VOTE | 370 fans |

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-MATINEE

(Buffy et Angel sont allonger sur un lit, en étant habiller. Le vampire regarde la Tueuse dormir. La jeune femme finie par ouvrir les yeux, alors que ses cheveux sont en bataille).

Buffy : Quoi ? (Elle sourit). Je suis mal coiffée et ça te fais rire ?

Angel : Non, tu es belle.

Buffy : Hum, hum. Oh, j’en pouvais plus, j’ai dormie comme un Loire. Le repos du guerrier, c’est l’expression juste. (Elle passe sa main dans ses cheveux). Oh, très mal coiffée. (Elle sourit et se redresse, alors qu’Angel rit un peu).

Angel : Où tu vas ?

Buffy : Regarde, j’ai des nœuds dans mes cheveux.

Angel : Il n’y a pas de miroir.

Buffy :...Ah, tu n’habites pas un endroit pratique pour une fille. Pas de miroir, pas de lumière naturelle.

Angel : Moi, je te trouve belle.

Buffy : Ah oui, tu trouves ? Tant mieux. (Elle se blottit dans les bras du vampire). Ont pourraient, quand même acheter quelques miroirs...et pourquoi pas de tiroirs ? Pour que je puisse ranger mes affaires et puis c’est ce que font les couples, acheter des tiroirs.

Angel : Hum, c’est vrai.

Buffy : Tu vois, je me dis, que ça serait plus pratique si je passais la nuit-là, comme, après le bal, par exemple. Ça serait bien si ont, si ont rentraient tous les deux pour rester ensemble plus longtemps.

Angel : Le bal ?

Buffy : Fin de l’année scolaire, passage à l’âge adulte. Soirée cotillon, ambiance boite de nuit, arrosée au ponch.

Angel : Ah, oui.

Buffy : Ne t’inquiète pas, ça se passe la nuit et pleins de filles ont des copains plus âgé, alors tu peux venir. Hum.

Angel : Vaudrais peut-être mieux que tu partes.

Buffy : Non. (Elle se lève et se dirige vers un rideau). C’est pas encore l’heure du lever du jour. (Elle entrouvre le rideau et un rayon de soleil éblouit Angel, qui se précipite hors du lit. Buffy ferme aussitôt le rideau et se retourne vers le vampire). Oh, pardon. Je n’ai pas vu l’heure, passée.

GENERIQUE

EXTERIEUR DEVANT LE LYCEE-MATINEE

(Anya qui sert des livres contre elle s’avance vers Alex et ils marchent côte à côte sous un soleil timide, sur l’herbe du lycée, parmi les autres étudiants).

Anya : Alex.

Alex : Oh, c’est toi la, la démoniaque Anya. Pourfendeuse des vilains males. Ta toujours pas retrouver tes pouvoirs ? Ne me dis pas que si ?

Anya : Non...pas encore, c’est juste une question de temps.

Alex : Comment ça fonctionnait ? Les femmes jetaient un sort horrible à leur ex-petit copain et tu n’avais qu’à te pointer pour que ça marche ?

Anya : C’est ça. Le pouvoir d’un vœu se transforme en arme pour tourmenter l’infidèle.

Alex : Eh bah dite dont, bonne chance à toi. Tu pourras te venger.

Anya : Vas-y, c’est ça, rigole mais j’ai le témoignage d’un millénaire de trahison et d’oppression des femmes par les hommes et je n’ai pas la moindre complaisance pour ceux qui doivent payer.

Alex : Alors pourquoi tu parles avec moi ? (Ils s’arrêtent).

Anya :...Je n’ai pas de cavalier pour le bal.

Alex : Ah non, pourquoi ? C’est bizarre ça. C’est pas possible que ça soit à cause de ta façon de demander.

Anya : Les hommes sont bêtes. Tu viens avec moi ?

Alex : Il y en a un de nous qui n’ai pas clair et honnêtement, je ne sais pas lequel des deux.

Anya : Tu sais bien que tout ça c’est de ta faute.

Alex : De ma faute ? (Ils reprennent la marche).

Anya : Tu as été infidèle à Cordélia alors j’ai, je me suis déguisée en étudiante de dernière année pour qu’elle te jette un sort. En perdant mes pouvoirs, je n’ai pas pu redevenir moi-même et maintenant, je me sens bizarre. Je n’y comprends rien, je me sens mal, je sais que j’ai envie d’aller danser et je veux que tu m’accompagnes. (Ils s’arrêtent).

Alex : Je suis profondément toucher mais pas couler. Et que me vaux l’honneur ?

Anya : Tu es, moins insupportable que la plupart des males qui rodent ici et puis tu n’as pas de cavalière.

Alex : Je n’ai pas encore choisie ma cavalière.

Anya : Très bien. Arrête, je sais que tu me trouves attirante. Je t’ai vu regarder ma poitrine.

Alex : Un homme qui regarde, c’est un homme qui a les yeux ouvert. C’est pas plus compliquer.

Anya : Je m’en fiche. Bon, tu viens avec moi, oui ou non ?

(Buffy, Oz, Willow et Alex sont assis à une table du lycée, dehors).

Oz : Anya ? Intéressant ton choix.

Alex : Choix n’ai pas le terme le plus approprier en l’occurrence. En fait si ce n’ai pas Anya, il ne me reste qua ma marionnette aux yeux mort d’amour. (Il utilise sa main pour faire une marionnette et il change de voix). Je t’aime Alex. Jamais je ne te quitterais.

Willow : Peut-être mais anya essaye de te tuer, je te préviens que tu es bon pour un, je te l’avais dit.

Alex : Qui est cette Anya ? Elle est plus belle que moi.

Willow : Donne lui un bon conseil, il vaudrait mieux qu’elle m’évite.

Buffy : Bon, au monde tout le monde à un cavalier. Parmi lequel il y a des démons mais pour certains d’entre nous, c’est un style de vie. Le plus important pour moi, c’est que j’ai trouvé ma robe.

Willow : Wouh, la robe rose ?

Buffy : Angel va perdre la tête...mais pas son âme, perdre euh, la tête. Pas, l’âme.

INTERIEUR MANOIR D’ANGEL-MATINEE

(Le vampire tombe sur un cahier qu’à laisser Buffy. Il lie ce qui est écrit dessus).

Angel : Buffy et Angel pour la vie. (Quelqu’un frappe à sa porte, il repose le cahier et va ouvrir). Madame Summers.

Joyce : Je vous prie de m’excuser. Enfin je, je voulais vous appeler mais je n’ai pas votre numéro. (Elle referme la porte).

Angel : Ce n’ai pas grave, vous êtes toujours la bienvenue.

Joyce : Oh mon dieu. Votre maison est immense.

Angel : Oui, j’ai besoin d’espace, je ne sors pas de la journée.

Joyce : Ah oui, c’est vrai. (Elle découvre des chaines accrochées à un mur).

Angel : Je peux vous offrir quelque chose ?

Joyce : Ah non, merci.

Angel : Je n’ai pas de café.

Joyce : Vous ne buvez pas ? De boisson je veux dire.

Angel : Oh, si. C’est le, c’est juste le café qui me rend agiter.

Joyce : Ah...je sais que Buffy a passé la nuit ici.

Angel : Je vous demande pardon. Nous sommes venues après notre mission.

Joyce : Non je, je ne veux pas connaitre les détails, je ne suis pas là pour ça.

Angel : Très bien.

Joyce : Je suis là, parce-que je m’inquiète pour vous deux. En général.

Angel : Ce qui c’est passer quand j’ai changé, n’arrivera pas deux fois.

Joyce : Ce n’ai pas ce qui me soucis le plus...inutile de vous dire que, vous et Buffy appartenez à deux monde différent.

Angel : Oui, je sais.

Joyce : Ça a été difficile pour elle. Elle a grandie vite et j’oublie parfois qu’elle n’ait, qu’une jeune fille.

Angel : Je n’oublie pas que j’ai l’âge de ces ancêtres.

Joyce : Elle commence à peine sa vie.

Angel : Je sais...et j’en prends plus conscience maintenant qu’elle reste à Sunnydale.

Joyce : Tant mieux. Parce que quand elle pense à vous Angel, elle est comme toutes les femmes amoureuses, elle met toute sa vie entre vos mains. Mais nous savons tous les deux que bientôt elle aura des choix à faire. Si elle n’y arrive pas, ça sera à vous de l’aider. C’est l’amour que vous avez pour elle, qui vous permettra de la convaincre.

INTERIEUR LYCEE-BIBLIOTHEQUE-JOURNEE

(Oz, Willow, Buffy et Alex sont assis autour de la grande table, devant leur livre et leur cahier ouvert).

Buffy : Donc, c’était bleu et assez court ?

Willow : Ah non, pas très court, moyen. Et il, il y avait des sortes de manches, avec, des franches comme ça sur le côté. (Giles les rejoint).

Giles : C’est qui ce démon ?

Buffy : Une robe pour de bal, que Willow hésite à prendre. Toujours l’enfer mais vous ne pensez jamais à autre chose ?

Giles : Ca me ferait un bien fou. Mais pour l’instant le jour de l’ascension du Maire approche et, et nous ne savons pas ce qui nous attend.

Alex : Et dans les pages que Willow à découper dans les bouquins du Maire ? Attendez, elle a risqué sa vie, ne nous dite pas que c’est pour rien ?

Giles : Au contraire. Non, non, non. On sait que l’ascension du Maire fait référence à, à un humain qui se transforme en démon et qui devient l’incarnation de l’immortalité et le jour ou de la remise des prix, le Maire Wilkins, deviendra cette incarnation. (Wesley et Cordélia qui était dans la mezzanine, les rejoignent).

Wesley : Le problème est que, nous ne savons pas de quel démon il prendra la forme.

Giles : Il en existe, des milliers d’espèces.

Wesley : Bref. Il n’est peut-être pas vain de signaler que nous n’avons de temps à perdre avec des sujets aussi futile, qu’un bal.

Cordélia : Et bien c’est très dommage, car j’étais très curieuse de vous admirez dans un smoking.

Wesley : A moins qu’il ne s’agisse de ce fameux soir, il se peut, que j’aide monsieur Giles dans son rôle de chaperon.

Giles : Quoi ?! Je vous demande pardon ? Bon, très bien.

Buffy : On va trouver ta robe. On devrait aller chez April Fulls.

Cordélia : Pas cette boutique. J’m’habille là.

Alex : Je vais sacrifier mes économies durement acquise pour mes voyages et me procurer un smoking, alors, attendez-vous à être, éblouit.

Giles : Je mettrais mon costume en taffetas rose, c’est la couleur qui va le mieux à mon teint. S’il vous plait, pourrait-on s’occuper de l’ascension ?

Buffy : On n’oublie pas. Une minute, calmez-vous. On va s’en occuper. Mais justement, puisque qu’ont risquent de s’évaporer ou de disparaitre dans quelques jours, ont méritent bien un petit bal de fin d’année. Une nuit de gloire, c’est pas trop vous demandez.

(Dans une maison, un homme met une cassette vidéo dans un magnétoscope. Une créature enfermer et attachée dans une toute petite cage, est forcée de regarder la vidéo. L’individu s’en va mais la créature est subitement déchainée pas les images qu’elle voit et sa cage, ne va plus pour la retenir très longtemps).

INTERIEUR EGLISE-JOURNEE

(Buffy porte une robe de mariée blanche et Angel un costume de marier. Ils sont l’un à côté de l’autre, devant un prêtre. Aucun de leurs amies n’ai présent dans l’église).

Le prêtre : Aujourd’hui dans cette église, vous allez être unis par le sacrement du mariage. Si quelqu’un dans l’assistance s’oppose, pour une raison juste à l’union de ces deux êtres, qu’il parle maintenant ou bien, ici ou ailleurs qu’ils se taisent à jamais. Buffy Summers, accepter vous de prendre pour époux, Angel. Vous le chérirez, vous le protéger. Angel, accepter vous de prendre pour épouse Buffy Summers. De la chérir et de la protéger. Avez-vous les alliances ? (Angel passe l’alliance au doigt de Buffy et Buffy passe l’alliance au doigt d’Angel. Le vampire soulève le voile de la mariée et embrasse tendrement celle qu’il aime. Le couple se sourit et Angel pose son front contre celui de la jeune femme. Les jeunes mariés quittent lentement l’église, en se tenant la main mais le vampire est inquiet par tous les signes religieux qu’il voit. Il fait un magnifique soleil dehors, ce qui rend Angel de plus en plus nerveux).

Buffy : Angel. (La jeune femme prend feu, sous le regard choquer du vampire, qui finit par se réveiller. Angel se tient la poitrine, perturbé par ce cauchemar. Buffy et lui descendent dans les égouts, un peu plus tard).

INTERIEUR EGOUT

Buffy : Ah, il n’y pas de mission réussit sans une petite descente aux égouts.

Angel : Je suis sûr que je l’ai partir par ici.

Buffy : Et si on le baptisait le vampire qui s’échappe. On dirait qu’il était grand comme ça.

Angel : Non je veux le suivre. J’ai besoin de savoir.

Buffy : Ta besoin de vêtement. Ta pas de smoking, si ?

Angel : Depuis quand on patrouille en smoking ?

Buffy : Pour le bal, idiot.

Angel : On a des choses plus importantes à faire que de se préoccuper d’un bal.

Buffy : Tu parles comme Giles. D’accord, je me tais.

Angel : Arrête. Ne le prend pas mal. (Un vampire surgit).

Buffy : Pas maintenant. (Elle tue le vampire). C’est pas moi qui le prends mal. Chaque fois que je prononce le mot bal, tu fais marche arrière.

Angel : Pardonne-moi. Je, je m’inquiète quand je te sens trop investit dans tout ça et...

Buffy : C’est quoi, tout ça ? Je ne vois ce qu’il y a d’inquiétant à ce que je m’investisse. Dans le fait d’aller à un bal, de faire une fête avec mes copains.

Angel : C’est vrai.

Buffy : Alors c’est quoi ? Qu’est-ce que tu as à me dire ?

Angel : C’est, c’est rien.

Buffy : Non, je veux que tu me parles, que tu sois franc.

Angel : C’est vrai qu’il faut qu’ont parlent. Mais pas maintenant, pas ici.

Buffy : Si. Si tu as quelque chose à dire, dit le ici...j’aime pas les énigmes, tu me fais peur.

Angel : Je me suis dit, à propos de notre avenir. Plus ça va, plus on est ensemble et plus je me rends compte, que c’est injuste pour toi.

Buffy : C’est à cause de ce que le Maire a dit ? Mais il essayait juste de nous faire du mal.

Angel : Il avait raison.

Buffy : Non. Non, tu te trompes. Il est diabolique. (Angel s’éloigne et tourne le dos à Buffy).

Angel : Tu mérites mieux. Tu mérites bien d’avantage, que ce monde de ténèbres. Tu mérites qu’on t’emmène t’épanouir et vivre dans la lumière. (Il se retourne vers elle). Tu mérites de pouvoir faire l’amour. (Elle le rejoint).

Buffy : Ce n’ai pas important pour moi.

Angel : Ça le saura. Et, et des enfants.

Buffy : Des enfants ? Je n’y pense même pas mais tu vas plus vite que la musique.

Angel : Aujourd’hui. Mais tu ne peux pas savoir comme ça va vite Buffy. N’attends pas qu’il soit trop tard, profite de la vie.

Buffy : C’est avec toi que je profite de la vie.

Angel : Tu crois ça ? Tu seras toujours une Tueuse, c’est justement pour cette raison qu’il faut que tu puisses t’échappée, quittée, quittée le monstre que je suis...j’te demande pardon.

Buffy : Je m’en vais. (Elle s’éloigne mais Angel lui attrape le bras et retourne la jeune femme vers lui).

Angel : Pardon, Buffy. Tu sais à quel point je t’aime. Ça me fait de te parler ainsi.

Buffy : Alors tais toi. (Elle a les larmes aux yeux). Qui es-tu pour savoir ce qui est bien pour moi ? Tu crois que je n’y ai jamais réfléchit ?

Angel : Pas vraiment. Objectivement.

Buffy : Oh, non ! Bien sûr que non ! Comment veux-tu qu’une petite écolière stupide...

Angel : Tu peux comprendre. C’est difficile. J’essaye de penser avec tête plutôt qu’avec mon cœur.

Buffy : Ton cœur ? Tu as un cœur ? Je ne l’es pas entendu battre.

Angel :...Arrête.

Buffy : Arrêter quoi ? Arrêter de t’aimer ? Je m’excuse, je ne savais pas. Je ne savais pas qu’on arrivait à choisir. Jamais je ne changerais, je ne peux pas changer ! Je, je veux passer ma vie près de toi.

Angel :...Moi pas.

Buffy : Tu ne veux pas être avec moi ? (Elle est émue). Je ne peux pas croire que tu ne veilles plus de moi.

Angel : Ça ne veut pas dire que je ne le veux pas. (Elle lui tourne le dos quelques secondes puis elle le regarde à nouveau).

Buffy : Comment je vais supporter de ne plus te voir ?

Angel :...Je partirais…après l’ascension. Quand tout sera fini avec le Maire et Faith, si nous survivons...je partirais.

Buffy : Tu iras où ?

Angel : Je ne sais pas.

Buffy :...Dis-moi que c’est un cauchemar. (Le couple se regarde, émue. Dans la nuit, Buffy est assise sur le toit de sa maison, l’air triste et pensif. Angel est devant son feu de cheminée).

INTERIEUR CHAMBRE BUFFY-JOURNEE

(Le lendemain, sous un ciel ensoleiller, Buffy et Willow sont assise l’une en face de l’autre sur le lit de la Tueuse, dans la chambre de celle-ci).

Willow : Et, c’est tout ?

Buffy : C’est tout...si jamais, ont survient après l’ascension, il part. Il quitte la ville.

Willow : Eh bah, il est fou. Il, il est méchant, stupide, idiot, imbécile, si tu veux mon avis. Et en plus il est, vraiment pas net de refuser de t’accompagner pour aller au bal.

Buffy : C’est pas sa faute. Il a deux cent quarante-trois ans et il ne se sent pas concerner par un bal de promo.

Willow : Eh bah il devrait. Si il...

Buffy : Non Willow, ça va. Ne lui donne pas le rôle du méchant.

Willow : Mais c’est le boulot d’une meilleure amie. Calomnier pour consoler.

Buffy : D’habitude, oui. Mais là il a raison. Au bout du compte, peut-être que sur la distance, il a raison.

Willow : Oui, je crois que oui. Même si, enfin on pouvait toujours espérer mais je suis désolée. (Buffy hoche un peu la tête, émue aux larmes). Ça doit être horrible.

Buffy : Ce sera horrible bien après. Pour l’instant c’est pire. Pour l’instant, j’ai plutôt envie de mourir. (Elle pleure et pose sa tête sur les genoux de sa meilleure amie).

Willow : Oh, Buffy.

Buffy : Je peux plus respirer Willow. Je peux plus respirer. (Willow caresse les cheveux de la Tueuse qui est inconsolable, pour essayer de la réconforter. Au même moment, la créature qui est prisonnière de sa cage, rentre dans une colère folle et finit par sortir de son piège. Elle part en courant. Dans le centre-ville de Sunnydale, Alex passe devant une boutique et aperçoit Cordélia, qui est admirative devant une robe. Alex rentre alors dans la boutique).

INTERIEUR BOUTIQUE-JOURNEE

Alex : Combien de temps pour acheter une robe ? Je peux, chronométré ?

Cordélia : Ah, Alex. Je, prends le temps qui met nécessaire pour séduire, un homme qui ne serait pas un autre nul.

Alex : Celle-ci devrait faire l’affaire. Parce qu’elle pourrait portée la marque, nympho. (Une femme s’avance vers eux).

Une femme : Monsieur est un ami ou un client ?

Alex : Bonjour. C’est pour ma ration quotidienne de mauvaise humeur.

La même femme : Tu ferais bien de te remettre au travail, on t’attend. Mademoiselle Finkell ta à l’œil, crois-moi. (Une autre femme les observe).

Alex : Tu travails ici ?

Cordélia :...Oui. Oui, je travaille ici.

Alex : Mais euh, pourquoi ?

Cordélia : Pour m’acheter des vêtements.

Alex : Euh mais ta déjà pas mal de vêtement.

Cordélia : Je n’ai rien du tout, d’accord ? Ni vêtement, ni portable, ni voiture. Absolument tout a été saisit parce-que mon père a fait des petites erreurs sur sa déclaration. Douze ans d’impôt à rembourser. T’es satisfait ? Tu as la réponse que tu voulais ? La petite fille riche, est fauchée. Je ne peux aller dans un aucun collège qui m’a acceptée et je ne peux pas rester chez moi parce qu’on n’a plus de maison. (Elle s’éloigne).

Alex : Euh, waouh.

Cordélia : Oui ! Voilà. Maintenant court annoncé à tous tes copains que Cordélia est dans la dèche. Quelle doit travailler à mi-temps pour s’acheter une belle robe du soir à crédit...ah et, dit leur que j’ai une place de choix, oui ! J’ai mon étiquette, comme le petit personnel. N’oublie pas ce détail. L’histoire leur ferait beaucoup moins d’effet. (La créature qui c’est échapper défonce la vitrine, Alex se bat avec elle mais il ne fait pas le poids. Alors que le monstre est sur le point de le tuer, un jeune homme vêtu d’un smoking s’approche d’eux et le démon se jette aussitôt sur lui et l’attaque sauvagement. Puis elle repart).

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE LYCEE-JOURNEE

(Tout le groupe visionne la vidéo surveillance du magasin, ou la créature à frapper).

Giles : Et finalement la, la créature c’est, c’est arrêter.

Alex : Oui. A ce moment-là. Vous voyez, d’un coup. Comme si il avait oublié de mettre des sous dans le parcmètre.

Cordélia : Il y a un truc que je trouve assez bizarre. Le fait qu’il est si bon goût. Il préfère chasser le type bien habiller, plutôt qu’Alex.

Alex : Tu as raison. Il est abonné au journal du prêt à porter pour monstre.

Cordélia : Je suis sérieuse. Regarder la façon dont Alex est habillé et regarder la tenue de celui que le monstre pourchasse. Très belle veste. Jusqu’à ce qu’on la lui froisse.

Buffy : J’ai plus envie de regarder ça.

Giles : Euh Buffy, c’est vrai que c’est horrible mais si tu dois affronter cette créature, il faut que tu l’étudie.

Buffy : J’en ai assez vue. (Elle s’assoit sur des marches).

Willow : Elle a raison. C’est pareil. Une fois qu’on a vu une bête poilue et meurtrière, on les as toutes vus.

Wesley : Pas tout à fait. Sauf erreur de ma part, il s’agit d’un chien de l’enfer.

Giles : Oui, c’est particulièrement vicieux. C’est un genre de, de démon. Une sorte de soldat, qui pendant les, les guerres du Malack s’entraînait tuer pour, pour se nourrir du cerveau de leur victime.

Cordélia : Là ! Regarder le zoom, vite !

Alex : C’est une cassette vidéo.

Cordélia : Et alors ? Figure-toi qu’à la télévision ils le font bien.

Alex : Pas quand ils diffusent une cassette.

Wesley : Serait-il possible, de ne pas s’éloigner du sujet ? Que, que faisiez-vous avec Alex ?

Cordélia : Quoi ? Oh, j’étais...

Alex : En train de dépenser les sous de papa, comme d’habitude. Je suis tombé sur elle en allant à la pêche au smoking.

Oz : C’est quoi là ? Appuie sur pause.

Alex : Arrêter ! Je peux pas avec cette cassette. Ah, si, pardon, la touche pause. (Il appuie sur pause et ils découvrent un jeune homme plutôt intriguant). Salut éleveur de chien de l’enfer. (Oz feuillette un album de lycée et tombe sur la photo d’un ami).

Oz : Tucker Wells. J’étais en classe de chimie avec lui.

Wesley : Dite-moi si je me trompe. Il était réserver, plutôt calme et sérieux. Bien élever, le profil du gentil jeune homme.

Oz : En tout cas pas le profil d’un meurtrier. Il s’est fait peut-être manipuler. (Buffy tourne les pages d’un livre, assise sur des marches dans son coin).

Alex : Comment ça va Buffy ?

Buffy : Ça va. (Dit-elle sans conviction).

Alex : Je te pose la question parce-que, ton imitation de l’objet, inanimé est parfaite, tu peux me croire.

Buffy : Merci. (Elle est toujours aussi calme. Willow fait des recherches sur un ordinateur).

Willow : Oh, j’ai trouver Tucker. Sa messagerie...écouter le message qu’il a envoyé à son ami David Mets la semaine dernière. A Sunnydale, le soir du bal, il va y avoir de la distraction. Leur nuit de fête, sera leur dernière fête.

Giles : Ou je n’y connais rien, ou ça s’appelle, proférer des menaces. Des chiens de l’enfer, entraîné à attaquer le soir du bal des gens bien habillé.

Cordélia : Oh, est-ce que tout le monde a compris maintenant ?

Giles : Tucker à décider d’attaquer pendant le bal de promo, ce soir.

Oz : Décidemment ils déploient leur génie démonique pour les grandes occasions.

Alex : Je savais que j’aimais pas les grandes soirées.

Willow : Tu crois que ma robe ils me la rembourseraient ?

Buffy : Pas question.

Willow : Mais Tucker risque de, euh...

Buffy : Non. (Elle se lève). On ria tous ensemble au bal. On aura la promo parce qu’on la mérite. Je vous promets, qu’on va passer une soirée normale et qu’on s’amusera. Et je vous jure que je suis prête à tuer toute personne qui nous en empêchera.

Alex : Super.

Buffy : Bon, Wesley, allez voir chez Tucker. Il n’y est sans doute pas mais ça mérite le détour.

Wesley : D’accord. Euh, peut-être vaudrait mieux ne pas y aller seul.

Buffy : Emmenez Cordélia.

Wesley : Si cela ne contredit pas tes plans, d’accord, d’accord. Que ferons les autres.

Buffy : Oz, puisque tu connais ce David à qui Tucker a écrit, part à sa recherche avec Willow. Essayer de savoir s’il est impliqué.

Willow : On est partis. (Willow et Oz s’en vont).

Buffy : Et passer aussi par la boutique de magie.

Wesley : La boutique de magie ?

Buffy : Oui, juste à côté de la boutique de vêtement.

Alex : Celle-là je m’en charge. C’est quoi la mission ? (Wesley et Cordélia s’en vont).

Buffy : Va leur demander si personne n’a eu besoin d’accessoire pour ce déguisé.

Alex : Piger. Et je vérifier qui a pu stocker à manger pour chien de l’enfer. Je serais pas étonné que ces petits chiots soient gourmands. (Alex s’en va. Il ne reste plus que Buffy et Giles dans la bibliothèque).

Buffy : Ils mangent des cerveaux, c’est bien ça ? N’importe lesquels ?

Giles : Euh, je suppose.

Buffy : Et il faut bien que Tucker les nourrissent.

 

INTERIEUR ENTREPOT BOUCHERIE

(Buffy discute avec un boucher).

Le boucher : Ouais, ouais. Ce gamin commande des cervelles de bœufs, deux fois par semaines. Ah, voilà. (Il regarde un registre). On les envoie à cette adresse. (Il donne un bout de papier à la Tueuse). Hein, bonne chance. Il a l’air bizarre.

Buffy : Merci.

Le boucher : C’est rien.

Buffy : Merci beaucoup. (Le boucher s’en va. Elle finit par apercevoir Angel, qui achète une poche de sang à un autre boucher. Buffy et le vampire, échangent un regard).

Angel : Qu’est-ce que tu fais là ?

Buffy : Tu ne dis plus bonjour ?

Angel : Excusez-moi, je ne m’attendais pas à...

Buffy : Moi non plus. (Elle s’avance lentement vers lui). Cela dit, je ne devrais pas être surprise. Ici c’est un peu une boutique pour vampire.

Angel : Comment ça va ?

Buffy : Ça va très bien. C’est la bonne réponse. Celle que tu as besoin d’entendre. J’ai le droit de te mentir maintenant, on est des ex, tu te rappelles.

Angel : Tu me manques beaucoup.

Buffy : Ah ça non. S’il te plait. Quand je repense à nous, j’ai une fâcheuse tendance à ressembler aux chutes du Niagara et ça n’est vraiment pas le moment. Il faut que j’empêche un fou de compromettre notre fête de promo.

Angel : Tu as l’intention d’y aller ?

Buffy : Dans le, personnage de la protectrice. Mais ça me convient puisque, je serais seule. Ça met égal. Non pas que je veille prouvée que grâce à Buffy, encore un drame a été éviter mais je n’admets pas qu’un minable surhumain gâche la fête de mes amies de classe.

Angel : Laisse-moi t’aider. (Elle s’éloigne).

Buffy : Ça ira.

Angel : Si jamais tu as besoin... (Buffy se retourne vers lui).

Buffy : Non, ça ira. (Elle voit que le vampire est froissé). Merci. (Puis la Tueuse s’en va, sous le regard d’Angel).

Angel :...Je t’aime.

INTERIEUR BOUTIQUE-SOIREE

(Cordélia est sur le point de quitter la boutique mais sa collègue la rattrape).

Sa collègue : Attends, tu oublies ta robe. (Elle prend la robe de Cordélia). Tu l’as met pas ce soir ?

Cordélia : C’est dommage. Ça me fait mal au cœur mais j’ai pas fini de la payer encore.

Sa collègue : On la fait pour toi.

Cordélia : Quoi ? Qui ? (Elle prend la robe et regarde l’étiquette qu’il y a dessus).

INTERIEUR BIBLIOTHEQUE-SOIREE

(Giles boit une tasse de café, Buffy entre dans la pièce et rejoint son groupe d’ami, qui est abattu et assis sur des marches).

Alex : Choux blanc sur toute la ligne.

Willow : Désoler.

Buffy : Vous pouvez retrouver le sourire. (Elle sort un bout de papier de la poche de sa veste en cuir noir). J’ai l’adresse. Il ne faut pas être en retard à la fête. Dépêchez-vous d’y aller, je vous rejoins dès que je l’aurais mis hors d’état de nuire.

Alex : Quoi ? T’es folle.

Willow : On va pas te laisser Buffy.

Giles : Buffy, ils ont raison. Tu as besoin de...

Buffy : De tranquillité. Allez, ouste. Je contrôle la situation.

Oz : Mais Buffy, ça n’a pas de sens.

Buffy : Surtout, amusez-vous, bien. (Ses trois amis se relèvent).

Willow : C’est repartit.

Alex : A plus.

Oz : On y va. (Ils partent aussi vite que possible. Buffy se tourne vers son Observateur).

Buffy : Rejoignez-les là-bas. Restez avec eux jusqu’à ce que j’arrive. (La Tueuse va chercher quelques armes).

Giles : Ce n’ai pas la peine que je te dise, que je te trouve très optimiste. Trouvez une adresse, ne veut pas dire que l’affaire soit résolu.

Buffy : Ecouter, c’est trop tard. Si vous voulez, rattraper les et dite leur de ne pas y aller. Dite leur aussi, qu’ils ont faits tous ces projets pour rien. Qu’ils ne passeront pas cette soirée comme ils l’ont rêvé.

Giles : Angel ne t’y emmène pas ?

Buffy : Angel n’ai plus avec moi. Il quitte la ville.

Giles : Oh, Buffy, pardonne-moi. (Buffy met des armes dans un sac de sport). Je ne sais pas quoi te dire. Je, je crois savoir que, dans ce genre de circonstance, on a surtout besoin de calme.

Buffy : Bien sûr, de calme. Mais avant, j’ai envie de sauvée le bal.

Giles : Tu en es sûr ?

Buffy : En tout cas, pour une Tueuse une bagarre, ça réconforte.

INTERIEUR GYMNASE-SOIREE

(Tous les étudiants vêtu de leurs plus belles tenues dansent, s’amusent et discutent pendant le bal. La salle est entièrement décorée pour l’occasion, Anya qui est au bras d’Alex, marche à ses côtés).

Anya : C’était affreux. Bien sûr, pendant la peste, les maris mourraient plus facilement. Ensuite plus tard, les femmes utilisaient volontiers les poisons et cela... (Ils passent non loin de Giles et Wesley qui mangent des petits fours).

Wesley : Je n’ai pas l’habitude de ces fêtes. Je suis assez surpris.

Giles : Ah oui ? En faisant ces études dans les écoles non-mixtes, on n’est pas préparer à ce genre de soirée.

Wesley : Non. Bien sûr que non. A moins d’avoir assisté, à certain bal populaire, ou les hommes draguent pour espionner. (Les deux hommes se regardent). Le buffet est agréable. (Cordélia entre dans la salle, dans une superbe robe. Wesley s’étouffe en la voyant arrivée, Giles le regarde du coin de l’œil). Epicer, oh. (Il admire l’étudiante). Très épicer. (Giles se retourne et remarque Cordélia, il lève les yeux. La fête continue de plus belle, certains couples se prennent en photo, pendant que d’autre dansent. Willow et Oz finissent par arriver à leur tour).

Willow : On y est. Peut-être qu’ont devraient danser avant d’être découper en morceau, décapiter ou lapider.

Oz : Y va rien ce passé.

Willow : Même pas un peu nerveux ?

Oz : Tu crois que Buffy nous laisseraient tomber ?

Willow : Si ont goutaient le pounch ?

Oz : Volontier. (Wesley se dirige vers Cordélia).

Wesley : Je vous trouve, magnifique.

Cordélia : C’est la robe. (Elle lui prend le bras et ils font quelques pas. Pendant ce temps, Alex continue de passer un sale moment auprès d’Anya).

Anya : Et aussi cette femme qui était victime de cannibalisme, même moi j’ai eu du mal à regarder. Tu peux me croire. (Ils croisent Wesley et Cordélia).

Alex : Ah ! Cordélia ! Wesley. Ça me fait vraiment plaisir de vous voir. Qu’est-ce que vous me raconter ? Avec les détails, je vous prie. (Il sourit).

Wesley : Nous allons bien merci.

Cordélia : Oui. Merci beaucoup.

Alex : Elle te va très bien.

Cordélia : Comme un gant. (La jeune femme et Alex se sourient timidement puis chaque couple repart. Giles, discute avec d’autres professeurs, prêt du buffet).

Giles : La décoration est parfaitement réussit. (L’Observateur regarde l’entrée du gymnase pour voir si Buffy est là mais en vain. La Tueuse descend dans la cave de Tucker. Le jeune homme s’avance vers un chien de l’enfer qui est dans une cage).

Tucker : Tu es prêt pour la fête.

Buffy : Pardon, il n’y va pas. (Elle pousse l’étudiant). Le bal est très gai et tu es sinistre.

Tucker : Ah bon ? (Il brise un vase sur la Tueuse, qui n’a rien). J’irais quand même. (Il menace la jeune femme avec un tourne vice. Buffy découvre plusieurs cassette vidéo empilée les unes sur les autres, sur un poste de télévision).

Buffy : Ta fait une cassette. C’est grâce à ça que tu as pu recruter ta meute pour le bal.

Tucker : Pas mal, hein ?

Buffy : Mais je comprends pas. Quel genre de malade tu es pour vouloir gâcher la plus belle nuit d’une vie d’étudiant ?

Tucker : J’ai mes raisons. (Le jeune homme se souvient d’un évènement. Il s’adresse à une étudiante). Tu viendrais au bal avec moi ?

L’étudiante : Non. (Le flashback s’arrête).

Buffy : Peut importe. Tous les malades mentaux, ont leur raison. Heureusement pour moi, t’es malade mais t’es pas très fort. (Elle fait agenouiller Tucker et lui attache les mains dans le dos). Debout. (Elle se dirige vers une porte). Je vais t’enfermée là-dedans et aller faire la fête comme si... (Lorsqu’elle ouvre la porte, elle découvre plusieurs cages vides, devant une télévision).

Tucker : Tu crois que j’avais pas tout prévu ? Pas si faible que ça le malade. Mes féroces petits protégés sont en route pour aller danser à l’heure qu’il est. Tu sais que les smokings les rendent dinguent. C’est rien à côté de la boule qui tourne. (Il rit. Alors que la nuit est tombée depuis quelques heures, Buffy aperçoit trois chiens de l’enfer en train de courir devant le lycée. Elle réussit à en tuer un à l’aide d’une flèche qu’elle a tirée avec une arbalète. Les deux autres créatures finissent par la pourchasser).

Buffy : C’est ça, on suit Buffy. Bon chien. (Au bout de quelques minutes de course, les monstres entendent de la musique. Ils s’arrêtent et se rendent vers le gymnase, la Tueuse s’arrête). Oh. Non, par ici. La musique est nulle. (La Tueuse leur court après et les démons entrent dans le lycée. Ils s’arrêtent devant la porte fermée du gymnase. Buffy se bat contre eux et en tue un mais un étudiant sort de la salle. La créature devient folle). Sortez. (Voyant que l’étudiant à top peur de bouger, Buffy réussit à maitriser le chien et à le tuer.

L’étudiant : Les toilettes ? (La jeune femme lui montre le chemin du doigt).

Buffy : Je vous en prie. (Sourit-elle. Le jeune homme la regarde bizarrement et s’en va en rasant les murs. La Tueuse cache les créatures dans un fourré, sort sa robe de son sac de sport et part se préparer).

INTERIEUR GYMNASE-SOIREE

(Dans le gymnase, tout le monde s’éclate et Buffy finit par faire son apparition dans une longue robe rose. Giles l’aperçoit au loin et la Tueuse incline la tête pour lui dire que tout va bien. Oz et Willow se déhanche sur la piste de danse).

Oz : Regarde qui est là. (Il montre Buffy du doigt, la Tueuse s’avance vers eux).

Willow : Oh Buffy, tu es superbe.

Buffy : Toi aussi. (Elle prend sa meilleure amie dans ses bras).

Oz : Tout va bien ?

Buffy : Les chiens de l’enfer, c’est de l’histoire ancienne. Ici ça se passe bien ?

Oz : Il faut bien l’avouer, j’aurais jamais pensé qu’un bal puisse être aussi émouvant.

Willow : Tu vois, c’est parfait. (Les deux filles se sourient. Un peu plus tard, un étudiant est sur une estrade, devant un micro. Tous les autres élèves l’écoute avec attention).

L’étudiant : Et le prix du meilleur comique de Sunnyadale, pour la promotion de quatre-vingt-dix-neuf est attribué à... (Alex est impatient). Jack Nihou. (Alex est sous le choc. Tout le monde applaudit, alors que le comique de l’année s’avance vers l’estrade en faisant le fanfaron).

Alex : Bien sûr. C’est pas difficile d’être élu le meilleur clown. Puisque ceux qui votent n’ont aucun sens de l’humour. (Anya le regarde bizarrement, tandis que le comique de l’année repart avec son prix. Au même moment, Buffy se sert un verre).

L’étudiant : Vas-y, à toi. (Il laisse la place à Jonathan, qui baisse le micro pour le mettre à sa hauteur).

Jonathan : Nous avons un autre prix à décerner ce soir. Est-ce que, Buffy Summers est ici ? Est-ce qu’elle... (Un projecteur éclair Buffy, tout le monde se retourne vers elle. La jeune femme pose son verre et se retourne). Il s’agit en fait d’une nouvelle catégorie. C’est la première fois, vous avez été très nombreux à écrire et euh... (Il cherche une feuille dans la poche de sa veste). Cette année le comité à, à demander, que je vous lise ceci. (Il lie le papier). Euh, nous ne sommes pas de vraies amies, la plupart d’entre nous n’ont pas eu le temps de te connaître mais ça ne veut pas dire que nous ne t’ayons pas remarquer. Nous abordons rarement le sujet mais c’est un secret pour personne que Sunnydale n’ai pas une école comme les autres, des choses étranges se passent ici.

Un étudiant : Des zombies !

Une étudiante : Des hyènes !

Un autre étudiant : Snyder. (Tout le monde rie un peu).

Jonathan : Mais chaque fois qu’il y a eu un problème ou un phénomène monstrueux, tu apparaissais comme par magie. Et parmi nous, beaucoup te doivent la vie. Ton aide, a toujours été précieuse. Nous sommes fiers d’annoncer que cette année quatre-vingt-dix-neuf a connu le taux de mortalité le plus faible, de toute l’histoire de Sunnydale. (La salle entière applaudit). Euh, et nous sommes parfaitement conscient, que c’est à toi que nous le devons. C’est au nom de toute la promotion que nous te remercions et que nous t’offrons, euh, ceci. (Il prend un petit parapluie multicolore et pailleter puis il l’ouvre. Une inscription est gravée sur une plaque, posé sur le manche). De notre part à tous, avec cette dédicace...à Buffy Summers, notre ange gardien. (Tout le monde applaudit à nouveau, Giles est fier de sa protégée. Buffy va chercher son prix et sourit en le tenant. Un peu plus tard, la musique se fait plus douce et les couples dansent, tandis que Giles est assis sur une chaise, prêt du buffet. Wesley le rejoint).

Wesley : Monsieur Giles. (Il s’assoit à côté de lui). Donnez-moi votre avis. Vous qui savez à quel point j’ai le souci permanent, de ne pas impressionner la jeunesse. Le faite d’inviter mademoiselle Chase à danser pourrait...

Giles : Oh, ça suffit. (Il retire ses lunettes). Maintenant elle dix-huit ans et vous avez en amour la maturité du pré-adolescent à peine pubère. Alors allez-y et n’ayez surtout pas peur de l’impressionner. (Il remet ses lunettes et se lève).

Wesley : Ah bon très bien. (Giles s’éloigne). Merci beaucoup. (Wesley prend une grande inspiration, se lève et part sur la piste de danse avec Cordélia à son bras. Ils dansent timidement sur un slow parmi d’autre couple. Alex est joue contre joue avec Anya).

Anya :...C’est agréable. (Alex esquisse un sourire, tandis que Buffy regarde les autres danser, l’air pensif).

Giles : Tu as encore réussit ce soir, Buffy. (La jeune femme se retourne vers lui).

Buffy : J’ai même eu une bonne surprise. (Elle sourit en montrant son prix. Giles esquisse un sourire).

Giles : Oui. Je suis surpris de voir, que des jeunes en bande sachent être aussi, reconnaissant.

Buffy : Partout et toujours des gens vous surprendront. (L’Observateur découvre qu’Angel vient d’entrer dans la salle, vêtu d’un smoking. Il prend alors le prix de la Tueuse).

Giles : Partout et toujours. (Buffy se retourne et découvre Angel. Ils avancent lentement l’un vers l’autre).

Buffy : Je n’avais aucun espoir.

Angel : C’est un grand soir. Je ne voulais pas le rater. C’est cette nuit, ça ne veut pas dire...

Buffy : Je sais. N’ai pas peur, j’ai compris.

Angel :...Vous dansez mademoiselle ? (Angel prend la main de la Buffy et la sert contre sa poitrine. Ils dansent lentement. La Tueuse à la tête posée sur l’épaule du vampire et échange souvent des regards avec lui. Puis ils finissent par fermer les yeux en continuant à danser, serrer l’un contre l’autre, sur un slow).

 

Ecrit par lee333

Ecrit par elyxir 
Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Spooked
Aujourd'hui à 13:20

Sorties - SMG
Aujourd'hui à 10:54

Baby Blues
Avant-hier

Family Guy
Avant-hier

Lucifer
Avant-hier

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

Sonmi451 (23:13)

Bonne nuit tite.

Sonmi451 (23:13)

Réglé par l'horloge biologique ou pour le mien par l'angoisse du 8ème mois. ^^

stanary (23:15)

Eh bien bon courage alors ! Il se leve combien de fois par nuit ?

Titepau04 (23:15)

Merciiii !!! Bisous à vous, bonne nuit!

Sonmi451 (23:16)

Il se lève pas vraiment, c'est juste un besoin de câlin, de savoir que maman est tjs là. Là avec les microbes par contre, je m'attends à une nuit courte, voir blanche. Du moment qu'il réveille pas son frère, ça m'ira.

Sonmi451 (23:17)

Bisous bisous tite.

stanary (23:18)

Bisou tite !
Ohhhh c'est mignon ! Un besoin de câlin de maman

Sonmi451 (23:20)

oui et c'est agréable même pour maman, il pleure à peine, je le prends, il met sa tête contre mon cou et se rendort.

Titepau04 (23:20)

stanary (23:21)

Eh bah alors ? T'étais pas censée dormir ?

stanary (23:22)

Et somni, je devrais attendre longtemps avant de vivre ça pfff

Titepau04 (23:22)

Bah oui mais j'ai une copine nouvellement maman qui m'appelle au secours!

Sonmi451 (23:22)

ha elle a un soucis?

Titepau04 (23:22)

Tu verras c'est génial!!!

Sonmi451 (23:23)

L'attente vaut le coup.

Titepau04 (23:23)

Elle a accouché jeudi et elle a du mal à desceller ce que bebe demande... et comme elle n'est pas sûre d'elle et que les soignantes sont nulles... au secours Pau!

stanary (23:24)

Ah bah ça, ça doit être typique. Mais où est le père ?

Titepau04 (23:25)

Chez lui, dans son lit certainement!!

Sonmi451 (23:25)

le père est chez lui ^^

Titepau04 (23:25)

Elle est encore à la mater

Sonmi451 (23:25)

les hommes ne sont pas invités à rester à la mater la nuit à part dans certains endroits et à un certain prix. ^^

Sonmi451 (23:26)

faut qu'elle se rassure, on a tous dû mal à comprendre au début. ^^

Titepau04 (23:26)

C'est ça... jusqu'à 22h la

Sonmi451 (23:26)

les soignantes, ça dépend vraiment de la personne.

Sonmi451 (23:26)

elle allaite?

Titepau04 (23:27)

Oui

Titepau04 (23:27)

C'est ce que je lui dit! Même encore maintenant, on ne les comprend pas toujours!

Sonmi451 (23:29)

C'est peut être la faim si elle a pas encore eu sa montée de lait. Il faut un temps entre le bébé soit en phase avec la quantité de lait.

Sonmi451 (23:29)

Moi ce sont des hommes, je les comprendrais jamais lol

Titepau04 (23:29)

Il s'endort au sein mais se réveille des qu'elle le pose

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play