VOTE | 381 fans

Le cartel HypnoSeries a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

CENTRE VILLE DE SUNNYDALE-NUIT

(Plusieurs personnes, dont Angel et Buffy, sortent du cinéma après avoir vu le film, Le banquet d’Amélia).

Buffy :...Bon. (Dit-elle les croiser, en marchant aux côtés du vampire).

Angel :...Oui. (Il détourne le regard et met les mains dans les poches de son pantalon).

Buffy : C’était, très...artistique.

Angel :...Oui.

Buffy :...Euh, je ne m’attendais pas à ça. C’est la première que, que je vois ça. Enfin, d’après le titre, je pensais que ça parlerait de, de nourriture. (Elle esquisse un sourire).

Angel : Il y avait de la nourriture.

Buffy : Oui...dans, dans la scène ou, ils...ils dînent. (Ils sont gênés). Alors, tu as envie d’un chocolat chaud ? Ou d’une bonne douche froide ?

Angel : Pardonne-moi. Je ne savais pas de quoi il s’agissait. Il y a si longtemps que je n’avais pas vu de film. Ça a changé.

Buffy : Ils osent, tout. (Ils s’arrêtent et se regardent). Et en même temps, c’est pas comme dans la vie. C’est pour ça que je voudrais, enfin, il ne faut pas que ça te travail. Puisque nous deux on, on peut pas faire pareil. Tu perdrais ton âme et oh, remarque, je n’ai même pas de porte-jarretelle.

Angel : Buffy, ne soit pas inquiète pour moi. (Il esquisse un sourire).

Buffy : Oui mais qui si frotte si pique. Tient, tout d’un coup cette expression je la comprends mieux.

Angel : Tu sais pour avoir des idées, j’ai pas besoin d’aller au cinéma. Ta présence suffit à me faire de l’effet mais je peux encore me contrôler et ne pas devenir trop frustrer. Je tiens à toi, ça me suffit.

Buffy : Tu es sûr que ça te suffis ? Tu ne vas pas devenir fou ?

Angel : N’ai pas peur. (Ils s’embrassent tendrement). Tu vois ? Je peux continuer à t’aimer. (Ils s’embrassent à nouveau).

Faith : Chouette, une scène d’amour. (Le couple s’arrête et regarde Faith).

Buffy : En, en mission ? (La Tueuse brune hoche un peu la tête).

Angel : Le conseil ta laisser reprendre tes activités ?

Faith : Oui, enfin. Ils veulent qu’ont passent chez Mercer.

Buffy : On y va. (Elle se retourne vers le vampire et penche la tête). Bonne nuit.

Angel :...Soit prudente.

Faith : T’inquiète pas Roméo, je te la garde bien au chaud. (Angel et Buffy finissent par se lâcher la main et les deux élues s’éloignent).

CIMETIERE DE SUNNYDALE-NUIT

(Les deux jeunes femmes marchent côte à côte, Buffy a l’air rêveuse et Faith le voit bien).

Faith : Je voulais te dire bravo. Pour ce qui est du self-control, t’es championne du monde.

Buffy : Merci. (Elle reprend ses esprits). Quoi ?

Faith : Le genre ou on s’embrasse mais pas plus avec Angel. Moi je sais pas si je pourrais tenir, enfin, si je pourrais me, tenir.

Buffy : En ce qui concerne Angel, fais-moi plaisir. Baisse toi ! (Faith se baisse, un démon portant un chapeau et des vêtements humains se trouve derrière elle. Buffy frappe la créature et les Tueuses plaquent le démon contre le mur d’un caveau).

Le démon : Hé, m’es vous êtes folle ! C’est pas une façon de traiter les gens ! (Elles le relâchent, Buffy retire le chapeau du démon).

Buffy : Les gens ?

Le démon : D’accord, je suis un démon mais c’est pas une raison. (Les filles sortent leurs pieux). Ça va, oh là, oh là. Tuez-moi tout de suite et vous ne serez jamais qui je suis, hein. Réfléchissez, un démon qui cherche des Tueuses, c’est plutôt inhabituel, hum ?

Faith : Vas-y, accouche.

Le démon : Ça vous dirait d’avoir entre les mains, les livres de l’Ascension ? Hum.

Buffy : De quoi tu parles ?

Le démon : Mais des livres de l’Ascension ! Des œuvres majeurs ! Et quand je dis majeur, je ne parle pas de style. La référence tout puissante du monde, occulte. Et le maire, il n’aimerait pas du tout que quelqu’un les est avant qu’il ne, enfin vous voyez ?

Buffy : Je ne vois pas. Avant qu’il quoi ?

Le démon : Hé, hé, lisez-les et vous comprendrez. C’est tout ce que j’ai à dire. Demain, j’aurais les bouquins, retrouvez moi ici et si le prix est correct, ils vous appartiendront.

Buffy : J’ai pas trop le commerce avec les démons.

Le démon : Vous pouvez dire trocs, si vous n’aimez pas le commerce. C’est pas un problème mais je veux du liquide princesse. Cinq milles dollars et c’est à vous.

Faith : C’est pour te payer un, lifting ou des produits de beauté ? (Le démon rit un peu).

Le démon : Un billet d’avion. J’ai décidé de me barrer avant qu’on m’envoie en enfer. Alors, cinq petit milles, c’est pas une affaire ?

Faith : Je pense, que c’est pas une affaire non plus que de t’envoyer en enfer. (La créature part en courant, Faith aimerait le poursuivre mais Buffy l’en empêche).

Buffy : Laisse-le partir. Je ne crois pas qu’il soit une menace sérieuse pour la survie de l’humanité.

Faith : Un démon est un démon.

Buffy : J’aimerais en savoir un peu plus sur ces livres de l’Ascension. Tout ce qui peut compromettre le maire est bienvenu.

Faith : Ouais...bienvenu.

GENERIQUE

INTERIEUR BUREAU DU MAIRE-NUIT

(Faith est assise sur une chaise, tandis que le maire marche lentement dans la pièce).

Maire : De quoi avait-il l’air ce démon, exactement ?

Faith : D’un, diablotin.

Maire : Ah. Et il ta dit qu’il avait en sa possession, les livres de l’Ascension, ou qu’il les aurait bientôt et qu’il voulait, enfin qu’il envisageait, de les vendre ?

Faith : C’est bien ça.

Maire : Hum, hum. Ce qui me ferait plaisir, ce serait que tu ramènes tes cheveux en arrière. (Il esquisse un sourire). Je sais, je sais, la mode n’est pas vraiment mon truc mais c’est fou, regarde toi, ta un si joli visage. C’est très dommage de le cacher.

Faith : Oui, bien sûr. Peut importe, si vous voulez. Dans très peu de temps, ce démon va vendre la mèche et Buffy avec ses supers copains...

Maire : Je trouve que t’inquiète beaucoup pour une fille de ton âge. C’est pas nécessaire de t’angoisser. Heureusement j’ai ce qu’il te faut. (Il sert du lait dans un verre et le donne à sa protégée). Et voilà. (Il s’assoit sur son bureau, près de Faith). D’abord tu t’occupes de ton calcium, ensuite tu pars en chasse et tu tords le cou à ce démon. Et puis tu me rapportes les bouquins.

Faith : Et si Buffy le retrouve la première ?

Maire : Ah, oui. Franchement, ce n’est pas la bonne façon de réagir, soit positive. Soit plus, confiante et si jamais tu me décevais, enfin, tu sais que remplacer monsieur Trick n’a pas été chose facile. (Il sourit). Aller, je plaisantais. Bois ça. Il n’y a rien d’humiliant à avoir de bonne dent et des os solides.

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE-LYCEE-JOURNEE

(Buffy, Willow et Alex sont assis autour de la grande table centrale, alors que Wesley est debout en face d’eux. Giles, est adosser à mur en train de manger une banane).

Wesley : Et vous dite que ce démon à demander du liquide ? C’est très inhabituel.

Giles : Il demande de l’argent. Avant ils demandaient le cœur encore chaud d’une vierge, les valeurs ce perdent.

Buffy : Il a dit qu’on avait intérêt à y mettre le prix.

Alex : Et c’est quoi cette histoire, d’ascension ?

Wesley : Euh... (Il regarde Giles).

Giles : On n’est pas sûr.

Wesley : Non, non. Ce n’est pas un terme fréquent en démonologie.

Willow : Oh, oh. Dans le Mérenschadt, le texte, euh, je crois au chapitre sur les génocides, ils parlent de l’Ascension.

Buffy : Oh et la gagnante est...

Alex : Ou plus précisément, les perdants sont... (Il regarde les deux Observateurs).

Giles : Où as-tu trouver ce livre dit moi ?

Willow : Dans votre bibliothèque priver. Là où vous cachez ce que vous voulez pas qu’on voit. (Giles se rend dans son bureau).

Alex : Qu’est-ce qui cache ? Hein ? Des gravures compromettantes, comme euh, des tableaux de nymphes gambadant ? (Il sourit).

Willow : Non. Juste des formules de magie que je suis trop jeune pour connaitre. (Giles revient, en tenant un livre ouvert).

Giles : Euh, ah oui voilà, j’y suis. Euh, il y a une référence là au journal de, Desmond Kane. Le pasteur d’une ville appeler Sharpsville. Vingt-six mai mille sept cent vingt-trois, demain aura lieu l’Ascension, que dieu nous aide. C’est la dernière fois qu’on en a entendu parler.

Wesley : De Kane ?

Giles : De Sharpsville. (Wesley se met à côté de Giles et regarde le texte). La ville à plus ou moins disparue.

Buffy : L’Ascension n’est sans doute pas un évènement très joyeux.

Giles : Oh, je crois surtout qu’il faut que tu rencontres ce démon.

Buffy : Ah oui. Qui peut me donner cinq mille dollars ? (Cordélia entre dans la pièce et se dirige vers Wesley).

Cordélia : J’ai quelque chose d’important à vous demander.

Alex : Important ? Venant d’elle, ce mot m’amuse.

Cordélia : Qu’est-ce que vous faite vendredi soir ? (Dit-elle à Wesley, qui est gêner).

Wesley : Oh euh, comme chaque soir. Mon devoir sacrer d’Observateur pour être au mieux de mon...pourquoi ?

Cordélia : J’ai un exposer à écrire en anglais, puisque, vous venez d’Angleterre, je me suis dit... (Les autres la regardent avec un drôle d’air). Quoi ? C’est tout de même pas un crime de vouloir faire un maximum de progrès. (Elle regarde l’Observateur à nouveau). J’étudie mieux dans les bons restaurants. Vers huit heures et demie. Réfléchissez. (Wesley à la bouche ouverte, tandis que Cordélia s’en va).

Alex : Et le jour ou l’expression, piètre excuse fût inventer, nous nous tûmes, admiratif.

Wesley : Très bien. Les livres de l’Ascension, le maire, un massacre...j’ai la solution. Pourquoi ne pas retrouver ce démon dans les délais les plus brefs et pourquoi ne pas le persuader de nous donner ces livres, sans rien en échange ?

Buffy : C’est Faith, la plus persuasive pour ce genre de mission.

Wesley : Hum, hum. J’imagine, oui. Et où est-elle à ce propos ?

INETERIEUR D’UN PETIT APPARTEMENT-JOURNEE

(Le démon que les Tueuses on rencontrer dans la nuit, prépare ses bagages à la hâte. Mais Faith défonce la porte d’entrée et entre. Le démon sursaute).

Le démon : Salut la Tueuse, je ne m’attendais pas à ta visite. Donne-moi une minute, que je fasse un brin de ménage pour toi.

Faith : Ta les bouquins ?

Le démon : Non. Enfin, ça dépend. Euh, t’a mon pognon ? (La Tueuse lui donne un coup de poing). Tu es dur en négociation, j’ai du respect pour ça. Attend. (Il allume la lumière). Tu peux vérifier. (Les livres sont sur le lit, l’élue examine les ouvrages). Tu vois, c’est de la marchandise de qualité et ça vaut bien les cinq mille.

Faith : C’est les livres de l’Ascension ?

Le démon : Hum, hum. Ce sont les éditions originales, tu sais. Elles sont belles. D’accord, un petit peu déchiré par endroit. Il suffit d’un petit coin de colle, sinon... (Il rit un peu). Parfait. Bon, bon. Pour les cinq mille c’est euh, enfin, négociable. (Faith sort discrètement un couteau).

Faith : J’aime pas marchander. (Elle se retourne et plante la lame du poignard, dans le ventre du démon, qui tombe au sol. Elle prend alors les livres mais la créature lui saisit la jambe. Ils se battent et tombent, l’élue est alors obliger de poignarder plusieurs fois son adversaire, qui finit par mourir. Faith à du sang de sa victime sur les mains, ce qui la trouble un peu).

MANOIR D’ANGEL-NUIT

(Angel lit un livre, assis devant sa cheminée mais Faith arrive près de l’entrée du bâtiment. Angel, qui sent sa présence, se retourne vers elle).

Angel : Faith. (Il se pose son livre et se lève).

Faith : Angel...j’avais, nul part où aller. Tu sais, j’aime pas qu’on m’aide mais j’ai pas le choix, parce-que, j’ai un problème et je sais plus quoi faire.

Angel : Viens, entre. (Il s’avance vers elle).

Faith : Non, je suis pas sûr que ça soit une bonne idée. Crois-moi.

Angel : Si, entre. Allez, raconte-moi...vas-y. (Elle entre). Raconte depuis le début.

Faith : Ça t’ennuie pas si je saute le passage, maman m’a jamais aimer. J’ai peur de moi-même.

Angel : Je connais cette impression.

Faith : C’est pour ça que je suis venue. La dernière fois j’avais compris mais tu te rappelles, tu m’avais qu’on pouvait se prendre pour un dieu quand on est capable de tuer. (Le vampire hoche un peu la tête, tandis que la Tueuse montre ses mains pleines de sang). Et là je crois que je viens d’atterrir...c’était pas un humain, si c’est ce que tu penses mais c’est pas pour ça que je me sent mieux, ni que, ce type est moins mort.

Angel : Faith. (La jeune femme s’assoit sur le lit). Je peux t’aider. (Il s’assoit sur le lit, en face d’elle). Seule tu n’y arriveras pas.

Faith : Je sais et là vraiment, j’ai peur. J’ai peur de ce que je suis, de ce que je deviens. Une criminelle sans scrupule. Comme toi.

Angel : Non, pas comme moi. Je n’avais pas le choix. Toi tu l’as, tu peux tout arrêter.

Faith : Je veux pas finir par ressembler à ce que tout le monde me dit. Lâche, minable ou morte.

Angel : T’es pas obliger.

Faith : Je sais pas. Peut-être que c’est trop tard pour moi.

Angel : C’est faux.

Faith : Angel j’ai peur, aide moi. (Elle prend Angel dans ses bras, émue).

Angel : Hé. Ça va aller, chut, je suis là. (L’élue se rapproche des lèvres du vampire mais celui-ci finit par la stopper). Non. Non, Faith. Je, je suis là, c’est vrai mais pas de cette manière-là. Je suis avec Buffy.

Faith : Buffy. Oui, je ne veux pas de ça non plus...peut-être que si mais je ne suis pas presser...tu l’aimes, hein ? (Angel hoche un peu la tête).

Angel : Oui, je l’aime.

Faith : Ta de la chance. Elle aussi, c’est bien...on n’est copain.

Angel : On n’est copain.

Faith : C’est bien aussi...je préfère partir. (Elle se lève et s’en va mais le vampire la suit).

Angel : Où tu vas ? (Ils s’arrêtent).

Faith : Je vais essayer de me calmer. J’ai besoin d’être un peu seule. T’inquiète pas pour moi, tu m’as bien aidé. Avoir, un ami pour qui je compte...dis, je sais que je ne devrais pas te le demander mais tu crois que si ta vie avait été différente, entre toi et moi ça aurait pu être différent aussi ?

Angel : On ne le saura jamais.

Faith : C’est vrai. Comment savoir.

Angel : Fais attention à toi. (Faith se rapproche de lui et lui donne un baiser sur la joue, sous les yeux de Buffy, qui n’est pas loin).

Faith : J’ai passé ma vie à ça. (Elle s’en va, tout comme Buffy).

INTERIEUR APPARTEMENT DE FAITH-NUIT

(La Tueuse brune est assise sur son lit, tandis que le maire est debout en face d’elle).

Faith : C’est pas comme si j’avais pas essayer.

Le maire : Mais ce n’est pas moi qu’il faut convaincre. Je suis sûr, que t’y as mis tout ton cœur. Je ne comprends pas, ce que ce type à dans le crâne ?

Faith : Il a, Buffy Summers, inscrit en majuscule. Voilà à quoi il pense.

Le maire : Mais calme toi. Ne soit pas découragé. Tu es belle, jeune, énergique, tu as la vie entière devant toi. Je ne supporte pas les boudeuses. D’accord, il a refusé un moment de vrai bonheur.

Faith : J’étais même prête à le faire durer tout le week-end.

Le maire : Il a refusé tes avances, c’est pas grave. Il y a plusieurs façons de plumer un canard. J’en ai fait l’expérience assez souvent. (Il marche un peu dans la pièce). Puisqu’il faut qu’Angel rende son âme et qu’il refuse de la perdre dans le bonheur et bien, tant pis, il falloir envisager des moyens, beaucoup plus pénible. (Il esquisse un sourire).

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE-LYCEE-JOURNEE

(Wesley a la tête plonger dans un livre, Giles sort de son bureau et retire ses lunettes).

Wesley : Vous avez du nouveau ?

Giles : Rien du tout, pas le moindre indice. J’ai l’impression de ne pas avoir avancé d’un pouce. (Il s’assoit autour de la grande table centrale).

Wesley : Je n’air trouver non plus. (Il s’assoit également). Ce n’est pas possible, que cette Ascension soit un tel mystère.

Giles : Euh, peut-être vaudrais-t-il mieux alerter le Conseil, qu’ils entament des recherches.

Wesley : Oh non, je ne crois pas. Il se trouve que, le Conseil n’est pas tout à fait au courant que vous travaillez pour moi. (Giles lui lance un regard glacial, alors qu’il arrête de se moucher). Euh, avec moi. Et je ne pense pas qu’ils apprécient l’idée de notre collaboration.

Giles : Je n’en tire moi-même aucune gloire, je n’ai rien à leur prouver. (Buffy entre les rejoints). Appeler les vous-même.

Wesley : Il me semble que le plus raisonnable, est de se procurer ces livres de l’Ascension très vite. Buffy, toi et Faith partez chercher ce démon. (L’élue s’assoit à côté de lui). Et vite.

Buffy : Je peux retourner au cimetière. Peut-être qu’il y sera.

Wesley : Attend Faith. (Dit-il en feuilletant un livre).

Buffy : Ca va prendre des heures. Elle ne brille pas par sa ponctualité, je vais y aller toute seule. (Wesley la regarde).

Wesley : Buffy, il faut être deux pour cette mission. Ce démon peut être n’ importe où. Si ces livres sont aussi importants qu’il le prétend, il a de bonne raison de ce caché. Ce qui rend la tâche extrêmement difficile. (Alex entre dans la pièce et s’avance vers eux).

Alex : J’ai trouvé votre démon. (Il sort un bout de papier de la poche de sa veste, tandis que Wesley à la bouche grande ouverte par cette nouvelle. Buffy la remarquer).

Buffy : Conseil d’ami Wesley, la bouche fermer, c’est plus chic. (Alex donne le papier à la Tueuse).

Alex : Je l’ai obtenu de Willy le mouchard, personnellement.

Buffy : Tu t’es battu avec Willy ?

Alex : Bien sûr. Enfin, disons que j’ai réussi à mettre la pression. Ou plus précisément, que j’ai demandé, poliment. Et puis...OK, j’y ai mis le prix.

Buffy : Combien ?

Alex : Vingt-huit dollars. Est-ce que le Conseil rembourse ce genre de faux frais ? (Dit-il à Giles).

Giles : Tu as un reçut ?

Alex : Oh, mince. (Buffy lie l’adresse, tandis que son meilleur s’assoit à côté de Giles).

Buffy : Je sais ou c’est. A côté de la gare routière. Oh, c’est pas le quartier le plus chic de la ville. (Elle se lève).

Giles : Et voilà, encore. Il n’y a plus de valeur. En principe, tout démon qui se respect habite au cimetière ou au moins dans une crypte.

Buffy : Je vais lui faire remarquer. (Faith s’avance vers elle).

Faith : Remarquer quoi ? Ou est-ce que tu m’emmènes ? (Elle prend le bras de Buffy mais celle-ci la repousse un peu).

Buffy : Euh, en fait je vais assurer toute seule.

Faith : Pourquoi y aura que toi qui en profiterais ? Tu peux partager avec ta copine. (Elle sourit).

Buffy :...C’est juste. (Elle donne le papier à Faith). Chasse au démon.

Faith : Ah. Bon. Bah je suis prête. (Buffy s’éloigne, Faith la rejoint et elles quittent la pièce).

Alex : C’est une impression ou tout d’un coup il fait très froid ici ?

INTERIEUR APPARTEMENT DU DEMON-JOURNEE

(Les Tueuses entrent dans l’appartement du démon avec qui elle devait faire un échange pour récupérer les livres de l’ascension. Faith entre la première).

Buffy : Faith, attention.

Faith : T’inquiète pas.

Buffy :...Tu m’as manqué hier soir.

Faith : Oui, j’étais à la chasse. C’est pas les ordures qui manquent à Sunnydale, tu le sais.

Buffy : Tu parles. (Faith allume la lumière et les filles découvrent le corps du démon, mort, sur le sol). Quelqu’un est passé avant nous.

Faith : Je parie qu’il n’y a plus les livres. Un cambriolage.

Buffy : C’est pas un cambriolage. C’est plutôt un acte prémédité.

Faith : Il a peut-être essayé de se défendre. Viens, on y va. On ne peut plus rien faire pour lui. (Elle s’éloigne mais Buffy reste sur place). Viens, dépêche-toi. (Faith ouvre la porte et l’autre élue part la première, suivit de la deuxième Tueuse, qui referme la porte derrière elle).

INTERIEUR BUREAU DU MAIRE-JOURNEE

(Le maire est assis dans son fauteuil, derrière son bureau. Il tend une coupelle rempli de bonbon à la menthe à son invité, qui est assis en face de lui).

Le maire : Menthe ? (Il secoue un peu la tête). Ça ne vous tente pas. (Il esquisse un sourire et pose la coupelle sur son bureau). Bien, vous êtes un homme très occupé entre votre chorale et vos incantations. (Il rit un peu). Merci d’avoir pris le temps de venir. Oh, mon dos est brisé par le golf. (Il rit un peu). Mais vous êtes là. Vous savez ce que vous avez faire ? (Un démon vêtu de noir de la tête au pied, incline la tête). Je, compte sur vous. (Le démon incline à nouveau la tête). Vous n’attendez rien de moi ? (Le démon secoue à peine la tête). Dite le si vous n’aimez pas ma conversation.

Un démon : Vous avez pris un risque considérable en faisant appel à moi. Il faut invoquer les forces magiques les plus implacables pour dérober une âme.

Le maire : Ah ce n’est pas rien, en effet. (Il prend sa coupelle de bonbon).

Un démon : Mais le travail sera accompli.

Le maire : Je n’en attendais pas moins. Vous ne voulez toujours pas gouter, vraiment ? (Il rit un peu). Ça ne fait pas grossir. J’adore. (Il prend un bonbon et le met dans sa bouche, avec une pointe de satisfaction).

INTERIEUR LYCEE-JOURNEE

(Buffy et Willow sont assise l’un à côté de l’autre, sur un canapé, en train de lire des livres. Tandis que des étudiants parlent de tout et rien, en déambulant un peu partout autour d’elle.).

Willow : T’es sûr que ça va ? Je sais pas, ta pas l’air dans ton assiette. Y a pas quelque chose, qui te tracassent ?

Buffy : Non, y a rien. (Elles se regardent). Je t’assure, tout va bien. (Willow n’a pas l’air convaincu). Ça va, ça va, d’accord. Arrêter de me regarder comme ça. C’est, c’est Faith.

Willow : Qu’est-ce qui c’est passer ?

Buffy : Je suis allé chez Angel hier soir, Faith était avec lui et entre eux ça semblait, très intime.

Willow : Tu délires. Je sais à quoi tu penses et c’est du délire.

Buffy : Ta raison. Faith, ne me ferais jamais ça.

Willow : Faith, ferait exactement ça. Faith est le prototype de la fille qui, c’est ce genre de fille.

Buffy : Doucement. Rappelle-toi que je suis pas dans mon assiette là.

Willow : Non mais attend. Est-ce qu’Angel avait la même attitude, que certain on pour elle. Genre euh, il faisait le pan ?

Buffy : Pas vraiment, non.

Willow : Buffy, Angel, il ne te ferait jamais ça. Ta même pas le droit de le penser et puis tu es la seule chose au monde qui compte pour lui.

Buffy : Parfois je me le demande. Angel et Faith ont beaucoup en commun. Et il n’y a plein de chose que je ne sais pas.

Willow : Mais ça tu le sais, c’est clair. Les sentiments, qu’il a pour toi. Buffy, moi aussi je suis amoureuse d’un garçon qui n’est pas bavard et il, il vaut les juger, à leurs actes.

Buffy : Justement.

Willow : Ah oui ? Mais qu’est-ce qui t’a dit ?

Buffy : Dis ? C’est pas facile de, répondre à quelqu’un qui a déjà fait marche arrière.

Willow : Tu lui as pas parlé ?

Buffy : J’ai pas pu, j’ai pas réussi, pas là-bas...

Willow : Ça suffit. T’es une gamine ridicule, va parler à Angel.

Buffy : Oh, je...

Willow : Non vas-y.Tta pas le choix, c’est un ordre. (Elle pointe son doigt vers la sortie).

Buffy :...Merci. (Elle se sourit et l’élue s’en va, tandis que sa meilleure amie se replonge dans son roman).

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-JOURNEE

(Le feu de cheminée réchauffe la pièce et quand le vampire se retourne, il découvre Faith).

Angel : Faith.

Faith : Salut. Je sais, j’ai pas été inviter.

Angel : Qu’est-ce que tu veux ?

Faith : Ecoute, c’est pas mon truc les excuses. Parce-que, je trouve que quand on essaye sauver le monde, on n’a pas à s’excuser de ce qu’on fait mais j’ai réfléchit à propos d’hier soir et je voulais vraiment te dire que je suis désoler.

Angel : Ça va.

Faith : Non, t’a pas l’air de comprendre. Tu sais, j’étais paumée. J’avais besoin de quelqu’un. Mais toi tu as Buffy, j’aurais pas dû l’oublier.

Angel : Ça va. (La Tueuse s’avance vers lui mais il fait un pas en arrière).

Faith :...Tu me crois pas ?

Angel : C’est pas ça.

Faith : C’est pas un problème. J’ai l’habitude. (Elle lui tourne le dos).

Angel : Arrête Faith. Je sais ce que tu traverses. Je sais à quel point c’est dur. C’est important dans ces moments de pouvoir, parler à quelqu’un. Quelqu’un qui puisse comprendre ce que tu ressens. (Il pose ses mains sur les épaules de la jeune femme, elle se retourne vers lui en ayant les mains près de sa poitrine). J’ai confiance en toi.

Faith : Tu peux. (Dans ses mains, elle cachait une fiole remplie de sang, qu’elle lance sur le vampire. Angel la regarde, surprit puis le démon qui était dans le bureau du maire, fait son apparition, non loin de là. Angel le regarde, inquiet, tandis que la créature récite une formule dans un dialecte incompréhensible. Le vampire a l’air de comprendre ce qui se passe).

Angel : Faith !

Faith : Il y a des moyens plus traditionnel mais tant pis. Tu vois, il y a des trucs que Buffy ne connait pas.

Angel : Il ne fallait pas faire ça.

Faith : Je sais mais ça m’amuse. Et détend toi, c’est bientôt finit.

Angel : Faith ! (Le démon se sert de la magie pour soulever Angel du sol et pour lui retirer son âme. Au bout de quelques minutes, il retombe sur le sol et le démon disparait dans la pénombre. Angel se relève lentement et se tourne vers Faith, changé en vampire. Ils se regardent et s’embrassent fougueusement).

Merci, petite fille. (Il donne un coup de poing à l’élue, qui se cogne contre un meuble et tombe au sol). Ah, le gout du baiser d’une Tueuse je croyais l’avoir oublier. C’est comme les cigarettes. Au moment ou on croit avoir avoir réussi…. (Il donne un coup de pied dans le ventre de Faith). Non, je t’en prie, te lève pas...ah, ce que c’est bon que de revenir à Sunnydale. (Il fait quelques pas dans la pièce). Climat agréable, nourriture abondante, aucun sentiment humain qui me retiennent. (La Tueuse se relève et fonce sur Angel).

Tu sais ce qui m’embête ? (Il attrape la jeune femme à la gorge). C’est que j’ai l’impression qu’on ne joue pas dans la même cour tous les deux. Alors, tu vois, je ne sais pas pourquoi tu m’as transformé mais je vais te dire un truc. (Il est sur le point de la mordre). Je suis content que tu l’ais fait. (Faith se défend et lui lance un coup de pied bien placé puis elle lui en redonne un autre dans l’estomac).

Faith : J’ai mes raisons. (Elle sort son pieu).

Angel : Devinette. Ta eu besoin du véritable Angel, parce-que, t’avais personne pour t’amuser. Tu t’es trompé. Je ne suis pas un jouet. (Ils se battent, la Tueuse brandit son pieu mais le vampire lui attrape la main qui est prête à le tuer).

Faith : Fais pas le malin. Écoute-moi.

Angel : Tu sais les vampires en général, n’aime pas engager la conversation avec les Tueuses.

Faith : C’est pas ce que Buffy a dit. (Elle lui donne un coup, Angel se retrouve au sol. Faith se met sur lui et le vampire rit).

Angel : J’aurais dû deviner que tu préférais cette position. (Faith est toujours sur le point de le tuer mais Angel se défend).

Faith : Et toi tu préfères m’écouter ou mourir ?

Angel : Tant que t’es sur moi, j’aime assez que tu gigotes. Mais je peux t’écouter.

Faith : Il n’y a pas si longtemps, Buffy ta payer un aller simple pour l’enfer. Tu veux pas essayer mieux ?

Angel : Je t’écoute. (Le vampire se change en humain).

Faith : T’es mignon. Si tu acceptes de m’obéir, on fait une trêve et je te présente l’être le plus puissant de cette ville. Ça t’intéresse ?

Angel : Tu parles.

Faith : Tu vas bientôt connaitre ton nouveau patron. (Ils s’embrassent fougueusement).

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE-SOIREE

(Buffy et toute sa bande, sont assis autour de la table. Giles et Wesley sont debout en face d’eux).

Wesley : Notre ennemi, ce joue de nous. Il a pris l’avantage et nous arrivons toujours après lui. Maintenant qu’il a les livres de l’Ascension, il va falloir redéfinir notre action.

Cordélia : Vous avez une très belle voix. (Dit-elle la tête posée sur la table mais elle se redresse). Vous n’avez jamais pensé, que vous pourriez faire du cinéma ? (Elle sourit).

Alex : Tu ne l’avais pas encore fait celle-ci.

Wesley : Oui, euh, essayons euh, de ne pas nous égarer. Nous avons besoin de travailler tous ensemble. Ou est Angel ?

Buffy : Je ne sais pas. Je suis passé chez lui mais il n’était pas là.

Wesley : Et Faith ?

Buffy : Disparue aussi.

Willow : On ne peut rien en déduire. Ça s’appelle une coïncidence.

Buffy : Qu’est-ce qu’ont décident ?

Giles : Buffy, il faudrait que tu essayes de, de retrouver les livres de l’Ascension. Va fouiller le bureau du maire mais soit extrêmement prudente, évite de le rencontrer à tout prix. On ne sait pas ce qu’il prépare.

Buffy : Je vais chez moi m’équiper pour cette mission. (Elle se lève). A commencer par ma combinaison d’homme invisible.

Giles : Oui, c’est ça. (La Tueuse se rend dans le bureau de Giles). Euh, Willow. Tu en es ou avec les dossiers du maire ?

Cordélia : Excusez-moi, je croyais que c’était Wesley qui commandait ? (Giles laisse la place à l’autre Protecteur).

Wesley : C’est euh, ce n’est pas grave. Willow ?

Willow : Que des mauvaises nouvelles. Pile au moment où j’ai réussi à entrer dans le fichier, il a effacé le programme. J’imagine qu’il m’a vu venir.

Oz : Pourquoi ne pas essayer les archives ? Chercher à la source.

Wesley : Bonne idée. Il possède des documents sur le maire, c’est sûr.

Giles : Wesley, aller dont là-bas tous ensemble et mettez-vous au travail.

Alex : On y va.

Cordélia : Groupe de Wesley, preumse. (Elle se lève et les autres en font autant).

Giles : Cordélia, il n’y a pas plusieurs groupes.

Cordélia : Je sais mais je l’ai dit la première.

Alex : Ne le prenez pas mal mais je ne viens pas. Je préfère errer dans le noir, à arpenter les trottoirs et un groupe de cinq, c’est une foule.

Cordélia : Ouais, on était trop.

Oz : Je conduis.

Willow : C’est toi le meilleur. (Sourit-elle puis tout le monde s’en va).

Giles : Si vous trouvez quelque chose, tenez-moi au courant. (Buffy quitte le bureau de son ancien Protecteur). Fais attention. (Ils se regardent et la jeune femme part).

INTERIEUR BUREAU DU MAIRE-NUIT

(Le maire est assis dans son fauteuil, Faith est au bras d’Angel, debout, en face de son patron).

Faith : Alors, je peux le garder ?

Le maire : Nous verrons, je n’aime pas brûler les étapes. Donc, Angel. Je peux vous appelez Angel ?

Angel : Eh bien, si j’ai le choix, je pencherais plutôt pour que vous m’appeliez maître.

Le maire : Ah. Vous savez Angel, je ne veux pas vous faire la morale mais c’est la courtoisie qui instaure le respect. (Il rit un peu). Et c’est désormais qui suit responsable de votre comportement. (Angel s’avance lentement vers le bureau, prend un coupe-papier et joue avec).

Angel : Je sais ce que je vous dois.

Le maire : Pas de problème de transition, pas d’effet secondaire ?

Angel : Perdre mon âme, ma libérer.

Le maire : C’est magnifique. Poétique surtout. Cela dit, je lis très peu de poésie, sauf celle qui sont au dos du journal. Elles sont parfois croustillantes. (Il rit un peu, tandis qu’Angel fait le tour de la pièce).

Angel : Hé, je ne voudrais pas vous bousculer mais est-ce que vous pourriez aller droit au but, hein ?

Le maire : Oh, la jeunesse. Vite, vite, vite. D’accord, le but Angel. Je sais au moins que vous n’êtes pas patient mais vous êtes fort, c’est bien pour Faith et ça garantie votre avenir à Sunnydale. (Angel joue encore avec le coupe-papier). Vous aimez bien mon coupe papier.

Angel : Je l’aime au point d’avoir envie de vous l’envoyer en plein cœur.

Le maire : Je vous en prie. (Le maire se met en face du vampire et écarte les bras. Angel lance la lame, droit sur le cœur mais le maire protège sa poitrine avec sa main. L’instrument transperce alors la paume de la main du maire). Bien visez. (Celui-ci retire le coupe-papier et la blessure qu’il a à la main, se referme toute seule. Angel est assez surprit mais il essaye de le cacher et les mains les mains dans la poche de sa veste).

Le maire : Vous voyez, je suis en quelque sorte, imperméable. (Il prend un mouchoir et essuie son coupe-papier, tout en se levant). On ne peut pas me blesser, ni même me tuer d’ailleurs. (Il s’avance vers Angel). C’est justement mon atout majeur dans mes projets pour notre euh, chère bonne ville. (Il tend l’instrument au vampire, qui le prend).

Angel : On ne pas vous tuez mais vous craigniez les microbes ?

Le maire : Beurk, d’affreuse bestioles malsaines. A-moi de vous demander, maintenant que Faith a réussi à vous ramener, quels sont vos intentions ?

Angel : Je vais vous le dire. Je vais retrouvez cette Tueuse qui vous cause tant de problème, la torturer et peut-être même, la tuez. (Il esquisse un sourire).

Le maire : Hum. Parfait. (Il rit un peu). Je suis content de voir que vous avez de la poigne, contrairement à tous ces jeunes. (Il rit un peu). Oui, oui, torturez Buffy. Tuez là bien sûr mais la méthode douce.

Angel : Ma spécialité.

Le maire : Formidable. Magnifique. On peut se passer de deux Tueuses, à moins bien sûr, qu’elles ne deviennent toute comme ma petite Faith. (Il rit un peu). Amusez-vous bien. (Faith qui était assise sur le bureau, se relève et prend le bras d’Angel, en souriant).

Faith : On n’est parti. (Le maire pose sa main sur le bras du vampire, qui s’arrête).

Le maire : Euh, tâchez de ne pas la ramener trop tard. (Angel met le coupe-papier dans la poche de la veste du maire puis il quitte le bureau avec Faith). Hum. (Il secoue un peu la tête). Les enfants grandissent trop vite. (Il renifle avec une pointe de tristesse et de nostalgie).

CENTRE VILLE DE SUNNYDALE-NUIT

(Alex marche seul les mains dans les poches, en train de ruminer. Il imite la voix de Cordélia).

Alex : J’adore votre voix Wesley. Preumse dans votre groupe, Wesley. Et les détournements de mineur, Wesley. T’en a pas entendu parler ? (Il voit Angel et Faith qui s’avancent vers lui). Ah, salut ! Mais vous étiez ou ? Buffy est chez elle. Elle se change et après... (Angel lui donne un coup de poing. Le jeune homme se retrouve sur le sol, inconscient).

Angel : Je ne l’ai jamais aimé. (Dit-il en marchant droit devant lui, aux côtés de Faith).

INTERIEUR MAISON DE BUFFY-NUIT

(Angel frappe à la porte de la maison des Summers. Joyce leur ouvre).

Joyce : Faith. Angel. (Elle sourit).

Angel : Bonsoir Joyce, comment allez-vous ? Buffy est rentrée ?

Joyce : Euh, au première étage. (Elle leur fait signe d’entrer). Vous ne venez pas de la part des vampires j’espère ?

Angel : Le seul vampire ici, c’est moi. (Ils entrent). Vous avez, une nouvelle coiffure?

Joyce : C’est, une couleur.

Angel : Très jolie. (Ils montent à l’étage, alors que la mère de Buffy est sous le charme. Buffy qui est dans sa chambre, met quelques armes dans un sac de sport. Faith et Angel ouvre la porte).

Faith : Toc, toc. (Le vampire s’avance lentement vers la Tueuse blonde).

Buffy : Je vous ai cherché partout.

Angel : Nous aussi. T’allais quand même pas partir seule ? (Il lui bise le front, tout en regardant l’autre élue).

Faith : On n’a les bouquins.

Angel : Ils sont chez moi.

Faith : Ont voulaient les porter à Giles sans toi mais il paraît que l’union fait la force, alors, allons-y. (Buffy prend son sac).

Angel : Laisse, je vais le porter. (Ce qu’il fait).

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-NUIT

(Ils entrent dans le manoir du vampire).

Buffy : Il faut se dépêcher de mettre les livres en lieux sûr. Ils sont ou ? (Angel lance le sac sur une table basse et s’avance près de la cheminée).

Angel : En fait, il y a un changement de dernière minute, Buff.

Buffy : Buff ? Tu m’as appelé...dis-moi ce qui t’arrive ?

Angel : Rien du tout. (Il se retourne vers elle, changer en vampire). Je me sens bien. Je ne mettais pas senti aussi bien depuis longtemps.

Buffy : Angel.

Angel : Tu vois, je ne te remercierais jamais assez, de m’avoir renvoyé en enfer.

Buffy : Non.

Angel : Si et je me demande comment te le dire. Une carte, une corbeille de fruit. (Il attrape Buffy par les épaules). Ou je t’arrache les tripes.

Buffy : Non. (Dit-elle émue).

Angel : Non, je sais à quoi tu penses. Tu te dis, il y a peut-être en moi un sentiment d’amour qui va te sauver la vie mais je ne joue plus au prince charmant. Telle est, la réalité. (Buffy le repousse).

Buffy : Je vais te tuer. Bat-toi mais ne me touche pas. (Elle marche à reculons). Faith, il faut qu’ont partent d’ici. Vite. (Elle se retourne vers l’autre Tueuse).

Faith : Parle pour toi princesse. Moi, je reste ici. (Angel donne un coup de poing à la jeune femme blonde, qui tombe inconsciente sur le sol. Faith s’accroche alors au bras du vampire).

Angel : Il y a un truc que j’aime bien chez Buffy. Elle est très mignonne quand elle dort.

INTERIEUR D’UN BATIMENT DES ARCHIVES-NUIT

(Les amies de Buffy consultent des livres, sur l’Histoire de la ville, assis autour d’une table).

Cordélia : Eh bien, je n’aurais jamais cru que c’était si embêtant de mener une enquête. (Soupire-t-elle, tandis que Wesley et Willow se regardent du coin de l’œil). Bon excusez-moi, je n’ai dit.

Oz : Hé. (Il s’avance vers Willow, Cordélia et Wesley, en tenant un livre). Regarder (Il pose le livre près de Willow. On y voit la photo d’un ancêtre du maire Wilkins).

Willow : Oh là, là. Belle découverte.

Oz : Bah oui.

Willow : Regarder un peu ça. (Elle prend la photo de l’ancêtre du maire et la compare avec celui-ci. Wesley se lève et se met près d’elle). Tel père, tel fils.

Oz : Des sosies parfait. Absolument identique.

Wesley : Le maire Wilkins aurait dépassé la centaine. Il n’est pas humain. (Alex entre dans la pièce, avec un cocard).

Alex : J’ai horreur de gâcher l’ambiance. (Tout le monde le regarde). Mais c’est pire que ce que vous pensez. (Willow accourt vers lui).

Willow : Alex. Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

Alex : Il y a des gens qui ne supportent pas je vous dise, je vous l’avais dit. Pas moi. Je vous l’avais dit. Angel le monstre, est de nouveau parmi nous. Et euh, je vous l’avais dit. (Wesley et les autres s’avancent vers lui).

Wesley : Angel a vendu son âme ? Alex, c’est extrêmement grave. Est-ce que tu en es sûr ?

Alex : Laissez-moi réfléchir euh, c’est difficile à dire, on n’a pas discuté, il ma cogner avant.

Wesley : Il faut prévenir Giles, au plus vite.

Alex : Vous avez raison. C’est tout à fait le moment pour débattre. Tant pis si on arrive trop tard et que Buffy est déjà morte.

Cordélia : Calme-toi Alex. N’accuse pas Wesley, c’est pas sa faute.

Alex : Justement, si. Faith est sous sa responsabilité. Angel est devenu son petit camarade.

Willow : Faith et Angel ? Ils sont ensemble ?

Alex : Ouais, on peut pas dire que ça fasse rêver.

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-NUIT

(Angel attache les mains de Buffy, dans le dos de celle-ci, grâce à des chaines. La jeune femme ouvre les yeux et reprend conscience, adossée à un mur, alors que Faith est assise sur la table basse).

Angel : Bonjour la Belle au bois dormant. Tu sais ce qui me fait de la peine ? C’est que pendant tout ce temps on n’à jamais essayer les chaines. (Alors qu’il était accroupit près de Buffy, il se relève). Bon, oublions le passer. Le meilleur est devant nous.

Faith : T’es belle en femme soumise. T’es fringue, c’est pas ça mais ça ira.

Buffy : Tu ne sais pas ce que tu fais.

Faith : Tu crois ? (Elle se relève). C’est bizarre, je l’impression que je me sens enfin bien dans ma peau. Peut-être que je me venge de mon enfance malheureuse. Quand j’étais petite, j’implorais ma mère pour avoir un chien. Je me fichais de la race. Ce que je voulais, c’était, quelqu’un à aimer.

(Elle s’avance vers Angel et l’embrasse sous les yeux de Buffy, qui préfère ne pas regarder d’ailleurs). Un chien ça m’aurait suffi. Enfin, un chien et des jouets. (Elle soulève une couverture sur la table, qui cachait plusieurs instruments de torture. Buffy est en colère et un peu effrayé en voyant ça. Faith prend une paire de ciseau assez spécial). Ma mère était très occuper, tu vois. Elle aimait beaucoup boire et passer ces nuits dehors et moi j’ai pas eu ce que je voulais. Jusqu’à aujourd’hui. (Elle s’avance lentement vers sa prisonnière).

Buffy : Faith, écoute-moi, essaye de comprendre. Angel est un assassin. Il te tuera après m’avoir tué.

Angel : Elle a raison. C’est probable, oui. (Dit-il en jouant également avec une paire de ciseaux tranchant).

Faith : Ah oui ? Alors il vaut mieux pas que tu meures trop vite. (Elle se met nez à nez avec l’autre Tueuse). Mais avant qu’on commence, je voudrais que tu saches, si ça te fais trop mal, ta le droit de crier.

Buffy : Pourquoi Faith ? Qu’est-ce que tu vas y gagner ?

Faith : Tu veux savoir ? Tout. On m’appelle à Sunnydale, je suis Tueuse, je fais mon boulot et je me bats mieux que les autres. Et qu’est-ce que j’entends partout où je me balade ? Buffy. Je continue à tuer, j’obéis aux ordres et je me conduis en gentille fille et qui on remercie ? Buffy.

Buffy : C’est pas ma faute.

Faith : Et tout le monde me demande, pourquoi tu n’es pas comme Buffy. Est-ce que quelqu’un ta déjà demander d’être comme moi ?

Angel : Moi, jamais.

Faith : Ta un Protecteur. Ta une maman, t’a ta petite bande pote et moi qu’est-ce que j’ai ? Que dalle, alors que cette ville devrait être à moi !

Buffy : Faith, écoute-moi.

Faith : Pourquoi ? Tu vas me sortir ta morale bien-pensante à la Buffy ? C’est ça ? Tu crois que t’es meilleure que moi ? Dis-le ! Vas-y, qui est la meilleure de nous deux ?

Buffy : C’est moi. J’ai toujours été la meilleure. (Faith esquisse un sourire).

Faith : Ta peut-être pas tout suivit. Angel est avec moi. (Elle s’accroche au bras du vampire).

Buffy : Et tu l’as eu comment Faith ? La magie ? Tu as fait appel aux forces occultes? (Angel donne un scalpel à Faith). Parce-que dans le monde réel, Angel ne t’aurait pas toucher et on le sait toute les deux. (La Tueuse brune s’avance vers l’autre élue et lui donne un violent coup de poing). Si j’étais pas attacher t’aurais peur de me frapper. Et tu sais comment on appel des gens comme toi ? Des lâches. (Faith plante le scalpel dans le mur, tout près du visage de sa prisonnière).

Faith : T’essaye de me pousser à bout pour que je te tue. Je suis trop bien élevée. (Elle sert le menton de Buffy). Tu vas attendre.

Buffy : Attendre que ton patron, commence sa fameuse Ascension. Tu crois que je peux pas l’en empêcher ?

Faith : Comment ?

Buffy : Tu verras. (Faith esquisse un sourire).

Faith : Ta pas compris. On ne peut pas empêcher l’Ascension du maire, tout est prévu Buffy. Il a bâti cette ville pour les démons et le jour de la remise des diplômes, tout sera accompli et je serais assise à sa droite. Il ne serait peut-être pas la physiquement après sa transformation mais c’est pas grave, peu importe. Ce que je sais, c’est que tes petits copains seront bel et bien morts. Pense bien à eux quand on ex va jouer avec toi.

Buffy : Jamais je ne t’aurais cru capable de tant de cruauté.

Faith : Qu’est-ce que tu veux, je suis une très bonne actrice.

Angel : T’es pas la meilleure. (Faith se retourne lentement vers lui et comprend qu’elle a été dupée. Angel faisait semblant d’être redevenu Angélus).

Buffy : On a l’information. Le jour de la remise des diplômes.

Angel : Je crois qu’on en sait autant qu’elle.

Buffy : Je peux faire un tour de magie ? (Elle se libère de ses chaines et montre ses mains). Je suis libre.

Faith : Vous m’avez roulé ! Vous ne m’aurez pas ! (Les amies de Buffy entre en courant dans la pièce, munit de pieu. Faith bouscule Angel, qui tombe sur Alex. Les deux Tueuses se battent avec acharnement puis Buffy saisit un scalpel. Faith menace Buffy, en posant la lame du scalpel sur le cou de celle-ci. Tandis que la Tueuse blonde, menace l’autre élue en posant la lame de son scalpel sur le cou de Faith).

Faith : Qu’est-ce que tu vas faire Buffy ? Si tu me tues, tu vas me ressembler. T’a pas envie de ça. (Elle bise le front de son adversaire). T’es pas prête. (Elle part en courant, tandis que Willow s’accroupit près de sa meilleure amie).

Willow : Est-ce que ça va ? (Buffy regarde Angel, qui finit par détourner le regard, honteux).

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE-NUIT

(Buffy et Alex sont assis autour de la table centrale, tandis que Willow est dessus. Le démon qui a fait l’incantation pour prendre l’âme d’Angel, est présent, en face de Giles dans la mezzanine).

Le démon : Ma tâche est accomplie.

Giles : Oui. Merci de m’avoir répondu et surtout bravo pour, l’efficacité de votre son et lumière. (Il esquisse un sourire).

Le démon : Ceci rétablit la balance entre nous ? (Giles incline la tête). Ma dette envers vous est enfin acquitter. Ne m’appeler plus jamais.

Giles : Plus jamais. La paix soit avec vous.

Le démon : Qu’il en soit de même pour vous. (Il disparaît).

Willow : Sa dette envers vous est payée. Qu’est-ce que vous aviez fait ?

Giles : Oh, je lui est présenté sa femme. (L’ancien Observateur rejoint les autres).

Wesley : Pour une fois je proteste ! Vous avez pris le risque d’opposer deux Tueuses dans un dangereux face à face. Ça aurait pu très mal finir. Et sans m’en informer ! Je préviens le Conseil. (Il s’éloigne).

Giles : C’est ça, fait le dont. (Wesley s’arrête et se retourne vers lui). Et surtout parler leur de votre Tueuse rebelle. C’est ça qui est le plus dangereux.

Buffy : Au moins on sait à quoi s’en tenir.

Giles : Et on n’en sait plus à propos de l’Ascension.

Willow : Le jour de la remise des diplômes. Ça pourrait, gâcher, la fête. Mais on sait qu’Angel n’est pas méchant. C’est une bonne nouvelle.

Alex : Ta raison. Ça fait vraiment du bien de savoir qu’il ne m’a pas, méchamment casser la figure. J’ai un gentil bleu.

Buffy : Il jouait la comédie Alex. Il faisait semblant.

INTERIEUR APPARTEMENT FAITH-JOURNEE

(Faith regarde la ville depuis sa fenêtre, l’air pensif).

Le maire : Un de perdu, dix de retrouver. De mon point de vu, c’est la moyenne qui compte. C’est pas une grande perte, tes copains.

Faith : Je ne suis pas sûr que ce soit le mot qui convienne. (Elle marche lentement dans la pièce, tandis que le maire est assis dans un fauteuil).

Le maire : Raison de plus pour ne pas être triste. Tu sais pourquoi je ne suis pas triste, moi ? Et bah je vais te le dire, parce-que tu peux compter sur moi Faith. (Il se lève). C’est moi ton meilleur ami et je le resterais toujours. De plus, une fois que l’Ascension commencera, tu vas voir comme ça va te plaire. Oh, tu brilleras de tout tes feus sous les applaudissements de la foule, j’te le promets...tu préfères bouder ? (Elle s’assoit dans un fauteuil). Hum, ah, j’ai une idée. (Il s’avance vers elle). Je connais deux mots. (Il s’accroupit près de sa protégée). Qui sont magique pour chasser le chagrin. Miniature, golf. (Il rit puis la jeune femme finit par sourire).

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-NUIT

(Buffy avance lentement dans le manoir, tandis qu’Angel est assis près du feu de cheminée).

Angel : Comment ça va ?

Buffy : Peut mieux faire.

Angel : Je vois ce que tu veux dire. Tu as été un vrai petit soldat hier soir Buffy. (Il se relève).

Buffy : C’est comme ça. Toujours, prête. (Elle est un peu émue).

Angel : Je sais que ça a été dur pour toi.

Buffy : Je doute que tu puisses savoir.

Angel : Je peux faire quelque chose pour t’aider ?

Buffy : Tu vois, je sais que tu as fait ce que je t’ai demandé et, et qu’on n’a eu ce qu’ont voulaient.

Angel : Je ne croyais pas que ça irait aussi loin.

Buffy : Je sais ça. Je ne te demande pas te justifier. C’est juste que, avoir vu...donne-moi le temps d’oublier...s’il te plaît. (Elle s’éloigne).

Angel :...Je n’aime que toi. (La jeune femme s’arrête et se retourne vers l’homme qu’elle aime).

Buffy : Moi aussi. (Elle part, sous le regard ému d’Angel).

Fin

Ecrit par Lee333 
Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente
Actualités
Mail Order Monster

Mail Order Monster
Le film 'Mail Order Monster', réalisé par Paulina Lagudi est actuellement en période de...

SAG-AFTRA Foundation Conversations : Queen Sugar

SAG-AFTRA Foundation Conversations : Queen Sugar
La ravissante Bianca Lawson était présente au panel de la série 'Queen Sugar', organisé par la...

Runaways | Nouveau trailer + 7 Nouvelles affiches

Runaways | Nouveau trailer + 7 Nouvelles affiches
La nouvelle série Marvel 'Runaways' débarque dans moins d'une semaine sur les écrans et la série se...

The Magicians | Felicia Day dans la saison 3

The Magicians | Felicia Day dans la saison 3
La série fantastique de Syfy, 'The Magicians', va accueillir une habituée du genre pour sa 3ème...

Miss Christmas

Miss Christmas
Marc Blucas sera à l'affiche d'un nouveau téléfilm de Noël, intitulé 'Miss Christmas', dans lequel...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Quelle autre série créée par Joss Whedon préférez-vous ?

Total : 42 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoPromo

choup37, Hier à 21:14

ALERTE ALERTE! Un premier extrait de l'épisode de Noel de Doctor Who a été dévoilé !

choup37, Hier à 23:22

Sondages, calendriers et jeux sur Torchwood, Doctor Who, How I met your mother, Kaamelott, Musketeers et Merlin^^

grims, Aujourd'hui à 08:36

Le quartier The Tudors vous propose un nouveau sondage !

grims, Aujourd'hui à 08:36

Et si on fêtait Thanksgiving à la cour? Drôle d'idée bien sûr ! mais essayons juste de savoir pour quoi le roi Henry remercierait ?

grims, Aujourd'hui à 08:37

Nous vous attendons nombreux

HypnoBlabla

Locksley, Hier à 22:25

Bienvenue au nouveau quartier The Good Doctor !!!

Locksley, Hier à 22:25

Félicitations Spy' et bonne inauguration !

choup37, Hier à 22:28

C'en est un de Doc, un super Doc, le premier même Il s'appelle le Docteur, il a des alias mais son nom est le Docteur^^

Barryallen, Hier à 22:31

salut

Barryallen, Hier à 22:31

vous avez vu sony tout ce que ils sont en train de faire ?

Viens chatter !