VOTE | 370 fans |

Script VF

Buffy est en train de se noyée, elle se débat pour remonter à la surface mais elle n’y arrive pas. Allan, l'adjoint du mairequi a tué par Faith, lui attrape le pied mais il finit par la lâchée, la Tueuse remonte et reprend son souffle mais Faith lui plonge la tête sous l’eau. Buffy se réveille dans son lit en pleine nuit, elle a fait un cauchemar. Elle se lève et entend que la télévision est allumée. Elle se rend dans la chambre de sa mère qui est assise dans un fauteuil et qui regarde les informations.

 

UN PRESENTATEUR TELE : Nous retrouvons maintenant notre envoyé spécial qui se trouve sur les quais, pour nous donner des nouvelles plus précises concernant ce meurtre qui a mis la ville de Sunnydale en émoi.

UNE JOURNALISTE : Des pêcheurs ont découvert cet après-midi le corps de la victime, affreusement mutilée. Les autorités ainsi que les citoyens de la ville, sont sous le choc, en effet, il s’agit du corps du maire adjoint, Allan Finch. Nous avons recueillis les propos de monsieur Wilkins, le maire de Sunnydale. (Buffy est sous le choc).

MAIRE WILKINS : Monsieur Finch était depuis longtemps, non seulement un associer mais aussi un ami, très proche. Je fais la promesse solennelle de tout mettre en œuvre pour que le criminel soit remis à la justice. Je vous remercie. (Joyce se retourne vers sa fille).

JOYCE : Oh, chérie. Tu ne dors pas ? Oh, cette histoire. C’est monstrueux. (Buffy est un peu perturbée et perdu).

 

 GENERIQUE

 

Le lendemain matin dans la bibliothèque du lycée, Buffy est assise sur la table alors que Wesley est en face d’elle. Faith est assise sur une chaise et Giles est assis à ses côtés.

 

WESLEY : Je veux savoir ce qui s’est passé. Il faut que vous trouviez tout ce que pouvez, à propos du meurtre du maire adjoint.

BUFFY : Mais c’est, c’est pas tout, tout à fait dans nos attributions. Si ?

FAITH : Laisse tomber, Buffy. (Buffy se retourne vers elle). On va le faire s’ils veulent.

GILES : Non, Buffy a raison. C’est, c’est un être humain qui, qui a commis ce meurtre, pas une force naturelle.

WESLEY : Nous n’en sommes pas certains. Cela mérite, que nous enquêtions.

GILES : C’est le travail de la police, pas le nôtre. En plus, si je peux donner mon avis, nous avons pas mal d’autre tâche à accomplir. (Il se lève).

WESLEY : Hein, hein mais je ne crois pas vous avoir demandé, votre avis.

GILES : Etant donné le succès et le courage que vous avez eu la dernière fois... (Wesley lui tend un journal, qu’il prend. Cordélia s’avance vers eux).

CORDELIA : Je ne voudrais pas vous interrompre. Ah, trop tard, je vous ai interrompu. Je suis pressé.

GILES : Que vous faut-il ?

CORDELIA : Euh, pour le cours de psycho, Freud et Young, un bouquin. (Wesley est hébéter et subjuguer devant l’étudiante).

GILES : Avec plaisir. (Il va chercher le livre).

CORDELIA : Faut pas croire, je m’y connais en psychologie. Nouveau bibliothécaire ?

WESLEY : Euh je, je...plutôt euh, bien, je suis...

FAITH : Nouveau Protecteur.

CORDELIA : Ah. (Wesley se retourne vers les Tueuses).

WESLEY : Est-ce que tout le monde est au courant ?

BUFFY : C’est une amie.

CORDELIA : Il faut pas exagérer. Donc, vous êtes le nouveau Protecteur. (Elle fait un pas vers Wesley).

WESLEY : Wesley Wyndam Price.

CORDELIA : Ah, vous avez deux noms de famille. Je m’appelle, Cordélia. (Ils se serrent la main).

WESLEY : Et vous enseigner la psychologie.

CORDELIA : J’étudie, la psychologie. (Giles passe près d’eux).

GILES : C’est une élève. (Wesley retire sa main, il est très gêner).

WESLEY : Ah bon, oui, je, quant à moi je protège, les filles. Buffy et Faith pour être plus précis.

CORDELIA : Bien, j’espère que vous aurez bientôt l’occasion de protéger.

WESLEY : Hein, hein. (Il sourit). Bien, j’espère, oui.

GILES : Vos livres ont prêt.

CORDELIA : Merci. Bon, bienvenue à Sunnydale. (Elle lui sourit et se rend au comptoir, prendre ses livres. Wesley est fou d’elle).

WESLEY :...Oh mon dieu, cette fille, quelle insolence. (Il regarde la jeune femme partir).

FAITH : D’abord vous mordez, ensuite, vous êtes mordu.

WESLEY : Bon euh, où en étions-nous ?

BUFFY : Fini. Oui parce-que vous, vous nous avez tout dit. (Elle descend de la table).

FAITH : Euh oui, en route pour la mission. (Elle se lève). Alors à plus tard.

WESLEY : Une minute jeune fille. C’est moi qui commande maintenant et dans cette affaire de meurtre, soyons bien clair, qu’il soit le fait de l’humain ou du surnaturel, je veux tout savoir.

FAITH : Ça tombe bien, on est toujours d’accord pour punir les méchants. (Les Tueuses quittent la pièce, sous le regard satisfait de leur nouveau Protecteur. Les deux jeunes femmes entrent dans une salle de cours, vide). Alors, ta l’intention de me balancer ?

BUFFY : Faith, il faut qu’on le dise. Je ne veux pas faire semblant d’enquêter, je ne veux pas faire semblant de ne pas savoir.

FAITH : Oh, je vois mais tu peux faire semblant de ne pas savoir qu’Angel est vivant pour le protéger.

BUFFY : C’est aussi pour te protéger toi. Ecoute si, si on ne dit pas ce qui s’est passé, ça va être encore pire pour toi.

FAITH : Pire que de me retrouver en taule pour la fin de ma vie ? Tu rêves !

BUFFY : Faith, on leur dira que nous...

FAITH : C’est ça, nous. Tu étais juste à côté de moi, quand tout ça est arrivé. Je ne serais pas seule à devoir répondre. T’es responsable avec moi, oublie pas ça. (Elle s’en va, Buffy s’assoit sur le bureau. Elle finit par sortir, elle s’avance vers Willow qui est assise, en train d’étudier  parmi d’autre élève).

BUFFY : Salut.

WILLOW : Salut. Ça va ? (Son amie s’assoit à ses côtés, on dirait de parfaite étrangère). Où est Faith ? Je l’ai aperçue tout à l’heure. Je croyais que, vous étiez partit, à la chasse aux méchants vampires.

BUFFY : Pas tout de suite, elle, elle est occupée, je crois. Tu sais...

WILLOW : Je voulais pas...

BUFFY : Euh, toi d’abord.

WILLOW : Tant pis, il est tard. Michael m’attend. Le type un peu sorcier. On essaye encore de dératiser Amy.

BUFFY : Vas-y.

WILLOW : Oui. On ce voit plus tard. (Elle s’en va).

BUFFY : A tout à l’heure.

 

Dans la nuit, plusieurs policiers enquêtent sur les lieux ou Allan a été tué. Un inspecteur pose des questions à des témoins, tandis que des expert médico-légal, prélèves des traces de sang.

UN POLICIER : Ouais c’est bon. On va y aller.

UN INSPECTEUR : Donc il était, à peu près quelle heure quand vous avez entendu des cris ? (Demande-t-il à une femme, alors qu’il prend des notes).

UN TEMOIN : Je suis pas très sûr, sept heures, peut-être huit heures.

UN INSPECTEUR : Tout ça n’est pas très précis. Bon bah, disons qu’il était sept et demi. (Angel observe la scène de crime, un peu plus loin. Un policier prélève du sang sur une poubelle, le vampire a soudainement un flash-back. Il se souvient lorsqu’il est tombé sur Buffy, dans la même ruelle).

ANGEL : Ta main. (Il lui prend la main, qui est couverte de sang).

BUFFY : Oh, c’est rien.

 

A la mairie, Wilkins détruit des feuilles dans un broyeur.

 

MAIRE WILKINS : Ah, ça ne marche pas. (Trick se met près de lui).

MR.TRICK : Qu'est-ce que c'est censé faire à part déchiqueter ?

MAIRE WILKINS : Bah, d’habitude ça m’amuse. Utiliser cette broyeuse me fait du bien. Ça me fait rire.

MR.TRICK : Et aujourd'hui vous n'avez pas envi de jouer.

MAIRE WILKINS : Non. Il va m’en falloir beaucoup plus aujourd’hui pour me faire rire. Je ne comprends pas, qu’Allan est laissé traîner ces documents sur nos projets. Il voulait peut-être me trahir. Oh, non, c’est horrible cette pensée. Je ne peux même pas lui passer un savon, on ne gronde pas un mort.

MR.TRICK : Vous allez retrouver votre bonne humeur. (Il lance un dossier sur le bureau, le maire le prend).

MAIRE WILKINS : Qu’est-ce que c’est ?

MR.TRICK : Un dossier explosif, le maire adjoint avait des éclats de bois dans sa blessure. On lui a planté dans le coeur, un objet poitu, en bois. Il paraît, que quelqu'un combattait le même soir des vampires, deux rues plus loin.

MAIRE WILKINS : Vous croyez qu’il les a vus ? Qu’il a parlé ?

MR.TRICK : Si c'est le cas, il n'a pas dit ce quelle voulait entendre.

MAIRE WILKINS : Bien. (Il referme le dossier). C’est très excitant. Une Tueuse comme suspect numéro un. Bien, bien. J’avais tort quand je disais que rien ne pourrait me dérider aujourd’hui. (Il ricane. Plus tard dans la soirée, les Tueuses entrent dans le bureau d’Allan à la mairie, qui est vide).

FAITH : Finalement, je suis sûr qu’on leur a rendu service. Ce type était à peu près aussi expressif, que ce bureau.

BUFFY : Faith.

FAITH : Je plaisante. Ça va, on peut rigoler un peu. (Elles fouillent un peu). Personne ne sait d’où il venait.

BUFFY : C’est vrai.

FAITH : On s’en fiche. C’est pas le moment, ni l’endroit pour se mettre à chialer. Personne ne sait d’où il vient, c’est pas grave. Bon, ça suffit. On se barre. On en a rien à faire de ce mec puis c’est trop tard, tu crois pas ?

BUFFY : Je ne crois pas qu’il était là par hasard. Je pense même qu’il nous cherchait et je voudrais savoir pourquoi.

FAITH : C’est ça, tu crois aussi que c’est le complot du siècle ? (Buffy ouvre un tiroir, tout le dossier son vide).

BUFFY : Tu disais ?

FAITH : Ces papiers ont disparus, ça ne prouve rien.

BUFFY : Si, ça prouve qu’on ne va pas qu’on prouve quoi que ce soit. (Elles sortent du bureau mais elles aperçoivent que le maire et son partenaire, son dans le couloir. Les Tueuses retournent se cacher dans le bureau d’Allan et écoutent la conversation de Wilkins).

MAIRE WILKINS : Je veux autant d’homme que possible.

MR.TRICK : Oui, il est temps de passer à la vitesse supérieur.

Buffy et Faith marchent dans les rues du centre-ville, plus tard.

 

FAITH : Le bon maire de Sunnydale, est une belle ordure. Ça fait un choc.

BUFFY : C’est vrai, ouais. J’aurais jamais cru ça de lui.

FAITH : Tu devrais grandit un peu. Arrête de penser que les gens sont comme tu voudrais qu’ils soient, neuf fois sur dix, ils mentent, ils ne montrent pas leur vrai visage.

BUFFY : Et là, tu sais de quoi tu parles ? (Elles s’arrêtent).

FAITH : J’ai pas bien capté le message.

BUFFY : J’ai qu’à te regarder, Faith. Il y a de moins vingt-quatre heure, tu as tué un homme et tu agis comme si de rien n’était. Ça ne te ressemble pas et je le sais. Je sais ce que tu ressens, parce-que je me sens comme toi.

FAITH : Ah oui, ça m’intéresse, explique-moi comment je me sens.

BUFFY : Sale. Comme si un virus avait pénétrer en toi et qu’il ne puisse pas sortir. Et tu espères que ça n’est qu’un cauchemar mais c’est la réalité et tu vas devoir l’affronter !

FAITH : Ça y est, tu as terminé ton laïus ?

BUFFY : Laisse-moi le dire à Giles, je te jure, ça vaut mieux.

FAITH : Non, il n’est pas question de mêler qui que ce soit à ça. Et tu vas essayer de te calmer, on ne parlera plus de cette histoire dans deux jours.

BUFFY : Et si tu te trompes ?

FAITH : Si je me trompe, il y a au moins un ou deux cargos qui quittent le port chaque jour. C’est pas le confort mais ça navigue.

BUFFY : C’est ça, tu fuis mais ça ne suffit pas. Tu seras hanter par ce visage mort chaque jour, jusqu’à la fin de ta vie !

FAITH : Buffy, je ne serais hanté par rien du tout. Je me suis planter hier soir et je suis vraiment désolé pour ce type, je le suis, crois-moi. Mais c’est comme ça et par ailleurs, combien de vie on a sauvé jusqu’à maintenant, des milliers. Tu as réussi à empêcher la fin du monde, alors si on pèse le pour et le contre demande-toi ce qui a le plus de poids !

BUFFY : On ne dispose pas de gens ! C’est pas parce qu’on les aide, qu’il faut faire ce qu’on veut.

FAITH : Mais si. Ce type que j’ai descendu, c’était pas un sain. Ta bien vu, il était mêlé à des trucs louche.

BUFFY : C’est possible. Mais si justement il venait nous parler.

FAITH : Qu’est-ce que ça change ? J’ai pas l’impression que ta bien pigé. Toi et moi on est différente, on a été élue et choisie pour tuer.

BUFFY : Les démons. Mais ce n’est pas pour ça qu’on peut juger comme bon nous semble. On n’est pas meilleur que les autres !

FAITH : On est meilleur ! C’est ça, meilleur. Ils ont besoin de nous pour survivre. Dans la balance, y a pas photo. Personne ne va pleurer pour un pauvre piéton qui se fait étendre au carrefour.

BUFFY : Tu te trompes, moi.

FAITH : Eh bah vas-y, pleure. (Elle s’en va, Buffy ne sait plus quoi faire).

 

Buffy marche dans son allée, sa mère lui ouvre.

 

JOYCE : Buffy. (Elle ouvre grand sa porte, l’inspecteur qui interroger le témoin plus tôt dans la soirée, est auprès de Joyce. Quelques minutes plus tard, il pose des questions à la Tueuse dans son salon, sa mère est assise en face d’elle).

UN INSPECTEUR : Redite-moi tout ça. A quelle heure vous êtes rentré hier soir ?

BUFFY : Tard. Euh, un peu après une heure, je crois.

UN INSPECTEUR : Qu’est-ce qu’une jeune fille de votre âge, fait dehors toute la nuit ? (Il interroge Faith, chez elle. On voit les deux interrogatoires).

FAITH : Elle se balade.

UN INSPECTEUR : Elle se balade ? Toute seule ?

FAITH : Non, avec ma copine Buffy.

BUFFY : On, on était chez Faith. On, on a regardé les télé.

UN INSPECTEUR : Qu’est-ce que vous avez vu ?

FAITH : Des films poussiéreux.

BUFFY : Des, reportages.

UN INSPECTEUR : Hein, ce qui est curieux, c’est que des témoins vous ont vues près de ce, ce carrefour.

FAITH : Des témoins ?

UN INSPECTEUR : La victime a été poignardée en plein cœur mais avec un poignard assez étrange. Une sorte de pieu en bois. Ça ne vous rappelle rien ?

FAITH : Si, que celui qui a fait ça n’a pas dépassé le moyen-âge.

BUFFY : C’est finit ? J’en ai un peu marre.

UN INSPECTEUR : Ouais, ça suffit pour l’instant. Buffy, si vous cachez quelque chose. Si vous protégez quelqu’un, c’est pas la peine. Je vous promets que ça n’aidera personne.

FAITH : Vous me demandez si je sers de couverture ? Ça va pas. C’est mon style de me sacrifier, croyez-moi.

BUFFY : Je ne sais rien de plus.

UN INSPECTEUR : Bon. Appelez-moi si la mémoire revient. (Il donne sa carte à Faith et quitte le motel. Il monte dans sa voiture et part, sous le regard d’Angel).

 

Willow est dans sa chambre, elle est sur le net. Quelqu’un frappe à sa porte, alors qu’il est tard. Elle ouvre à Buffy.

 

BUFFY : Bonsoir.

WILLOW : Bonsoir.

BUFFY : J’ai besoin de te parler.

WILLOW : Entre, c’est bien. (Buffy entre et referme la porte). Moi aussi j’ai besoin de te parler. Parce-que, c’est pas bien. (Elle s’assoit sur son lit). On a un abcès à crever toute les deux.

BUFFY : Oui, je pense aussi. (Sa meilleure amie se relève).

WILLOW : S’il te plaît, ne me coupe pas la parole. Je, je comprends très bien pourquoi toi et Faith vous êtes obligé d’être ensemble. Avec le travail que vous faite. C’est normal que vous soyez seule.

BUFFY : C’est plus compliquer que tu crois.

WILLOW : Eh bah, tu vois, c’est exactement ça que j’aime pas, ce genre de réponse. C’est réserver aux Tueuses, tu pourrais pas comprendre depuis quand je pourrais pas comprendre ? Avant, tu me racontais tout. (Elles sont émues). C’est comme si, d’un seul coup, j’avais perdu ton amitié sous prétexte que je ne suis pas capable de tuer à main nue... (Buffy pleure). Oh, oh Buffy, pleure pas. Je m’excuse. (Elle prend son amie dans ses bras). Oh je, je suis trop dur avec toi. Parfois je me rends pas compte, je me rends pas compte, que je blesse. Je, je voulais pas. J’ai, j’ai été méchante, je voulais pas te faire mal. J’ai été méchante.

BUFFY : Willow, j’ai un gros problème. (Willow et Buffy sont assise sur le lit quelques minutes plus tard. La Tueuse vient de tout lui raconter, elles sont plus calmes). Et Faith agit comme si de rien était. Si tu l’entendais, on dirait qu’elle n’est coupable de rien.

WILLOW : Elle est sans doute, en état de choc.

BUFFY : Je sais pas. Je suis sûr que le détective soupçonne quelque chose. C’est comme s’il savait que je mentais.

WILLOW : Il faut le dire à Giles, Buffy. Il te dira quoi faire.

 

Plus tard dans la soirée, Buffy entre dans la bibliothèque qui est vide.

 

BUFFY : Giles ? (Celui-ci sort de son bureau).

GILES : Buffy ?

BUFFY : Euh, oh, je sais pas comment vous le dire et je vais quand même, essayer de vous le dire. Je sais qu’il m’est déjà arrivé de vous cacher des choses mais... (Faith sort du bureau de Giles. Buffy est sous le choc). Mais je, j’ai pas assuré pour la classe. C’est-à-dire que, j’ai pas été assidue ni attentive et

FAITH : Te fatigue pas, Buffy. J’ai tout dit.

BUFFY : Tu as tout dit ?

FAITH : Il le fallait. Il fallait qu’il sache ce que tu as fait.

BUFFY : Ce que j’ai fait ? Giles, non. Ce n’est pas ce qui s’est passé.

GILES : Ça suffit comme ça, Buffy.

BUFFY : Mais non !

GILES : Je n’en peux plus de tes mensonges.

BUFFY : Mais c’est pas sérieux ! Il faut que vous m’écoutiez !

GILES : Rentre dans mon bureau. Faith, on se voit demain.

BUFFY : S’il vous plaît, vous devez me... (Dit-elle au bord des larmes).

GILES : Non. (Faith s’éloigne, Buffy entre dans le bureau du bibliothécaire. L’autre Tueuse se retourne vers Giles).

FAITH : Il le fallait. (Elle s’en va, Giles rejoint Buffy, qui pleure).

BUFFY : Giles, je n’ai pas fait ça. Je vous jure. Je sais que je n’ai pas toujours bien agit mais ce meurtre c’était...

GILES : Faith, je sais. Elle a peut-être certain talent mais elle joue très mal la comédie.

BUFFY : Oh. Oh mon dieu. (Elle s’assoit, soulagée). J’ai cru que, que...

GILES : Pardonne-moi. Hum, euh, j’ai préféré faire semblant de la croire et j’espère qu’elle sera dupe le plus longtemps possible.

BUFFY : Une sorte de tactique, pour qu’elle se dévoile.

GILES : Tu aurais dû venir me parler tout de suite. (Il s’assoit en face d’elle).

BUFFY : Oui, je sais. Oh, je le voulais moi aussi.

GILES : Mais Faith t’en a empêcher.

BUFFY : Tout n’est pas sa faute. Moi aussi j’ai cru que c’était un vampire et c’est seulement au dernier moment que je...

GILES : Buffy, ça n’est pas la première fois qu’une faute semblable ce produit.

BUFFY : Ah bon ?

GILES : Cette guerre, contre les forces du mal se passe dans la nuit, alors bien sûr c’est tragique mais il y a des accidents fatalement.

BUFFY : Qu’est-ce que vous faite ?

GILES : Eh bien, le Conseil mène une enquête et procède à un jugement qui peut lui infliger une punition mais je, je ne veux pas le Conseil soit impliquer. Je pense que ça ne serait pas aidé Faith pour le moment. Elle est instable et fragile. Je pense qu’elle est incapable d’assumer sa responsabilité.

BUFFY : Elle déraille. Vous, vous croyez qu’on trouvera un moyen de l’aider ?

GILES : Non, tant qu’elle niera il n’y aura pas de moyen de l’aider. Il faut qu’elle admette ce qui s’est passé.

BUFFY : Et si je lui parlais ?

GILES : C’est possible.

BUFFY : A moins que je sois trop proche. Non plutôt, plutôt un des deux autres.

GILES : On va leur demander. Mais ils ont probablement une vision d’elle différente de la tienne.

BUFFY : Oui.

GILES : En attendant, personne ne doit savoir. Tu as compris ?

BUFFY : Bien sûr.

GILES : C’est une situation, extrêmement délicate. Si nous lui faisons peur maintenant, nous la perdrons pour toujours. (Wesley est un peu plus loin et il vient de tout entendre. Le nouvel Observateur compose un numéro de téléphone, chez lui).

WESLEY : Oui, allo ? Monsieur Travers je vous prie, Quentin Travers. Wesley Wyndam-Price. Le mot de passe ? Magie. Oh, M.A.G.I, bon passé le moi, voulez-vous, c’est un appel urgent.

 

Le lendemain, Buffy, Alex, Willow et Giles sont assis à la cafétéria, qui est vide.

 

WILLOW : On devrait peut-être lui parler tous ensemble ?

BUFFY : Un peu le, le genre de tribunal que vous m’aviez fait subir ? Ce jour-là, Alex et moi on a failli en venir aux mains.

ALEX : Euh, tu as failli en venir aux mains, Buffy. Moi, j’ai juste pété les plombs.

GILES : Non, Faith est trop sur la défensive. Elle refusera de vous affronter ensemble. Elle sera plus réceptive à une confrontation en tête à tête.

ALEX : Pour un tête à tête ? Je peux me dévouer. (Tout le monde le regarde bizarrement). Euh, je m’explique. Je pense qu’elle m’écoutera. On a une sorte de, de complicité.

BUFFY : Complicité ? Qu’est-ce que tu essayes de...

ALEX : Je dis que ça vaut le coup, c’est tout.

GILES : Non, c’est pas tout, Alex. C’est difficile à comprendre. De nous tous ici, tu es incontestablement celui qui a eu le, le moins de contact avec Faith.

ALEX : Oui mais depuis on s’est vu, récemment et elle, elle ma semblée, réceptive.

BUFFY : Quand est-ce que vous vous êtes vue ? (Willow à l’air d’avoir compris quelque chose).

ALEX : Euh, un jour, ou elle se battait contre un démon de l’apocalypse et elle m’a demander, un petit coup de main et je l’ai ramené.

BUFFY : Chez elle, vous avez parlé ?

ALEX : Euh, non, je ne dirais pas ça.

BUFFY : Alors pourquoi tu...oh.

GILES : Oh !

WILLOW : C’est pas la peine que je dise oh, ils ont fait l’amour. C’est pas une surprise.

GILES : Bon. Bon, il faut que j’y aille.

BUFFY : Je, je sais que tu voulais nous aidez, Alex mais c’est pas sûr que Faith accepte de te parler. Elle, elle ne prend pas les garçons avec qui elle a eu, une complicité, très au sérieux. C’est plutôt un amusant, pour elle. Sans vouloir te blesser.

ALEX : Ah non euh, pourquoi tu veux que ça me blesse. (Il ne fait pas le fier).

GILES : Quoi qu’il en soit, si tu veux absolument te rendre utile, j’ai besoin d’aide pour mes recherches. Il faut qu’on en sache d’avantage sur cette histoire du maire et de monsieur trick. (Willow à l’air ailleurs).

BUFFY : Oui, ils complotaient quelque chose, l’autre soir.

GILES : Euh, sûrement. Euh Willow, peux-tu accéder aux dossiers du maire ?

WILLOW : Quoi ? Ah oui, oui, bien sûr. Euh, je crois.

GILES : Bon, il semble à l’évidence qu’il, qu’il va falloir le tenir à l’œil. Parce qu’à l’heure qu’il est il, il prépare sans doute un mauvais coup. (Il se relève et range sa chaise).

BUFFY : Et pour Faith ?

GILES : Je ne sais pas. Laisse-moi du temps.

BUFFY : Elle a besoin d’aide maintenant. Je le lui dois. (Quelques minutes plus tard, Willow pleure seule dans les toilettes. Elle est blessée par ce qu’a fait Alex. D’ailleurs, celui-ci a l’air un peu ailleurs, assis sur les marches dans la bibliothèque).

 

Faith est allongée sur son lit, en train de regarder la télé. Quelqu’un frappe à la porte, elle ouvre à Alex.

 

FAITH : Quoi ?

ALEX : Je suis juste euh, passé voir comment tu vas, c’est tout.

FAITH : C’est marrant les mecs qui passent pour me demander ça.

ALEX : J’peux entrer ? Pour parler, j’te promets.

FAITH : J’ai le choix ou je me fais tabasser si je veux pas ? (Le jeune homme sourit).

ALEX : Euh non, non, n’est pas peur. C’est pas mon genre d’essayer de, de sauter dessus. Je suis venu pour te parler. Et puis tiens, touche ça. (Il lui montre son biceps). Je me présente, monsieur guimauve.

FAITH : Cinq minutes.

ALEX : C’est plus qu’il m’en faut pour parler. (Il entre, elle referme la porte). Quand j’ai un truc à dire moi je, je vais droit au but.

FAITH : Le compteur tourne. (Elle éteint la télé).

ALEX : Voilà euh, j’ai appris ce qui s’est passé. Et je suis venu te voir en ami.

FAITH : Va plutôt parler à Buffy, c’est elle qui a descendu ce type.

ALEX : Oui, oui je connais cette version.

FAITH : Version ?

ALEX : Peu importe, j’ai cru comprendre que c’était un accident et c’est ça le plus important.

FAITH : Non, le plus important c’est que Buffy, soit accidentellement une criminelle.

ALEX : Faith, tu penses peut-être le contraire mais je te connais. Je sais comment tu te bats et j’ai vu en première ligne que tu peux être, comme un animal sauvage et que dans ce cas, tu ne sais plus ce que tu fais.

FAITH : Et tu as été victime de cette sauvagerie.

ALEX : Tu vois ? Tu essayes de mordre. Mais là tu as besoin d’un allier. Ce qui c’est passé, est pas ta faute. Je suis prêt a le juré, sur l’honneur. Compte sur moi.

FAITH : C’est ça  qui te plairait. Tu pourrais te vanter devant tous tes potes en leur racontant comment j’ai fait de toi objet sexuel pour un soir.

ALEX : Non. Non, non, non c’est pas ça.

FAITH : Je sais que c’est ça et je sais même, que tu es passé parce-que tu voudrais bien y gouté encore. (Elle s’approche de lui, en souriant).

ALEX : Non. Ça m’a plu. C’était super. J’ai vraiment aimé mais d’accord, c’est même sûr qu’un  jour mais pas maintenant. Pas comme ça.

FAITH : Comment alors ? Lumière allumé ou dans le noir, coquin ou sauvage ? (Elle s’agrippe à lui).

ALEX : Arrête s’il te plaît. J’suis pas venu pour ça. J’croyais qu’ont se comprenaient. (La Tueuse ricane et pousse le jeune homme sur le lit. Elle se met sur lui).

FAITH : Tu veux que je te montre ce que je comprends. C’est la peau. (Elle lui caresse le torse). Je vois, je veux, je prends. (Elle l’embrasse sauvagement). Et je jette.

ALEX : Non. Nous, c’était plus que ça.

FAITH : Je pourrais faire de toi ce que je veux, c’est ça que tu attends. (Elle gigote sur lui). Je pourrais te faire crier. (Elle lui lèche le visage, l’embrasse et lui mord la lèvre). Ou je pourrais te tuer. (Elle l’embrasse encore puis elle lui sert la gorge. Le jeune homme essaye de se débattre mais la Tueuse et bien trop forte pour lui. Faith à un air satisfait. Angel entre et la frappe avec une batte de baseball).

 

Faith est assise sur le sol dans le manoir d’Angel, un peu plus tard. Ses menottes sont reliées à une chaine, fixée à un mur. Angel est assis sur une table basse.

 

FAITH : Une fille attachée, c’est ça qui te plaît ? Avec toi, c’est deux Tueuses sinon rien.

ANGEL : Pardonne-moi pour les chaînes, c’est pas que ça me plaise, c’est plutôt que je n’ai pas confiance en toi.

FAITH : Ta eu peur pour Alex ? Ta pas bien compris, c’était pour rire.

ANGEL : Il y a des jeux plus drôle, tu crois pas ?

FAITH : Je m’amuse comme je veux. (Il se lève et s’accroupit en face d’elle).

ANGEL : T’es pas toute seule pour faire les règles du jeu, tu le sais Faith.

FAITH : Pour qui tu prends là, mon psy ?

ANGEL : Non. Je voudrais te parler.

FAITH : C’est ce qu’ils dissent tous, avant de dire, je peux rester cette nuit, je dormirais par terre.

ANGEL : Si tu veux pas qu’ont se parlent maintenant, je peux attendre. (Il se relève). J’ai l’éternité devant moi. (Il va dehors ou se trouve Buffy).

BUFFY : Comment ça se passe ?

ANGEL : Oh, c’est comme si je parlais à un mur et encore, un mur est plus bavard.

BUFFY : Mais tu vas quand même essayer ?

ANGEL : Bien sûr, puisque je te l’ai promis.

BUFFY : Qu’est-ce que je peux faire, moi ?

ANGEL : Pour le moment, rien du tout.

BUFFY : Bon, visiblement tu en as pour un bon temps. Je vais aller chez Faith lui rapporter quelques affaires, au moins qu’elle voit qu’on est de son côté.

ANGEL : Ouais, c’est une bonne idée.

BUFFY : J’y vais, à tout à l’heure.

ANGEL : Ecoute, je ne veux pas être trop pessimiste mais il se peut qu’elle ne veuille pas d’aide.

BUFFY : Si, elle le veut. Elle ne sait pas comment le dire.

ANGEL : Elle tué un homme, ça peut tout changer dans sa vie.

BUFFY : Giles a dit que le Conseil ne pouvait ne pas la condamner.

ANGEL : Le problème n’est pas là. Elle a ôter la vie.

BUFFY : Je le sais.

ANGEL : Elle y a sans doute pris goût.

 

Wilkins et monsieur Trick visionne des vidéos de caméra de surveillance, à la mairie. Sur les images, ils découvrent Faith et Buffy dans les couloirs du bâtiment, un peu plus tôt.

 

MAIRE WILKINS : Deux Tueuses pour le prix d’une, à l’intérieur de la mairie.

MR.TRICK : Vous aviez pourtant demander un service de sécurité .

MAIRE WILKINS : Chut, c’est le moment que je préfère. Quand elles nous voient ensemble dans le couloir, comme des voleurs. Remarquer, nous sommes des voleurs mais l’ennui c’est qu’elles le savent.

MR.TRICK : Elles ne seraient pas bien dangereuses en prison.

MAIRE WILKINS : Nous n’avons aucune preuve pour les mettre en prison. Non. Il va falloir songer à une solution plus radicale et monsieur Trick, je vous prie de vous dépêcher de la trouver.

 

Au manoir, Angel essaye toujours de raisonner Faith, devant le feu de cheminée.

 

ANGEL : Je sais ce qui t’arrive.

FAITH : Bienvenue au club. Tout le monde sait ce qui m’arrive.

ANGEL : Moi je sais. Ce qu’on ressent quand on prend une vie. On voit s’ouvrir, un monde inconnu. La faculté de n’obéir qu’à ces désirs. Le pouvoir de le faire. L’excitation. C’était une drogue pour moi.

FAITH : Je vois. C’est plutôt toi qui a besoin d’aide. Un professionnel de préférence.

ANGEL : Non. Un professionnel n’aurai rien pu faire. J’ai été guéri quand j’ai senti mon cœur battre. (Il s’assoit sur la table basse). Mon âme vivre.

FAITH : Bonne nouvelle. Si tu veux profiter de moi, fait le tout de suite. Sinon, débarrasse-moi de ces immondes chaînes.

ANGEL : Faith, maintenant tu as le choix. Tu as touché à quelque chose que je peux de gens connaisse. (Il se lève). Etre capable de tuer sans remord, c’est ce sentir comme un dieu.

FAITH : Pour l’instant je ne sens que des crampes aux poignets, alors détache-moi ! (Angel s’accroupit en face de la jeune femme).

ANGEL : Mais tu n’es pas un dieu. Tu n’es pas plus forte qu’une petite fille. Si tu ne l’acceptes pas, tu courts à ta perte. Tu ne peux pas imaginer le prix que demande le diable.

FAITH : Ah oui ? Est-ce qu’il prend les cartes bleues, le diable ?

ANGEL : Toi et moi Faith, on se ressemble. (Il se relève). Il fût un temps où je croyais que les humains n’existaient que pour ceux faire du mal entre eux. (Il s’assoit auprès d’elle). Et puis je suis venu ici. J’ai découvert des gens qui ne voulaient pas se blesser, des humains qui étaient prêt à faire le bien et malgré leur erreur, leur difficulté, ils continuaient à se battre pour le bien et à espérer. Si tu trouves cette confiance, tout peut changer. Tu ne seras pas emporter par l’ombre. (Ils entendent du bruit. Wesley avance en tenant une grande croix et deux hommes sont avec lui. Le Protecteur brandit la croix devant le vampire qui recule puis les autres hommes tabassent Angel et l’emprisonne dans un filet. Wesley libère Faith mais il lui met d’autre menotte).

FAITH : Quoi ?

WESLEY : Par le pouvoir que me confère le Conseil britannique, j’ai ordre d’exercer mon autorité pour vous ramener en Angleterre, ou vous devrez vous pliez au jugement du conseil de discipline. (Lui et un autre homme, emmène la Tueuse. Angel est au sol, inconscient).

 

Faith est assise à l’arrière d’un camion avec Wesley et un autre homme. La jeune femme est menottée.

 

WESLEY : Pardon d’avoir été si brutal. Ce sont malheureusement les circonstances, qui m’y ont obligé.

FAITH : Va te faire voir.

WESLEY : Malgré tout croyez bien, que personne ne souhaite ce jugement. Le Conseil comme moi, désirons avant tout, vous aidez. (La Tueuse essaye de se libérer). Ah non, pas de ça. Resserrez ces chaînes. (Dit-il à son coéquipier). Faith, vous vous trompez d’ennemi, je vous assure. (La jeune femme fait tomber l’homme à terre et elle le maintien en posant son pied sur son visage).

FAITH : Je suis pas d’accord avec toi. Tu vas m’enlever ça ou je lui explose la tronche. C’est compris ? (Son otage souffre. Wesley voit une clé à molette sur le sol). Ça aussi, tu peux oublier. (Wesley la détache).

WESLEY : Faith, vous devriez me faire confiance. (Elle lui donne un coup de poing. Le Protecteur tombe sur la clé à molette).

FAITH : Je t’avais prévenu ! (Wesley essaye de la frapper mais elle l’assomme. La jeune femme tombe du camion qui continue sa route et elle s’enfuit en courant. Pendant ce temps, Buffy retourne au manoir. Elle découvre Angel qui se débat, prisonnier du filet).

 

Plus tard, Angel, Giles, Buffy et ses amies sont dans la bibliothèque.

 

ANGEL : C’était le nouveau Protecteur, il était avec deux hommes pour l’aider.

WILLOW : Ça veut dire qu’il sait.

GILES : Ça veut surtout dire que Faith, va être bientôt reconduite en Angleterre pour affronter le Conseil des Protecteurs.

BUFFY : Qu’est-ce qu’elle risque ?

GILES : Probablement d’être enfermée un bon bout de temps.

BUFFY : Il faut qu’on arrive à l’aéroport avant eux.

WILLOW : Est-ce que, je me demande, pourquoi ? Je ne suis peut-être pas très objective, je le sais. Je le sais que j’ai un problème avec Faith, qui m’a pris mes amis mais elle a assassiné un homme et elle a accusé Buffy et elle a attaqué Alex. Je ne suis pas fier de pensée ça mais peut-être que sa place est derrière des barreaux.

BUFFY : Elle, elle a perdu le contrôle c’est vrai mais Angel allait la raisonner, elle était sur le point de parler. Il faut qu’on arrête Wesley. (Celui-ci entre dans la pièce, avec un bleu près de l’œil).

WESLEY : Ça ne sera pas difficile.

BUFFY : Vous l’avez laissé partir ?

WESLEY : Laisser n’est pas le mot qui convient mais oui, elle s’est échappée.

ANGEL : Beau travail. D’abord vous la terrorisée puis finalement vous la lâchée.

WESLEY : Ce n’était absolument pas prévu. J’essayais de la sauvée.

BUFFY : Eh bien c’est raté. Vous l’avez probablement détruite.

GILES : Buffy, ça suffit.

BUFFY : Il faut la retrouver avant qu’elle ne se démolisse d’avantage. On va se séparer. Je vais voir sur les quais, elle y est sans doute. Giles, vous pourriez voir à son hôtel ? Alex, Willow les lieux dont elle a l’habitude. (Giles et ses amis s’en vont).

ANGEL : J’essaye l’aéroport. (Il part).

WESLEY : Moi, je vais où ? Je veux vous aider ?

BUFFY : Vous avez un billet de retour pour l’Angleterre ? (Elle s’en va, le nouveau Protecteur se retrouve seul).

 

Buffy marche sur le quai ou un bateau est amarrer. Faith se trouve sur le pont supérieur de l’embarcation.

 

FAITH : T’abandonne jamais ? (Buffy s’arrête et la regarde).

BUFFY : Pour mes amies, non.

FAITH : Ça on peut dire que toi et moi on est des sacrés bonne copine.

BUFFY : On pourrait l’être, c’est pas trop tard.

FAITH : A condition que je change et que je devienne comme toi. Une jeune fille bien élevée ? Très peu pour moi.

BUFFY : Faith, personne ne te demande de me ressembler. Mais tu peux pas continuer comme ça.

FAITH : Ah oui, ça te fait peur.

BUFFY : Oui, ça me fait peur. Quand tu blesses les autres, c’est toi que tu blesses.

FAITH : Bah c’est pas ça. (Elle rejoint Buffy). C’est pas ça qui t’embête tellement. Ce que tu supportes pas, c’est que tu sais que c’est moi qui est raison et tu sais aussi qu’on est au-dessus des lois, on fait la loi !

BUFFY : Non. (Elle s’en va mais l’autre Tueuse la suit).

FAITH : Si, tu sais exactement de quoi je parle, t’es pareil que moi.

BUFFY : Non, Faith. T’es malade.

FAITH : J’t’ai vue, Buffy. Tu as la rage, au point de tomber amoureuse d’un vampire.

BUFFY : Je t’interdis de le mêler à cette histoire. (Elles s’arrêtent).

FAITH : Au fond c’est ça qui te plaît, le sexe, le danger. Je parie que t’étais encore plus excité par sa folie.

BUFFY : Non. (Elle repart mais Faith la suit encore).

FAITH : Et ta besoin de me mettre dans ton sillage pour pas franchir toi-même la limite. C’est difficile pour toi me voir vivre, de me voir m’éclater parce-que toi tu voudrais bien et t’ose pas le faire ! (Buffy la frappe, Faith se tient la joue). Ah, c’est bon signe.

BUFFY : Non, je te ferais pas ce plaisir. (Elle s’en va, suivit de l’autre Tueuse).

FAITH : Pourquoi pas ? Défoule-toi, ça fait du bien. (Une caisse tombe sur Buffy, qui repousse son amie pour la protégée. Faith essaye d’aider l’autre Tueuse mais des vampires approchent. Faith se bat contre eux et finit par en jeter un dans l’eau. Buffy se relève difficilement mais Trick lui donne un violent coup de poing. Ils se battent, Trick a le dessus, tandis que Faith tue ses ennemis. Trick étrangle Buffy avec une sangle et traîne la jeune femme sur le sol. Puis il s’approche d’elle, sous le regard de Faith).

MR.TRICK : On ma dit que quand on à goûtée à une Tueuse, on devient immortel. (Il est sur le point de mordre Buffy mais l'autre Tueuse arrive derrière lui et lui plante un bout de bois dans le coeur). Oh non, c'était, un faux fruit. (Il tombe en poussière. Les filles se regardent essouffler et sans un mot).

 

Plus tard, Giles verse une tasse de thé à Buffy, qui est assise à la bibliothèque.

 

GILES : C’est elle qui ta sauvée ?

BUFFY : Elle aurait pu me laisser mourir Giles mais elle l’a pas fait.

GILES : Et elle est finalement rentrée avec toi. C’est, c’est de bonne augure. (Il s’assoit en face d’elle). Elle aura beaucoup d’épreuve avant que tout ne soit oublié.

BUFFY : Je l’aiderais à les surmonter.

GILES : Alors il lui reste une chance. (Buffy hoche la tête avec espoir).

 

Le maire s’apprête à quitter son bureau.

 

MAIRE WILKINS : Bon, eh bien je ne suis pas mécontent de rentrer. (Il enfile une veste et ouvre la porte de son bureau. Faith est en face de lui).

FAITH : Il était venu me tuer votre sbire ?

MAIRE WILKINS : C’est vrai, il aurait dû.

FAITH : Il est en poussière.

MAIRE WILKINS : C’était prévisible. Vous n’êtes pas venu me parler de lui ?

FAITH : Euh, j’imagine qu’il y a une place à prendre ? (Le maire la laisse entrer dans la pièce et il referme la porte).

 

 

XX

Ecrit par Lee333 
Activité récente
Actualités
12 Deadly Days

12 Deadly Days
Blumhouse Television (une boîte de production spécialisée dans les films et séries de genre) et...

Muscle & Fitness

Muscle & Fitness
Le dernier numéro du magazine 'Muscle & Fitness', spécialisé en musculation et en fitness, consacre...

Brooks Brothers 3rd Annual Holiday Party

Brooks Brothers 3rd Annual Holiday Party
Charlie Weber s'est rendu à la 3ème édition de la soirée 'Brooks Brothers Holiday Party', organisée...

6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play