VOTE | 370 fans |

Script VF

Un matin ensoleiller, Buffy est assise sur son lit dans sa chambre. Riley est assis sur le lit d’en face. Ils se regardent, sans dire un mot.

RILEY : Je crois qu'il faut qu'on parle. 
BUFFY : Oui, je le crois aussi. (Ils restent assis, silencieux, en regardant le sol. Ils se regardent à peine, gêné). On devrait peut-être se jeter à l'eau avant que l'année soit terminée. (Riley se lève et fait quelques pas dans la pièce).
RILEY : Qu'est-ce que tu es ? 
BUFFY : Capricorne, ascendant Verseaux. Et toi ? 
RILEY : Désolé. C'est pas exactement ce que je voulais dire. Mais tu es si…si étonnante ! Tu es forte, rapide… 
BUFFY : Et aussi passionnée, artiste et très curieuse. Et toi, qui es-tu ? 
RILEY : Tu sais qui je suis. Le reste…ce que je fais…je ne peux rien dire. (Elle se lève)
BUFFY : Je vais le faire, moi. Tu fais partie d'une espèce de commando militaire qui capture les démons, les vampires…vous employez pour les qualifier de doux euphémismes…tels que non amicaux ou non sapiens. 
RILEY : Hostiles Sub-Terrestres. 
BUFFY : Vous livrez ces…HST à une espèce de laboratoire qui procède à des expériences dont le but est, entre autres choses, de transformer ces petits monstres en petits angelots. Je brûle ou je gèle ? 
RILEY : Oui, tu brûles. 
BUFFY : Et dans la journée, tu prétends être Riley Finn, pur produit de l'Iowa. Connais-tu seulement l'Iowa, Riley ? D'ailleurs, est-ce que c'est ton vrai nom. 
RILEY : Ça l'est. Et je viens de l'Iowa. Et, dites-moi, mademoiselle je sais tout, je ne suis pas le seul à ne pas avoir été tout à fait honnête. 
BUFFY : Je pensais qu'un chasseur professionnel de démons, tel que toi, saurait découvrir qui je suis. Je suis la Tueuse. La Tu-euse ? La Seule, l'Elue ? (Le jeune homme ne semble pas savoir de quoi elle parle). Celle qui traîne la nuit dans les cimetières ? C'est une blague. Renseignes-toi. Cherches à, Tueuse virgule, la. 
RILEY : Tu arrives à vaincre les démons. Pourtant, tu hurlais en luttant contre ces créatures. 
BUFFY : Il me semble que toi aussi. 
RILEY : Oui, mais je ne suis qu'un gigantesque hématome, aujourd'hui. Si tu me voyais sans mes vêtements, je ressemble à…j’ai des bleus partout et je…je ne t'ai pas vu une seule égratignure. 
BUFFY : Parce que tu as mal regardé. 
RILEY : J'ai pourtant bien cherché. 
RILEY : Alors, qu'est-ce…qu'est-ce qu'on fait ? 
BUFFY : Je n'en sais rien. Je… (Elle soupire). J'ai cru que tu étais un garçon gentil et normal. 
RILEY : Je suis un garçon normal. 
BUFFY : Peut-être selon les critères en cours dans cette ville mais pas, tout à fait, selon les miens. On a tous les deux besoin de temps, je pense. Pour digérer tout ça et…et peut-être qu'ensuite, on… 
RILEY : Ouais. Oui, je crois que tu as raison. (Ils se regardent l'un l'autre un instant puis Riley se dirige vers la sortie. Mais il s’arrête et se retourne vers la Tueuse). Ah, euh…inutile de te dire que… 
BUFFY : Je garderai le secret. 
RILEY : Bien. C'est plus sûr pour nous tous… (Soudain, Amy le rat fait des cris stridents dans sa cage puis le sol se met à trembler).
RILEY : Viens là ! (Ils se réfugient dans le placard, jusqu’à ce que la secousse se termine, au bout de quelques secondes). Hou. Quelle secousse ! (La jeune femme fait quelques pas dans la pièce, un peu perturbée).
BUFFY : Ouais. 
RILEY : Excuses mon enthousiasme. C'est mon premier tremblement de terre. 
BUFFY :...Pas pour moi. 

                                                                GENERIQUE 

Dans la cave d’Alex, Spike pousse son fauteuil car un petit filet d’eau provenant d’un tuyau au-dessus de lui, coule sur le mobilier.


SPIKE : Ah, c'est pas vrai ! Mon fauteuil est trempé ! Regarde ça. (Alex le rejoint avec un seau qu’il place sous la fuite).
ALEX : Le tremblement de terre a fait sauter la tuyauterie. Y'a des clés, là-bas, dans l'atelier. T'as qu'à aller en chercher une et essayer de resserrer les joints. 
SPIKE : J'ai une tête de plombier, tu trouves ? 
ALEX : Non. T'as une tête de pique-assiette, qui ne daigne pas lever le petit doigt. Bon, je te laisse. J'ai du travail. 
SPIKE : Oui. Livrer du fromage fondu sur du pain, et contribuer à la constipation de la grande Amérique. 
ALEX : Te fiches pas de moi. Souviens-toi qui paye le plasma ici, mon pote. Alors, ou tu gagnes ta pension, ou tu trouves un autre pigeon. (Alex tend une clé à molette au vampire, qui la prend, en ravalant sa fierté). Quand t'auras réparé le tuyau… (Spike prend son élan pour frapper le jeune homme avec la clé mais il se trouve soudain saisi d'une affreuse migraine). Tu rangeras un petit peu ce bazar. Et fais donc une lessive, ça te tuera pas pour une fois… (Il se retourne vers Spike, qui se tient la tête en grognant de douleur) malheureusement. 

Alors que la nuit est tombée, la Tueuse est sur le point de quitter sa chambre, lorsque sa meilleure amie entre dans la pièce.

WILLOW : Salut ! J'étais à la bibliothèque pendant le tremblement de terre, j'ai été à moitié ensevelie dans la littérature du dix-neuvième. Inutile de te préciser que c'est un sujet dont on ne se sort pas sans difficultés. Toi, ça va ? 
BUFFY : Oui. Quelques petites choses cassées, mais rien d'important. 
WILLOW : Porter Hall est dans le noir total. Et naturellement, ils gèrent la crise de la seule manière qu'ils connaissent, grande soirée de l'après-choc. 
BUFFY : Ils finiront par fêter l'après rhume des foins et les jours qui se finissent en "i". Tu verras ce que je te dis. 
WILLOW : Oui. C'est vrai que n'importe quoi leur servirait de prétexte. Hé ! Tu devrais inviter Riley ! Très romantique la douce lumière des chandelles. 
BUFFY : Euh…non, je crois qu'il est…occupé. J'en suis presque sûre. Mais, vas-y toi, je te rejoindrai là-bas tout à l'heure. D'abord, je vais aller faire un tour chez Giles, j'ai un truc à voir. 
WILLOW : T'as un souci ? 
BUFFY : Un souci ? Non, pas du tout. (Elle s’en va). 

Dans la cour de Giles, celui-ci est assis dehors en train d’examiner un journal. Buffy, fait les cents pas.

BUFFY : Il va se passer un truc atroce, Giles. 
GILES : C'était un tremblement de terre, Buffy. Ce qui en l'occurrence est très commun dans le sud de la Californie. Il n'y a aucune raison de penser que ce soit autre chose. 
BUFFY : Oh, mais si, il y a une raison. Une excellente raison. La dernière fois qu'il y en a eu un, je suis morte. 
GILES : Oui, je le sais et…je t'assure que je comprends tout à fait ton anxiété. 
BUFFY : Oui et bah tant mieux, parce que je détesterais que mon angoisse de la mort, aussi ridicule soit elle, souffre de la moindre ambiguïté. 
Buffy s'assied. 
GILES : Mais, à moins que d'autres faits nous en suggèrent l'éventualité, je peux te certifier qu'il s'agit là du choc de deux masses terrestres, et non des prémisses d'une imminente damnation infernale. (Montrant un plan de Sunnydale à Buffy, sur lequel il a placé des points rouges). En attendant, j'ai quelques théories concernant notre commando mystère. 
BUFFY : Oh. C'est vrai ? 
GILES : Oui. En se basant sur... la localisation de leurs apparitions et sur la…description, il est vrai assez vague, de leurs installations souterraines qu'a donnée Spike… 
BUFFY : Si le tremblement de terre était un signe ? Un mauvais présage, qu'on ne saurait pas interpréter ? Tous les démons vont nous envahir quand la fin du monde arrivera. 
GILES : (Se levant) Buffy, si cela nous annonçait, je ne sais quelle diabolique catastrophe, je suis certain que d'autres signes évidents nous apparaîtraient pour nous en avertir à temps. Bon, (Se penchant sur sa carte de Sunnydale). Je pense que ces installations sont très proches, ou même…directement sous votre école. Si c'est le cas, je suis convaincu que l'un ou plusieurs d'entre eux sont dans ton entourage. 
BUFFY : La peste ! 
GILES : Quoi ? 
BUFFY : Et si la fin du monde arrivait sous forme de peste ? Alors beaucoup trop de gens pourraient être infectés avant qu'on ait le temps de réagir… 
GILES : Buffy ! Peux-tu arrêter de t'inquiéter pour ce qui pourrait être et te concentrer sur ce qui est ! Et que tu sois vigilante, c'est tout à ton honneur, mais nous avons un mystère à ce jour, bien plus urgent à résoudre. 

Riley et Forrest descendent l'un des couloirs de l'Initiative en tenue de camouflage. 

RILEY : C'est quoi une Tueuse ? 
FORREST : Une Tueuse ? Une guitare thrash. Influence 'heavy metal' sur dérives de Black Sabbath. 
RILEY : Non. Une fille, qui a des pouvoirs. 
FORREST : Oh. La Tueuse. Ah, oui, oui. La Tueuse. 
RILEY : Expliques. 
FORREST : Eh bien, d'après ce que je sais, la Tueuse est un horrible croque-mitaine pour Sub-Terrestres. Quand ils racontent ça à leurs bâtards, ils se mettent à manger des légumes et à laver leurs vilains moignons. 
RILEY : T'es en train de me dire qu'elle n'existe pas. 
FORREST : Eh, attends une seconde. Aurais-je fait éclater la petite bulle rose ? Oh, c'est peut-être pas le moment de te parler des cloches de Pâques ? (Riant). Non, je suis désolé. C'est un mythe Riley. Ça fait partie du folklore médiéval, des foutaises sensées expliquer le monde dans lequel nous vivons, enfin toutes les choses qui nous entourent, quoi. (Un homme en blouse blanche, et un soldat sont en train de conduire un démon, menotté, dans les couloirs de l'Initiative). 
RILEY : Comment tu expliques ces choses-là, Forrest ? (Dit-il en regardant le démon).
FORREST : C'est des animaux, mon pote. C'est tout simple. Je te le concède, ils sont plus rares que ceux que t'as connu à la ferme à Smallville… (Le démon est parvenu à s'échapper. Riley et Forrest se jettent sur celui-ci afin de le maîtriser. La créature étrangle Forrest). Elle vient cette piqûre ? (Riley finit par l’assommer au bout de quelques minutes de lutte).
RILEY : Il s'en remettra. 
FORREST : (Tenant son cou et haletant) J'te disais… des animaux. (Il entend de nombreux coups violents). C'est quoi ce boucan ? 
RILEY : Des animaux qui s'agitent dans leur cage. Ils sont survoltés. Je ne sais pas ce qu'ils ont. 
FORREST : Le tremblement de terre, ça rend tout le monde cinglé. 

Une fête d’étudiant à lieu dans le hall de l’université., alors qu'il fait nuit Certains boivent, dansent un peu sur de la musique rock. Willow est planter au milieu de la fête, elle se fait même bousculer mais elle garde un sourire crisper. Elle finit par apercevoir Percy plus loin, elle le rejoint alors qu’il discute avec une fille.

WILLOW : Percy ! Salut ! 
PERCY : Hé, Willow ! Qu'est-ce que tu deviens ? 
WILLOW : Les études. Je croyais que tu avais eu une bourse pour jouer au football à l'USC. 
PERCY : Je l'ai eue. (Indiquant la fille se tenant à côté de lui). Elle, c'est Laurie. 
LAURIE : Salut. 
WILLOW : Salut. Dis donc, quelle fête, hein ? 
LAURIE : Hum C'est sympa. 
PERCY :...Comment va Oz ? 
WILLOW : Oh, en fait, Oz… (Laury se lève et murmure à l’oreille de Percy. Celui-ci regarde Willow).
PERCY :...Nous, on va aller se boire un petit verre. A tout à l'heure. 
LAURIE : Bye. 
WILLOW : Oui, on se voit tout à l'heure. (Le couple s’en va. Des élèves font la chenille plus loin puis ils entrent dans une pièce. La porte se referme mais la main d’un démon stoppe la fermeture. Un étudiant prépare des cocktails dans une salle, il voit un couple passer dans le couloir).
HOMME : Hé, vous allez vraiment danser le limbo tout nu ?! Je viens. (Il prend les verres mais un démon surgit et lui tranche la gorge. Dans le hall, Willow essaye de s’amuser mais elle s’ennuit).
WILLOW : Buffy, où es-tu ? (Elle entend subitement une conversation entre Laurie et Percy, qui sont assis non loin d’elle).
LAURIE : Pourquoi ? Tu veux que je te laisser flirter avec la rouquine ? 
PERCY: Qui, Rosenberg ? Attends. Elle m'aidait un peu en maths au lycée, c'est tout. Elle est gentille mais tu l'as vue ? Aussi blafarde qu'un fantôme. Elle est trop intello. 
LAURIE : T'as peut-être un faible pour les zombies. 
PERCY : Ah, non. Les filles, je les aime vivantes. Je suis peut-être vieux jeu. (La sorcière se rend dans une pièce sombre).

WILLOW : Hé, ho ? Y'a quelqu'un ici ? (Elle s’allonge sur un lit, l’air triste. La lumière finit par s’allumer, elle découvre le cadavre de l’étudiant qui préparait des cocktails. Elle se relève subitement, effrayée puis elle se rend compte que le torse du jeune homme comporte des symboles sanglant, gravé sur sa peau).

Alex descend dans sa cave, en tenu de livreur de pizza. D’ailleurs, il en tient une dans sa main. 

ALEX : Oh, non ! Spike, c'est encore pire que quand je suis parti ! T'as même pas réparé la fuite ! 
SPIKE : (Menaçant) Ne te retourne pas. (Le jeune homme obéit).
ALEX : Pourquoi, qu'est-ce qui se passe ? 
SPIKE : Ne me regarde pas. (Alex se retourne lentement et découvre que le vampire porte une chemise à fleur et un pantalon qui lui arrive au-dessus des chevilles. Son colocataire ricane).
SPIKE : Ça a rétréci. (Dit-il en tenant son tee-shirt noir). Cette satanée chemise, les pantalons. Je hais ce trou à rats. 
ALEX : Ça ne me réjouit pas plus que toi que tu aies mes affaires sur le dos. 
SPIKE : Dehors, vas me trouver des vêtements corrects et je veux plus de sang. 
ALEX : Non ! T'es pas à l'hôtel ici. 
SPIKE : Si tu me cherches, je casse tout, lavette ? 
ALEX : C'est ça, essaies ! J'en ai plus que marre de toi ! Je te rappelle une chose, pauvre impotent…c'est fini ! T'es plus le grand méchant loup ! Une souris en cage est plus dangereuse que toi ! Tout ce que tu sais faire, c'est bouffer l'espace ! Mon espace ! Et autant, je me suis toujours marré à voir Buffy filer des coups de savate dans ton petit postérieur blafard, autant aujourd'hui, je pourrais te flanquer moi-même une correction. Mais je vais te dire mon gars. Tu vaux pas le coup qu'on se fatigue. Je me casse. (Il part).


Dans le hall, des policiers et des ambulanciers transportent le cadavre que Willow a trouver. Buffy entre dans la pièce.

WILLOW : Buffy ! Je suis là. (Dit-elle assise sur une marche d’escalier, sa meilleure amie la rejoint).
BUFFY : Houa. Je ne savais pas vraiment où était la fête. J'ai vu les gyrophares, les ambulances, et je me suis dit, oui, bien sûr ! Mort…carnage…c'est une fête pour Buffy !
WILLOW : (La voix tremblante) Je suis contente que tu sois là. 
BUFFY : (Inquiète) Ça ne va pas ? 
WILLOW : C'est moi qui l'aie trouvé. Il était allongé sur le lit…avec moi. Egorgé. J'avais… pas vu qu'il était là. 
BUFFY : Toi, t'as rien, ça va ? (Willow acquiesce). Un vampire ? (La sorcière secoue la tête).
WILLOW : Il y avait tellement de sang et…et…et il y avait un symbole, et il y a Percy qui m'a traitée d'intello ! 
BUFFY : Percy t'a traitée d'intello ? 
WILLOW (Elle hoche la tête): Je crois qu'on devrait…en parler à Giles, et rechercher le démon qui a fait ça. 
BUFFY : Mais qu'est-ce que Percy vient faire là-dedans ? (Elles s’en vont).

Riley est assis dans sa chambre, Forrest est assis tout près de lui. Riley lance une balle en mousse dans un panier qui est accroché à la porte mais il manque son coup. 

FORREST : Et voilà. C'est moi qui gagne encore une fois. T'es hors-jeu mon grand. On dirait que t'as la tête ailleurs, qu'est-ce que t'as ? 
RILEY : Non, c'est rien. J'essaie seulement de comprendre quelque chose. Buffy…elle est si pleine de fraîcheur. 
FORREST : Mais oui, c'est ça. Elle est chaude, elle est fraîche, elle est tiède, elle est à toutes les températures, Buffy. On peut se concentrer sur le jeu, maintenant ? (Il lance la balle mais Graham ouvre la porte et reçoit le ballon en pleine figure).
FORREST : Ça c'est un blocage. Sers-toi de ta tête plus souvent. (Il ricane).
GRAHAM : Situation Alpha code bleu ce soir en ville. (Ses amis se lèvent).
RILEY : L'un des nôtres ? 
GRAHAM : Négatif. Un civil dans une fête au Porter Hall. 
FORREST : Attaque HST ? 
GRAHAM : Difficile à dire. En m'approchant, j'aurais attiré l'attention sur moi. 
FORREST : Doit-on mobiliser ? 
RILEY : Non, je vais aller en reconnaissance. 
FORREST : D'accord. 
RILEY : Allez prévenir le professeur Walsh. Dites-lui que nous avons une agression de nature inconnue. On ne bouge pas avant de savoir ce qu'il en est. (Ils partent).

Pendant ce temps, Willow, Buffy et Alex se sont réunis chez Giles, qui est auprès d’eux.

WILLOW : J'ai eu l'impression de revenir à l'époque du lycée. 
ALEX : Le comble, c'est que si tu ne l'avais pas aidé, il y serait encore. 
WILLOW : Oui. Mais, je sais que cette histoire avec…Percy n'a rien de très important. Revenons à ce garçon qui est mort. 
ALEX : Ouais. C'est moche aussi. 
WILLOW : Oh ! J'allais oublier quelque chose. Il était surélevé. Une position bizarre. Comme si…comme si ce qui l'avait tué avait voulu le vider d'une partie de son sang. Je me dis que…cette chose a dû…remplir un flacon et emporter un peu de sang. Et…je suis plus une intello blafarde, aujourd'hui. Je veux dire que ça vous change d'être avec un guitariste. Je suis plus comme ça. 
BUFFY : Parles-nous de ce symbole. 
WILLOW : Oui, euh… (Elle déplie une serviette qu’elle vient de prendre dans sa poche). C'était gravé sur sa poitrine. Un œil…monstrueux et démoniaque. 
ALEX : Ça ressemble au logo de CBS. Hé, ça pourrait être un coup de folie d'une grande star médiatique ? 
BUFFY : J'ai déjà vu ce symbole, j'en suis presque sûre. Je ne me rappelle pas où, mais c'est… 
GILES : C'est la fin du monde. 
BUFFY, WILLOW & ALEX : Encore ?! 
GILES : Il y a eu le tremblement de terre, et…et ce symbole qui… 
BUFFY : Je vous l'avais dit, non ? J'ai dit, attention, fin du monde et vous vous avez dit, mais non, mais non. Sud Californie. Mais non, mais non ! 
GILES : Je suis tout à fait désolé. Ma contrition, cependant, ne changera rien à l'imminence de l'apocalypse. 
WILLOW : Non, c'est impossible. On a…on a déjà vécu ça. 
GILES : Oui, peut-être, mais là, c'est la fin du monde. Tout le monde va mourir. Les signes ne trompent pas. C'est sérieux. 
WILLOW : Qu'est-ce que nous allons faire ? (La Tueuse prend une arbalète).
BUFFY : L'arrêter, bien sûr. (La Tueuse se trouve devant une crypte, en train de regarder le même symbole graver sur le mur). Je me demandais où j'avais déjà vu ce symbole ? Quelle question ? A l'endroit où je passe plus de la moitié de ma vie à mémoriser ce qui est écrit sur les mausolées, pardi. Ces morbides et sinistres boîtes de céréales. (La jeune femme entend du bruit, elle entre doucement dans la crypte. Le démon qui a tué le jeune homme un peu plus tôt, est en train de prendre des ossements). J'ai vu de la lumière, alors je suis entrée. 

(Buffy lui tire une flèche dans le bras, la créature grogne, ils se battent. Chacun reçoit des coups, ils luttent dehors. Le démon soulève sa victime et la projette contre une stèle. La Tueuse se retrouve, essouffler mais elle entend des bruits de pas. Elle se relève d’un coup, se retourne et lance un coup de poing à Riley, qui bloque l’attaque).

RILEY : Wow, tu es une acrobate. (Se frottant le bras avec lequel il a bloqué le coup de Buffy). C'est étonnant ton… 
BUFFY : Où est-il ? 
RILEY : Parti. Je l'ai vu s'enfuir dans les bois. 
BUFFY : Et tu ne l'as pas suivi ? 
RILEY : Sans armes et sans hommes avec moi…on ne court pas après un démon de cette taille, tout seul. 
BUFFY : Je le fais bien, moi. 
RILEY : Oui, eh bien, je ne suis pas une Tueuse. (Il parle dans une radio). Lilas un, à base centrale. 
BUFFY : Lilas ? 
HOMME (Voix Off) : J'écoute. 
RILEY : Confirme présence d'HST non identifié. Mobilisez la patrouille. Débriefing à huit heures. 
HOMME (Voix Off) : Bien reçu. 
BUFFY : Très militaire. Lilas un ne se rend jamais. Qu'est-ce que tu fais ici ? 
RILEY : Je te cherchais, toi qui traîne la nuit dans les cimetières. 
BUFFY : Bon, il faut que j'aille…tuer ce démon. 
RILEY : Inutile. On s'en charge. 
BUFFY : Ce n'est pas si simple. 
RILEY : Non mais…écoutes, je pense que… 
BUFFY : Riley, je…je…c'est non. 
RILEY : Tu ne veux pas parler ? 
BUFFY : Je ne veux rien, Riley. C'est impossible entre nous. Etre avec toi, ce serait replonger dans un puits sans fond. Une énorme erreur. Je refuse de revivre ça. 
RILEY : Revivre quoi ? On a vécu un truc tous les deux ? 
BUFFY : Non ! Ecoutes, je me suis engagée une fois et… (Elle soupire). Toi, tu ne sais pas ce qu'est ma vie. 
RILEY : Et je meurs d'envie de le savoir. 
BUFFY : Mourir, c'est bien le mot de l'histoire. Il y a vraiment trop de risques. Il y a vraiment trop de...c'est une histoire maudite ! Et je…je refuse d'être maudite encore une fois. Désolée. (Elle s’éloigne, il la suit).
RILEY : Je ne comprends pas pourquoi tu as si peur. (La jeune femme s’arrête et se retourne vers lui). Je…je sais que tu m'aimes bien. Et nous avons tous les deux tant de choses en commun. 
BUFFY : Mais ça ne suffit pas. 
RILEY : Buffy, je ne sais plus où j'en suis. Je ne sais plus où je vais…mais, je sens tout mon corps trembler, mes mains, mes…la moindre parcelle de mon être. Je n'ai jamais été aussi enthousiasmé par une fille avant toi. Je ne vais pas t'effrayer, je ne vais pas non plus te forcer à me voir mais…il n'est pas question que je renonce et que je m'en aille parce que ça risquerait de ne pas marcher. J'ignore ce qui t'est arrivé dans le passé… 
BUFFY : Mort, douleur, apocalypse. Ça n'a rien de drôle. Tu sais ce que c'est qu'une Bouche de l'Enfer ? Aurais-tu une manière plaisante de la définir ? Parce que j'ai vécu dessus au lycée, pendant trois années. Et ça, nous ne l'avons pas en commun. C'est un travail pour toi. 
RILEY : Non. Tu sais que c'est plus… 
BUFFY : Une aventure géniale ! Mais pour moi, c'est une destinée. Je ne pourrai rien y changer, ni même y échapper. Je suis coincée. 
RILEY : Non, rien ne t'y oblige. Le lycée s'est fini maintenant. Tu as le droit de changer les choses. 
BUFFY : Riley, non. 
RILEY : Je sais que ça peut te sembler… 
BUFFY : Riley ! Ma réponse est non. (Elle s’en va, attristée, sous le regard du militaire. Il finir par aller de son côté).

Tous les amies de Buffy, feuillète des livres dans le salon de Giles, plus tard dans la soirée. La Tueuse les aide.

GILES : Le démon Vahrall. 
WILLOW : (Jetant un œil à la gravure se trouvant dans le livre de Giles) Beurk ! 
ALEX : J'approuve ta répulsion. 
GILES : Il…danse avec les goules à la lumière de la Lune, père des fléaux et frère de la ruine. 
BUFFY : (Lisant par-dessus l'épaule de Giles) Ses mains sont tranchantes et son regard sans foi. Prédateur macabre, l'innocence est sa proie. 

A l'Initiative, quelques militaires sont assis autour d’une table. Ils écoutent Riley. 

RILEY : Deux mètres de haut, approximativement cent à cent vingt kilos, je pense, d'après mon analyse visuelle. 
GRAHAM : Particularités ? 
RILEY : Inconnues. Rien que nous ne connaissions déjà. Nous ne pouvons l'affilier à aucun modèle pour l'instant, mais nous pouvons présumer qu'il fonctionne sur le thème : tuer, écraser, détruire. 

Chez Giles. 

BUFFY : Cette chose ne vole pas des os d'enfants pour s'amuser. 
ALEX : Les démons ont parfois une conception hilarante de l'amusement. 
WILLOW : Voler des os d'enfants, je…j'ai déjà vu ça. (Elle prend l'un des livres et le feuillète les pages, jusqu'à celle qui l'intéresse). C'est un ancien rituel. Il nécessite du sang humain, des os d'enfants, et quelque chose appelé le Mot de Valios ? Tout ceci sert à la pratique d'un sacrifice. Le sacrifice des trois. 
BUFFY : Laisses-moi deviner…la fin du monde. 
WILLOW : Eh bien, oui. Ils ne donnent pas beaucoup de détails là-dessus. Ils ne disent pas comment le monde finira ou, ce que pourrait engendrer ce rituel. 
ALEX : Le sacrifice des trois…trois personnes vont mourir ? 
BUFFY : Non, personne ne mourra. Parce que le grand griffu n'a pas tous les ingrédients. Nous devons trouver le troisième, le Mot de Valios et l'empêcher de le prendre. 
WILLOW : S'il ne l'a pas déjà. Après tout, on ne sait pas où il est passé. 

Salle de débriefing de l'Initiative. 

RILEY : Un point pour nous, cette chose a une signature phéromonale très marquée. L'agent Gates l'a pisté avec le nouveau système de détection du labo. 
FORREST : On sait où il a traîné, mais impossible de savoir où il va. On trouve des traces résiduelles dans des zones très peuplées. Il n'a peur de rien. 
RILEY : Nous serons en civil, tenues quotidiennes. Les armes cachées dans des sacs. Vous ne les sortirez qu'à la tombée du jour. Et rappelez-vous, c'est une exécution, pas une capture. 
FORREST : Je vous donnerai les affectations de secteur. Nous couvrirons toute la ville. (Ils s’en vont).

Chez Giles. 

BUFFY : Je vais voir au magasin de magie, s'il n'y aurait pas un livre appelé le Mot de Valios.  Willow, Alex, vous fouillez les archives du musée ? 
ALEX : Et on passera chez moi en chemin prendre des armes, et je voudrais aussi me changer et enfiler quelque chose qui sente moins l'anchois. 
BUFFY : Cette créature est très dangereuse. Faites attention à vous. C'est risqué. Je ne veux pas que vous soyez tués. 

Dans la cave d’Alex, un pieu est poser debout, sur la table basse. Spike se tient percher au-dessus du bout de bois.

SPIKE : Au revoir, Drusilla. On se retrouvera en Enfer. (Il ferme les yeux et se laisse tomber mais Willow et Alex entrent. Il se tourne pour les regarder et manque le pieu, cassant la table au passage). 
WILLOW : Qu'est-ce que tu fais ? 
SPIKE : Par les cornes du diable. On frappe avant d'entrer ! (Il se relève).
WILLOW : Qu'est-ce que tu fabriques ?! 
ALEX : Un pieu ? Tu essayais de te suicider ?! 
SPIKE : (Alors qu'Alex ramasse le pieu) Non, tu lâches ça ! Ça ne te concerne pas. 
ALEX : Oh que si. D'abord, c'est ma chemise que tu traînes dans la poussière. D'autre part, c'est pas très gentil de ne pas me faire confiance. Si tu veux t'empaler, t'aurais dû me demander. Je l'aurais fait pour toi. 
WILLOW : Alex ! 
ALEX : Quoi ? Il veut se suicider, moi je veux bien l'aider. 
WILLOW : Enfin, c'est idiot. On le connaît, on ne peut pas le laisser se tuer comme ça ! 
SPIKE : Oh, tu devrais. Si je pouvais mordre, tu serais déjà plus sèche que le désert du Sahara. Non, ce que je vis est au-delà du pathétique. Coincé dans une cave à faire la lessive d'un minable que j'aurais eu tant de plaisir à mordre il y a quelques mois. 
ALEX :  Hé ! 
SPIKE (A Willow) : Est-ce que…je pourrais effrayer ne serait-ce qu'une souris, aujourd'hui ? Dis-moi la vérité. (Il se précipite vers elle en grimaçant, elle ne bouge pas). 
WILLOW : La chemise à fleurs, tu sais, ça n'a rien de très terrifiant…le short non plus, d'ailleurs. Mais si j'ai pas peur, c'est peut-être aussi parce que je sais que t'es inoffensif maintenant. C'est pas vraiment ce que t'avais envie d'entendre, hein ? 
SPIKE : Oh, arrêtes, fichez le camp. Laissez-moi. 
ALEX : On te laisse. Mais si tu as le malheur de casser autre chose…tu iras dormir dans le garage, mon grand. 
WILLOW : Mais enfin, on va pas le laisser ici tout seul ! Il va falloir qu'on l'emmène avec nous au musée. 
SPIKE : Non, non. Allez-y. Je serais sage. Je me sens déjà mieux. Promis. 
ALEX : (Passant un bras sur l'épaule de Spike, alors qu'ils se dirigent vers la sortie) J'ai une grande nouvelle pour toi. Si nous ne trouvons pas ce que nous cherchons, ce sera l'apocalypse. 
SPIKE : Non, c'est vrai ? Tu dis pas ça pour me faire plaisir ? 
ALEX : Non, non. J'te jure. (Ils quittent la pièce avec un sac plein d’arme).

Dans les rues de Sunnydale, Buffy aperçoit Riley. Ils s’avancent l’un vers l’autre. 

RILEY : Buffy. 
BUFFY : Tu crois que c'est une heure pour jouer à Donkey Kong ? 
RILEY : Quoi ? (Buffy regarde l'objet qu'il a en main). Oh. Ça, c'est un détecteur. Ça relève les traces de phéromones. 
BUFFY : Et ? 
RILEY : Et, soit c'est la saison des amours pour ce démon, soit il se balade dans toute la ville. Tu sais, Buffy… 
BUFFY : Désolée, je dois y aller. Un démon m'attend. Il a besoin d'une raclée. 
RILEY : Oui. On s'en occupe, nous aussi. Attend. Cette histoire, entre toi et moi, c'est…c'est stupide ! 
BUFFY : Je suis d'accord. C'est pourquoi, il ne peut rien y avoir entre toi et moi, c'est… 
RILEY : Non, toi, tu es stupide. Excuses-moi…je ne voulais pas dire ça…non, c'est bien ce que je voulais dire. 
BUFFY : Houa, tu crois que des paroles aussi douces vont faire fondre ma résistance ? 
RILEY : Je suis sérieux. Tu as une manière tordue de voir les choses, de…de t'imaginer maudite. Continues de raisonner ainsi, et il est bien évident que la vie ne t'apportera rien de bien. 
BUFFY : Le licencié en psychologie, c'est lui le vrai danger. 
RILEY : Buffy, mais il est où le danger, hein ? Il se trouve que…nos vies se ressemblent plus que nous le croyons au départ. Tu fais la même… (Des passants marchent près d’eux). Cuisine que moi. 
BUFFY : Oui, mais tu n'es qu'un apprenti…cuisinier. Et je viens d'une longue lignée de cuisinières qui ne dépassent pas vingt-cinq ans. 
RILEY : Tu vois, c'est ça l'attitude tordue dont je parlais. Je suis conscient des risques que nous courrons. Mais nous en tirons plus de joies que dans aucun autre travail. Et on s'amuse ! 
BUFFY : S'amuse ? La dernière personne qui est venue me dire ça, elle est dans le coma aujourd'hui, parce qu'elle s'est trop amusée à chasser le démon. 
RILEY : Ecoutes, je n'ai pas dit que tu ne devais pas prendre ton travail au sérieux. 
BUFFY : On court, on tue, et puis on oublie le massacre ? C'est ça ? Si je pouvais, je le ferais. Mais ce jeu là, ce n'est pas un boulot qu'on oublie le soir en faisant des câlins à son chéri. 
RILEY : Mais pourquoi ? Pourquoi pas ? 
BUFFY : Parce que j'ai essayé ! J'ai essayé, et à chaque fois, ça a été un horrible échec ! Et, chaque fois, immanquablement, je replonge en Enfer. 
RILEY : Bienvenue dans l'Histoire du monde. Il tombe en morceaux, Buffy. Le Mal…il va, il vient...mais si l'Homme arrive à s'en sortir, c'est qu'il n'agit jamais seul. Les gens s'aident les uns les autres. Si tu n'étais pas si égocentrique, tu le saurais. 
BUFFY :...Tu ne sais rien. Tu ne sais pas de quoi tu parles. Tu ne me connais pas. 
RILEY : Je sais que ce n'est pas qu'un boulot pour toi. Je sais qu'il y a dû y avoir dans ta vie de charmants garçons qui t'ont blessée. Et puis, je sais que tu préfères vivre dans les ténèbres.  Tu t'y sens peut-être plus en sécurité. 
BUFFY : Tu es à côté de la plaque. 
RILEY : Non. Et tu sais que j'ai raison. Ecoutes, nous avons peut-être une chance d'être heureux, toi et moi, seulement t'es si effrayée que tu refuses de la saisir… 
BUFFY : Ceux sont mes affaires. Laisses-moi tranquille, va-t-en. 
RILEY : C'est bon. J'm'en vais. (Après un court instant, Riley s'en va. Buffy ferme les yeux un moment, baissant la tête, puis part à son tour). 

Willow, Alex et Spike marchent près du musée. 

WILLOW : Super. Pas de 'Mot de Valios'. 
ALEX : Pas même une syllabe de Valios. 
SPIKE : Qui signifie qu'on se rapproche du moment, où je me dissoudrai enfin dans les flammes de l'Enfer. 
WILLOW : Ne dis pas des choses pareilles. Bon d'accord, tu ne peux plus tuer personne, mais il y a tout un tas d'autres choses à faire. Tu t'adapteras, tu verras. 
SPIKE : (Il s'arrête puis se retourne vers eux) Quelle joie ! Et pourquoi ? Finir par être aussi nul que vous ? Non merci. 
ALEX : Et voilà. (Imitant Willow) "Enfin, on va pas le laisser se suicider comme ça. Non, c'est mal". 
SPIKE : Je pensais que vous seriez content de voir arriver la fin de votre vie. Et pourtant ni l'un ni l'autre ne semblaient voir que ce serait une chance. Regardez-vous. Les jeunes de votre âge sont déjà sortis de l'Université. (A Alex) Tu n'as pas dépassé le sous-sol. (A Willow) Et toi, la rousse, tu n'as pas su garder ton copain poilu. (Aux deux) En vous regardant, j'ai vraiment pas envie de vivre. Au lycée vous faisiez encore illusion, mais… 
WILLOW : Je comprends ce que tu essaies de faire. Tu essaies de nous forcer à te tuer. 
SPIKE : Oh non ! Et je ne veux pas de la pitié de minables encore plus inutiles que moi. 
WILLOW : Nous ne sommes pas inutiles ! Nous…nous aidons plein de monde. Nous…nous luttons contre les forces de l'Enfer ! 
SPIKE : Buffy, lutte contre les forces de l'Enfer. Vous n'êtes que…ses groupies. Elle s'en sortira aussi bien sans vous…mieux d'ailleurs, j'en suis sûr, si elle n'a pas à sauver vos carcasses tout le temps. 
ALEX : Non, non, c'est faux ! Nous sommes une équipe. Elle a besoin de nous. 
SPIKE : Vous êtes les mêmes tocards inutiles que vous avez toujours été, et elle est beaucoup trop gentille pour vous le dire. (Il part lentement, esquissant un sourire satisfait. Willow et Alex se tiennent là, sans bouger et sans mots dire).

Giles est en train de feuilleter l'un de ses livres. Il a enfin trouvé une image du 'Mot de Valios', qui est en fait un talisman du quinzième siècle. 

GILES : Oh… (Retirant ses lunettes) Quel idiot je suis. Seigneur. (Il se lève promptement, remettant ses lunettes, puis se dirige vers sa malle, d'où il sort une boîte remplie de bijoux, colliers et divers talismans dont le 'Mot de Valios'. Mais trois démons Vahrall l'attaquent, il se défend. Buffy rentre plus tard dans le salon de Giles, qui est en désordre).
BUFFY : Qu'est-ce qui s'est passé ? 
GILES : C'est ma faute. J'aurais dû le savoir. (La Tueuse s’assoit en face de lui, il a le visage griffer. Alex est auprès de lui, Spike est assis derrière Buffy).
BUFFY : Giles… 
GILES : Le 'Mot de Valios'…est le nom d'un talisman…pas d'un livre. Oh, quel imbécile j'ai été. Je l'avais ici. 
ALEX : Vous l'aviez ici ? J'ai d'abord trouvé que vous étiez trop dur avec vous, mais… (Willow apporte de la glace à Giles dans un torchon, qu'il pose contre sa tête). 
GILES : Oh, merci. Je l'ai acheté dans une brocante d'objets de sorcellerie. J'y ai jeté un œil une fois, j'ai cru que c'était du toc. 
BUFFY : Et, ils vous l'ont volé. Et ils ont pu accomplir le rituel du sacrifice. 
GILES : Ils sont en chemin. Ils n'ont pas encore eu le temps. 
BUFFY : Comment ça, en chemin ? Vous avez trouvé à quoi sert le rituel ? 
GILES : Ils vont ouvrir…ils vont ouvrir la Bouche de l'Enfer. Celle de la bibliothèque. (Tout le monde se regarde).
BUFFY : Il est donc temps de retourner au lycée, pas vrai ? 

Buffy, Alex, Willow et Spike entrent dans les ruines calciner du lycée de Sunnydale éclairées par un quartier de lune. 

BUFFY : Soyez prudents, on ne sait jamais. L'endroit ne semble pas très stable. 
SPIKE : Moi, ça me va. Pourvu qu'on soit tous ensevelis ! 
BUFFY : Mais qu'est-ce qu'il fait là, celui-là ? Si encore, il pouvait se battre ! 
WILLOW : Si on le laisse tout seul, il se suicide. 
BUFFY : Ah oui et alors ? Qu'est-ce que ça peut faire ? Bon. Peu importe. Mais qu'il ne traîne pas dans mes pattes. J'ai pas de temps à perdre avec lui. Bon, quand on sera à la bibliothèque, d'abord cherchez les victimes qu'ils gardent en vie pour les sacrifices. La priorité est de les sortir de là. 
WILLOW : On s'en charge. 
BUFFY : OK…vous êtes prêts ? 
ALEX : En avant, rock'n'roll. 
SPIKE : En avant, rock'n'roll. (Ils descendent un couloir).
ALEX : Le lycée de Sunnydale. Si les murs étaient toujours des murs, que d'histoires, ils nous raconteraient. (Il marche sur quelque chose de gluant). Beurk ! De la viande de maire. Extra tendre. 
WILLOW : Regardez tous ces livres. On n'est pas loin. (Ils entrent dans la bibliothèque. Les démons sont en train de réaliser leur rituel, dans le trou du plancher). Houa. Vous avez vu ce qu'il y a en bas ? 
BUFFY : Ils sont trois. 
WILLOW : Aucun candidat au sacrifice. Je ne vois personne. 
BUFFY : Ils doivent être prisonniers quelque part. Ils n'ont pas fini le rituel. Ils ne le finiront pas. (Elle se jette sur une créature et se bat. L’un d’eux fait tomber une fiole de sang, Alex court prendre le flacon).
ALEX : Le sang ! Prends le talisman ! Ils ne pourront plus faire le rituel. (Willow prend le sac remplit d’os).
WILLOW : J'ai trouvé les os ! (Elle lance le sac les contenant à Alex). Ici ! (Alex lui redonne le sac, un démon le frappe).
ALEX : Tu peux toujours courir, mon pote. J'ai fait du karaté et c'est l'argent de mon déjeuner. (La sorcière envoi le sac à Spike). 
WILLOW : Spike ! (Un démon le regarde).
SPIKE : Ah oui, ça, ça me plaît. (La Tueuse continu sa lutte, tandis que le monstre qui frappait Alex, court se jeter dans le trou).
ALEX : OK, alors, j'ai gagné. (La terre commence de trembler). Les démons ! C'est eux, le sacrifice ! (Un démon frappe Spike à plusieurs reprises mais il finit par donner un coup de poing à la créature).
SPIKE : Aucune douleur ! (Il frappe de nouveau le démon). Je peux tuer un démon ! (Il se change en vampire et se bat avec énergie). Ça marche ! Me revoilà ! Je suis un prédateur sanguinaire ! Ouais ! (Il soulève la créature).
ALEX : Non ! 
WILLOW : Non, pas dans le trou ! (Le vampire jette le monstre dans le trou, le sol tremble encore). 
SPIKE : Quoi ? Je donne un coup de main ! (Un autre démon se bat contre Buffy).
BUFFY : Sortez d'ici ! Les murs vont s'écrouler ! (Une poutre tombe sur Spike, Alex l’aide à se relever. Willow et les deux hommes partent, alors que la terre tremble. La Tueuse frappe son ennemi mais elle se retrouve au sol. Riley intervient et combat le démon). Ne le laisse pas plonger dans la Bouche de l'Enfer ! S'il le fait, on est cuit ! (Au bout de quelques minutes, le monstre plonge dans la Bouche de l’Enfer). J'y vais ! (Le militaire attache un câble à la ceinture de la jeune femme).
RILEY : Avec ça, tu pourras remonter. (L’élue se jette dans le trou, alors que les secousses sont plus forte. Après un long moment, elle finit par remonter avec le monstre). Buffy. (Le démon meurt, les secousses s’arrêtent. Riley et Buffy rejoignent Willow, Alex et Spike qui les attendent dans le couloir). Oh, tiens ! Willow…Alex, c'est ça ? On a eu de la chance, hein ?  Euh, oui, je passais par là. J'ai entendu du bruit à l'intérieur. 
WILLOW : Et…tu passais par-là déguiser en…GI Joe ? C'est sympa. 
BUFFY : Sans vouloir t'offenser, tu ne passes pas vraiment inaperçu. 
RILEY : Ah oui. C'est le…paint-ball ! Oui, je suis allé faire une partie de paint-ball et après il y a eu… 
ALEX : Une partie du commando, à ce que je vois ? 
RILEY : (Riant) Non, non. Non, non, non. Le commando ? Non, je… (Remarquant Spike derrière Alex). Je te connais, toi ? 
SPIKE : Moi ? Non. Tu fais erreur. Je suis simplement un vieux pote d'Alex. 
RILEY : Oh. Super. (Le groupe se dirige vers la sortie).
ALEX : (À Willow) C'est bizarre de revenir ici. 
WILLOW : Oui. Tout semble si… petit. Il n'y a plus que cendres et que ruines. (Ils quittent les lieux).

Le lendemain, Riley essaye de marquer un panier dans sa chambre mais il manque son coup. Quelqu'un frappe à la porte. 

RILEY : Entrez. (Buffy entre timidement).
BUFFY : Tu n'as pas appelé. Alors, je savais pas si… 
RILEY : Oh, oui…excuses-moi, je suis…je suis un homme mort. Ma fonction…était secrète. Enfin…devait l'être. Que toi, tu le découvres…oui, bon, ça va encore. Toi, c'est spécial. Mais hier soir, avec tes amis, ça a été le désastre. Je ne pouvais pas être moins convaincant. J'étais entraîné pourtant et je leur sors comme une fleur, salut ! Paint-ball…je passais par-là. (Buffy sourit). J'aurais mieux fait de leur donner mon code de sécurité et mon grade ! 
BUFFY : Ton code de sécurité et ton grade ? 
RILEY : Oh non. Pourquoi, j'ai dit ça, moi ? (Il s'assied sur le bord de son lit) Oh, j'suis trop nul. (Il pousse un soupir). Et voilà, tout le monde est au courant. (Buffy se rapproche doucement de lui). Je suis cuit. C'est la fin du monde. 
BUFFY : Mais non, plus maintenant. (Elle l’embrasse).

Willow et Alex sont vautrés devant la télévision dans la cave. Spike s'avance et vient se tenir juste devant le petit écran. Les deux amis d'enfance se penchent alors sur le côté afin de regarder la télé.

SPIKE : (Poussant un soupir) C'est quoi ça ? Vous êtes vautrés devant la télé alors que le Mal rôde en ville. (Eteignant la télévision, puis se tournant vers eux). C'est pas très constructif de votre part. Je dis…nous allons sortir et faire la fête aux démons du coin ! (Alex et Willow le dévisagent, alors qu’il se frotte les mains). Quoi, vous ne pouvez pas chasser sans votre Buffy, c'est ça ? Espèce de lâches ! On va la chercher ! C'est elle l'Elue, après tout. Allez, quoi ! Debout ! Vampires ! Grrr ! Vilains ! Ecrasons-les pour que règne la justice et pour la sécurité des bébés chiens…le jour de Noël ? Le Mal est là, dehors ! Bon, on tue ou on fait une belote ?

ECRAN NOIR 

SPIKE (Voix Off) : Bon, allez quoi, soyez sympas !

 

Ecrit par Lee333 
Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Spooked
Hier à 13:20

Sorties - SMG
Hier à 10:54

Baby Blues
02.12.2016

Family Guy
02.12.2016

Lucifer
02.12.2016

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (23:39)

Ouiiii ! C'était chouette!

Sonmi451 (23:40)

Tu m'étonnes!

stanary (23:40)

Non je suis toujours là. Mais je me demande bien comment on en est arrivé à parler de ça !

Sonmi451 (23:41)

On est parti de la copine de tite qui angoisse de pas comprendre bébé. ^^

Titepau04 (23:41)

Parce que j'étais toujours la, et j'expliquais pourquoi je n'étais pas encore couchée!

stanary (23:42)

Aaah oui c'est vrai ! Mais bon j'ai pas d'expérience personnelle à raconter donc...

Titepau04 (23:43)

Ouh la la, elle commence à douter!! Savoir si elle veut continuer l'allaitement!

Sonmi451 (23:44)

La fatigue de l'accouchement.

Titepau04 (23:44)

Stanary, surtout le jour où tu es enceinte, fais des cours de préparation avec une bonne sage femme !!! C'est important!

Sonmi451 (23:44)

Et puis si le personnel n'est pas bon, c'est sure ça aide pas.

Titepau04 (23:45)

C'est clair, ma sage femme va prendre le relais mais il faut d'abord qu'elle sorte

Sonmi451 (23:45)

Faut qu'elle s'accroche, c'est le début qui est dure après ça va tout seul

Sonmi451 (23:45)

bébé est en apprentissage aussi, faut pas qu'elle se sente fautive, c'est un travail d'équipe.

Titepau04 (23:46)

On est daccord! Mais quand déjà tu n'as pas confiance en toi, plus la fatigue...

stanary (23:47)

Oh mais non ! Il faut pas arrêter l'allaitement. Ça va rien changer je pense

Titepau04 (23:47)

Je lui ai dit que ça n'avait rien a voir!

stanary (23:48)

C'est le stress qui parle pour elle je pense

Titepau04 (23:49)

J'espère qu'elle va sortir rapidement!

Titepau04 (23:49)

Y'a ça qui joue aussi, elle a hâte de sortir mais le stress que bebe ne prenne pas de poids...

Sonmi451 (23:50)

La chute des hormones qui parle, un baby blues, faut pas prendre de décision là-dessus.

stanary (23:50)

Oui peut-être que tu devrais lui rendre visite demain

Sonmi451 (23:51)

un bébé ne se laisse pas mourir de faim. qu'elle se dise bien que si bébé a faim, il la laissera pas tranquille, elle va pas avoir le choix de le nourrir et bébé trouvera le lait. ^^

Titepau04 (23:53)

Je ne peux pas, les enfants autre que frère et sœur ne sont pas acceptés... je vais pas payé la nounou non plus

Titepau04 (23:53)

Je l'ai vu samedi deja

Titepau04 (23:54)

Je lui ai déjà dit ça!!

Sonmi451 (23:54)

Bon moi je vais me coucher, bébé m'a pas demandé, les microbes doivent le mettre K.O mais je préfère voir que tout va bien. ^^

Sonmi451 (23:54)

Bonne nuit.

Titepau04 (23:54)

Bisoussss

stanary (23:54)

Bonne nuit

stanary (23:59)

Bon aller moi aussi je dois me coucher. Bon courage avec ton amie. Et bonne nuit !

cinto (18:54)

Ma sorcière Bien aimée: nouveau sondage musical sur les génériques célébres! allez venez, votez, commentez et n'oubliez pas votre casque! Merci à ceux et celles qui ont déjà voté.

cinto (19:01)

Queer as folk: calendrier de l'Avent démarre aujourd'hui, bien sûr. Venez découvrir notre série et nos bogosses, en ouvrant une fenêtre chaque jour. Sinon, régalez vous du superbe calendrier romantique et n'oubliez pas de laisser un petit mot. Ça fait toujours plaisir.

stella (21:26)

Design spécial Noël sur le quartier Downton Abbey ainsi que son calendrier de l'avent original.

DGreyMan (22:23)

Nouveau sondage spécial Harry Potter dans "Game of Thrones" ! Merci d'avance.

carina123 (23:09)

Nouveaux sondages et calendriers sur les quartiers Lie to Me et Jericho, Venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

sabby (08:54)

Bien le bonjour la citadelle !! Toujours personnes sur Empire pour ouvrir le calendrier de l'avent, ni sur Friday Night Lights pour commenter le nouveau design Un petite visite ferait plaisir, on vous attends Bonne journée à tous !

Moorgana (09:13)

Sondage de noël sur le quartier Heartland

serieserie (10:16)

N'oubliez pas de vous inscrire pour le grande hypnoGame Arrow!!

Margauxd (12:42)

Nouveaux sondages sur les quartiers : Blindspot, The Last Ship et New-York Unité Spéciale, n'hésitez pas à voter !!

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play