le petit ami de Piper l'emmène dans un entrepôt et essaie de la tuer dans un ascenseur. En effet, c'est un sorcier maléfique (un warlock) qui vole les pouvoirs des bonnes sorcières en les tuant. Piper arrive à le figer et s'enfuit. Elle rentre chez elle retrouver ses soeurs et, toutes les trois lancent un sort contre le démon. Mais Phoebe a une prémonition et voit que la formule n'a pas fonctionné. Jeremy arrive et les rejoint dans le grenier. Les trois sœurs décident de faire leur première incantation pour l'éliminer. Celui-ci explose mais avant que le Pouvoir des Trois ne le détruise, il décrit aux sœurs la vie difficile qu’elles auront désormais. Elles prennent alors conscience de leur statut de sorcière et décident d'utiliser leurs pouvoirs pour le bien.

Andy vient prendre des nouvelles de Prue, il l’invite à dîner mais la jeune femme hésite, ne sachant pas si elle parviendra à cacher son secret. Elle en profite pour recommander à ses sœurs d’être prudentes, surtout à ce sujet. Alors que le jeune policier va entrer dans sa voiture, il aperçoit la chatte adoptée par les Halliwell ; il l’a déjà vue lors de son enquête sur les meurtres de sorcières. L'aventure commence pour les Halliwell...

[Appartement de Serena Friedrick, une sorcière. Elle pose sur le sol un bol de nourriture pour son chat Kit.]

Serena : Allez viens ma belle. Régale toi. (Elle marche vers un autel et allume des bougies à l'aide de son doigt. Quelqu'un l'observe de l'extérieur. Elle commence à réciter une incantation au moment où quelqu'un s'approche d'elle. Elle se retourne.) Qu'est-ce que tu fais ici ?
(L'homme plante un couteau dans le ventre de la jeune femme.)

[Manoir Halliwell. Piper court vert la porte d'entrée et entre.]

Piper : Prue ?
Prue : Chuis là, j'me bagarre avec le lustre.
Piper : Désolée d'être en retard.
Prue : Ah, Piper, j'aurais voulu arriver avant l'électricien mais j'ai pas pu quitter le musée avant 6 heures et en plus j'ai pas eu le temps de me changer.
Piper : Je suis restée plus longtemps que je ne le croyais à China Town. Jeremy a appelé ?
Prue : Non, mais il t'a fait livré des roses et un paquet. Au fait, qu'est-ce que tu faisais à Chine Town, je croyais que ton rendez-vous était à l'opposé ?
Piper : C'est vrai, mais après je suis allée au marché de Yongli pour acheter les ingrédients de la recette que je compte proposer demain.
Prue : Ca veut dire que tu n'as pas trouvé de restaurant qui veuille de toi ?
Piper : Non, mais grâce à ça, demain j'aurais du travail.
(Elle sort une bouteille de porto de la boîte que Jeremy lui a fait livrer.)
Prue : Jeremy t'a envoyé du porto ?
Piper : C'est le secret pour que ma recette soit sublime.
Prue : Sympa ton copain.
Piper : Oh, mon dieu, ce n'est pas possible, c'est notre vieille planche magique ?
Prue : oui, je l'ai trouvé dans la cave en allant vérifier le disjoncteur.
Piper : (Lisant l'inscription au dos) « A mes trois magnifiques filles, puissent cette planche vous éclairer pour trouver les ombres, le pouvoir des trois vous délivrera. Votre Maman. » On a jamais su ce que ça voulait dire exactement.
Prue : On devrait l'envoyer à Phoebe. Sa vie est tellement terne qu'elle aurait bien besoin d'un peu de lumière !
Piper : Pourquoi tu es aussi dure avec elle ?
Prue : Piper, elle n'a aucune clairvoyance, aucune notion de l'avenir.
Piper : Je crois qu'elle a vraiment envie de se ranger.
Prue : oui et ben tant qu'elle ne revient pas ici, c'est une bonne nouvelle.
(Elle part, laissant Piper faisant la grimace et qui part à son tour. La flèche de la planche magique commence à bouger.)

Générique

[Appartement de la sorcière, la police est là.]

Darryl : T'es venu à pied ou quoi ?
Andy : J'ai fait aussi vite que j'ai pu... Encore une femme de 25/30 ans assassinée ?
Darryl : Je t'ai laissé le message ça fait une heure, où étais-tu ?
Andy : A Oakland. J'étais sur une piste.
Darryl : Quelle piste ?
Andy : Une piste qui n'allait nulle part.
Darryl : Tu ne réponds pas à ma question...
Andy : Pasque tu vas râler, c'était une boutique spécialisée dans les trucs occultes.
Darryl : Quoi ? Tu m'détestes et tu veux me voir souffrir c'est ça ?
Andy : Je veux résoudre ces meurtres. Quelqu'un s'en prend aux sorcières.
Darryl : Ah... aux femmes !
Andy : Cette femme là-haut, je parie qu'on l'a tué à l'aide d'un athamé ?
Darryl : Faux, avec un couteau à double tranchant.
Andy : Oui, c'est un athamé. Lors de leurs cérémonies les sorciers s'en servent pour concentrer l'énergie.
Darryl : Cette femme n'a rien concentré. On l'a poignardé. Un point c'est tout.
Andy : On l'a trouvé près d'un autel.
Darryl : Ouais.
Andy : Je parie qu'il y avait des runes sur cet autel.
Darryl : Rends-moi service, ne suis plus jamais de pistes sans être venu m'en parler.
Andy : Les trucs occultes, ça te branche ?
(Il rit)
Darryl : Vas travailler, d'accord !
Jeremy : Inspecteur Trudeau ! (Andy le regarde) Jeremy Burns, du San Francisco Chronicles. Des commentaires ?
Andy : On a poignardé une femme, à part ça, rien.
(Il commence à partir.)
Jeremy : C'est la troisième en trois semaines !
(Andy part.)

[Manoir Halliwell. Prue vérifie les fusibles.]

Prue : J'comprends pas... J'comprends pas, j'ai tout vérifié, y a aucune raison pour que ce lustre ne s'éclaire pas !
Piper : Heu... Tu te souviens de ce que tu m'as dit au sujet de cette chambre disponible ? J'y ai réfléchi et je crois que ça serait bien...
Prue : Oui, on devrait louer pour pas très cher en échange de petits travaux dans la maison.
Piper : Phoebe est une bonne bricole.
Prue : Phoebe vit à New-York.
Piper : Non, New York c'est fini.
Prue : Quoi ?!
Piper : Elle a quitté New-York , elle revient vivre avec nous.
Prue : Oh... J'espère que tu plaisantes !
Piper : Mais explique-moi comment j'aurais pu refuser ? Cette maison est aussi la sienne, on en a hérité toutes les trois.
Prue : Y a des mois d'ça et depuis qu'on est ici, elle n'a plus donné de nouvelles !
Piper : Parce que tu ne lui as jamais téléphoné.
Prue : Ah non, évidemment ! Tu as peut-être oublié pourquoi je suis fâchée avec elle ?
Piper : Bien sûr que non, mais elle ne savait pas où aller, elle se retrouve sans travail et avec des dettes.
Prue : Ah oui, c'est nouveau ça ? Au fait, tu le sais depuis combien de temps ?
Piper : Oh depuis quelques jours. Peut-être une semaine... ou deux.
Prue : Je te remercie de me l'avoir dit. Et quand doit-elle arriver ?
(La porte s'ouvre et Phoebe rentre)
Phoebe : C'est moi ! (elle brandit une clef) J'ai trouvé la cachette !
Piper : Oh... c'est bon te revoir Phoebe !
Phoebe : Merci Piper ! (Piper et Phoebe s'enlacent.)
Piper : On est vraiment emballées ! N'est-ce pas ?
Prue : C'est le mot que je cherchais.
(Une voiture klaxonne.)
Phoebe : Oops, j'ai oublié le taxi !
Piper : Je m'en occupe. (Elle attrape le sac de Prue.)
Prue : Piper, tu as pris mon sac.
Phoebe : Je te rembourserai.
Prue : C'est tout ce que tu as comme bagages ?
Phoebe : C'est tout ce que j'ai... Ca et un vélo. Ecoute je sais que tu ne veux pas de moi ici.
Prue : Il n'est pas question qu'on vende la maison.
Phoebe : Tu crois que je suis revenue pour ça ?
Prue : En tout cas si Piper et moi on a quitté notre appartement et emménagé ici, c'est parce que cette maison appartient à notre famille depuis des générations.
Phoebe : Te fatigues pas avec les cours d'histoire, j'ai grandi ici moi aussi. Et maintenant, si on parlait des choses qui t'embêtent vraiment ?
Prue : Je suis extrêmement fâchée contre toi.
Phoebe : Alors tu préfères que nos retrouvailles soient tendues et qu'on meuble les silences avec des âneries d'une platitude à pleurer.
Prue : Non mais, je vois de quoi on pourrait parler.
Phoebe : Je n'ai jamais dragué Roger.
Prue : Ben voyons...
Phoebe : Je sais très bien que tu crois le contraire, parce que le M. Muscle que tu avais pour fiancé et qui adorait l'alcool t'en as convaincue mais...
(Piper revient.)
Piper : Dites, je viens d'avoir une idée géniale. Je vais vous faire un fabuleux dîner de retrouvailles !
Prue : J'ai pas faim. (Elle s'en va.)
Phoebe : J'ai mangé dans l'bus. (Elle s'en va à son tour.)
Piper : Bon, on débouchera le champagne un autre jour.

[Chambre de Phoebe. Elle est devant un miroir. La télévision est allumée mais elle ne la regarde pas vraiment. Piper frappe à la porte.]

Piper : Je peux entrer ?
Phoebe : Ouais, bien sûr. (Piper porte un plateau avec de quoi manger.) Oh t'es géniale ! je meurs de faim !
Piper : Je m'en suis doutée. (Elle voit Jeremy à la TV.) Oh, c'est Jeremy, mon petit copain. Que s'est-il passé,
Phoebe : Une femme s'est faite refroidir.
Piper : S'est fait refroidir ! Phoebe, tu es restée trop longtemps à New-York !
Phoebe : Non, pas encore assez. Pourquoi tu n'as pas dit à Prue que je débarquais ?
Piper : Pour qu'elle fasse changer les serrures ? T'es malade ! Et puis, j'avais espéré que tu lui dirais toi-même...
Phoebe : J'en ai pas eu le courage. 'ai toujours du mal à parler avec elle, elle se comporte comme si s'était ma mère.
Piper : Ce n'est pas sa faute, elle a pratiquement dû sacrifier...
Phoebe & Piper : ... Son enfance pour pouvoir nous élever... Toutes les deux.
Phoebe : Oui, oui, oui.
Piper : Elle avait un grand sens des responsabilités, on a eu la vie facile, on avait rien à faire à part exister !
Phoebe : oui, mais je n'ai pas besoin d'une mère, ce que je veux, moi, c'est une sœur. (Prue frappe à la porte, une couverture dans les bras.) Hey.
Prue : Cette chambre a toujours été la plus froide de la maison.
Phoebe : Merci
(Prue part.)

[L'appartement de la sorcière. Andy et Darryl sont là avec d'autres gens. Andy regarde un tatouage, une rune, sur le coup de la victime, un cercle avec trois arcs qui s'entrelacent.]

Andy : Elle a le même tatouage que les 2 autres victimes.
Darryl : Donc le meurtrier ne supporte pas les tatouées.
Andy : Non le meurtrier ne supporte pas les sorcières.
Darryl : Oh oui, il a plus de 500 ans et il vit à Salem. Qu'est-ce que tu vois autour de toi ? Des pentagrammes, un autel, des offrandes, tout l'attirail pour une fête de fêlés !
Andy : Ca s'appelle un Sabbat. Ca n'a rien d'une fête de fêlés. Elle faisait cette cérémonie toute seule, elle pratiquait sans l'aide de personne. J'peux te poser une question, Morris ? Tu crois aux ovnis ?
Darryl : Pas une seconde.
Andy : Moi non plus, mais tu peux concevoir que des gens puissent croire aux ovnis.
Darryl : Oui, mais ces gens sont cinglés.
Andy : Alors pourquoi tu ne peux pas concevoir que des femmes se prennent pour des sorcières ?
Darryl : Ecoute, tout ce que je sais, c'est que si tu n'arrêtes pas de parler de sorcières, je vais t'interroger toi. (Kit saute sur la table et se roule. Andy le caresse.) Attention, ne t'approche pas trop de cette chatte, elle se fait les griffes sur tout ce qui bouge. A tout de suite.
(Il part. Andy regarde le collier de Kit, c'est le même symbole que le tatouage de la sorcière.)

[Manoir Halliwell. Piper et Phoebe sont assises à une table et joue avec la planche magique.]

Phoebe : Je suis contente qu'entre Jeremy et toi, ça aille bien. Vous vous êtes rencontrés comment ?
Piper : On s'est rencontrés à la cafétéria de l'hôpital, le jour où grand-mère y est entrée. Il était là pour écrire un article et moi je pleurais sur mon beignet. Il m'a tendu gentiment sa serviette.
Phoebe : Ouh... Romantique...
Piper : Ce n'était pas une serviette quelconque, il avait écrit son numéro de téléphone dessus ! (Phoebe rit.) Arrête de pousser la flèche !
Phoebe : C'est à peine si je la touche...
Piper : Tu as toujours eu tendance à pousser la flèche. Je refais du pop-corn ?
(Elle se lève et va vers la cuisine.)
Phoebe : Dis donc, c'était quoi ta question ?
Piper : (De la cuisine) J'ai demandé si Prue allait enfin trouver quelqu'un pour faire crac-crac !
Phoebe : Ah oui, c'est vrai. S'il te plaît dit oui ! (La flèche se déplace sur la lettre A.) Piper ! (Elle va ensuite sur la lettre T.) Piper, viens voir ça !
Piper : Quoi ?
(Prue arrive.)
Prue : Qu'est-ce que vous avez fait ?
Piper : Moi je n'ai rien fait.
Phoebe : Non mais c'est fou, la flèche vient de bouger toute seule ! (Prue et Piper la regardent.) Je vous assure qu'elle s'est mise sur la A et le T.
Piper : Mais tu as poussé la flèche...
Phoebe : Je l'ai à peine touché, tenez regardez. (Elle met ses doigts sur la flèche. Rien ne se passe. Prue et Piper se retournent et commencent à partir. La flèche descend et revient sur le T.) Ah ! Ca y est ça recommence !
(Prue et Piper se retournent.)
Prue : Elle est toujours sur la lettre T.
Phoebe : Je te jure qu'elle a bougé. (Prue part de la pièce, la flèche bouge encore, Piper la voit aussi.) Là regardez. (Elle se lève.) Tu l'as vu là ?
Piper : Je crois que oui.
Phoebe : Je l'ai à peine touché, je te l'ai dit.
(La flèche bouge encore.)
Piper : Prue ! Tu veux revenir une seconde ?
(Prue revient.)
Prue : Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?
(Phoebe écrit les lettre sur une enveloppe.)
Phoebe : Elle doit vouloir nous dire quelque chose. (Elle leur montre l'enveloppe.) Attic. C'est le grenier.
(Un coup de tonnerre retentit, les plombs sautent.)

[Hall. Piper marche vers la porte. Prue la suit.]

Prue : Tu crois pas que tu dramatises un peu trop ? On est parfaitement en sécurité ici !
Piper : Arrête dans les films d'horreur, celui qui dit ça est toujours la première victime !
Prue : Il tombe des cordes, y a un assassin en liberté et Jeremy n'est même pas chez lui...
Piper : Mais... J'attendrai dans le taxi jusqu'à ce qu'il revienne.
Prue : Tu vas y laisser tes économies !
Piper : Prue j'ai vu cette flèche bouger !
Prue : Attends, ce que tu as vu, ce sont les doigts de Phoebe poussant la flèche, y a rien dans le grenier, je crois qu'elle veut nous faire marcher.
Piper : Mais qu'est-ce que tu en sais ? On est jamais allée vérifier parce qu'on a jamais réussi à ouvrir la porte ! (Elle décroche le téléphone.) En plus le téléphone est coupé...
Prue : Bah, c'est pas étonnant, y a une panne de courant. Allez descend à la cave avec moi.
Piper : Quoi ?
Prue : J'ai besoin que tu me tiennes la lampe le temps que je vérifie les plombs !
(Phoebe arrive une lampe torche à la main.)
Piper : Phoebe, tu peux descendra à la cave avec Prue ?
Phoebe : Non, je vais dans le grenier.
Prue : Non, on en a déjà discuté.
Phoebe : Je n'ai pas envie qu'on fasse venir quelqu'un pour voir dans le grenier et je n'ai même pas envie d'attendre demain, donc j'y monte tout de suite.
(Phoebe monte les marches. Prue part dans une autre pièce.)
Piper : Non, attends !

[Devant la porte du grenier. Phoebe essaye de l'ouvrir en vain. Elle y renonce et au moment où elle fait demi-tour, la porte s'ouvre toute seule. Elle entre dans le grenier. Une lumière illumine une malle, Phoebe l'ouvre et en sort un gros grimoire, orné de la triquetra sur sa couverture. Elle souffle sur la couverture pour en dégager la poussière accumulée, s'assoit sur la malle et ouvre à la première page.]

Phoebe : « Le Livre des Ombres ». (Elle tourne la page et commence à lire.) « Oyez maintenant les paroles des sorcières, les secrets sont cachés dans la nuit, les Dieux anciens sont invoqués ici, afin que soit révélé l'art de la magie. En cette nuit et en cette heure, j'invoque le pouvoir supérieur, transmettez vos pouvoirs aux sœurs qui sont trois. Nous voulons le pouvoir, donnez-nous... le pouvoir. »
(En bas, le lustre du Hall commence à bouger et une lumière intense envahie la pièce. En même temps, sur une photo des trois sœurs où elles se tiennent à distance, les rapprochent.)
(Prue et Piper entre dans le grenier.)
Prue : Qu'est-ce que tu fais ?
Phoebe : Heu... Je lis une incantation qui est dans le Livre des Ombres que j'ai trouvé dans cette malle.
Prue : Donne moi ça.
(Elle prend le livre.)
Piper : Comment tu as pu entrer ?
Phoebe : La porte s'est ouverte.
Piper : Une petite minute, une... une incantation ? Quel genre d'incantation ?
Phoebe : Heu, j'ai lu qu'il fallait vérifier que soient réunis trois éléments essentiels en magie, la disponibilité, l'heure et les phases de la lune et que si jamais on voulait le faire, un soir de pleine lune, à minuit c'était le moment le plus approprié.
Piper : Mais si on voulait faire quoi ?
Phoebe : Recevoir nos pouvoirs !
Piper : Quels pouvoirs ? Attends... NOS pouvoirs ? Tu m'as mêlée à tout ça !
Prue : Non, elle a simplement dit (Lisant dans le livre.) « Transmettez vos pouvoirs aux sœurs qui sont trois. » C'est un livre de sorcellerie !
Piper : Fais moi voir !

[Extérieur. Un homme observe le Manoir.]

[Intérieur du Manoir. Elles descendent les escaliers.]

Prue : La planche magique, le livre de sorcellerie... Tous ces trucs de fou ont commencé quand t'es arrivée !
Phoebe : Ce n'est pas moi qui ait trouvé la planche magique.
Prue : Et ce n'est pas moi qui ait fait bouger la flèche..
Piper : Ce n'est pas grave parce qu'il ne s'est rien passé. N'est-ce pas Phoebe ? Quand tu as récité l'incantation ?
Phoebe : Non, j'ai eu la tête qui a tourné, j'ai vomi de la purée de poix cassés, mais à part ça et le reste...
Piper : Non, bien sûr, tout est pareil...
Phoebe : C'est vrai.
Prue : La maison a besoin de travaux.
Piper : Il n'y a pas de différences, tout est à sa place, rien n'a changé, et tant mieux.
(Vue sur la photo des sœurs.)

[Extérieur. L'homme qui regardait le Manoir s'en va.]

[Manoir Halliwell. Perron. Le matin. Phoebe est assise sur les marches et boit une tasse de café. Piper arrive.]

Piper : Tu t'es levé de bonne heure.
Phoebe : Je n'ai pas encore dormi...
Piper : Je sais, t'as mis ton chapeau pointu noir et tu as passé toute la nuit à califourchon sur ton balai à espionner les voisins !
(Elle s'assoit à côté de Phoebe.)
Phoebe : (Elle rit.) Le seul balai que j'ai eu était dans un placard et je ne m'en suis jamais servi !
Piper : Qu'est-ce que tu as fait ?
Phoebe : J'ai lu. Et Prue, où est-elle ?
Piper : Elle est partie de bonne heure. Tu as lu... à haute voix ?
Phoebe : Non, mais si j'en crois le Livre des Ombres, une de nos ancêtres était... une sorcière, dénommée Mélinda Warren.
Piper : Et on a un cousin qui est alcoolique, une tante qui est folle et un père qui est invisible !
(Elle se lève.)
Phoebe : Piper, elle a développé ses pouvoirs. Trois pouvoirs : Déplacer les objets par la pensée, voir l'avenir et arrêter le temps. Avant que Mélinda ne meurt sur le bûcher, elle a souhaité que toutes les générations de sorcières qui lui succèderaient, deviennent de plus en plus fortes avec comme point culminant l'arrivée de trois sœurs. Ce serait les sorcières les plus puissantes que le monde ait pu connaître. Ce sont des sorcières bienfaisantes et, je crois qu'on est ces trois sœurs. (Elles marchent vers la voiture de Piper.)
Piper : Je sais que ce qui s'est passé hier soir était bizarre, et inexplicable, mais... On est pas des sorcières, et on a pas de pouvoirs particuliers. Grand-mère n'était pas une sorcière, et autant que je sache, maman non plus. (Elle embrasse Phoebe sur la joue.) Alors oublie tout ça... (Elle monte dans sa voiture.)
Phoebe : On doit protéger les innocents. Nous n'aurons qu'à user de nos charmes ! (Piper démarre et part.)

[Musée d'Histoire Naturelle.]

Roger : Il y a eu un changement.
Prue : Un changement concernant l'exposition Boals ?
Roger : Les dons privés et l'argent qu'on à contribué à faire rentrer ont été placés et ont remportés d'importants intérêts. Les œuvres d'arts de Milce feront parti de notre collection permanente dorénavant.
Prue : Voilà une excellente nouvelle !
Roger : C'est pourquoi le comité veut quelqu'un de plus... qualifié pour s'occuper de la collection maintenant. Pourquoi cet air étonné ?
Prue : Je ne suis pas étonnée, je suis furieuse ! J'ai beaucoup travaillé sur ce projet depuis le tout début, et puis, c'est tout de même moi qui ait organisé tout l'exposition ! (Silence.) La personne la plus qualifiée, ce n'serait pas toi par hasard ?
Roger : C'était difficile de dire non au comité directeur tout entier ! Et puis dans le fond, c'est une excellente chose puisque ce qui est bon pour moi, et en fin de compte bon pour vous... Mlle Halliwell.
Prue : Très intéressant. Tu me vouvoies et tu m'appelles plus par mon prénom, pourquoi ? C'est parce qu'on couche plus ensemble ou alors parce que je t'ai rendu ta bague de fiançailles... Roger ?
Roger : Je n'avais pas conscience que les deux choses s'excluaient. Quoi que j'ai apprécié l'une plus que l'autre.
Prue : Pov mec ! (Elle se tourne pour partir.)
Roger : Eh, mais non, attends ! (Elle s'arrête.) Je crois qu'on devrait trouver un terrain d'entente avant que ça se termine par un procès. (Elle part. Le stylo de Roger fuit dans sa poche, provoquant une énorme tache bleue sur sa chemise blanche. Il le retire, le reagrde, de l'encre en sort et éclabousse son visage.)

[Quake. Piper est en cuisine et prépare un repas. Au moment où elle s'apprête à verser le porto dans la sauce, le chef Moore entre.]

Chef Moore : Vous devez avoir fini ! (Il frappe dans ses mains.) Stop. Voyons voir... (Lisant la carte.) « Rôti de porc avec gratin de fenouils à la florentine et des pennés nappés de sauce au porto rouge.
Piper : Chef Moore.
Chef Moore : Quoi ?
Piper : Le... le porto...
Chef Moore : Hum, sans cet ingrédient, la sauce n'est pas délicate et manque de recherche, ça en fait une recette qu'on trouve dans les magazines ! Pah...
Piper : Je n'ai pas eu le temps de...
Chef Moore : Ah Ah !
Piper : Mais... mais... (Il prend un morceau et s'apprête à l'avaler. Piper lève les mains et le temps s'arrête. Le chef est figé comme une statue.) Chef Moore ? Chef Moore ? (Elle passe sa main devant ses yeux.) Coucou ! Coucou ? (Elle en profite pour prendre un peu de porto et le déposer sur la fourchette du chef. Le temps reprend son cours et il avale.)
Chef Moore : Mmm... C'est délicieux, c'est magnifique !

[Musée d'Histoire Naturelle. Bureau de Roger. Il est assis dans son fauteuil, face à la fenêtre, et parle au téléphone.]

Roger : C'est moi qui ait eu l'idée de faire appel à des dons privés et de placer l'argent. Par ailleurs, j'avoue que j'ai beaucoup travaillé sur ce projet depuis le début. (Prue entre dans le bureau.) Oui ; on sait tous les deux qui a vraiment organisé cette exposition, n'est-ce pas ? (Il tourne sur sa chaise et voit Prue.) C'est toi ?
Prue : Je démissionne.
Roger : (Au téléphone.) Je vais devoir vous rappeler. (Il raccroche.) Réfléchis bien...
Prue : Ici tout est minable, le salaire, le patron... alors à quoi il faut que je réfléchisse ?
Roger : A ton avenir. Parce que fais moi confiance si tu t'en vas sans préavis, tu peux faire une croix sur tes références.
Prue : Ne me menaces pas Roger.
Roger : (Il rit.) C'est tout moi ! Je devais essayer... Tu es vexée, tu es en colère, tu es blessée dans ton orgueil et je t'assure que je le comprends et je comprends aussi que ça t'empêche de voir que je te rends service !
Prue : Excuse-moi ?
Roger : j'ai été forcé de t'enlever cette exposition, si je l'avais pas fait, le comité directeur aurais mis quelqu'un de l'extérieur à ma place. Tu devrais réfléchir... Je suis là pour toi, contrairement à quelqu'un de l'extérieur. Alors au lieur de ma quitter, remercie moi !
Prue : Oh te fais pas de soucis, je suis certaine que ton intelligence pourra très vite ingurgiter les 75 disquettes et les milliers de pages de recherches que j'ai laissé dans mon bureau !
Roger : Tu vas le regretter...
Prue : Ca, ça m'étonnerait ! Je croyais que rompre avec toi était la meilleure décision que j'avais prise, alors que celle-ci la surpasse ! Au revoir !
(Elle tourne les talons et part.)
Roger : J'espère que t'as pas rempli ton sac de gommes et d'crayons ! (Elle s'arrête et tords un cou invisible avec ses doigts. La cravate de Roger commence alors à étrangler celui-ci. Il court vers son bureau, s'assoit et cherche une paire de ciseaux. Il coupe sa cravate et tombe à la renverse.) Mais qu'est-ce qui s'passe ?...

[Dans une cabine cabine téléphonique. Piper téléphone.]

Piper : Phoebe, décroche le téléphone. Décroche le téléphone... (Elle renonce et sort de la cabine. Elle se heurte à Jeremy.) Oh ! Oh, Jeremy ! Tu m'as fait une de ces peurs !
Jeremy : Oui, c'est ce que je vois, désolé... Ca va aller ?
Piper : Oui, ça y est, s'est passé. Je vais très bien. Qu'est-ce que tu fais ici ?
Jeremy : je voulais être le premier à te féliciter pour ton nouveau travail.
Piper : T'es vraiment incroyable, mais comment tu es au courant ?
Jeremy : Tu as dû faire ta spécialité et tout ceux qui ont eu le bonheur de la goûter n'ont pu que reconnaître ton fabuleux talent.
Piper : Oh, j'ai chaud partout quand tu parles de cuisine, chéri !
Jeremy : Hot-dogs, hamburgers, pizzas... (Ils s'embrassent.)

[Dans la rue. Phoebe est sur son vélo. Soudain, elle a une prémonition. Deux garçons en rollers se font renverser par une voiture. Elle revient à la réalité. Phoebe continue de rouler et aperçoit la voiture et les deux garçons.]

Phoebe : Oh non ! Attention !
(Elle s'interpose entre les garçons et la voiture et chute de son vélo. Le conducteur sort de la voiture.)
Conducteur : Qu'est-ce qu'elle a ? Elle est blessée ?

[Hôpital. Prue marche vers la réception. Andt est debout, dos à elle.]

Prue : Bonjour. Vous pouvez me dire où est ma sœur ? Phoebe Halliwell.
Infirmière : Juste une minute. (A Andy.) Comment vous appelez-vous ?
Andy : (A l'infirmière) Inspecteur Andrew Trudeau de la police criminelle. Le Dr Gordon m'attend.
Infirmière : Je vais voir.
Prue : Andy ?
Andy : Prue ? Ca alors ! Comment vas-tu ?
Prue : Je vais bien, et toi ça va ?
Andy : Oh très bien. J'en reviens pas de te retrouver ici !
Prue : je suis venue chercher Phoebe. Elle vient d'avoir un accident.
Andy : Et elle a été blessée ?
Prue : Non, non, c'est pas grave. Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ?
Andy : Heu... J'enquête sur un meurtre.
(Silence)
Infirmière : (A Prue) Votre sœur aurait fini de passer les radios dans une vingtaines de minutes. (A Andy) Le bureau du Dr Gordon est à gauche, au fond du couloir. Il est avec un patient mais il vous recevra dès qu'il aura fini.
Andy : Merci.
Prue : Merci.
Andy : Bon, ça m'a fait plaisir de te revoir. (Ils se serrent la main.)
Prue : Ouais, moi aussi, ça m'a fait plaisir.
Andy : Heu... Puisque Phoebe n'est pas là et que le Dr Gordon est pris, si je t'offrais un mauvais café pour faire passer le temps ?
Prue : Volontiers.
Andy : Allons-y.
(Ils marchent vers la machine à café.)
Prue : Alors ? T'es inspecteur maintenant ?
Andy : J'avoue que c'est un titre que je n'aime pas trop mais enfin...
Prue : Mmm, Inspecteur, quelle promotion!
Andy : Ben... Ca me convient déjà mieux.
Prue : Ton père doit être fier de toi.
Andy : 3ème génération, il est comblé. Si on parlait de ce que tu fais ?
Prue : Je vis à nouveau dans la maison de grand-mère, et depuis une heure, je cherche du travail.
Andy : Oh.
Prue : Il paraît que t'habites Portland ?
Andy : Plus maintenant... Tu sors toujours avec Roger ?
Prue : Comment peux-tu être au courant ?
Andy : J'connais du monde.
Prue : Tu t'es renseigné sur moi ?
Andy : Je le formulerais autrement.
Prue : Comment le formulerais-tu ?
Andy : La curiosité est un vilain défaut.
Prue : Tu t'es renseigné sur moi.
Andy : c'est sans doute le métier qui veut ça.

[Quake. Prue et Phoebe sont assises au bar.]

Prue : Les élues, les sorcières aux trois pouvoirs. Phoebe, tout ça c'est dingue!
Phoebe : Ne me dis pas que rien d'étrange ne t'es arrivé aujourd'hui ! Tu n'as pas arrêter le temps, ni déplacer les objets ?
Prue : Roger a décidé de me retirer l'exposition. S'il te plaît, écoute-moi, je sais que tu crois voir ce que réserve l'avenir, ce qui est plutôt ironique...
Phoebe : Je sais que tu crois que je n'en ait pas, que ma vision de la vie est nébuleuse en comparaison de ton parfait enfer ! Même si tu ne veux pas me croire, fais moi confiance rin que cette fois.
Prue : Phoebe. Je n'ai et je n'aurai jamais de pouvoirs. Maintenant passe moi le lait s'il te plaît.
(Le pot de lait se déplace vers elle et se vide directement dans son verre.)
Phoebe : Tu disais quoi là ? Que tu n'avais pas de pouvoirs ?
Prue : Oh mon dieu ! Donc, je peux déplacer les objets par la pensée!
Phoebe : Oui, et avec tout ce que t rumines à l'intérieur, je parie que tu peux jouer « l'Arme Fatale » à toi toute seule.
Prue : Oh, j'le crois pas ça.
Phoebe : Donc ça veut dire que Piper sait arrêter le temps. (Prue attrape un verre de tequila et le boit cul sec.) Est-ce que ça va?
Prue : Non, non ça va pas du tout ! Tu m'as transformé en sorcière !
Phoebe : Tu l'étais à ta naissance, tout comme nous. Et il voudrait mieux qu'on apprenne à vivre avec.

[Extérieur du Quake. Phoebe et Prue commence à marcher dans la rue.]

Phoebe : Quand j'ai parcouru le Livre des Ombres, j'ai vu des gravures qui ressemblaient à des tableaux de Bosch. Il y avait des images terrifiantes de trois femmes bataillant contre différentes incarnations du mal.
Prue : Le mal luttant le mal, c'est un comble.
Phoebe : Non, en réalité, une sorcière peut être bonne ou mauvaise, une bonne sorcière adopte pour devise : « lutte contre le mal, répands la lumière » et une mauvaise sorcière ou sorcier n'ont qu'un seul but : tuer les bonnes sorcières pour s'emparer de leurs pouvoirs. L'ennui, c'est qu'ils ont l'air de gens parfaitement normaux, on les trouve n'importe où !
Prue : Mais qu'est-ce que ça a à voir avec nous ?
Phoebe : Et ben en fait dans la première gravure, les sorcières étaient plongées dans le sommeil, mais dans la deuxième, elles se battaient contre une espèce de sorcier. Je crois que tant qu'on ignorait qu'on avait des pouvoirs, on était en sécurité et maintenant... on ne l'est plus.
(Kit, dans la rue, regarde Prue et Phoebe qui s'éloignent.)

[Un taxi. Piper est avec Jeremy. Elle porte une boîte de gâteaux du bonheur.]

Piper : Est-ce que quelque chose de bizarre ou d'inexplicable s'est déjà produit dans ta vie ?
Jeremy : Bien sûr. J'appelle ça la chance et le destin, d'autres parlent de miracles. Pourquoi, qu'est-ce qui s'est passé ?
Piper : Oh, laisse tomber, je ne vais pas te le dire sinon tu vas me prendre pour une dingue ! Ouvre ton gâteau du bonheur.
(Elle lui en tend un.)
Jeremy : Oui, chef. (Il l'ouvre et lit le petit papier.) Vous serez bientôt au sommet.
Piper : C'est ce qui est écrit ?
Jeremy : Bah, oui, oui.
Piper : Fais moi voir.
(Elle lui prend le papier des mains.)
Jeremy : C'est vraiment une prédiction ?
Piper : Du monde... Vous serez bientôt au sommet du monde.
Jeremy : (au chauffeur) Oh, s'il vous plaît tournez à la 7ème.
Chauffeur : Entendu.
Piper : On va chez toi en passant par là ?
Jeremy : On ira après, j'ai quelque chose à te montrer, tout en haut de la vieille bâtisse de Bowing, la vue sur le Bay Bridge est époustouflante.

[Une pharmacie.]

Pharmacien : (à Phoebe) Je vais chercher vos médicaments.
Phoebe : Prenez votre temps.
Prue : Excusez moi, où est-ce que je peux trouver de l'aspirine ?
Pharmacien : Allée 3.
Prue : Merci.
Phoebe : La camomille, c'est efficace contre les maux de tête.
Prue : Contre celui-là, ça m'étonnerait !
(Elles marchent dans une allée.)
Phoebe : C'est drôle, j'ai pas peur du tout de nos pouvoirs, tout le monde reçoit un héritage de sa famille !
Prue : Oui, des bijoux ou de l'argent, ou bien un tempérament fort, voilà ce dont les gens normaux héritent.
Phoebe : Pourquoi être normal quand on peut être différent ?
Prue : Je veux être normale, avoir une vie normale... Bon on est dans l'allée 3 oui ou non ?
Phoebe : Attends, on peut pas changer ce qui s'est passé, ni aller contre notre destinée.
Prue : Est-ce que tu vois de l'aspirine ?
Phoebe : Non, mais je vois de la camomille.
Prue : Ecoute, je viens 'apprendre que je suis une sorcière, et que mes sœurs sont également des sorcières, et qu'on a des pouvoirs qui vont déchaîner la convoitise de gens malfaisants et qu'ils vont apparemment faire de notre vie un enfer, alors excuse-moi Phoebe, mais pour l'instant, j'avoue que je ne suis pas tout à fait branchée médecine douce !
Phoebe : T'as qu'à l'faire partir ton mal de tête. (Prue regarde Phoebe, agacée, et une boîte d'aspirine s'envole pour atterrir dans ses mains.) Tu déplaces les choses quand t'es fâchée !
Prue : Non, c'est ridicule ! T'es sûre que tu serais pas tombée sur la tête par hasard ?
Phoebe : Donc tu ne me crois pas ?
Prue : Non, je n'te crois pas une seconde !
Phoebe : Roger ! (Des tas de boîtes volent vers Prue et tombent sur le sol.) Qu'est-ce qui se passerait si on parlait de papa ?
Prue : Il est mort, Phoebe.
Phoebe : Non, il est parti de New-York, et il est toujours bien vivant !
Prue : Pas pour moi. Il est mort le jour où il a quitté maman.
Phoebe : Mais tu te voiles la face ! Dès qu'on parle de papa, tu exploses comme un volcan ! Tu es folle de rage qu'il soit vivant, folle de rage que j'ai essayé de le retrouver et folle de rage que je sois revenue ! Et si tu en veux la preuve.... Papa, papa, papa, papa, papa ! (Toute l'allée de médicaments tombe.) Ca va mieux ?
Prue : Ouais.
Phoebe : Le Livre des Ombres disait que nos pouvoirs grandiraient.
Prue : Et bah ça promet !
(Elles rient.)

[La vieille bâtisse du Bowing. Jeremy ouvre la porte à Piper.]

Jeremy : Et voilà, on est arrivés.
Piper : Ca m'est égal que la vue soit belle, j'rentre pas là d'dans !
Jeremy : S'il te plaît, entre, il y a une surprise à l'intérieur. (Ils montent dans l'ascenseur. Jeremy appuie sur un bouton et ils commencent à monter.) Tu vas adorer. Tu vas le raconter à Phoebe et à Prue dès que tu les retrouveras.
Piper : J't'ai jamais que Phoebe était revenue !
Jeremy : Woops. (Il sort un athamé.)
Piper : Qu'est-ce que c'est que ça ?
Jeremy : C'est la surprise !
Piper : Jeremy, s'il te plaît, j'ai très peur. Je ne plaisante pas du tout !
Jeremy : Moi non plus ! Ca va faire six mois que j'attends. Depuis que ta grand-mère est entrée à l'hôpital. Je savais depuis pas mal de temps que peu après la mort de la vieille sorcière, vos pouvoirs se manifesteraient et qu'ils se développeraient dès que vous seriez de nouveau toutes les trois. Tout ce qu'il fallait, c'est que Phoebe revienne.
Piper : C'est toi, c'est toi qui a tué toutes ces femmes !
Jeremy : Pas des femmes, des sorcières...
Piper : Pourquoi ?
(Il montre sa main et des flammes sortent de ses doigts.)
Jeremy : Afin de leur voler leurs pouvoirs, et maintenant, je veux les tiens.
(Piper cire et Jeremy s'apprête à la poignarder. Elle met ses mains en l'air et le fige. L'ascenseur s'arrête également.)
Piper : Surtout garde ton calme. Réfléchis. Réfléchis. Tu dois sortir d'ici. Ca va aller. (Elle saute par-dessus la porte. Jeremy se défige et attrape son pied. Elle prend un morceau de bois et le frappe, il s'évanouit laissant Piper partir.)

[Manoir Halliwell. Phoebe écoute les messages sur le répondeur.]

Roger : Oui, c'est moi, c'est Roger, je consens à ce que tu reprennes ton travail. Trêves de plaisanteries, j'aimerais te parler.
(Prue arrive avec Kit.)
Prue : Piper est pas rentrée, à moins qu'elle se soit transformée en chtte !
Phoebe : Par où est-elle entrée ?
Prue : J'en sais rien, on a peut être laissé une fenêtre ouverte. Pas de message de Piper ?
Phoebe : Elle est probablement afec Jeremy, Roger en a laissé un...
Prue : Oui, jai entendu.
(La porte d'entrée s'ouvre, Piper entre.)
Piper : Prue ?
Phoebe : On est là. (Piper ferme la porte à clé.) Piper ?
Prue : Oh mon dieu, qu'est-ce qui t'arrives ?
Piper : Vite, fermez les portes et les fenêtres, on a très peu de temps. Phoebe, dans le Livre des Ombres, il y a un moyen de se débarrasser de...
Phoebe : Sorcier ?

Prue : Oh mon dieu !
[Ascenseur. Jeremy se réveille. Il attrape son athamé et court dehors.]

Jeremy : Je t'aurai quand même.

[Manoir Halliwell.]

Prue : Je vais avertir les flics.
Piper : Et tu vas leur dire qu'on est sorcières et qu'un sorcier aux pouvoirs maléfiques cherchent à nous éliminer ? Même si les flics venaient, ils ne pourraient rien contre Jeremy et on y passerait.
Phoebe : (Des escaliers) J'ai trouvé la réponse, c'est notre seul espoir, venez !

[Grenier. Elles sont assises en cercle sur le sol, autour d'une table, entourées par des bougies.]

Prue : Bien, on a disposé en cercle neuf bougies consacrées par les huiles et les épices.
Piper : Je n'en vois que huit.
Phoebe : Euh non, t'as oublié celle-ci. (Elle montre une bougie d'anniversaire.)
Piper : C'est pour les anniversaires !
Phoebe : Et notre grand-mère s'en servait pour les cérémonies.
Prue : Alors maintenant, il nous faut la poupée.
Piper : Voilà.
(Phoebe allume la bougie et la met dans le chaudron.)
Prue : Tu es prête à jeter un sort à Jeremy ?
Piper : Avant, je vais le rendre plus fort. (Elle prend une rose et la pose sur la poupée.) « Ton amour se fanera et disparaîtra de ma vie et de mon cœur, laisse-moi, Jeremy et disparaît à tout jamais. » (Elle presse la rose dans la poupée et la met dans le chaudron.) Ca y est, j'ai fait ce qu'il fallait.
Prue : Pourvu que ça marche...
(Elles regardent le chaudron et une mini explosion a lieu.)

[Plan sur Jeremy. Il court dans la rue au moment où il est transpercé par des épines de toutes parts.]

[Grenier. Elles nettoient. Phoebe prends le chaudron et a une prémonition de Jeremy.]

Phoebe : Revenez ! Ca n'a pas fonctionné.
Piper : Quoi ?
Phoebe : Ca n'a pas fonctionné !
Prue : Ah oui, et comment tu le sais ?
Phoebe : En touchant le récipient, j'ai eu un flash, j'ai vu Jeremy.
Prue : En touchant le récipient, tu as pu voir Jeremy ?
Phoebe : Oui, il vient ici.
(Elles courent vers la porte et descendent les escaliers, puis Prue ouvre la porte d'entrée.)
Prue : Vous venez ?
(Jeremy est derrière elle. Piper et Phoebe crient.)
Jeremy : Salut les filles. (Prue se met devant Piper et Phoebe, pour les protéger. Elles marchent à reculons. Prue utilise son pouvoir de télékinésie et le projette légèrement contre le mur.)
Prue : Piper, Phoebe, montez vite là-haut. (Elles montent au grenier.)

Jeremy : C'était plutôt réussi, bravo ! Tu as toujours été la plus forte des trois, n'est-ce pas ? (Elle utilise à nouveau son pouvoir et le projette à nouveau légèrement contre le mur. Elle monte à son tour au grenier en courrant.)

[Au grenier, Prue arrive en courant.]

Prue : Phoebe, t'as raison, nos pouvoirs grandissent !
Piper : Il faut mettre le plus de trucs possibles contre la porte !
(Elles mettent une commode et bloque la poignée avec une lance de bois.)
Jeremy : (de l'extérieur de la pièce) Vous ne m'arrêterez pas. Mes pouvoirs sont plus grands que les vôtres !
Prue : Autre chose !
Phoebe : La chaise, vite !
(Elles posent la chaise devant la porte.)
Jeremy : (Il rit.) Vous croyez qu'une chaise peut m'arrêter ? (La chaise est propulsée.) Vous croyez qu'une commode peut m'arrêter ? (La commode s'écrase contre un mur.) Pas très douées pour des sorcières ! Rien, ni personne ne peut m'arrêter. (Il rit à nouveau.)
Piper : Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ? On est piégées !
(La porte explose, Jeremy apparaît. Prue, Piper et Phoebe crient.)
Prue : On va l'affronter ensemble, souvenez-vous de la planche magique !
Piper : De l'inscription qui était au dos ?
Prue, Piper & Phoebe : « Le pouvoir des Trois nous libèrera. » (Un cercle de feu les entoure, Prue prend les mains de ses soeurs.)
Prue : Il faut qu'on soit unies !
Prue, Piper & Phoebe : « Le pouvoir des Trois nous libèrera. » (Elles répètent cette incantation jusqu'à la mort de Jeremy, après le feu, c'est une tornade qui les entourent.)
Jeremy : Je ne suis pas tout seul. On est des millions, dans des endroits que vous ne soupçonnez pas, sous des formes que vous n'imaginez pas. On est l'emblème sur cette terre, vous ne serez jamais en sécurité, et vous ne serez jamais libres. Jamais !
(Jeremy explose et disparaît.)

Prue : Le pouvoir des Trois...

[Manoir Halliwell. Perron. Prue sort et prend le journal.]

Andy : Bonjour. (Il porte un journal et une tasse de café.)
Prue : Bonjour. En voilà une surprise !
Andy : Je m'en veux toujours de t'avoir offert un café aussi mauvais alors je voulais me faire pardonner.
Prue : Ah c'est pour ça que tu m'apportes un bon café ?
Andy : Non, Ca non, c'est le mien ! Je... Je voudrais t'inviter à dîner... A moins que tu n'es peur ?
Prue : ah oui et peur de quoi ?
Andy : Oh disons de passer une bonne soirée, de faire remonter des souvenirs, de rallumer la vieille flamme ?
Prue : Mmm... Ce n'est pas très prudent, non ?
Andy : D'accord. Vendredi soir, 8 heures. (Silence gêné) T'as hésité.
Prue : Non, ça n'est pas ce que tu crois. Il se trouve qu'en ce moment, ma vie est un petit peu compliquée. Je te téléphone ?
(Il lui donne sa carte.)
Andy : D'accord. Au revoir, Prue.
Prue : Au revoir, Andy.
(Il marche vers sa voiture et remarque Kit dans les bras de Phoebe, qui accompagnée de Piper sort de la maison.)
Piper : C'est Andy !
Phoebe : Tu vois, c'était bien une voix d'homme.
Piper : Qu'est-ce qu'il voulait ?
Prue : Il voulait m'inviter à dîner.
Piper : Qu'est-ce que tu lui as dit ?
Prue : Eh bien... J'ai commencé par dire oui et puis ensuite, je me suis demandé si je pouvais sortir. Ets-ce que les sorcières ont le droit de sortir ?
Piper : Je crois qu'elles sortent et qui plus est avec les types les plus craquants!
Prue : Oh mais vous rirez moins quand ça vous arrivera à vous, parce que maintenant, tout sera totalement différent.
Phoebe : L'avantage, c'est que notre vie ne sera pas mortelle.
Prue : Mais elle ne sera plus jamais pareille.
Phoebe : Mais est-ce que c'est mauvais ?
Prue : Non, bien sûr, mais ça peut nous causer des problèmes.
Piper : Oui, c'est vrai, alors qu'est-ce qu'on doit faire ?
Phoebe : Et qu'est-ce qu'on ne doit pas faire ?
Prue : On doit faire très attention, on doit être très sage et on doit se serrer les coudes.
Piper : Et ben, ça va être coton !
(Elles rentrent dans le manoir. Prue regarde la porte et la ferme à l'aide de son pouvoir.)

Fin

[Scene: Serena Fredrick's apartment. She puts down a bowl of food for her cat. (Later known as Kit.)]

Serena Fredrick: Come on, baby. Good girl. (She walks over to her altar and lights the candles with just a touch of her finger. You see someone standing outside her window. She starts saying a spell.) Ancient one of the earth so deep, master of moon and sun. I shield you in my wiccan way, here in my circle round, asking you to protect this space, and offer your sun force down. (Someone walks up behind her. She turns around.) What are you doing here? (The man pulled out a knife and plunged it in her stomach.)

[Scene: Halliwell manor. Piper walks through the front door.]

Piper: Prue?

Prue: In here, working on the chandelier.

Piper: Sorry I'm late.

Prue: What else is new? Piper, I would of been here to meet the electrician myself but you know I can't leave the museum until six. I didn't even have time to change.

Piper: I just didn't realise how long I was in China town. Did Jeremy call?

Prue: No, but he had some roses and a package delivered. What were you doing in China town? I thought that you had an interview in North Beach.

Piper: I did but I went to Young Lee market after my interview to get the ingredients for my audition recipe tomorrow.

Prue: So, that wolfgang-puck knock-off didn't hire you then?

Piper: No, but this just may get me the job.

Prue: Jeremy sent you port?

Piper: The ultimate ingredient for my recipe. Oh my God, I don't believe it. Tell me that's not our old spirit board?

Prue: Yeah, I found it in the basement when I was looking for the circuit tester.

Piper: (Reading the inscription on the back) "To my three beautiful girls. May this give you the light to find the shadows. The power of three will set you free. Love, Mom." We never did figure out what this inscription meant.

Prue: Well, maybe we should send it to Phoebe. That girl is so in the dark, maybe a little light will help.

Piper: You're always so hard on her.

Prue: Piper, the girl has no vision, no sense of the future.

Piper: I really think Phoebe's coming around.

Prue: Well, as long as she doesn't come around here I guess that's good news.

Opening Credits

[Scene: The witch's apartment. Police are there.]


Darryl: Well, it's about time.

Andy: I got here as soon as I heard. Another dead female, right? Mid to late twenties.

Darryl: I've been paging you for over an hour, Trudeau, where have you been?

Andy: Checking out a lead.

Darryl: What lead?

Andy: One that didn't go anywhere.

Darryl: You're avoiding my question.

Andy: Because you don't want to know that I went to an occult shop.

Darryl: You hate me don't you? You wanna see me suffer.

Andy: I wanna solve these murders. Someone's after witches.

Darryl: Women.

Andy: That woman up there, I bet she was killed with an athame.

Darryl: Wrong. Double edged steel knife.

Andy: Right. That's an athame. It's a ceremonial tool. Witch's use them to direct energy.

Darryl: That woman didn't direct jack. She was stabbed. Plain and simple.

Andy: Was she found in an altar?

Darryl: Yes.

Andy: Were there carvings on that altar?

Darryl: Just do me a favour. Don't even follow a lead without checking with me first.

Andy: You wanna go to occult shops?

Darryl: Get to work okay.

Jeremy: Jeremy Burns. San Francisco Chronicle. You care to comment?

Andy: A woman was stabbed. Plain and simple.

Jeremy: Well, that's the third one in three weeks.

(Andy walks off.)

[Scene: Halliwell manor. Prue is fiddling with the circuit tester.]

Prue: I don't get it. I have checked everything, there's no reason why the chandelier should not be working.

Piper: You know how we've been talking about what to do with the spare room? I think you're right, we do need a roommate.

Prue: We can rent the room at a reduce rate in exchange for some help around the house.

Piper: Phoebe's good with a wrench.

Prue: Phoebe lives in New York.

Piper: Not anymore.

Prue: What?

Piper: She left New York. She's moving back in with us.

Prue: You have got to be kidding.

Piper: Well, I could hardly say no. It's her house too. Grams left it to all three of us.

Prue: Yeah, months ago and we haven't seen or spoken to her since.

Piper: Well, you haven't spoken to her.

Prue: No, I haven't. Look, maybe you've forgotten why I'm still mad at her.

Piper: No, of course not but she had nowhere else to go. She lost her job, she's in debt.

Prue: And this is news? How long have you known about this anyway?

Piper: A couple of days, maybe a week-or two.

Prue: Thanks for sharing. When does she arrive?

(The front door opens and Phoebe walks in.)

Phoebe: Surprise! I found the hide-a-key.

Piper: Phoebe, welcome home.

Phoebe: Hello, Piper. (Piper and Phoebe hug.)

Piper:
It's so good to see you. Isn't Prue?

Prue: I'm speechless.

(A car horn beeps.)

Phoebe: Oops. I forgot about the cab.

Piper: I'll get it. (She grabs Prue's purse.)

Prue: Piper, that's my purse.

Phoebe: Thanks. I'll pay you back.

Prue: Is that all that you brought?

Phoebe: That's all that I own and a bike. Look, I know that you don't want me here ...

Prue: We're not selling Grams' house.

Phoebe: Is that why you think I came back?

Prue: Look, the only reason Piper and I gave up our apartment and moved back here because this house has been in our family for generations.

Phoebe: No history lesson needed. I grew up here too. So can we talk about what's really bothering you?

Prue: No, I'm still furious with you.

Phoebe: So, you'd rather have a tense reunion filled with boring chitchat and unimportant small talk?

Prue: No, but otherwise we won't have anything to talk about.

Phoebe: I never touched Roger.

Prue: Whoa.

Phoebe: I know you think otherwise because that's what that Armani-wearing, Chardonnay-slugging, trust-funder told you ...

(Piper comes back in the house.)

Piper: Hey, I have a great idea. Why don't I make a fabulous reunion dinner.

Prue: I'm not hungry.

Phoebe: I ate on the bus.

Piper: Okay, we'll try the group hug later.

[Scene: Phoebe's room. Phoebe's stands in front of the mirror. The news is on the TV but she's not really watching it. Piper knocks on the door.]

Piper: It's me.

Phoebe: Come on in. (Piper is carrying a tray with drinks and food on it.) Thank God. I am starving.

Piper: Figured. (She sees Jeremy on TV.) Hey, that's my boyfriend, Jeremy. What happened?

Phoebe: Some woman got whacked.

Piper: Whacked? Phoebe, you've been in New York way too long.

Phoebe: Yeah, I should of stayed. Now, why didn't you tell her I was coming back?

Piper: And risk her changing the locks? I don't think so and besides, I think you should of been the one to tell her not me.

Phoebe: Good point, Chicken Little. It's just so hard for me to talk to her. She's always been more like a mother.

Piper: That's not her fault. She practically had to sacrifice ...

Phoebe/Piper: Her own childhood to raise us.

Phoebe: Yeah, yeah, yeah.

Piper: And we're lucky she was so responsible. You and I had it easy, all we had to do was be there.

Phoebe: Yeah, well, I don't need a mum anymore, you know, I need a sister.

(Prue knocks on the door. She's holding a blanket.)

Prue: This was always the coldest room in the house.

Phoebe: Thanks.

(Prue leaves.)

[Scene: The murdered witch's apartment. Andy and Darryl are there along with people. Andy looks at the tattoo on her neck. It's a full circle with three interlocking arcs inside.]


Andy: It's the same tattoo that was on the other two victims.

Darryl: So, the murderer is killing occults.

Andy: No, the murderer's on witch hunts.

Darryl: Oh, yeah, he's five to eight years old and he lives in Salem. Look around, Trudeau. Pentagrams, altars, offerings, all the tools of a freak fest.

Andy: They call them Sabbaths. Which is hardly a freak fest. She was a solitary practitioner. She practiced her craft alone.

Darryl: Mmm.

Andy: Let me ask you something, Morris. Do you believe in U.F.O.'s?

Darryl: Hell, no.

Andy: Neither do I. But do you believe that there are people out there who do believe in U.F.O.'s?

Darryl: Yes, but I think they're crazy.

Andy: Well, then why can't you believe that there are people who believe they are witches.

Darryl: Look, all I know is if you don't stop talking about witches, I'm gonna start questioning you. (Kit jumps up on the bench. She meows. Andy goes over and pats her.) I'd stay away from that cat, Trudeau. It's been clawing the crap out of everybody. See you at the car.

(He leaves. Andy looks at Kit's collar. It has the same symbol on it that was tattooed on the witch.)

Commercial Break

[Scene: Halliwell manor. Piper and Phoebe are sitting at the table playing with the spirit board.]


Phoebe: When did you meet Jeremy?

Piper: About six months ago right before Grams died. We met in the hospital cafeteria the day Grams was admitted. He was covering a story and I was bawling over a bagel. So, he handed me a napkin.

Phoebe: How romantic.

Piper: As a matter of fact it was. The napkin had his phone number on it. (Phoebe laughs.) Stop pushing the pointer.

Phoebe: I'm not touching it.

Piper: You used to always push the pointer. More popcorn?

(She gets up and heads for the kitchen.)

Phoebe: Hey, I forgot your question.

Piper: (from the kitchen) I asked if Prue would have sex other than herself this year.

Phoebe: That's disgusting. Please say yes. (The pointer moved to the letter 'A' by itself.) Piper. (It then moves to 'T'.) Piper, get in here!

Piper: What?

(Prue comes in.)

Prue: What did you guys do now?

Piper: Me? I didn't do anything.

Phoebe: The pointer on the spirit board. It moved on its own. (Prue and Phoebe stare at her.) I'm serious. It spelled 'A' 'T'.

Piper: Well, did you push it?

Phoebe: No.

Prue: You used to always push the pointer.

Phoebe: My fingers were barely touching it. Look. (She puts her fingers on the pointer. Nothing happens. Prue and Piper turn and start to leave. The pointer moves to the bottom of the board, then back to the letter 'T'.) Ah, it did it again! It moved!

(Prue and Piper turn back around and look at the board.)

Prue: It's still on the letter 'T'.

Phoebe: I swear it moved. (Prue leaves the room. The pointer moves again. Piper sees it too.) There. (She stands up.) Look. You saw that right?

Piper: I think so, yeah.

Phoebe: I told you I wasn't touching it. (The pointer moves again.)

Piper: Prue, can you come in here for a sec?

(Prue comes back in the room.)

Prue: Now what?

(Phoebe writes the letters down on an envelope.)

Phoebe: I think it's trying to tell us something. (She holds up the envelope.) Attic.

(There's a loud clap of thunder and the power goes out.)

[Cut to the foyer. Piper is walking towards the door. Prue is following her.]

Prue: Don't you think you're overreacting? We're perfectly safe here.

Piper: Don't say that. In horror movies, the person who says that is always the next to die.

Prue: It is pouring rain. There's a psycho on the lose. Jeremy's not even home.

Piper: Well I'll-I'll-I'll wait in the cab until he gets home.

Prue: That'll be cheap.

Piper: Prue, I saw that pointer move.

Prue: No, look, what you saw was Phoebe's fingers pushing the pointer. There's nothing in the attic, she's playing a joke on us.

Piper: We don't know that. We've lived in this house for months and we've never been able to get that attic door open. (She crosses the foyer and picks up the phone.) Great, now the phone doesn't work.

Prue: Yeah, the power's out. Look, go with me to the basement.

Piper: What?

Prue: I need you to hold the flashlight while I check out the main circuit box.

Piper: Phoebe will go with you to the basement won't you Phoebe.

Phoebe: Nope, I'm going to the attic.

Prue: No, you're not. We already agreed.

Phoebe: I am not waiting for some handyman to check out the attic and I'm certainly not waiting until tomorrow. I'm going now.

(Phoebe walks up the stairs. Prue goes into another room.)

Piper: Prue, wait.

[Cut to Phoebe. She tries to open the attic door but it's locked. She gives up and turns to walk back down the stairs. She hears a creak and turns to see the attic door opening. She walks inside. A light shines on a trunk and she walks over to it. She opens it and there's a book inside. She picks up the book and blows the dust off. She opens it.)

Phoebe: "The Book of Shadows." (She turns the page and starts reading.) "Hear now the words of the witches, the secrets we hid in the night, the oldest of Gods are invoked here, the great work of magic is sought. In this night and in this hour, I'll call upon the ancient power, bring your powers to we sisters three, we want the power, give us the power."

(Prue and Piper enter the attic.)

Prue: What are you doing?

Phoebe: Uh ... reading an incantation. It was in this Book of Shadows, I found it in that trunk.

Piper: How did you get in here?

Phoebe: The door opened.

Piper: Wait a minute, an incantation? What kind of incantation?

Phoebe: It said something about there being three essentials of magic. Uh, timing, feeling and phases of the moon. If we were ever gonna do this, now - midnight on a full moon - is the most powerful time.

Piper: This? Do what?

Phoebe: Receive our powers.

Piper: What powers? Wait, our powers? You included me in this?

Prue: No, she included all of us. (Reading from the book.) "Bring your powers to we sisters three." It's a book of witchcraft.

Piper: Let me see that.

[Cut to outside. A man is standing outside their house.]

[Cut back to inside. They are walking down the stairs.]


Prue: Spirit boards, books of witchcraft. It figures all this freaky stuff started when you arrived.

Phoebe: Hey, I wasn't the one who found the spirit board.

Prue: But it wasn't my fingers sliding around on the pointer.

Piper: It doesn't matter. Because nothing happened, right Phoebe, when you did that incantation?

Phoebe: Well, my head spun around and I vomited split-pea soup. How should I know?

Piper: Well, everything looks the same.

Phoebe: You're right.

Prue: But the house still needs work.

Piper: Everything feels the same, so nothing's changed.

[Cut to outside. The man that was standing there slowly walks off.]

Commercial Break

[Scene: Outside Halliwell manor. Phoebe's sitting on the stairs drinking coffee. Piper comes out.]


Piper: You're up early.

Phoebe: I never went to sleep.

Piper: Don't tell me you put on a black conical hat and spent the night flying around the neighbourhood on a broomstick?

(She sits down next to Phoebe.)

Phoebe: The only broom I've ever had was kept in a closet beside a mop.

Piper: So what were you doing?

Phoebe: Reading. Is Prue around?

Piper: She went to work early. Reading aloud?

Phoebe: No. According to the Book Of Shadows, one of our ancestors was a witch, named Melinda Warren.

Piper: And we have a cousin who's a drunk, an aunt who's manic, and a father who's invisible. (She stands up.)

Phoebe: I'm serious. She practiced powers. Three powers. She could move objects with her mind, see the future and stop time. Before Melinda was burned at the stake, she vowed that each generation of Warren witches would become stronger and stronger, culminating in the arrival of three sisters. (They walk to Piper's car.) Now, these sisters would be the most powerful witches the world has ever known. They're good witches and I think we're those sisters.

Piper: Look, I know what happened last night was weird and unexplainable, but we're not witches and we do not have special powers besides, Grams wasn't a witch and as far as we know, neither was mum. (Piper kisses her on the cheek.) So take that Nancy Drew. (She gets in her car.)

Phoebe: We're the protectors of the innocent. We're known as the charmed ones. (Piper drives off.)

[Scene: The Museum of Natural History.]

Roger: There's been change of plan.

Prue: Change of plan regarding the Beals expedition?

Roger: The extra money that you help raise through private donations has sparked significant corporate interest. The Beals artefacts will now become part of our permanent collection.

Prue: Well, that's terrific.

Roger: Which is why the board wants someone a little more qualified to handle the collection from now on. You look surprised.

Prue: I don't know why. I'm furious. Not only have I been on this project since its inception, but I'm the curator who secured the entire exhibition. You're the person a little more qualified aren't you?

Roger: I could hardly say no to the board of directors, could I? But I know you'll be happy for me, after all, what's good for me is definitely good for you. Right, Miss Halliwell?

Prue: Miss Halliwell? Since when did we stop being on a first-name-basis? When we stopped sleeping together or when I returned your engagement ring, Roger?

Roger: I didn't realize the two were mutually exclusive. Although I certainly enjoyed one better than the other.

Prue: Bastard! (She turns to leave.)

Roger: Prue, wait. (She stops.) I feel like I should say something if only to avoid a lawsuit. (She leaves. Roger's pen in his pocket leaks and gets a blue ink spot on his shirt. He takes the pen out of his pocket and it squirts in his face.)

[Scene: Quake. Piper is in the kitchen making her audition meal. Just as she's pouring the port wine in a measuring cup, Chef Moore enters the kitchen.]


Chef Moore: (In his French accent) Your time is up. Let's see. (Reading the index card.) Roast pork with gratin of fennel and penne with a port giblet sauce.

Piper: Chef Moore ...

Chef Moore: What?

Piper: Uh, the port ...

Chef Moore: Yes, without the sauce it is nothing more than a salty marinara. A recipe from a woman's magazine. Puh!

Piper: I didn't have time for--

Chef Moore: Ah-ah!

Piper: But, but ... (He puts some on a fork and raises it to his mouth. Piper waves her hands around and he stops. He stands there like a statue.) Chef Moore? Chef Moore? (She waves her hand in front of his face.) Hello? Hello? (She picks up a baster and fills it up with some port. She dribbles some on Chef Moore's forkful of food. He unfreezes and puts it in his mouth.)

Chef Moore: Mmm ... this is very good. C'est magnifique.

[Scene: Museum of Natural History. Roger's office. He's sitting in his chair facing the window, talking on the phone.]

Roger: It was my idea to spark corporate interest in private donations. Not only have I been with this project since its inception, (Prue walks in his office.) but we both know who really secured the entire exhibit. (He swings around on his chair and sees Prue.) Prue ...

Prue: I quit.

Roger: (On the phone) I'm going to have to call you back. (He hangs up.) Think about this, Prue.

Prue: Lousy job, lousy pay, lousy boss. What's to think about?

Roger: Your future. Because, believe me, if you walk out with no notice, you can kiss any references--

Prue: Don't threaten me, Roger.

Roger: You know me. Had to try. You're hurt, you're angry, your pride is wounded. I understand all that. That's why you can't see that I'm doing you a favour.

Prue: Excuse me?

Roger: I had to take the exhibit away from you. If I hadn't, the board would of come and put a total stranger in my place. Think about it, Prue. I'm here for you. Not some stranger. You should be thanking me not leaving me.

Prue: Well, I'm not worried. I'm certain that your intellect will make quick work of the seventy-five computer discs and thousands of pages of research I left in my office.

Roger: You're gonna regret this.

Prue: Oh, I don't think so. I thought breaking up with you was the best thing I'd ever done. But this definitely tops that. Goodbye, Roger.

(She turns and leaves towards the door.)

Roger: I hope there are no office supplies in your purse. (She stops and wraps her hands around an imaginary neck. Roger's tie tightens around his neck and starts strangling him. He opens his draw and finds a pair of scissors. He cuts the tie off.) What the hell was that?

[Scene: On the sidewalk. Piper's in a phone booth.]

Piper: Phoebe, answer the phone. Answer the phone. (She hangs up and walks out of the booth. Jeremy walks up to her.) Oh, God, Jeremy you scared me.

Jeremy: I-I can see, I'm sorry. You okay?

Piper: Yeah, now I am. I really am. Um, what are you doing here?

Jeremy: Well, I wanted to be the first to congratulate you on your new job.

Piper: You always surprise me. How did you know?

Jeremy: You prepared your specialty, and everyone's who's ever sampled your work, can truly see how talented you are.

Piper: I get so turned on when you talk about food.

Jeremy: Hamburgers, pizza. (They kiss.)

[Scene: On the road. Phoebe is riding her bike. All of a sudden she has a premonition. In it she sees two boys on rollerblades and they skate right in front of a car which hits them. The premonition finishes. Phoebe continues riding and then sees the car and the two boys.]

Phoebe:
No! Wait!

(She rides in front of the boys stopping them from skating in front of the car. The car honks and Phoebe falls off her bike.)

[Scene: Hospital. Prue walks up to the desk. Andy is standing there with his back turned.]


Prue: Hi, um, I'm looking for my sister, Phoebe Halliwell.

Nurse: One second please. (to Andy) What's the name again?

Andy: (to nurse) Inspector Andrew Trudeau. Homocide. Dr Gordon's expecting me.

Prue: Andy?

Andy: Prue? I don't believe it. How are you?

Prue: I'm good. How are you?

Andy: Fine. I just can't believe I'm running into you.

Prue: Yeah, I'm picking up Phoebe. She had some kind of accident.

Andy: Is she gonna be okay?

Prue: Yeah, she'll be fine. Um, what are you doing here?

Andy: Murder investigation.

(There's an awkward silence.)

Nurse: (to Prue) Your sisters still in x-ray's so it'll be another fifteen minutes. (to Andy) Do Gordon's office is to the left and down the hall. He's with a patient right now but you're free to wait outside his office.

Andy: Thank you.

Prue: Thank you.

Andy: Well, it's good seeing you, Prue. (They shake hands.)

Prue: Yeah, you too, Andy. Take care.

Andy: You know, Phoebe's busy, Dr Gordon's busy. Can I buy you a black cup of coffee while we wait?

Prue: Sure. (They walk towards the coffee machine.) So, you're an inspector now?

Andy: What can I say? In any other city I'd be called detective.

Prue: Inspector's classier.

Andy: Liking it better already.

Prue: Your dad must be so proud.

Andy: Third generation. You bet his happy. How about you? You taking the world by storm?

Prue: Well, I'm living back at Grams' house, and as of an hour ago, looking for work.

Andy: Oh.

Prue: I heard you moved to Portland.

Andy: I'm back. You, uh, still seeing Roger?

Prue: How did you know about him?

Andy: I know people.

Prue: You checked up on me?

Andy: I wouldn't call it that.

Prue: What would you call it?

Andy: Inquiring minds want to know. What can I say? I'm a detective.

[Scene: Quake. Prue and Phoebe are sitting at the bar.]

Prue: The Chosen Ones? The Charmed Ones? Phoebe, this is insane.

Phoebe: Are you telling me that nothing strange happened to you today? You didn't freeze time or move anything?

Prue: Roger took an exhibit away from me. All right, look, Phoebe, I know that you think you can see the future which is pretty ironic.

Phoebe: Since you don't think I have one, that my vision of life is cloudy compared to your perfect hell? Even if you don't want to believe me, just once can't you trust me?

Prue: Phoebe, I do not have special powers. Now, where is the cream?

(The cream moves by itself and fills her cup of coffee with cream.)

Phoebe: Really? That looked pretty special to me.

Prue: Oh my god. So, um, I can move things with my mind?

Phoebe: With how much you hold inside, you should be a lethal weapon by now.

Prue: I don't believe it.

Phoebe: This must mean that Piper can freeze time. (Prue grabs a shot of tequila and drinks it all.) Are you okay?

Prue: No, I'm not okay. You turned me into a witch.

Phoebe: You were born one. We all were. And I think we better start to deal with it.

[Cut to outside Quake. Phoebe and Prue start walking down the sidewalk.]

Phoebe: When I was looking through the Book Of Shadows, I saw these wood carvings. They looked like something out of a bosch paintings. All these terrifying images of three women battling different incarnations of evil.

Prue: Evil fighting evil, that's a twist.

Phoebe: Actually, a witch can be either good or evil. A good witch follows the wiccan rede. 'An it harm none, do what ye will.' A bad witch or a warlock has but one goal: to kill good witches and retain their powers. Unfortunately, the look like regular people. They could be anyone, anywhere.

Prue: And this has what to do with us?

Phoebe: Well, in the first wood carving, they were in the slumber, but in the second one, they were battling some kind of warlock. I think as long as we were in the dark about our powers we were safe. Not anymore.

Commercial Break

[Scene: In a cab. Piper is in it with Jeremy. She's holding a box of fortune cookies.]


Piper: Has anything weird or unexplainable ever happened to you?

Jeremy: Sure. It's called luck or fate or some people call it miracles. Why? What happened?

Piper: Forget it. Even if I could tell you, you'd swear I was crazy. Now open your fortune cookie.

(She hands him one.)

Jeremy: Okay. (He opens it and reads the bit of paper.) Soon you will be on top.

Piper: It doesn't say that.

Jeremy: Yes it does.

Piper: Let me see that. (She snatches the bit of paper off him.)

Jeremy: Is that a bad thing?

Piper: Of the world. Soon you will be on top of the world.

Jeremy: (to the cab driver) Can you make a left on 7th please.

Driver: You got it.

Piper: Hey, I thought that we were going to your place.

Jeremy: We are, but you reminded me of something. I wanna show you the old Bowing building. The view of the Bay bridge is amazing.

[Scene: Pharmacy.]

Pharmacist: (to Phoebe) I'll be right back with your prescription.

Phoebe: Take your time.

Prue: Excuse me, where do you keep the aspirin?

Pharmacist: Aisle three.

Phoebe: Chamomile tea works great for headaches.

Prue: Not for this one it won't.

(They wander up the aisle.)

Phoebe: You know I'm not afraid of our powers. I mean, everyone inherits something from their family, right?

Prue: Yeah, money, antiques, a strong disposition. That's what normal people inherit.

Phoebe: Who wants to be normal when we can be special?

Prue: I want to be normal, I want my life to be... you know, isn't this aisle 3?

Phoebe: Well, we can't change what happened. We can't undo our destiny.

Prue: Do you see any aspirin?

Phoebe: I see chamomile tea.

Prue: Look, I have just found out that I'm a witch, that my sisters are witches, and that we have powers that will apparently unleash all forms of evil. Evil that is apparently going to come looking for us. So excuse me Phoebe, but I'm not exactly in a homeopathic mood right now.

Phoebe: Then move you headache out of your mind. (She stares angrily at Phoebe and a bottle of aspirin flies off the shelf and Prue catches it.) You move things when you're upset.

Prue: This is ridiculous! I thought that you landed on your arm, not your head.

Phoebe: You don't believe me.

Prue:
Of course I don't believe you.

Phoebe: Ro-ger. (A few more bottle of aspirin fly off the shelf.) Now let's talk about Dad and see what happens.

Prue: He's dead, Phoebe.

Phoebe: No, he's moved from New York, but he's very much alive.

Prue: He isn't to me. He died the day he left mum.

Phoebe: What are you talking about? He's always been a major button pusher for you. You're mad he's alive, you're mad I tried to find him, and you're mad I came back. Dad, dad, dad, dad, dad, dad, dad. (All the medicines and bottles fly off the shelves.) Feel better?

Prue: Lots.

Phoebe: The Book of Shadows said our powers would grow.

Prue: Grow to what? (They laugh.)

[Scene: The old Bowing building. Jeremy opens the door.]

Jeremy: Well, here we are.

Piper: I don't care how amazing the view is. I'm not going in there.

Jeremy: Come on, come on. I have a surprise inside. (They step inside an elevator. Jeremy pressed the button and the elevator starts to go up.) You are gonna love this. I bet you tell Prue and Phoebe the moment you see them.

Piper: I never mentioned Phoebe came home.

Jeremy: Whoops. (He pulls out a knife.)

Piper: What is that?

Jeremy: It's your surprise.

Piper: Jeremy, stop it, you're scaring me. Damn it! I'm serious!

Jeremy: So am I. See, I've waited six months for this. Ever since Grams went to the hospital. I've known for some quite time that the moment that old witch croaked that all your powers would be released. Powers that would reveal themselves as soon as the three of you got together again. All that was needed was for Phoebe to return.

Piper: It was you wasn't it? You killed all those women.

Jeremy: Not women, witches!

Piper: Why?

(He raises his hand and flames come out of his finger tips.)

Jeremy: It was the only way to get their powers. (In a demonic voice.) And now I want yours.

(Piper screams as Jeremy raises his arm about to stab Piper. She puts her hands up and he freezes. The elevator freezes as well.)

Piper: Okay, think, stay calm. I gotta get outta here. Okay.

(She climbs up onto the next floor. Jeremy unfreezes and he grabs her leg. He tries to pull her back into the elevator but she grabs a wooden two-by-four and hits him over the head. He falls to the floor unconscious.)

[Scene: Halliwell manor. Phoebe presses play on the answering machine.]

Roger: Prue, it's Roger. I've decided to let you come back to work. Seriously, let's talk. Bye.

(Prue comes in holding a cat.)

Prue: Piper's definitely not home unless she's turned into a cat.

Phoebe: How'd the cat get in?

Prue: I don't know. Someone must of left the window open. Um, did Piper leave a message?

Phoebe: She's probably out with Jeremy. Roger called.

Prue: Yeah, I heard.

(The front door opens.)

Piper: Prue?

Phoebe: In here. (Piper locks the door.) Piper?

Prue: Oh my God, what is it? What's wrong?

Piper: Lock the doors, check the windows. We don't have a lot of time. Phoebe, in the Book Of Shadows, did it say how to get rid of a ...

Phoebe: Warlock?

Prue: Oh my God.

[Cut to the elevator. Jeremy is waking up. He grabs the knife and runs outside.]

Jeremy: I'll get you, you bitch.

Commercial Break

[Scene: Halliwell manor.]


Prue: I'm calling the cops.

Piper: And tell them what? That we're witches? That some freak with powers beyond comprehension is trying to kill us? Even if the cops did come, they'd be no match for Jeremy, and we'd be next.

Phoebe: (At the top of the stairs) I found the answer, come on.

[Cut to the attic. They are sitting in a circle on the floor around a low table. They have placed candles in a circle around them.]

Prue: Okay, we've placed the nine candles anointed with oil and spices in a circle.

Piper: Wait, I only count eight.

Phoebe: Oh you forgot this one. (She holds up a birthday candle.)

Piper: A birthday candle?

Phoebe:
I guess Grams was a little low on witch supplies.

Prue: Alright, we need the poppet.

Piper: Got it.

(Phoebe lights the birthday candle and puts it in the pot.)

Prue: Right, we're set. Get ready to cast the spell.

Piper: Okay, first I'll make it stronger. (She gets a rose and places it on top of the poppet.) "Your love with wither and depart, from my life and my heart, let me be, Jeremy, and go away forever." (She presses the rose thorn into the poppet and places it in the pot.) Okay, the spell's complete.

Prue: Let's hope it works.

(They watch the poppet and rose burn. It then explodes and catches on fire.)

[Cut to Jeremy. He is walking down the street then suddenly he starts screaming in pain. Hundreds of thorns tear through his skin.]


[Cut to the attic. They are cleaning up. Phoebe picks up the pot and has a premonition.]


Phoebe: Wait! It didn't work.

Piper: What?

Phoebe: The spell, it didn't work.

Prue: How do you know?

Phoebe: When I touched the pot, I had a flash. I saw Jeremy.

Prue:
You touched the pot and you saw him?

Phoebe: He's on his way here.

(They run out of the attic and down the stairs. They run to the door and Prue opens it. Jeremy is standing there. Piper and Phoebe scream.)

Jeremy: Hello, ladies. (Prue stands in front of Phoebe and Piper. They slowly walk backwards. Prue uses her power and he hits the wall.)

Prue: Piper, Phoebe, get out of here now! (They run upstairs.)

Jeremy: Cool parlor trick, bitch. You were always the tough one weren't you, Prue?

(She uses her powers again he hits the wall. She runs upstairs.)

Prue: Phoebe, you're right, our powers are growing.

Piper: Put as many things against the door as you can.

(They push a dresser against the door and puts a chair on top of it.)

Jeremy: (From outside) Take me now, Prue. My powers are stronger than yours. (He laughs.) Do you think a chair will stop me? (The chair slides off the dresser.) Do you think a dresser will stop me? (The dresser slides away from the door.) Have you witches figured it out yet? Nothing, nothing can keep us away. (He laughs again.)

Piper: What do we do? We're trapped.

(The door explodes and there stands Jeremy. Prue, Piper and Phoebe scream.)

Prue: Come on, we'll face him together. Do you remember the spirit board?

Piper: The inscription on the back.

Prue: The power of three will set us free. (A circle of fire surrounds them. They hold hands.) Come on, we gotta say it together.

Prue/Piper/Phoebe: The power of three will set us free. (They continue the chant over and over. Then strong wind blows around them. They keep chanting.)

Jeremy: I am not the only one! I am one of millions! In places you can't even imagine! In forms you would never believe! We are hell on earth!

(Jeremy explodes and disappears.)

Prue: The power of three.

[Scene: Halliwell manor. It's morning. Prue walks outside and grabs the paper.]

Andy: Good morning! (He's holding a paper and a cup of coffee.)

Prue: Hey, this is a surprise.

Andy: I've been feeling really guilty about that bad cup of coffee. I just want to make it up to you.

Prue: So, you brought me a good cup of coffee?

Andy: Oh this? No, this is mine. I, uh, just wanted to ask you out to dinner. Unless of course you're afraid.

Prue: Afraid of what?

Andy: Oh, you know, having too good of time, stirring up old memories, rekindling and old flame.

Prue:
Hmm, good point, better not.

Andy:
Okay. Friday night, eight o'clock? You're hesitating.

Prue: Yeah, but it's not what you think. It's just that ny life has gotten a bit complicated. Can I call you?

(He gives her his card.)

Andy: Take care, Prue.

Prue:
Bye, Andy.

(He walks to his car. Phoebe and Piper come outside. Phoebe's holding the cat.)

Phoebe: It's Andy. I told you I heard a man's voice.

Piper: What did he want?

Prue: He asked me out.

Piper: And you said ...?

Prue: I started to say yes and then I stopped. I wondered if I could date. I mean, do witches date?

Piper: Not only do they date but they usually get the best guys.

Prue: You two will not be laughing when this happens to you. Believe me, everything will be different now.

Phoebe: Well, at least our lives won't be boring.

Prue: But they'll never be the same.

Phoebe: And this is a bad thing?

Prue: No. But it could be a big problem.

Piper: Prue's right. What are we gonna do?

Phoebe: What can't we do?

Prue: We are gonna be careful, we're gonna be wise and we're gonna stick together.

Piper: This should be interesting.

(Prue stands inside the house, looks at the door and shuts it with her power.)

The End

Kikavu ?

Au total, 72 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magalaure 
27.11.2016 vers 14h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

yondaimeh 
06.11.2016 vers 14h

Sas1608 
06.11.2016 vers 09h

Vivi69 
02.11.2016 vers 11h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
HR/Classement des 50 meilleurs personnages d'Hollywood

HR/Classement des 50 meilleurs personnages d'Hollywood
Hollywod Reporter a réalisé un classement des 50 meilleurs personnages d'Hollywood. Les soeurs...

The Big Bang Theory

The Big Bang Theory
La diffusion américaine de The Big Bang Theory reprendra sur CBS le 15 décembre prochain. La série...

Charisma Carpenter guest star dans la saison 2 de CM : BB !

Charisma Carpenter guest star dans la saison 2 de CM : BB !
Charisma Carpenter a annoncé sur son Instagram rejoindre le casting de la saison 2 de Criminal Minds...

Un pilot pour Heathers sur TV Land | Shannen Doherty

Un pilot pour Heathers sur TV Land | Shannen Doherty
Très peu présente sur les écrans depuis l'annonce de sa maladie, Shannen Doherty a révélé son retour...

Touch 2017

Touch 2017
Alyssa Milano a réalisé un photoshoot pour la collection 2017 de Touch. Quatre photos sont pour le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (14:46)

Bon week end!

Chaudon (17:21)

Depuis début décembre, le quartier "Elementary" a un NOUVEAU SONDAGE ! Soyez nombreux pour voter !

Chaudon (17:22)

...Désolé, je me suis trompé d'HypnoRooms . Comment enlever mon précédent message ?

Sonmi451 (18:35)

En papotant ^^

Sonmi451 (18:35)

Mais moi j'ai du mal à écrire, y a un bébé

Sonmi451 (18:36)

qui veut l'ordinateur lol

Minamous (20:27)

L'HypnoGame Arrow commence dans 30 minutes et il reste des places, alors s'il y a des retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre

Minamous (20:28)

oups...je croyais que j'étais sur HypnoPromo, sory

Titepau04 (21:13)

Sonmiiiii!!! Tu es là??!!

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Minamous (20:28)

HypnoGame Arrow dans 30 minutes sur la citadelle, il reste des places, n'hésitez pas à nous rejoindre si vous voulez vous amuser avec nous

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play