VOTE | 370 fans |

Script VF

Faith, Buffy et Giles, sont poster dans une grotte, dans le brouillard. Willow récite une formule en latin et éteint une bougie. Le brouillard se dissipe et un démon surgit. Giles et Buffy l'attrapent.

BUFFY : Maintenant ! (Faith transperce le démon avec une épée, tandis que Giles se retrouve par terre. Plusieurs démons sont morts autour d’eux).

GILES : Je crois que c’était la dernière.

BUFFY : Oh, Willow. Ça va ?

WILLOW : Oui, ça va bien. C’est, c’est nerveux. Je tremble un peu, c’est rien. (Buffy aide le bibliothécaire à se relever).

GILES : Merci

BUFFY : Tu nous as bien aidés avec tes incantations.

WILLOW : Ça c’est bien passer. Il y a eu aucun incident. C’était bien.

FAITH : Ces petites chéries aimaient bien la castagne. Oh fait, qu’est-ce qu’elles voulaient ?

GILES : Bonne question. (Il s’accroupit pour observer l’une des créatures). La plupart de mes sources, ce sont taries depuis que le Conseil ma, ma relever de mes fonctions d’Observateur. Je savais seulement qu’il y avait un nid. J’espérais que ça serait un nid de vampire mais non.

BUFFY : Ces créatures sont pires qu’eux.

GILES : Oui, je suis désolé. (Il se relève). J’aurais dû mieux vous préparer. Et jamais je n’aurais dû, donner à Willow l’autorisation de, de... (Le groupe entend du bruit, c’est Alex qui est par terre, recouvert de détritus).

ALEX : Ça va ! Ça va bien ! (Il se relève). Euh, juste un peu sale. Alors là, bravo, hein. C’était super. Jamais rien vu de pareil. (Il rejoint ses amies).

WILLOW : Est-ce que ça va ?

ALEX : Oh poil, ça baigne. Vraiment. Si quelqu’un aperçoit ma colonne vertébral euh, qu’il me là rende, j’en ai besoin.

BUFFY : Alex. Un jour où l’autre tu finiras pas te blesser.

FAITH : Ou te tuer.

BUFFY : Et ce serait dommage. Alors tu vois, la souffrance, la mort. Je pense que tu prends trop de risque à te lancer dans la bagarre, comme ça. Peut-être que ça serait mieux que, que tu, t’éloignes.

ALEX : Tu plaisantes ? Qui a eu l’idée de détourner l’attention du démon ? Parce-que sans moi, vous n’auriez pas pu la tuer.

FAITH : Oui. Très virile la façon dont tu as hurlé.

ALEX : T’exagère. Je n’ai fais que, brailler.

BUFFY : Euh, bon. Alors qu’est-ce qu’on fait du Trion ? On les brûle ?

WILLOW : Oh, oui ! J’ai des marshmallows !...Je suis aussi sans pitié, de temps à autre.

GILES : Je crois qu’on peut les laisser là. Je préfère chercher qui elles sont et aussi si, s’il faut s’attendre à plus avec elles.

BUFFY : J’espère que non. Elles sont déjà très agressives.

ALEX : Moi je dis qu’il faut les emmener. (Les filles partent).

GILES : Euh, Alex. Je crois qu’il vaudrait mieux dans un avenir immédiat que, que tu restes à l’extérieur de ces combats. Je dis ça pour toi. (Ils se dirigent vers la sortie).

ALEX : Mais monsieur le directeur, si on m’envoie jamais au front, je restais à vie à la rubrique des chats crever.

GILES : Hein ?

ALEX : Oui, je sais, ce genre de plaisanterie ça marche pas vraiment avec vous.

GILES : Désolé.

ALEX : C’est rien, c’est un plaisir.

 

GENERIQUE

 

Dans la cour du lycée, les étudiants vont et viennent. Des élèves se lancent un ballon.

 

ALEX : Hé, Doug ! Par ici ! (Il gesticule dans tous les sens, un peu plus loin. Les garçons font comme si ils ne l’avaient pas vu). Envoie, j’ai l’ouverture ! Envoie vieux ! (Les autres continuent à jouer). Doug ! (Il saute et bouge). Doug, aller envoie ! J’suis bien placer là ! Par ici ! (L’un des joueurs, finit par lui lancer le ballon). J’y suis ! J’y suis ! (Il court pour intercepter la balle, qui tombe sur un élève. Le ballon renverse la boisson sur l’étudiant ainsi que son déjeuner, Alex s’arrête en face de lui). Alors là, j’suis vraiment désolé. Doug à un jeu, assez lamentable. (Le garçon se relève, en tenant le ballon). Mais on n’a jamais osé le virer de l’équipe. Ton déjeuner, ça ira ? (Il est un peu nerveux).

JACK : T’es demeuré ou quoi ? (Cordélia les observe un peu plus loin).

ALEX : Non. Non, j’ai un QI normal pour mon âge. Un peu lent dans certaine matière, les maths par exemple mais rien de particulier à signaler à la direction. Je peux t’offrir un jus d’orange ?

JACK : J’aurais dû taillader ta sale gueule.

ALEX : Hé, oh. C’était un accident. Reste poli.

JACK : Tu me chercherais pas un peu, là ?

ALEX : Quoi ?! Je te cherche, moi ? J’ai jamais rien entendu d’aussi drôle. T’es un vrai comique ! (Il sourit). Le sens de l’humour c’est, c’est de plus en plus rare. T’es pas d’accord avec moi ?

JACK : J’ai envie de dire à mes potes de te casser la gueule, juste histoire d’avoir de l’humour. (Il donne le ballon à Alex). Maintenant tu te casses. (Alex baisse la tête et s’en va).

UN ELEVE : Alex, le ballon ! (Le jeune homme envoie la balle et se met face à Cordélia).

CORDELIA : De toutes les scènes d’humiliations auquel j’ai eu la chance d’assistée, c’est la pire. C’est aussi la dernière.

ALEX : J’aurais pu le tabasser.

CORDELIA : J’t’en prie, O’Toole est un vrai malade mental. Il t’aurait anéanti. Malade mental, c’est quand même plus cool que poule mouillée.

ALEX : Comment expliquer, que j’ai pu affronter des vampires, des démons et des créatures monstrueuses sortie de l’enfer et que je puisse avoir peur d’un mec comme Jack O’Toole ?

CORDELIA : Parce-que contrairement aux créatures avec lesquels tu as été forcé de te battre, Jack est le seul à t’avoir défié.

ALEX : Pourquoi ta toujours les mots qu’il faut pour me soutenir ?

CORDELIA : Ça doit être difficile pour toi de voir que tes amies ont tous des super pouvoirs. Tueuses, loup-garou, sorcière, vampire et que toi tu n’as rien du tout. Il ne te reste plus que, ton sens de l’humour. (Alex rit un peu).

ALEX : Ouais, ça j’en ai. Et j’en prie, mêle toi de tes affaires.

CORDELIA : Ah, j’ai touché juste. T’es vraiment pas cool comme mec.

ALEX : Hé, dis, j’ai joué un rôle important dans notre groupe. J’ai pas été efficace peut-être ?

CORDELIA : Je t’en prie. (Elle rit).

ALEX : Soit honnête.

CORDELIA : Ta jouer un rôle important, toi ? Alex. Tu as été un véritable boulet dans ce groupe. T’es un zéro pointé, un nul et tu en veux la preuve, écoute bien. Sans s’angoisser, un analphabète réussirait à passer en terminal du premier coup et tu t’y es repris à trois fois, tu te rends compte ! (Elle lui tourne le dos et s’éloigne). Ah, ça m’a fait du bien de lui dire ce que je pensais. Alex est abattu).

Plus tard, Alex est assis à côté d’Oz dans la cafétéria. Ils sont en train de manger comme beaucoup d’élève.

ALEX : C’est là que je percute pas. Comment être un mec cool ? D’abord, qu’est-ce que c’est ? Comment on le devient ? Qui le sera jamais ? Et qui décide, qui ne le sera jamais ? Qu’est-ce que ça veut dire, être cool ?

OZ : Je sais pas.

ALEX : Par exemple toi, Oz. On te considère comme un mec cool. Pourquoi à ton avis ?

OZ : J’suis cool ?

ALEX : C’est ta façon de parler ? Oui, tu sais, tu as tendance à t’exprimer avec des phrases courte en te cachant derrière.

OZ : Ah bon ?

ALEX : J’ai compris, c’est grâce à ton orchestre. Ça la musique c’est génial, c’est sûr. Ça doit te permettre de frimer d’enfer avec les filles. Je vais jouer d’un instrument. C’est dur de jouer de la guitare ?

OZ : Non, c’est pas dur.

ALEX : Non mais attend, t’imagine, je me mets à jouer du saxo et je suis inécoutable. Non, ça la musique, c’est la fausse bonne idée. Il faut que je trouve, quelque chose que personne n’a. Qu’est-ce que j’ai, moi ?

OZ : Une nouvelle obsession. Ça tu peux être sûr que personne ne l’a.

ALEX : Ça c’est amusant mais je ne changerais pas d’avis parce-que je sais que j’ai raison. J’vais y arriver. Il faut que je trouve une solution.

OZ : Tu t’en fais un cinéma. C’est pas aussi tragique que ça. C’est pas...

Buffy et Giles sont dans la bibliothèque.

GILES : La fin du monde.

BUFFY : A ce point-là ?

GILES : J’en ai peur. Ces démons en sont capables. La Communauté de Gaie, le culte de l’apocalypse, leur seul but, est de détruire le monde. Et tout ça ne fait que commencer, parce qu’ils reviendront.

BUFFY : Et ils reviennent à Sunnydale pourquoi ? Une expo de démon ?

GILES : Buffy, il n’y a pas de quoi plaisanter.

BUFFY : Parce-que j’en ai envie, vous croyez ?

GILES : Pardon. Je ne serais plus longtemps, ton Observateur mais... (Oz entre dans la pièce).

OZ : Salut.

BUFFY : Salut. (Giles regarde sa montre).

GILES : Euh, il est tard, ça va bientôt fermer.

OZ : Mais y a urgence. (Il se renferme dans la cage, qui est recouverte de serviette).

BUFFY : Est-ce qu’on sait pourquoi ils sont ici ?

GILES : Je crois que oui, parce-que j’ai pu étudier des objets que j’ai, trouver sur eux. Et aussi, parce-que j’ai pris en compte, la disposition des astres.

BUFFY : Giles, vous n’avez rien à me prouver.

GILES :...Ils veulent ouvrir les portes de l’enfer.

BUFFY : De l’enfer ? Et où est-ce qu’elles se trouvent ?

GILES : A environ soixante centimètres de là ou on est. (Buffy se retourne, tandis que Oz qui c’est changer en loup-garou, hurle).

Willow et sa meilleure amie discutent devant le lycée sous le soleil, parmi plusieurs élèves.

WILLOW : Et si elles s’ouvrent ?

BUFFY : Tu te souviens du démon qui a failli t’avoir la nuit ou je suis morte ?

WILLOW : Oh, oui. A chaque fois que je fais un cauchemar, ou je rate mes examens, ou je me retrouve nus dans la rue ou c’est lui. En fait une fois, j’ai rêvé qu’il m’avait attaqué, un jour ou j’avais des examens et j’étais nu.

BUFFY : Hé bien ce sera le premier à se montré et Giles dit que ce ne sera pas le plus cruel de tous. Le monde va être terrassé par les démons si on n’intervient pas.

WILLOW : Et on sait quand tout ça pourrait arriver ?

BUFFY : Oh, Giles essaye de le déterminer et si tu voulais nous aidez, ça nous rendrais vraiment service.

WILLOW : J’espère bien que vous n’avez aucun doute là-dessus ? Je suis des vôtres.

BUFFY : Merci, Willow. Ça m’arrive pas souvent mais là, ça me fait peur. J’ai besoin de toi.

WILLOW : Oh, tu n’as pas à avoir peur, je serais là. (Alors qu’elles marchent sur la route, une voiture klaxonne derrière elle, Willow sursaute). Ah !! (Elles se retournent vers Alex, qui roule dans une décapotable assez ancienne).

ALEX : Je vous emmène les filles ?

BUFFY : Qu’est-ce que c’est que ça ?

ALEX : Comment ça, qu’est-ce que c’est ? C’est ma solution.

WILLOW : Ta solution ?

ALEX : Ouais, mon truc !

BUFFY : Est-ce que tu parlerais de ton sexe ?

ALEX : J’ai trouvé ce qui peut me rendre cool. Ce qui va me rendre unique, c’est la voiture. Le truc, c’est ça.

WILLOW : Et tu en as les moyens ?

ALEX : Oncle Rohri c’est casser la jambe, alors je lui ai dit que je lui empruntais le temps qu’il puisse reconduire.

BUFFY : Oh elle est très, jolie. (Dit-elle sans conviction).

ALEX : Cacher votre joie, surtout.

BUFFY : Désolé

WILLOW : Les démons…

ALEX : Grave ?

BUFFY : Plus que ça, j’ai peur de ne pas être à la hauteur.

ALEX : On va tous t’aider. Et moi le premier. Dis-moi ce que je dois faire.

Alex se retrouve dans une boulangerie, devant une vendeuse qui sélectionne des donuts pour lui.

ALEX : Alors, deux au sucre, deux à la cannelle, deux à la crème et un à la confiture. Non, non finalement, quatre à la confiture. (Cordélia entre dans la boutique).

CORDELIA : Oh, il y aurait du démon dans l’air ? Ça doit être très sérieux pour qu’ils se sentent obliger de te confier une mission aussi casse-cou.

ALEX : Cordélia, si tu pouvais disparaître de la surface de la terre, j’en serais très heureux.

CORDELIA : Oh, je suis encore tombé juste. J’ai touché là où ça fait mal. (Il paye et prend ses gâteaux. Il se rend à sa voiture).

ALEX : Bon, ça suffit comme ça.

CORDELIA : C’est génial, Buffy a réellement besoin de toi. Tu deviens indispensable.

ALEX : Tu crois vraiment tout savoir.

CORDELIA : Je crois que je te connais.

ALEX : Ah, tu crois ça ?

CORDELIA : Mais oui. Rouler dans une belle voiture fait de toi quelqu’un de nouveau. Tu sais que les filles s’en fichent complètement. (Une belle fille s’approche d’Alex).

UNE FILLE : Elle est à toi ?

ALEX : Pourquoi euh, ouais. (Sourit-il).

UNE FILLE : Chevrolet Belle Air de cinquante-sept. Deux litres huit de cylindré. Arbracam en tête. Moteur V huit à injection.

ALEX : Euh, c’est pas impossible.

UNE FILLE : Facile à conduire ?

ALEX : C’est un rêve, elle est, elle est vraiment étonnante. Euh et ça, ça te dirais de faire un tour en ville ?

UNE FILLE : Tu pourrais ?

ALEX : Je dois juste déposer ça et ensuite tu verras que les mecs comme moi sont, indispensable. (Ils friment devant Cordélia et ouvre la portière avant à la jeune femme, qui monte dans la voiture. Alex se met au volant). Aller, aller. C’est partit. (Ils roulent, sous le soleil).

 

Le soir même, Alex et sa conquête sont assis autour d’un verre au Bronze. Le jeune homme s’ennuis.

UNE FILLE : Et c’est à ce moment-là que je suis sortis avec Dave Peek, il avait une Thunderbird avec un moteur complètement refait mais tout l’intérieur était naze. Ensuite je suis sortie avec son copain Mike. Pas celui à la Mercedes, celui à la Mustang. Une quatre- vingt-deux V six. Tu sais celle qui... (Alex se lève lorsqu’il voit Angel entrer dans la boîte).

ALEX : Angel ! Mon vieux ! Viens ! Viens par ici. Tu veux t’assoir un instant ? (Celui-ci s’avance vers lui).

ANGEL : Tu n’aurais pas vu, Buffy ?

ALEX : Bibliothèque, elle est avec Giles.

ANGEL : Il va se passer des choses, j’ai un mauvais présage.

ALEX : Ouais, l’apocalypse, ils sont déjà au parfum.

ANGEL : Oui mais ils ne savent pas à qui ils ont affaire.

ALEX : Bon, bah on va y aller et on va leur dire.

ANGEL : Non. Vaux mieux que tu restes ici, c’est dangereux. (Il s’éloigne).

ALEX : Hé, hé, je peux aider peut-être ? (Le vampire part).

UNE FILLE : Hé, tu m’emmènes faire un tour ? (Alex et la jeune femme quittent le Bronze).

ALEX : Ah, quand je pense à ce que j’ai fait pour eux. J’ai castagner comme un fou pour les aider. (Ils montent dans sa voiture). On dirait qu’ils ont oublié. Ouais, c’est vrai quoi. (Il démarre et roule). Ils me traitent comme si j’étais un manche. (Il percute la voiture qui était garé devant eux. Il s’arrête). Ça va, t’a rien ? Mon dieu. (Ils descendent). Restons calme. C’est de la taule froissée. (Il avance lentement vers le véhicule qu’il a percuté). C’est pas... (Jack O’Toole descend de la voiture et regarde le jeune homme). La fin du monde.

Dans la bibliothèque, Oz grogne dans sa cage tandis que Willow et Buffy font des recherches dans des livres. La boite de donuts est ouverte et posée sur la table.

WILLOW : Il déraille. (Elle parle de son petit ami).

BUFFY : Au moins il est à l’abri.

WILLOW : Est-ce que les chiens le sentent quand il y a un tremblement de terre ? Est-ce qu’ils aboient ? Où est-ce que les vaches se couchent dans les prés ?

BUFFY : (Lie un passage de son livre) Communauté de Gaie, race de démon femelle, féroce guerrière. Elles célèbrent leur victoire en dévorant leur adversaire.

WILLOW : Oh.

BUFFY : Elles pourraient pas ce dévorer les unes les autres. (Giles les rejoint, avec un sac de sport qu’il pose sur la table).

GILES : Le Conseil n’a pas dénié prendre mes appels. Les crétins. Y a quelque chose dans les bouquins ?

BUFFY : Non, je vois rien. (Elle referme son livre).

WILLOW : On a encore le livre de Phéryon à regarder.

GILES : Hein, hein.

BUFFY : Je commence à avoir la bougeotte. Si je trouve pas quelque chose très vite, j’irais faire un tour. Peut-être chez Willy. (Elle ouvre un autre bouquin).

GILES : Bien. (Il s’éloigne).

WILLOW : Où allez-vous ?

GILES : Je vais essayer de contacter les, les guides spirituels. Pour eux la notion du temps n’existent pas, ils connaissent l’avenir. Je ne sais pas s’ils vont vouloir répondre à mes appels mais je dois essayer. C’est inouï de penser que le destin du monde repose sur... (Il regarde les donuts). Il y en a plus à la confiture ?

BUFFY : Vous en vouliez un ?

GILES : Bah, j’en prends toujours un, avant la bagarre. Je mange toujours un muffin à la confiture.

WILLOW : J’suis désolé. Buffy en a pris trois.

GILES : Tant pis. Si Alex peut à l’occasion...

BUFFY : Euh, non. Non, on laisse Alex en dehors. Il a eu de la chance la dernière fois de ne pas être tuer. Ce sera plus facile si on sait qu’il est à l’abri.

De son côté, Alex fait face à Jack O’Toole, qui s’avance lentement vers lui.

ALEX : C’est rien, Jack. Toi, t’as rien. J’suis, j’suis vraiment désolé tu sais. Ta voiture est arrivée d’un coup. (Des étudiants les regardent).

JACK : J’étais garé.

ALEX : Oui, c’est ce que je disais. J’vais payer les réparations. J’ai pas d’assurance au sens, strict du terme mais j’ai, j’ai un peu d’argent. Ce qui est important, c’est que personne ne soit blessé. On va régler ça entre gens raisonnable. (Jack sort un grand couteau). Entre euh, gentlemen.

JACK : Où est-ce que je te plante ?

ALEX : Quoi ?

JACK : Où est-ce que je te plante ?

ALEX : Euh, nulle part. Désolé de te refuser ça mais sans façon.

LA FILLE : Oh, cool le couteau.

ALEX : Ouais, il est super mais techniquement parlant on dirait plutôt, une épée.

JACK : Elle s’appelle, Katie.

ALEX : Tu lui as donné un nom de fille, ça fait très, serial killer dite dont. Lisette, on va y aller. (Jack pose sa lame sur la joue du jeune homme).

JACK : Tu as peur ?

ALEX : Je suis sûr que ça te ferais plaisir.

JACK : Ta nana te regarde et ta pas le courage de te battre. Pour un peu j’en chialerais.

ALEX : Tu vois, moi je sens bien Katie, là.

JACK : Tu réalises la différence qu’il y a entre toi et moi ?

ALEX : Katie. J’pense qu’à elle, c’est bête.

JACK : Trouillard. Qui de nous deux est le trouillard ?

ALEX : Ça n’a rien à voir avec ça. C’est toi qui a le couteau, c’est plus... (Jack donne le couteau à Alex et se recule).

JACK : Aller. Viens.

LA FILLE : Je veux faire un tour en voiture. J’m’ennuie.

ALEX : J’suis vraiment désolé qu’une bagarre au couteau, ne soit suffisamment, excitante pour toi ! (Jack plaque Alex contre le capot de sa voiture et pose le couteau sous la gorge du jeune homme. Un policier les éclairs avec sa lampe et s’avance vers eux).

LE POLICIER : Hé ! Qu’est-ce qui ce passe ?

JACK : Oh, rien. Rien, on se marre.

LE POLICIER : O’Toole. (Il sourit). Quelle, surprise. Il ta attaquer ? (Dit-il à Alex).

ALEX : Non. On fait rien que s’amuser. Non en fait, on se marre. (Il sourit). Mais y a rien de sexuel.

LE POLICIER : Eh bien, allé vous amusez ailleurs. (Il part. Jack sourit).

ALEX : Quoi ?

JACK : C’est bien. T’aurais pu me faire pincer, ta rien dit. Gentil de ta part. J’t’aime bien.

ALEX : Ah.

JACK : On se fait une virée sympa ?

LA FILLE : Et on y va en voiture ?

JACK : Oui.

ALEX : Ta envie de faire quoi ?

JACK : J’voudrais retrouver des copains. Allez, on fait un tour ? On va prendre ta caisse.

ALEX : Et la tienne ?

JACK : Elle est pas à moi. (Ils montent en voiture).

ALEX : Génial, on va où ?

JACK : Retrouver les potes.

ALEX : Super. (Il démarre). Et ils sont où les potes ?

Le petit groupe se retrouve devant une tombe, dans un cimetière.

JACK : Qu’il appelle l’esprit du Ruthu toujours vivant ! Qu’il l’appel. Surtout pas un mot. Il va arriver ! Ecoute-moi, le sang de la terre va le faire revenir. (Il s’entaille la main et fait couler son sang sur la tombe). Et il va revenir. Il va revenir. (Un cadavre sort de terre, c’est un étudiant, qui est de nouveau vivant).

BOB : C’est toi.

JACK : Bob. Il est monstrueux ton cadavre. Aller viens. (Ils se prennent dans les bras, tandis que la conquête d’Alex s’enfuie en courant et en hurlant, effrayée).

ALEX : On se téléphone, hein !

BOB : Mec. Ta été génial, mec !

JACK : Je t’avais dit que grand-père avait mis au point ce truc. J’en reviens pas ! Bob est parmi nous à nouveau !

BOB : Ouais ! (Ils entrechoquent leur poitrines). J’arrive pas à croire que tu m’as fait revenir, j’en suis bouleverser. T’es le plus cool.

ALEX : Bon, bah. Je crois que vous avez plein de chose à vous dire.

JACK : Bob, je te présente Alex. C’est lui qui a la caisse.

BOB : Salut. (Il pousse très fort le jeune homme).

ALEX : Ça va ?

BOB : Est-ce que tu sais où sont les autres ? Il faut les retrouver.

JACK : Absolument.

BOB : D’accord. (Ils s’en vont).

ALEX : Dite euh, vos amis, ils sont morts ?

JACK : Alex, t’occupe.

BOB : J’ai été dedans longtemps ? (Alex les suis).

JACK : Huit mois. Il fallait une configuration astrale.

BOB : Oh, huit mois, j’ai beaucoup de temps à rattraper. Hé, hé. Les X-Files, j’espère que tu me les as enregistré ?

JACK : Je les ai tous.

BOB : Génial. On va récupérer les potes et on fait une virée d’enfer ! Et crois-moi on se rappellera de celle-là. Ouais !

ALEX : J’en ai l’impression. (Jack fait son rituel sur une autre tombe).

JACK : Le sang de la terre va le faire revenir et il va revenir. (Un autre mort-vivant sort du sol).

UN HOMME : Oh, ouais. C’est vous. (Il sourit. Les trois garçons montent en voiture et roule à toute vitesse. Dans un autre cimetière de la ville, Giles se tient devant un mausolée avec une bougie à la main, il appelle les esprits des guides spirituels. Un épais brouillard lumineux est en face de lui, le bibliothécaire et le guide s’expriment en latin).

GILES : Ecoutez-moi, guide spirituel. Que la sagesse de ceux qui sont passé m’éclair.

LE GUIDE SPIRITUEL : Les secrets appartiennent au royaume des ombres. Les révéler n’apporterait que le chaos sur la terre.

GILES : La bête doit être combattue. Aidez-moi à trouver son point faible, c’est notre seul espoir.

LE GUIDE SPIRITUEL : Ne cherche pas et ne nous invoque plus. (Le brouillard s’en va et éteint la bougie de Giles. Alex s’avance vers lui, alors que les morts-vivants sont près de sa voiture, un peu plus loin).

ALEX : Giles, hé. Vous êtes là.

GILES : Oh. J’essaye de, de rentrer en contact avec un, un guide spirituel mais ça ne marche pas. (Il remballe ses affaires). Qu’est-ce que tu fais là ?

ALEX : Oh, je suis avec des copains. On se ballade. (Il sourit).

JACK : Alex ! On y va !

ALEX : Giles, vous avez besoin d’aide ?

GILES : Hein ? Oh euh, non. Je te remercie mais je crois que, ce serait mieux que tu restes en dehors de tout ça.

ALEX : Ça va être difficile.

JACK : Alex ! Je vais conduire !

GILES :...Il y a quelque chose, de différent cette fois-ci. (Il regarde autour de lui). Il y a une menace dans l’air. Une odeur de mort.

ALEX : Oh, ça doit être Bob.

GILES : On sera peut-être tous appelé à se battre, quand ça viendra.

ALEX : Qu’est-ce qui va se passé ? Vous le savez ?

JACK : Tu te magne !

GILES : Bon, j’y vais. Heureusement on a du temps pour ce préparé. On a quelques semaines de répit.

Buffy est auprès de Willy, dans le bar de celui-ci. Son informateur est au sol, blesser et le bar est saccager.

BUFFY : Cette nuit ?

WILLY : Avant le lever du soleil, c’est ce qu’ils ont dit.

BUFFY : Pourquoi est-ce qu’ils ont fait ça ?

WILLY : Parce qu’ils cherchaient Angel.

BUFFY : Angel, pourquoi ?

WILLY : Et toi aussi ils te cherchent. Rien ne pourra les arrêter parce-que, ce soir c’est leur nuit. (Il tousse). Oh, j’ai mal.

BUFFY : J’ai appelée l’ambulance, elle arrive.

WILLY : Je sais bien, ma clientèle c’est pas tellement des enfants de chœurs mais j’ai jamais rien vue comme ces démons.

BUFFY : Je vais tout faire pour les arrêter.

WILLY : Que les portes de l’enfer s’ouvrent, ça doit être le dernier de tes problèmes si tu veux mon avis...si j’étais toi, j’irais chercher Angel. J’irais avec lui quelque part et je passerais la dernière nuit qu’il me reste dans ses bras.

Alex roule dans le centre-ville, avec les morts-vivants à ses côtés et la musique à fond.

BOB : On veut de la bière !!

UN MORT-VIVANT : Hé, les mecs, on va se chercher des filles. Y a qu’à aller au Toco Belle, là-bas c’est plein de nana. (Le groupe rit).

UN AUTRE MORT-VIVANT : Moi je veux faire un gâteau.

BOB : D’accord mais une bonne bière avant.

UN MORT-VIVANT : Je peux pas croire que tu te sois fait avoir. Toi aussi c’était le Chacal ?

JACK : Tu plaisantes ? On les as tous liquider après qu’ils t’aient balancé du pont.

LE MEME MORT-VIVANT : Oh, les mecs, c’est génial. Vous êtes les meilleurs, je vous le dit, les meilleurs. Y a pas à dire, les meilleurs. (Alex roule devant plusieurs boutiques).

BOB : Là, ils vendent de la bière. C’est un Arménien qui tient la boutique, il a un flingue sous son comptoir. Et si ont allaient lui faire sa fête ?!!

LES AUTRES : Ouais !!

ALEX : Je peux très bien vous déposez quelque part, si vous voulez ?

JACK : Ouais, tu fais partit des nôtres maintenant.

L’AUTRE MORT-VIVANT : Ouais, plus question de te défiler mon chou. (Il tapote la joue d’Alex).

BOB : Qu’est-ce qu’ont fait, alors ?

JACK : Ecoutez, j’aurais quelque suggestion à faire mais il faut passer chez Dickie. On va faire un gâteau !

LES AUTRES : Ouais. (Ils finissent par s’arrêter devant un magasin fermer. Ils descendent en riant, sauf Alex qui reste au volant).

JACK : Aller.

UN MORT-VIVANT : Aller, on va se marrer.

JACK : Tu restes là, tu laisses le moteur tourner.

ALEX : C’est pas pour dire mais à cette heure-là, c’est fermer. (Bob fracasse une baie vitré de la boutique). Oui, bon pour eux, c’est pas vraiment un problème. (Jack et les autres entrent dans le magasin). Ça y est, j’suis en train de devenir complice. Je suis devenu un délinquant. Avoir une voiture, c’est très cool. (Il aperçoit Willow, qui sort de la boutique de magie avec le gérant).

WILLOW : Merci encore et pardon de vous avoir réveillé.

LE GERANT : De rien. (Il referme la porte, tandis que la jeune femme tient un sac).

ALEX : Willow ! (Il s’avance vers elle).

WILLOW : Alex ? Qu’est-ce que tu fais là ?

ALEX : Euh, rien. En tout cas rien de mal. (Il sourit). Et toi, qu’est-ce que tu fais ?

WILLOW : J’avais besoin de différente chose pour les incantations. Buffy a sue, par Angel, que ça se passerait ce soir.

ALEX : Et cette chose qui va se passé, ce serait...

WILLOW : Je peux rien dire, Buffy a besoin de ça. (Elle s’éloigne mais elle revient et prend son meilleur ami dans ses bras). Je t’aime, Alex. (Dit-elle émue puis elle s’en va).

ALEX : Ça y est, c’est clair. (Il se retourne). Je vais... (Il tombe sur Jack).

JACK : Où ça ?

ALEX : Ecoute c’est, c’est vraiment pas le moment.

JACK : Tu vas te barrer comme ça, tu crois ? (Les morts-vivants ressortent de la boutique, avec des poches pleines et le sourire aux lèvres).

UN MORT-VIVANT : On a fini les commissions.

UN AUTRE MORT-VIVANT : On a fini.

JACK : Alex veut nous quitter.

BOB : Pas question. On a besoin d’un chauffeur. (Les revenants s’avancent vers lui).

JACK : Alex ne veut plus faire partie du groupe.

ALEX : Non, non. C’est que j’ai des trucs à faire.

BOB : Il veut plus faire partie du groupe, parce qu’il n’a pas été initié.

JACK : Vous croyez qu’il est prêt ?

UN MORT-VIVANT : A mon avis, ce mec à fait ces preuves. On doit l’accueillir parmi nous. (Alex sourit, tandis que les mort-vivants l’entourent de leur bras).

ALEX : Génial. Ah, je suis vraiment ravi.

LE MEME MORT-VIVANT : C’est d’accord.

JACK : Ça c’est courageux.

ALEX : Et qu’est-ce que je dois faire ? (Jack sort son couteau).

JACK : Tu dois mourir.

ALEX : Oui, d’accord les gars. Et si on en rediscutait ? (Il a peur).

LE MORT-VIVANT : Ta dit que t’étais d’accord pour faire partie du groupe ?

ALEX : Oui, oui bien sûr mais je veux pas mourir pour en faire partie. Si vous saisissez la, la petite nuance.

BOB : Ah oui, c’est ça. T’es trop bien pour mourir. (Il attrape le jeune homme par le col de sa veste). Qu’est-ce que ta contre les morts ?

ALEX : Rien. Et Jack alors ? Jack il est pas mort. (Jack soulève son t-shirt, il a des impacts de balle de revolver sur son abdomen).

JACK : Une fusillade, y a trois semaines.

ALEX : Oh mon dieu.

JACK : C’est mon grand-père qu’à trouver mon corps. J’étais pas partit depuis dix minutes, papy ma fait revenir. J’suis un mec rapide.

UN MORT-VIVANT : Aller, on tue Alex ? Ça va être marrant.

UN AUTRE MORT-VIVANT : Tu vas devenir un membre, à part entière.

JACK : Aller vient, Alex. Conduit toi en homme.

ALEX : Ça va comme ça ! Vous vous êtes bien marrer ! Mais n’oubliez pas une chose ! (Il s’enfuit, les autres le poursuivent).

JACK : Rattraper le ! (Alex finit par monter dans sa voiture et file à toute vitesse, avec les poches de ses amies).

BOB : Merde ! Oh, il a réussi à ce barré !

UN MORT-VIVANT : Et il a le matériel les mecs !

UN AUTRE MORT-VIVANT : J’voulais faire un gâteau.

JACK : T’inquiète. Y a pas le feu. On y retourne. (Le groupe retourne dans le magasin).

Pendant ce temps, Alex est sur la route.

ALEX : Ça va bien comme ça. J’ai assez donné pour cette nuit. (Faith se bat près d’un parc, contre un démon de la même race de ceux qu’elle avait tué plus tôt dans la grotte. Alex l’aperçoit et fonce sur la créature). Monte ! (La Tueuse le rejoint, alors que le démon les poursuit. Le jeune homme et Faith se réfugie en courant dans la chambre qu’occupe la Tueuse, dans un motel). Tu crois que démon Mama nous a suivi ? (Il regarde dehors, à travers toute les fenêtres).

FAITH : Non, on est cool. Cette ordure ma démit l’épaule. Oh, ça fait mal. (Elle retire sa veste). Tiens-moi. (Alex obéit, elle se remet l’épaule en place). C’est mieux. Elle ma blesser cette pourriture. (Elle caresse le torse du jeune homme et le regarde avec envie). Une bagarre comme ça et rien, j’en ai pas tué une. J’vais péter les plombs si tu m’aides pas.

ALEX : Ah oui ? A ce point-là ?

FAITH : Tu serais partant ?

ALEX : Oh, j’suis partant. J’suis partant. (Faith devient plus entreprenante). J’me sens, très, très partant. Il faut que j’te dise, c’est la première fois que je suis partant avec une fille. (La jeune femme l’embrasse avec fougue).

FAITH : Détend toi. Enlève ton pantalon.

ALEX : Tu vois, les deux à la fois, c’est pas évident. (La Tueuse retire la chemise de son partenaire, qui est torse nu. Ils s’embrassent avec passion puis Faith balance Alex sur le lit. Elle se met sur lui).

FAITH : T’inquiète. (Elle retire son débardeur). Je conduirais dans les virages.

ALEX : J’ai pas dû te dire que j’ai passé une nuit très étrange. (Ils font l’amour puis un peu plus tard, ils se regardent tendrement. Faith vêtue d’une couverture, pousse le jeune homme dehors).

FAITH : Encore bravo. J’vais sous la douche. (Elle referme la porte et laisse Alex sur le trottoir, qui tient ses vêtements).

Dans la bibliothèque le loup-garou saute sur la cage, énervé, sous les yeux émue de Willow.

WILLOW : Je l’ai encore jamais vue comme ça. (Giles la rejoint avec un fusil munit de tranquillisant).

GILES : Il doit sentir que les portes de l’enfer vont s’ouvrirent. Prend ça au cas où. (Il lui donne le fusil. Il se met devant la cage, prêt à l’ouvrir, tandis que Willow braque l’arme sur Oz). Tu es prête ? Y aura pas à hésiter, hein.

WILLOW : J’y suis. (Giles entrouvre la cage).

GILES : Maintenant, Oz... (Le loup-garou s’échappe, Willow tire. La créature est sonner mais elle se relève). Encore ! (La jeune femme se recule pour recharger, Giles retient le monstre qui reçoit de nouveau une piqure. Oz s’endort lentement). On va le déplacer pendant qu’il dort.

WILLOW : Pardon. (Elle caresse le loup). J’espère que tu ne m’en voudras pas demain matin.

Alex se rhabille devant le motel et monte dans sa voiture, pensif. Il se tourne et regarde ce qu’il y a dans les poches plastiques, que les morts-vivants ont rempli un peu plus tôt dans la soirée. Il y a tout un matériel pour faire des explosifs.

ALEX : Hé, c’est pas des gâteaux qu’ils font. (Il repart et finit par s’arrêter devant la boutique qui a été dévalisée par les revenants. Tout à l’air calme). Ils sont partit, probablement avec tout ce qu’il leur faut. Réfléchissons...j’y crois pas, j’ai fait l’amour. Ah oui, les bombes. Il y a des morts-vivants, avec des bombes. J’peux pas m’en sortir seul ! Buffy sera quoi faire. (Il roule à toute vitesse).

Au manoir d’Angel, Buffy et lui discutent, l’air émue devant le feu cheminée.

BUFFY : Je ne sais pas ce qu’il faut faire !

ANGEL : Laisse-moi décidé pour toi ! C’est moi qui vais y aller.

BUFFY : Tu ne peux pas.

ANGEL : Je peux au moins faire diversion le temps que Willow mette au point sa formule magique. Buffy, c’est la pire chose qu’on est jamais eu à affronter. Hé, y a rien d’autre à faire.

BUFFY : Mais moi je ne veux pas que tu meurs, Angel. (Il pose délicatement sa main sur la joue de sa petite amie).

ANGEL : Je t’aime.

BUFFY : Je t’aime aussi.

ANGEL : Rien ne pourra changer ça, pas même la mort.

BUFFY : Non, je ne veux pas que tu parles comme ça ! Tu es peut-être prêt à y aller mais je ne suis pas prête à te perdre. C’est mon combat, pas le tiens. Ecoute moi, si tu refuses de m’obéir alors je... (Alex tousse un peu plus loin, le couple se retourne vers lui).

ALEX : Salut. (Il sourit). J’ai, entendu. Je suis sûr que, ça va barder, j’ai compris...je peux aider ? (La Tueuse secoue à peine la tête). D’accord. (Il s’en va et remonte les escaliers de la bâtisse). Très bien, je vais me débrouiller seul. Faut juste trouver l’endroit où ils vont mettre la bombe.

Dans la bibliothèque, des bougies allumées et des symboles sont dispersé un peu partout sur le sol. Giles récite une incantation en latin. Willow entre, essoufflée.

WILLOW :Ça y est. Oz récupère. Il peu à peine courir après le nounours que je lui ai offert mais il va mieux. Il est en sécurité ici ?

GILES : Cet endroit est tout à fait sûr. Aide-moi à allumer les bougies.

WILLOW : Vous avez trouvé la formule magique dans le livre de Hébron ?

GILES : Oui. Quand ceci sera fait, tu te mettras au fond et tu me laisseras dire les incantations.

WILLOW : Mais...

GILES : Ne discute pas, c’est un ordre. Qui peut savoir ce qui se prépare en-dessous. (Willow allume les bougies, alors que dans les sous-sols du lycée, Jack et ses amis déclenche le détonateur de leur bombe en souriant).

JACK : Alors là les mecs, elle est génial.

UN MORT-VIVANT : Ouais. (Ils rient. Pendant ce temps, Alex roule).

ALEX : Giles saura quoi faire. Il est bien plus calme que Buffy. (Il aperçoit Jack et son groupe, sur la route devant lui). Bon, d’accord. Il faut pas que je me plante. (Jack et ses amis entendent le véhicule, ils se retournent).

BOB : Hé, hé regarder. C’est notre caisse. (Alex s’empare d’un revenant et roule. Le mort-vivant traîne des pieds sur le sol, tandis qu’Alex ne le lâche pas).

UN MORT-VIVANT : Hé, t’es fou, arrête toi ! (Jack et les autres leurs courent après).

ALEX : Où est la bombe ?

UN MORT-VIVANT : Elle, elle est au lycée.

ALEX : Au lycée mais où ?!

UN MORT-VIVANT : Oh ça fait mal, arrête-toi ! Elle, elle est dans la chaufferie, en bas.

ALEX : D’accord. Maintenant je vais te poser une question et t’a intérêt à répondre gentiment, O.K ?!

UN MORT-VIVANT : D’accord, d’accord, d’accord.

ALEX : Comment je désamorce la... (Le revenant se fait couper la tête par une boite au lettre. Alex lâche le cadavre). Ah. De toute façon, j’aurais tout oublié avant d’arriver.

BOB : Il va au lycée !

UN AUTRE MORT-VIVANT : Ta raison ! (Alex entre en courant dans le lycée et se rend à la porte de la chaufferie. Les autres le poursuivent).

JACK : Il est là !

ALEX : Oh, y a jamais de Tueuse quand on en cherche une. (Il part en courant. Dans la bibliothèque, les deux Tueuses, Willow, Angel et Giles sont armer et ils sont en face d’une immense créature à trois tête. Des petits éclairs illuminent la pièce).

GILES : Oh mon dieu et ça grandit. (Alex passe en courant devant la bibliothèque).

JACK : Le voilà ! Allez-y ! Arrêtez le ! Faut pas le laisser s’échapper ! (Ils passent tous devant la bibliothèque mais un revenant observe ce qui se passe dans la pièce, depuis le hublot de la porte. Il regarde le démon).

UN MORT-VIVANT : Whaou.

JACK : Par ici ! (Le groupe se retrouve).

BOB : Où ont va ?

JACK : Il n’a pas pu aller très loin. On se sépare. (Ils se séparent. Bob prend une hache).

BOB : avec ça je vais m’amuser. (Il finit par tomber sur Alex. Ils se battent et Bob essaye de tuer le jeune homme). Alors là tu vois je m’éclate. (Alex réussit à assommer son adversaire et fait tomber le distributeur de boisson, sur le revenant. Un autre mort-vivant s’avance vers Bob, qui est mort. Alex se met face à lui, en tenant la hache).

ALEX : T’aurais dû t’en rendre compte, si vous voulez continuer à jouer avec le feu, faut vous attendre... (Le revenant prend la fuite). Hé, j’ai pas encore finit ! La prochaine fois je parlerais moins. (Il court après le mort-vivant. Au même moment, Buffy est éjectée de la bibliothèque. Elle se relève et court vers la pièce).

BUFFY : Faith, vise le cœur !! (Alex poursuit son ennemi mais très vite, ils font tous les deux demi-tours, car des démons de l’enfer leur court après. Le revenant se fait déchiqueter et tuer dans une pièce, sous les yeux d’Alex, qui se trouve dans le couloir).

ALEX : Maintenant, la chaufferie. (Le démon que Buffy et les autres essayent de tuer, défonce le mur, près du jeune homme et le regarde). Je vais faire le tour. (L’étudiant entre dans les sous-sols et trouve la bombe, qui est en marche). Ça sent pas bon...moins de deux minutes. Les malades. Petites bombes, est-ce que ça va être difficile de... (Jack le pousse).

JACK : Ça va être très dur.

ALEX : Je me battrais jusqu’à ce qu’elle soit désamorcé.

JACK : Bah alors là, t’es pas arrivé. (Ils se battent, Jack sort son couteau). Je vais te découper en morceau, tu vas voir. Je vais pas me gêner. (Alex tient son ennemi à distance). Tu m’as vraiment gonflé mais tu vas en payer le prix. D’abord les yeux, ensuite la langue et pour finir, je te casserais tous les doigts.

ALEX : T’auras le temps en quarante-cinq secondes ? (Ils se battent à nouveau mais Jack regarde la sortie). Oh, je sais bien ce que tu penses. Est-ce que je pourrais passer ? Grimper les escaliers et sortirent d’ici avant que tout ce déclenche. T’a pas beaucoup de chance.

JACK : Alors, tu vas mourir aussi.

ALEX : On le dirait bien mais je te pose la question, de nous deux, qui sait le trouillard ?

JACK : Je n’ai pas peur de mourir, je suis déjà mort.

ALEX : Oui mais là c’est différent. Ce prendre une bombe dans la tronche, c’est pas rigoler avec ces copains morts-vivants et finir en petit morceaux dans une benne à ordure, j’suis pas sûr que ça te plaise tant que ça.

JACK :...Et toi ?

ALEX : Je reste cool. (Pendant ce temps, Faith, Angel et les autres luttent de toute leur force contre la créature des ténèbres dans la bibliothèque. Giles récite une formule en latin).

GILES : A toi, Buffy !! (Buffy frappe avec une hache la bête, alors que Jack et Alex se regardent dans la chaufferie. La bombe est sur le point d’exploser et dans un sursaut de lucidité, Jack arrête la machine).

ALEX :...T’es gentil. (Il s’approche de l’autre jeune home). Il vaudrait mieux pour toi qu’on ne te vois plus jamais sur le campus, Jack. (Il s’en va, Jack se dirige vers une autre sortie).

JACK :...Je ne m’éloignerais pas, Alex. Et t’auras intérêt à regarder derrière toi. (Il ouvre une porte, Oz se jette sur lui et le dévore).

Le lendemain, Willow, Buffy, Oz et Giles sont assis à une table, dans la cour du lycée. Le groupe à plusieurs blessures, des griffures et des commotions. Buffy a un bras dans une écharpe et Giles à un bandage à la main. Les autres élèves rient et parlent entrent eux, insouciant.

WILLOW : Même après que les portes de l’enfer se soient refermée, ont pouvaient encore l’entendre, hurler.

OZ : Mais Angel, il s’en est tiré ?

BUFFY : Il est resté assommer quelques minutes, ça a été épouvantable.

WILLOW : Je crois que jamais, je n’oublierais cette chose. Ce, visage immonde.

GILES : Oui.

BUFFY : Je ne sais pas comment vous êtes arrivé à...vous avez été d’un courage prodigieux. (Dit-elle à son Protecteur).

GILES : Un peu stupide mais le monde continu à tourner.

WILLOW : Il a pourtant bien faillit s’arrêter mais ça personne ne l’imaginera jamais. Et personne non plus, ne saura ce qu’on a fait. (Alex s’avance vers eux).

ALEX : Salut.

WILLOW : Alex. C’est bien que tu n’es pas été avec nous cette nuit. C’était une vraie folie.

ALEX : Oui, je...sympa de me préserver. Je vais chercher à manger, vous voulez quelque chose ?

GILES : Non, merci.

ALEX : Oz ?

OZ : Euh, non. Pour l’instant je ne peux rien avaler.

ALEX : Très bien. (Il s’éloigne et tombe sur Cordélia).

CORDELIA : Oh, voilà le tombeur de ces dames. Tu étais partit en mission dangereuse acheter des bonbons ou tu draguais encore des petites nanas ? (Le jeune homme met ses mains dans ses poches). Elles savent pas encore que t’es un zéro pointer. (Alex lui sourit). Quoi ?...Quoi ? (Il s’en va, le sourire aux lèvres). Mais quoi ?

 

 

Ecrit par Lee333 
Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Spooked
Hier à 13:20

Sorties - SMG
Hier à 10:54

Baby Blues
02.12.2016

Family Guy
02.12.2016

Lucifer
02.12.2016

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (23:39)

Ouiiii ! C'était chouette!

Sonmi451 (23:40)

Tu m'étonnes!

stanary (23:40)

Non je suis toujours là. Mais je me demande bien comment on en est arrivé à parler de ça !

Sonmi451 (23:41)

On est parti de la copine de tite qui angoisse de pas comprendre bébé. ^^

Titepau04 (23:41)

Parce que j'étais toujours la, et j'expliquais pourquoi je n'étais pas encore couchée!

stanary (23:42)

Aaah oui c'est vrai ! Mais bon j'ai pas d'expérience personnelle à raconter donc...

Titepau04 (23:43)

Ouh la la, elle commence à douter!! Savoir si elle veut continuer l'allaitement!

Sonmi451 (23:44)

La fatigue de l'accouchement.

Titepau04 (23:44)

Stanary, surtout le jour où tu es enceinte, fais des cours de préparation avec une bonne sage femme !!! C'est important!

Sonmi451 (23:44)

Et puis si le personnel n'est pas bon, c'est sure ça aide pas.

Titepau04 (23:45)

C'est clair, ma sage femme va prendre le relais mais il faut d'abord qu'elle sorte

Sonmi451 (23:45)

Faut qu'elle s'accroche, c'est le début qui est dure après ça va tout seul

Sonmi451 (23:45)

bébé est en apprentissage aussi, faut pas qu'elle se sente fautive, c'est un travail d'équipe.

Titepau04 (23:46)

On est daccord! Mais quand déjà tu n'as pas confiance en toi, plus la fatigue...

stanary (23:47)

Oh mais non ! Il faut pas arrêter l'allaitement. Ça va rien changer je pense

Titepau04 (23:47)

Je lui ai dit que ça n'avait rien a voir!

stanary (23:48)

C'est le stress qui parle pour elle je pense

Titepau04 (23:49)

J'espère qu'elle va sortir rapidement!

Titepau04 (23:49)

Y'a ça qui joue aussi, elle a hâte de sortir mais le stress que bebe ne prenne pas de poids...

Sonmi451 (23:50)

La chute des hormones qui parle, un baby blues, faut pas prendre de décision là-dessus.

stanary (23:50)

Oui peut-être que tu devrais lui rendre visite demain

Sonmi451 (23:51)

un bébé ne se laisse pas mourir de faim. qu'elle se dise bien que si bébé a faim, il la laissera pas tranquille, elle va pas avoir le choix de le nourrir et bébé trouvera le lait. ^^

Titepau04 (23:53)

Je ne peux pas, les enfants autre que frère et sœur ne sont pas acceptés... je vais pas payé la nounou non plus

Titepau04 (23:53)

Je l'ai vu samedi deja

Titepau04 (23:54)

Je lui ai déjà dit ça!!

Sonmi451 (23:54)

Bon moi je vais me coucher, bébé m'a pas demandé, les microbes doivent le mettre K.O mais je préfère voir que tout va bien. ^^

Sonmi451 (23:54)

Bonne nuit.

Titepau04 (23:54)

Bisoussss

stanary (23:54)

Bonne nuit

stanary (23:59)

Bon aller moi aussi je dois me coucher. Bon courage avec ton amie. Et bonne nuit !

cinto (18:54)

Ma sorcière Bien aimée: nouveau sondage musical sur les génériques célébres! allez venez, votez, commentez et n'oubliez pas votre casque! Merci à ceux et celles qui ont déjà voté.

cinto (19:01)

Queer as folk: calendrier de l'Avent démarre aujourd'hui, bien sûr. Venez découvrir notre série et nos bogosses, en ouvrant une fenêtre chaque jour. Sinon, régalez vous du superbe calendrier romantique et n'oubliez pas de laisser un petit mot. Ça fait toujours plaisir.

stella (21:26)

Design spécial Noël sur le quartier Downton Abbey ainsi que son calendrier de l'avent original.

DGreyMan (22:23)

Nouveau sondage spécial Harry Potter dans "Game of Thrones" ! Merci d'avance.

carina123 (23:09)

Nouveaux sondages et calendriers sur les quartiers Lie to Me et Jericho, Venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

sabby (08:54)

Bien le bonjour la citadelle !! Toujours personnes sur Empire pour ouvrir le calendrier de l'avent, ni sur Friday Night Lights pour commenter le nouveau design Un petite visite ferait plaisir, on vous attends Bonne journée à tous !

Moorgana (09:13)

Sondage de noël sur le quartier Heartland

serieserie (10:16)

N'oubliez pas de vous inscrire pour le grande hypnoGame Arrow!!

Margauxd (12:42)

Nouveaux sondages sur les quartiers : Blindspot, The Last Ship et New-York Unité Spéciale, n'hésitez pas à voter !!

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play