VOTE | 370 fans |

Script VF

Un soir au manoir d’Angel, Buffy s’entraîne avec le vampire. La cheminée est allumée, ainsi que quelques bougies qui éclair un pique-nique. Le couple se retrouve au sol, la Tueuse prend une baguette de pain, se met au-dessus d’Angel et pose le pain sur la poitrine de son petit ami.

BUFFY : Je t’ai eu ! (Elle sourit. Ils sont un peu essouffler).

ANGEL : En plein cœur. 

BUFFY : Satisfait ? 

ANGEL : Je ne suis pas sûr que ce soit le mot. 

BUFFY : Oh. Oui. (Elle pose la baguette et se relève, un peu gênée). Je ne voulais pas dire 'satisfait' dans le sens... (Angel prend le pain et se relève).

ANGEL : Non, j’essayais pas de... 

BUFFY : Parce qu’il n’est pas question de satisfaction au sens...intime du terme. 

ANGEL : Bien sûr.

BUFFY : Bon, je dois y aller. (Elle s’éloigne). Giles... 

ANGEL : T’attend, oui. Je sais. Je sais. 

BUFFY : Merci. Pour l’entraînement. 

ANGEL : Est-ce que je te vois ce weekend ? Tu, tu as certainement des projets. 

BUFFY : Oui. Une fête d’anniversaire. C’est vrai oui. J’ai des trucs. 

ANGEL : Ah, des trucs. Un rencard ? 

BUFFY : Joli. Tu as presque l’air indifférent. Tu as raison. Oui, j’ai un rencard. Il est plus âgé que moi. Très séduisant. Il a des côtés très paternels. 

ANGEL : Ah, ton père. (Sourit-il mais il devient sérieux, inquiet même). C’est ton père ?  (La jeune femme sourit et hoche un peu la tête).

BUFFY : On va voir de la danse sur glace. Ça va me changer les idées. Ce sera distrayant. 

Un peu plus tard dans la bibliothèque, Buffy est assise tandis que Giles brandit une pierre devant elle. Différent cristaux sont posée sur la table, devant la Tueuse.

GILES : Celle-ci ? 

BUFFY : Améthyste. 

GILES : Utilisée pour ? 

BUFFY : Purifier l’haleine ?

GILES : Porte bonheur, retour de fortune et purification de l’aura des gens. 

BUFFY : D’accord et comment on sait qu’une aura est impure ? Le bonhomme se balade avec au-dessus de sa tête, 'lavez moi, je suis sale' ? 

GILES : Buffy, je suis conscient de ton dégoût de l’étude de pierres vibratoires mais elle fait partie de ton entraînement, donc j’apprécierai que tu m’évites ce genre de raisonnement par trop spécieux. 

BUFFY : Désolée. C’est qu’avec Faith qui rôde et qu’on risque de voir débouler sans crier gare, je pense qu’on devrait patrouiller. 

GILES : Oui. Faith n’est pas intéressée par l’entraînement à proprement parlé, donc je compte sur toi pour continuer le tien. 

BUFFY : J’aime pas jouer les bonnes élèves. 

GILES : En ce qui concerne la patrouille, eh bien tu, tu la feras en temps voulu...pourquoi es-tu si anxieuse ? 

BUFFY : Je crois que...je crois que je dois avoir un trop plein...d’énergie à brûler. 

GILES : Chaque chose en son temps. Mais pour le moment, sans vouloir trop te bousculer... essaie de te concentrer. (Il place un gros cristal bleu, devant sa protégée qui le regarde en soupirant).

Dans la nuit, Buffy se bat contre un vampire dans un parc pour enfant. Ils glissent sur un toboggan, la créature est à terre. 

BUFFY : Wow, c’est rigolo ton truc ! On se le refait ? 

VAMPIRE : Je te tuerai pour ça.

BUFFY : Pour ça ? Alors pour quoi tu voulais me tuer avant ? (Ils luttent à nouveau. La Tueuse finit par lever son pieu). Alors, qu’on en finisse. (Elle a subitement un vertige, son ennemi en profite et la pousse par terre. Il se retrouve au-dessus d’elle, la jeune femme ne fait pas le poids. La créature retourne le pieu contre Buffy, qui résiste de toutes ses forces). 

VAMPIRE : Et surtout dis-moi que je m’y prends mal. (L’élue a peur).

 

GENERIQUE

 

Buffy finit repousser son adversaire et par le tuer, après quelques difficultés. Elle se relève doucement. Le lendemain matin, La Tueuse s’entraîne à lancée des couteaux sur une cible, dans la bibliothèque. Giles entre dans la pièce.

GILES : Tu viens tôt, dis-moi. (Il boit un café). 

BUFFY : Giles, je ne vais pas bien. 

GILES : Ah oui ? (Il s’arrête et regarde la cible. Les lames ont atterrit un peu partout, sauf au centre de la cible). Ah. Peut-être que tu devrais... (Buffy lance un couteau et rate la cible) ...te reposer.

BUFFY : Et en plus de ça, je me suis sentie mal hier soir. Et un vampire a failli me planter avec mon propre pieu. J’arrivais plus à réagir ! (La Tueuse loupe encore sa cible). Je ne sais pas ce qui a pu changer en moi. Toutes mes forces se sont enfuies. Je suis aussi faible qu’un bébé. Giles, qu’est ce qui se passe ? 

GILES : (s’assoit) Eh bien, peut être que tu couves une mauvaise grippe, je ne sais pas. 

BUFFY : Non. Non, je ne suis pas malade et je ne serai pas malade. Avec mon père, on sort tous les deux. On va voir de la danse sur glace pour mon anniversaire. Si j’annule, ça lui brisera le cœur. 

GILES : Bon, écoute, euh, reste tranquille quarante-huit heures. Et puis, oublie les patrouilles jusqu’à ce que tu te sentes bien. (Il se lève et s’éloigne, sa protégée reprend un couteau).

BUFFY : Non. Non, j’ai besoin de plus m’entraîner. (Elle lance la lame et casse une lampe L’Observateur s’arrête). Je m’en vais ! (Elle file à toute vitesse). 

GILES : Merci ! 

Dans la cours, Willow, Alex, Oz et Buffy mangent à une table.

ALEX : De la danse sur glace ? Un spectacle de patinage ? Et il sait quel âge tu as ? 

WILLOW : J’ai vu Snoppy sur glace quand j’avais six ans. Mon père m’avait emmenée en coulisses. J’ai été si effrayée que j’ai vomi sur Woodstock. 

BUFFY : Oui, je sais que vous pensez que c’est un truc bébête pour les filles mais non. Beaucoup de ces patineurs ont remporté des médailles. Et chaque année mon père m’offre une glace à la vanille et puis en souvenir un programme avec dedans pleins de photos et oui, d’accord, c’est bébête et c’est pour les filles mais j’adore ça. 

OZ : C’est pas que pour les filles. La glace c’est cool ! C’est de l’eau mais c’est unisexe. 

WILLOW : Je trouve très mignon que toi et ton père vous ayez une tradition. Surtout maintenant qu’il vit dans une autre ville. Vas-y molo sur le caramel avec les popcorns s’il t’emmène en coulisses. 

ALEX : Hey, si on parlait un peu de cette fête. Je pense qu’on est nombreux à vouloir célébrer l’anniversaire de la grande Buffy. 

BUFFY : Ça j’en sais rien. Je pense qu’il serait peut-être temps de mettre un oratoire sur les fêtes en mon honneur. Oui, à chaque fois ça a mal tourné. Monstres sanglants. Morts par dizaines. 

WILLOW : Dix-huit ans ? C’est, c’est une étape Buffy. Je veux dire, tu vas voter maintenant. Et tu pourras être élue. Tu pourras voter pour ne pas être élue aussi. 

BUFFY : Je crois que je célébrerai mes dix-huit ans dans la méditation. 

ALEX : Et c’est écrit où que la méditation est incompatible avec des gâteaux et des confettis ? 

Joyce qui est dans sa cuisine en train de préparer, entend une porte se refermée.

JOYCE : Buffy ? 

BUFFY : Présente. (Elle entre dans la cuisine, voit les fleurs et un ballon d’anniversaire, elle sourit). Oh, présente ! 

JOYCE : Oh, ce n’est pas de moi. Ça vient de ton père. (Buffy trouve des billets pour le ballet sur la glace. Elle est déçue). Il, il est en plein bilan trimestriel et il ne peut pas s’absenter en ce moment. Il promet de se rattraper très bientôt et il te dit tout dans sa lettre. (Sa fille plie la lettre et les billets pour les jetter). Si tu veux, je peux demander à quelqu’un de remplacer à la galerie. Enfin, je peux on, on peut y aller toutes les deux. 

BUFFY : Non. Non, c’est pas nécessaire. Je m'étais dit justement que j’avais envie d’un anniversaire tranquille. (Elle s’en va, attristée).

Une nuit, dans une vieille maison abandonnée de la ville, un homme mure les fenêtres. Quentin Travers un membre du Conseil des Observateurs, se tourne vers un autre qui descend des escaliers, éclairer par le feu de cheminée.

QUENTIN : Combien de temps encore, Hobson ? 

HOBSON : Cinq, peut être six heures, monsieur. (Ils vont dans une autre pièce).

QUENTIN : Lorsque vous aurez fini, toi et Blair vous pourrez vous reposer. Vous dormirez à tour de rôle. (Hobson et lui, regardent une grande caisse en bois cadenasser, un peu plus loin). Nous sommes très proches. La préparation de la Tueuse est presque achevée. 

Giles sort des cristaux d’une boite et les poses sur la table de la bibliothèque. Buffy est assise auprès de lui.

BUFFY : Vous savez, il n’y a pas que des personnages de dessins animés. Il y a aussi des extraits d’opéra et de ballets. Voir Brian Boitano jouer Carmen, ça vous change une vie. Oh, en fait il ne joue pas Carmen, mais il y a des gens très sophistiquées et très cultivées qui y vont. 

GILES : Oui, je pense que nous devrions reprendre à nouveau le cristal. (Il pose le large cristal bleu devant sa protégée). 

BUFFY : C’est vrai que le plus souvent on y va en famille voir ce genre de chose. 

GILES : Regarde très attentivement s’il n’y aurait pas une faille dedans. 

BUFFY : Quelqu’un de libre irait sans doute avec...sa fille ou son...son élève...ou sa Tueuse.

GILES : Oui, mais, nous devons nous concentrer maintenant. Cherche la faille au centre du cristal. (La Tueuse finit par obéir, elle se concentre et semble subitement hypnotisée par le cristal). Buffy ?...Buffy ? (Il sort une boite de sa sacoche et prend une seringue. Il injecte un produit dans le bras de son élève puis il range tout son matériel. Il s’assoit, passe sa main devant le visage de Buffy, qui revient à elle).

BUFFY : Oh, pardon. J’étais dans la lune. Je suis bizarre. Je couve encore cette grippe. 

GILES : Tu devais aller soigner ça. Peut-être devrions nous... 

BUFFY : Arrêter ? Oui...vous avez raison. Merci. (Elle se lève et s’éloigne).

GILES : Bonne nuit. 

Le lendemain matin, Willow et sa meilleure amie discutent dans la cour du lycée.

BUFFY : Comment ça va avec Amy le rat ? 

WILLOW : Bien ! Elle s’éclate dans une nouvelle roue. Elle court, elle remue son petit nez... 

BUFFY : Non, je veux dire, y a-t-il une chance pour qu’elle retrouve bientôt une apparence humaine ? 

WILLOW : Oh. On y travaille encore. Oh mais je viens de lui acheter une ravissante petite clochette. Elle est... (Elles regardent un garçon qui hurle sur Cordélia).

GARCON : Et moi on ne me fait pas ce genre de truc ! Je t’ai attendue au Bronze toute la nuit ! 

CORDELIA : Oui, bon, et alors ? 

GARCON : Et moi je suis passé pour quoi aux yeux de mes potes ? Pour un imbécile ? (Il attrape le bras de Cordélia mais elle le repousse).

CORDELIA : Premièrement, tous tes potes ? C’est une bande de crétins ! Deuxièmement, n’importe qui ayant une cuillerée de cervelle sait qu’il ne faut pas prendre mes flirts au sérieux. Et en plus je te signale que j’ai des circonstances atténuantes. 

GARCON : Quelles circonstances ? 

CORDELIA : T’es qu’une pauvre nouille ! Réfléchis un peu ! (Elle s’éloigne mais il lui attrape le bras à nouveau).

GARCON : Hey ! J’ai pas fini ! (Il plaque la jeune femme contre un arbre. Buffy pose sa main sur l’épaule de l’étudiant).

BUFFY : Oh, je parie le contraire. (Elle essaye de le repousser mais elle n’y arrive pas, il est trop fort pour elle. Le jeune homme la pousse, Buffy tombe sur un banc et percute le sol. Cordélia pousse l’étudiant).

CORDELIA : Qu’est-ce que t’as ? Tu deviens fou ? (Elle le frappe à la poitrine).

GARCON : Aïe. C’est sa faute. C’est elle qui... (Cordélia le frappe encore). Ah ! (Willow s’agenouille près de Buffy pour l’aider à la relever). 

WILLOW : Ça va ? (La Tueuse se rassoit. Quelques minutes plus tard, elle rejoint Giles en courant, dans un couloir).

BUFFY : Giles, je viens d’être battue par un nul et, et secourue par Cordélia. Je voudrais savoir ce qui m’arrive. 

GILES : Je suis sûr que ça va s’arranger. 

BUFFY : Oh, je crois que vous n’avez pas pigé la situation. Je, je n’ai plus aucune force. Je n’ai plus de coordination. Et je lance les couteaux comme... 

GILES : Une fille ? 

BUFFY : En tout cas plus comme une Tueuse. 

GILES : Hum, écoute, Buffy je, je t’assure que...avec le temps je pense que nous comprendrons sans doute les raisons de cette...anomalie.

BUFFY : Promettez le moi. 

GILES : Oui. Oui, tu as ma parole. (Il esquisse un sourire pour la rassurer et part).

Plus tard, Giles et Quentin boivent le thé, assis près du feu de cheminée dans la maison abandonnée.

QUENTIN : Tu as des doutes ? Le Cruciamentum n’est pas facile...ni pour la Tueuse ni pour l’Observateur. Mais c’est un rite immuable depuis une douzaine de siècles. Lorsqu’une Tueuse atteint dix-huit ans, il est temps pour elle de passer l’épreuve. 

GILES : C’est un exercice archaïque et cruel. La cloîtrer dans cette...tombe...fragile et sans défense. Et de lâcher ça sur elle. (Il se tourne vers la grande boîte cadenassée).Si un des membres du Conseil était encore en contact avec une Tueuse, il comprendrait, mais je suis le seul en activité. 

QUENTIN : C’est pourquoi vous n’êtes pas qualifié pour prendre cette décision. 

GILES : C’est faux. 

QUENTIN : Etre une Tueuse n’est pas seulement faire des prouesses physiques. Elle doit avoir de la ruse, de l’imagination, une assurance émanant d’une grande confiance en soi. Et croyez-moi lorsque tout ceci sera fini, Buffy n’en sera que plus forte. 

GILES : Oui, à moins qu’elle n’en meurt. (Ils se dirigent vers la porte, un peu plus tard).

QUENTIN : Rupert, si cette fille est tout ce que vous dites, vous n’avez rien à craindre. (Giles s’en va. Hobson se tourne vers Quentin).

HOBSON : Monsieur, si vous pouviez vous passer de moi un moment, je voudrai aller à la quincaillerie acheter quelques... (Des hurlements provenant de la grande caisse, se fait entendre).

QUENTIN : Occupez-vous de lui. (Hobson et Blair s’approchent de la caisse et l’ouvre avec nervosité. Un vampire est retenue prisonnier dans une camisole de force. La créature se débat et grogne). Du calme. Du calme. (Blair tend des cachets au vampire, à l’aide d’une grande cuillère).

BLAIR : Kralik, tes cachets. Ouvre la bouche. (Le vampire ouvre la bouche, Blair lui donne les pilules et lui fait boire une gorgée d’eau).

QUENTIN : Referme la porte. Ça suffit. (Ils referment la caisse).

Buffy et ses amis font des recherches à la bilbiothèque, pour essayer de comprendre ce qui arrive à la Tueuse.

WILLOW : Ah, ha ! Un sort sur les Tueuses. (Buffy est intéressée). Ah, non. Attends. C’est sur les voleuses. 

ALEX : Vous savez, c’est peut-être pas une bonne piste tous ces trucs de sortilèges et de malédiction. Peut-être que ce qu’on devrait chercher c’est une sorte de...kryptonite de la Tueuse. 

OZ : Curieuse métaphore. La kryptonite tue. 

ALEX : Tu penses que je parlais de la kryptonite verte. Je faisais référence, bien sûr, à la kryptonite rouge qui enlève à Superman tous ses pouvoirs. 

OZ : Faux. Il n’y a que la kryptonite dorée qui annule tous ses pouvoirs. La kryptonite rouge le change en espèce de truc bizarre... 

BUFFY : Si on revenait à la réalité ? (Elle s’assoit sur les escaliers. Willow la suit).

WILLOW : Buffy. Je sais, je suis persuadée que tu vas très vite retrouver tous tes pouvoirs. 

BUFFY : Merci, Willow.

WILLOW : Et si tu ne les retrouves pas ? 

BUFFY : Oh, bah...eh bien si mes pouvoirs ne revenaient pas, j’en sais rien. Je, je m’y ferai. Il faut voir le positif de tout ça. 

WILLOW : Oui, en fait, ça ouvre plein de possibilités et... (Giles entre, Buffy le rejoint).

BUFFY : Vous avez trouvé ? 

GILES : Euh, non. Pas encore. 

Hobson et Blair sont allonger dans la maison abandonnée mais Kralik remue et hurle dans sa boîte.

HOBSON : C’est ton tour. (Blair se lève et finit par ouvrir la caisse).

KRALIK : Mes cachets ! 

BLAIR : Oui. (Il remplit un verre d’eau dans la cuisine, tandis que le vampire se débat en hurlant). Oui, voilà. Ça vient ! (Il retourne auprès de la créature).

KRALIK : Cachets ! (Blair tend les pilules avec sa grande cuillère).

BLAIR : Allez, prends les. 

KRALIK : Cachets ! 

BLAIR : Ils sont juste devant toi. 

KRALIK : Où ça ?  

BLAIR : Là ! 

KRALIK : Je ne vois rien...je ne...approche. (Blair s’avance à peine).

BLAIR : Là, ouvre les yeux. (Kralik à réussit à se défaire de sa camisole, il tend le bras et étrangle le jeune homme).

KRALIK : Chut. Ca y est. C’est fini. 

Angel et Buffy sont assis sur le sol du manoir, près de la cheminée alors qu’il fait nuit dehors. La jeune femme reçoit un cadeau, elle le débat, c’est un livre de poème.

BUFFY : Merci. C’est magnifique. 

ANGEL : Ça te plaît ? 

BUFFY : Oui, bien sûr. Et puis c’est gentil et respectueux...et plein de mots anciens à apprendre et à dire, c’est poétique et instructif. 

ANGEL : Tu semblais plus excitée l’an dernier quand tu as reçu un bras dans une boite. 

BUFFY : Je suis désolée. Mais tout à coup il y a des chances que ma carrière de Tueuse soit compromise. Alors je suis un peu, déboussolée. 

ANGEL : Oui, je peux comprendre. 

BUFFY : Angel, qu’est-ce que je ferai si je perds mes pouvoirs ? 

ANGEL : Tu as vécu longtemps sans. Tu le feras à nouveau. 

BUFFY : Sans doute. Mais si je n’y arrivai pas ? J’ai vu tant de choses horribles. Je sais ce qui se murmure dans la nuit. Si je ne peux plus combattre...je ferai quoi ? J’irai me planquer sous mon lit, mourant de peur, sans défense ? Je serai pitoyable. Et pourquoi pas dans une maison de retraite pour Tueuse où je passerai mon temps à raconter à tout le monde mes heures de gloire, en montrant monsieur Pointu que j’aurai fait couler dans le bronze. 

ANGEL : Buffy, tu ne pourras jamais être pitoyable ou sans défense même si tu le voulais.  (La Tueuse se lève et s’éloigne lentement).

BUFFY : N’en sois pas si sûr. (Elle appuie son dos contre une table). Avant que je sois une Tueuse, j’étais...eh bah je, je ne voudrais pas dire superficielle, mais...disons qu’une certaine personne, dont je ne dirai pas le nom, tiens, appelons la Spordélia…aurait eu l’air d’un philosophe grec à côté de moi. Angel, si je ne suis plus une Tueuse, qu’est-ce que je vais faire ? Qu’est-ce que j’ai à offrir ? Pourquoi est-ce que tu m’aimerais ? 

ANGEL : Je t’avais déjà vue avant que tu ne deviennes la Tueuse. 

BUFFY : Quoi ? 

ANGEL : Je te surveillais. J’ai été témoin de ton appel. C’était un après-midi ensoleillé devant ton école. Tu descendais les escaliers...et...je t’ai aimée. 

BUFFY : Pourquoi ? 

ANGEL : Parce que je voyais ton coeur. (Il se lève). Tu le portais devant toi pour que tout le monde le vois. (Il s’approche d’elle). Et j’ai eu peur qu’il soit brisé ou déchiré. Et j’ai voulu plus que tout dans ma vie le protéger du mal. Le réchauffer contre le mien. (Buffy se blottis contre lui.

BUFFY : C’est si beau Angel. Ou au sens littéral, si affreusement beau. 

ANGEL : Oui, c’est vrai. 

Kralik fredonne et se lèche les doigts, alors qu’il est toujours ligoter dans sa caisse. Blair est par terre, il se change en vampire et se relève.

KRALIK : Ah, tu te réveilles. J’ai eu peur de t’avoir un peu trop saigné. Parfois je perds le contrôle. Tu n’as jamais eu une rengaine qui te trotte dans la tête ? Tu l’entends encore et encore et tu ne peux pas t’en défaire ? Ça me rend dingue. (Blair prend une hache et libère le vampire). Ah. Merci. Oh. C’est...beaucoup mieux. (Il avale plusieurs comprimés). Hum. C’est un jeu, tu sais. On ne va pas jouer selon les règles mais...on va quand même bien s’amuser.  Tiens. (Il indique la pièce où se trouve Hobson). Va donc chercher ton ami. On discutera pendant le dîner. (Un peu plus tard, Giles entre dans la demeure). GILES : Quentin ? (Il fait le tour de la maison). Y a quelqu’un ? Quentin ? Hobs... (Il pose sa main sur une rambarde pleine de sang. Il s’empare d’un barreau et ouvre la grande caisse, qui est vide. Il suit des traînées de sang et tombe sur le cadavre mutiler d’Hobson. Le bibliothécaire est sous le choc, pris de nausée, il quitte la bâtisse pour prendre l’air).

Buffy rentre chez elle, un peu anxieuse. Elles passent près de deux hommes.

UN HOMME : Mignonne ! 

L’AUTRE HOMME : Canon. 

UN HOMME : Attends, laisse-moi faire. Hey, fillette. (La jeune femme s’arrête). Combien tu prends pour une danse avec moi et mon pote ? (Buffy repart).

L'AUTRE HOMME : Elle fiche le camp. Elle a la trouille. 

BUFFY : Me ramener à la maison, Angel. Non, ça va aller. Je sais me défendre. (Elle s’arrête au bout de quelques pas, car elle entend des fredonnements. Elle se retourne pour être sûr qu’elle n’est pas suivit). Non, c’est pas vrai. Ils savent pas chanter ces crétins. Trop soûles pour se souvenir des paroles. (Elle reprend la marche mais elle tombe sur Kralik, qui c’est changer en vampire).

KRALIK : Je ne suis pas soûle mais ma pauvre tête à quelques ratés parfois. 

BUFFY : Laissez-moi partir. (Il la retient).

KRALIK : Tu n’as pas dit, s’il te plaît. (La Tueuse se débat et s’enfuit mais Kralik lui prend son manteau. Blair court après elle).

BUFFY : Aidez-moi !! Au secours !! Aidez-moi !! Non ! Laissez-moi ! Laissez-moi ! Pitié !  (Elle court dans une allée, poursuivit par le vampire). Aidez-moi ! Pitié ! Aidez-moi ! (Elle s’enfuit, passe par un grillage et tombe sur une route. Une voiture roule). Stop ! S’il vous plaît ! Aidez-moi ! (Le véhicule ne s’arrête pas mais une autre voiture arrive). Arrêtez, s’il vous plaît ! (C’est Giles qui est au volant, il s’arrête et ouvre une portière).

GILES : Monte ! (Buffy monte et la voiture file à toute vitesse sous les yeux de Kralik).

Un peu plus tard, Buffy est assise émue, blessée et emmitouflée d’une couverture, dans la bibliothèque. Son Protecteur est auprès d’elle.

BUFFY : Quand je l’ai frappé, j’ai eu l’impression d’avoir le bras cassé, ça faisait si mal. Je ne peux être une fille normale. Je, je peux pas être faible et sans défense. Je vous en prie, il faut trouver ce qui m’arrive. (Giles prend sa sacoche et sort une boîte, il l’ouvre. Buffy découvre une seringue).

GILES : C’est un composé organique...de myorelaxant et, et de bétabloquant. Les effets sont temporaires. Ils disparaîtront dans quelques jours. (La Tueuse est sous le choc et en larme).

BUFFY :...Vous ? 

GILES : C’est un test, Buffy. Ceci est administré à la Tueuse lorsqu’elle...si elle atteint sa dix-huitième année, la Tueuse, ainsi privée de ses pouvoirs, est enfermée avec un vampire qu’elle doit vaincre afin de réussir le test. Le vampire que tu devais affronter...s’est échappé. Son nom est Zackary Kralik. Quand il était mortel, il a assassiné et torturé plus d’une douzaine de femmes avant d’être enfermé dans un asile d’aliénés pour criminels. Ensuite un vampire l’a... (Buffy se lève et lance la boite à seringue sur le mur). 

BUFFY : Vous êtes monstrueux. Vous saviez pendant tout ce temps et vous m’avez empoisonnée. Vous saviez ce qui m’arrivait et vous m’avez rien dit ! 

GILES : Je le voulais. 

BUFFY : Menteur. (Elle pleure et elle est en colère).

GILES : En matière de tradition et de protocole, je dépends de la volonté du Conseil. Mon rôle dans tout ceci...était très spécifique. Je devais t’administrer les injections et te conduire jusqu’à ce vieil immeuble sur Prescott Lane. 

BUFFY : Arrêtez ! Arrêtez, je refuse d’entendre ça. (Elle secoue la tête).

GILES : Buffy, je t’en prie. 

BUFFY : Qui êtes-vous ? Comment avez-vous pu me faire ça à moi ? 

GILES : Je suis profondément désolé. Tu dois comprendre... (Il fait un pas vers elle mais elle se recule).

BUFFY : Si vous me touchez, je vous tue. (Dit-elle hargneusement).

GILES : (implore) Tu dois m’écouter. A cause de ce que je viens de te dire, le test est invalidé. Tu n’auras plus rien à craindre, je te le promets. Peu importe ce que j’aurais à faire pour vaincre Kralik...et pour regagner ta confiance... 

BUFFY : Vous m’avez trompée ! Empoisonnée et trompée ! (Cordélia entre et s’avance vers eux).

CORDELIA : Qu’est-ce qui vous arrive ?...Oh, mon dieu. Le monde s’écroule ? J’ai des recherches à faire, j’ai un devoir sur la Bosnie pour demain, mais si le monde s’effondre, je ne vais pas me donner cette peine. (La Tueuse se dirige vers la sortie).

GILES : (désespérément) Tu ne dois pas rentrer seule chez toi, Buffy. C’est trop risqué. (Buffy s’arrête).

BUFFY : Je ne vous connais pas. 

CORDELIA : (se retourne vers Giles) Elle a perdu la mémoire ? (se tourne vers Buffy) C’est Giles. Giiillles. Il traîne toujours ici. 

BUFFY : Cordélia, est-ce que tu peux me raccompagner, s’il te plaît ? 

CORDELIA : Si tu veux. (Buffy s’en va). Mais il me faudra un mot d’excuse. Si c’est pas trop vous demander. (Elle part). 

Joyce est assise dans sa salle à manger, elle range quelques papiers mais elle entend du bruit. Elle se lève et va dehors.

JOYCE : Buffy ? (Une personne est allongé, recouvert par le manteau de sa fille. Elle se baisse mais Kralik se découvre et lui sourit. Elle se recule, effrayée).

KRALIK : Maman. (Plus tard, Buffy entre par la porte de la cuisine. Elle jette le bouquet que lui a envoyée son père. Elle finit par se rendre compte que la porte d’entrée est ouverte et qu’une photo y est accrochée. Kralik pose avec Joyce, qui est bâillonné. La jeune femme rassemble des pieux, des armes et de l’eau bénite dans un sac et part). 

Joyce est attachée et baillonée sur une chaise, dans la cave de la vieille demeure ou Kralik était enfermer. Le vampire prend des photos de sa prisonnière.

KRALIK : Maman. (Il la prend en photo). Puis-je vous appeler Maman ? Ma propre mère était une personne sans respect pour elle-même. Ni pour moi d’ailleurs. J’avais dix ans. Et vous n’imaginez pas ce qu’elle m’a fait avec une paire de ciseaux. Maintenant, pour moi elle est morte. Pas seulement parce que je l’ai tuée et dévorée, mais parce que je sais que je ne serai plus seul bien longtemps. J’aurai votre fille. Je ne vais pas la tuer. Je vais seulement la rendre comme moi. Différente. Elle ira dormir, et à son réveil, votre visage sera la première chose qu’elle dévorera. (Joyce a peur). J’ai toujours eu un problème avec les mères. (Il rit. Buffy finit par entrer dans la maison avec discrétion. Elle met un pieu pour bloquer la porte d’entrée mais alors qu’elle inspecte les pièces, la porte d’entrée, se referme. Blair a retirer le pieu).

Giles est au téléphone dans son bureau, à la bibliothèque mais Quentin entre dans la pièce.

GILES : J’essayais de vous joindre. 

QUENTIN : Ah. J’étais de garde devant l’immeuble ce soir.

GILES : Alors vous savez ce qui est arrivé. 

QUENTIN : Oui. 

GILES : Il a tué Hobson et fait de Blair l’un des siens. Votre test parfaitement contrôlé est ce soir, semble-t-il, imprévisible et hors de tout contrôle. Qu’en dites-vous ? 

QUENTIN : Ça ne change rien. (Il se sert un thé).

GILES : Je ne suis pas de votre avis. J’ai tout dit à Buffy. 

QUENTIN : Vous avez eu tort. C’est une opposition directe aux ordres du Conseil.

GILES : Oui. Chose intéressante, je me fiche totalement des ordres du Conseil. Il n’y aura pas de test. 

QUENTIN : Le test a déjà commencé. Votre Tueuse est sur le terrain de jeu depuis dix bonnes minutes. 

GILES : Pourquoi ? 

QUENTIN : Je n’en sais rien. Je suis parti au moment où elle entrait. (Giles prend ses clés et s’éloignent). Giles, nous n’avons pas à intervenir... (Giles l’attrape par le col de sa veste).

GILES : Ceci n’est pas un jeu ! (Il part à toute vitesse).

Pendant ce temps, Buffy continue d’avancer avec prudence dans la maison ou sa mère est retenue en otage. Blair surgit en face d’elle, elle tire une flèche avec son arbalète mais elle manque sa cible. Buffy part en courant et se réfugie dans une pièce, elle finit par assommer son ennemi. Elle marche lentement dans le couloir mais elle entend la voix de Kralik.

KRALIK : Je te vois...cherche-moi. (La Tueuse découvre que certaine porte ont été murée. Kralik apparaît et lui sert la gorge). Pourquoi venir te perdre dans la sombre forêt ? (Il prend le sac remplit d’arme de la jeune femme). Tu apportes ces délicieuses gâteries à mère-grand ? (Buffy le repousse et sort une croix, tremblante mais le vampire attrape la main de la Tueuse et pose l’objet sur son ventre ce qui le brûle un peu). Ah, non. Juste un peu plus bas. (baisse la croix) A droite...Oh, oui. Oui. Oh. Oooh ! C’était parfait. (Buffy part et s’enferme dans une autre pièce. Son adversaire essaye de défoncer la porte mais il finit par s’arrêter. La Tueuse repart et s’engage dans les escaliers mais Kralik la fait tomber. Elle lui plante un bout de bois dans le bras et va dans le couloir. Elle entre dans une pièce et l’allume, elle est recouverte de photo de sa mère. Elle s’en va mais son adversaire se met en face d’elle). Si tu t’écartes du bon chemin, tu risques de te perdre. (Après quelques minutes de lutte, il s’approche du cou de l’étudiante). Je ne boirai pas tout. Je te jure. (L’élue se débat mais le vampire à des maux de tête, il se recule. Buffy essaye de s’échapper mais il la repousse. La créature prend sa boîte de cachets mais la Tueuse s’en empare et court). Non ! Non ! (Au bout de quelques minutes, la jeune femme atterrît à la cave et trouve sa mère, ligoter et bâillonner).

JOYCE : Buffy ? (Sa fille la rejoint). Buffy, il faut qu’on sorte d’ici... (Buffy essaye de libérer sa mère mais elle ne réussit pas arracher les liens de celle-ci. Kralik défonce la porte et entre dans la pièce).

KRALIK : Mes cachets ! Donne les moi ! (Il attrape sa boîte de pilule, il en prend quelques cachets et boit un peu d’eau. Il se calme et s’approche de la Tueuse). Tu, tu ne, tu ne sembles pas comprendre ton rôle dans tout ceci. Tu n’as aucune idée de... (Il s’arrête). J’ai mal !  Qu’est-ce que tu as...mes cachets ! (Buffy lui monter un flacon d’eau bénite, vide. Le vampire se tient le ventre et tremble). Non. Non. Non... (Il brûle un peu).

BUFFY : Désolée. Si j’avais eu tous mes pouvoirs, ça aurait été moins dur pour toi de mourir. 

KRALIK : Non ! Non ! (Il se désintègre. La Tueuse rejoint sa mère et lui retire le bâillon. Puis elle essaye de la délivrée).

JOYCE : Dieu merci, tu es saine et sauve. Oh, ce monstre... 

BUFFY : Je ne peux pas les défaire. C’est trop serré. 

JOYCE : Mais si tu pourrais... 

BUFFY : Non. Attends. (Elle regarde autour d’elle). Il y a bien une paire de ciseaux par ici. (Elle fouille la pièce mais Blair surgit en face d’elle).

JOYCE : Buffy ! (Giles intervient et se bat contre la créature. Il finit par le tuer puis ils regardent sa protégée). 

Dans la bibliothèque, Giles et Quentin sont en face de la Tueuse, qui est assise près de la table.

QUENTIN : Félicitations, vous avez réussi le test. Vous avez montré un courage extraordinaire et une intelligence hors du commun dans ce combat. Le Conseil est très satisfait. 

BUFFY : J’aurai la croix de guerre ? (Dit-elle avec une pointe de colère).

QUENTIN : Je comprends que votre amertume... 

BUFFY : Vous ne comprenez rien du tout. Vous avez lâché ce monstre et il est venu s’en prendre à ma mère. 

QUENTIN : Vous pensez que ce test était injuste ? 

BUFFY : Je pense que vous feriez bien de quitter la ville avant que mes forces ne reviennent. 

QUENTIN : Ce n’est pas une question de justice, mademoiselle Summers. Nous sommes en guerre. 

GILES : Vous dirigez une guerre. Elle, elle se bat. Là est la différence. 

QUENTIN : Monsieur Giles, je vous en prie... 

GILES : Le test est terminé. Nous avons terminé. 

QUENTIN : Pas encore. Elle a bien réussi. Vous non. (Il se tourne vers Giles). La Tueuse n’est pas la seule à être jugée lors de cette épreuve. J’ai recommandé au Conseil et il en a été d’accord, que vous soyez relevé de vos fonctions d’Observateur sur le champ. Vous êtes viré. (L’élue regarde son Protecteur).

GILES : Et pour quelle raison ? 

QUENTIN : Votre affection pour la Tueuse vous a rendu incapable d’avoir un jugement clair et impartial. Vous avez l’amour d’un père pour cette enfant et c’est inutile à notre cause. Il vaudrait mieux que vous n’ayez plus de contact avec elle. 

GILES : Il est hors de question que je m’en aille. 

QUENTIN : Oh, je savais que vous répondriez ce genre de chose. Si vous interférez avec le nouvel Observateur, ou contre son autorité d’une façon ou d’une autre, nous vous le ferons regretter. Suis-je assez clair ? 

GILES : Oh, très clair. 

QUENTIN : Je vous félicite encore une fois. (Dit-il à la jeune femme).

BUFFY : Pas moi ! (Dit-elle en serrant les dents et le regard noir). 

QUENTIN : Oui, vous avez...beaucoup de caractère. (Il part. Buffy à une plaie ouverte sur le front, elle sursaute et renifle lorsqu’elle la touche. Elle prend un linge mouillée pour se soignée mais Giles s’avance, s’accroupit près d’elle et prend le chiffon. Il applique délicatement le linge sur la blessure de Buffy, qui a mal. Elle regarde le bibliothécaire, qui prend soin d’elle). 

Buffy, ses amies et sa mère sont réunies dans la cuisine des Summers. Ils préparent des sandwichs.

WILLOW : J’arrive pas à croire que Giles soit viré. Comment Giles peut-il être viré ? 

OZ : Alors, comment t’as fait pour tuer Kralik ? 

JOYCE : Oh, elle a été très rusée. Vas-y, toi, raconte. Si, si, tu racontes mieux. 

WILLOW : Non, quand tu dis viré, c’est vraiment viré ? 

ALEX : Viré c’est viré. Allez, on change de conversation. Tu nous soûles. 

WILLOW : Bah, c’est que...s’il a été viré il, il est au chômage ! Il est...demandeur d’emploi. 

BUFFY : Giles restera bibliothécaire. Il ne s’en ira pas. 

WILLOW : Mais j’écrirai une lettre de protestation. 

BUFFY : En fait, rien ne changera. L’important c’est d’avoir respecté ma maléfique tradition d’anniversaire de sanglantes misères et horreur. 

OZ : Il y a un bon côté à tout. (Buffy prend un pot de beurre de cacahuète et essaye de l’ouvrir).

BUFFY : Je me sentirai mieux quand j’aurai retrouvé mes forces. 

ALEX : Voulez-vous de l’aide, jeune fille ? Donne ça. (La Tueuse lui donne le pot).

BUFFY : Ouais, merci. Ça a l’air de te faire plaisir. 

ALEX : Admets le. (Il essaie de l’ouvrir). Parfois ça sert un homme balèze. (Il sourit et essaye d’ouvrir le pot de toutes ses forces). Euh, Willow, tu me donnes un coup de main?

X

Ecrit par Lee333 
Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Spooked
Hier à 13:20

Sorties - SMG
Hier à 10:54

Baby Blues
02.12.2016

Family Guy
02.12.2016

Lucifer
02.12.2016

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (23:39)

Ouiiii ! C'était chouette!

Sonmi451 (23:40)

Tu m'étonnes!

stanary (23:40)

Non je suis toujours là. Mais je me demande bien comment on en est arrivé à parler de ça !

Sonmi451 (23:41)

On est parti de la copine de tite qui angoisse de pas comprendre bébé. ^^

Titepau04 (23:41)

Parce que j'étais toujours la, et j'expliquais pourquoi je n'étais pas encore couchée!

stanary (23:42)

Aaah oui c'est vrai ! Mais bon j'ai pas d'expérience personnelle à raconter donc...

Titepau04 (23:43)

Ouh la la, elle commence à douter!! Savoir si elle veut continuer l'allaitement!

Sonmi451 (23:44)

La fatigue de l'accouchement.

Titepau04 (23:44)

Stanary, surtout le jour où tu es enceinte, fais des cours de préparation avec une bonne sage femme !!! C'est important!

Sonmi451 (23:44)

Et puis si le personnel n'est pas bon, c'est sure ça aide pas.

Titepau04 (23:45)

C'est clair, ma sage femme va prendre le relais mais il faut d'abord qu'elle sorte

Sonmi451 (23:45)

Faut qu'elle s'accroche, c'est le début qui est dure après ça va tout seul

Sonmi451 (23:45)

bébé est en apprentissage aussi, faut pas qu'elle se sente fautive, c'est un travail d'équipe.

Titepau04 (23:46)

On est daccord! Mais quand déjà tu n'as pas confiance en toi, plus la fatigue...

stanary (23:47)

Oh mais non ! Il faut pas arrêter l'allaitement. Ça va rien changer je pense

Titepau04 (23:47)

Je lui ai dit que ça n'avait rien a voir!

stanary (23:48)

C'est le stress qui parle pour elle je pense

Titepau04 (23:49)

J'espère qu'elle va sortir rapidement!

Titepau04 (23:49)

Y'a ça qui joue aussi, elle a hâte de sortir mais le stress que bebe ne prenne pas de poids...

Sonmi451 (23:50)

La chute des hormones qui parle, un baby blues, faut pas prendre de décision là-dessus.

stanary (23:50)

Oui peut-être que tu devrais lui rendre visite demain

Sonmi451 (23:51)

un bébé ne se laisse pas mourir de faim. qu'elle se dise bien que si bébé a faim, il la laissera pas tranquille, elle va pas avoir le choix de le nourrir et bébé trouvera le lait. ^^

Titepau04 (23:53)

Je ne peux pas, les enfants autre que frère et sœur ne sont pas acceptés... je vais pas payé la nounou non plus

Titepau04 (23:53)

Je l'ai vu samedi deja

Titepau04 (23:54)

Je lui ai déjà dit ça!!

Sonmi451 (23:54)

Bon moi je vais me coucher, bébé m'a pas demandé, les microbes doivent le mettre K.O mais je préfère voir que tout va bien. ^^

Sonmi451 (23:54)

Bonne nuit.

Titepau04 (23:54)

Bisoussss

stanary (23:54)

Bonne nuit

stanary (23:59)

Bon aller moi aussi je dois me coucher. Bon courage avec ton amie. Et bonne nuit !

cinto (18:54)

Ma sorcière Bien aimée: nouveau sondage musical sur les génériques célébres! allez venez, votez, commentez et n'oubliez pas votre casque! Merci à ceux et celles qui ont déjà voté.

cinto (19:01)

Queer as folk: calendrier de l'Avent démarre aujourd'hui, bien sûr. Venez découvrir notre série et nos bogosses, en ouvrant une fenêtre chaque jour. Sinon, régalez vous du superbe calendrier romantique et n'oubliez pas de laisser un petit mot. Ça fait toujours plaisir.

stella (21:26)

Design spécial Noël sur le quartier Downton Abbey ainsi que son calendrier de l'avent original.

DGreyMan (22:23)

Nouveau sondage spécial Harry Potter dans "Game of Thrones" ! Merci d'avance.

carina123 (23:09)

Nouveaux sondages et calendriers sur les quartiers Lie to Me et Jericho, Venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

sabby (08:54)

Bien le bonjour la citadelle !! Toujours personnes sur Empire pour ouvrir le calendrier de l'avent, ni sur Friday Night Lights pour commenter le nouveau design Un petite visite ferait plaisir, on vous attends Bonne journée à tous !

Moorgana (09:13)

Sondage de noël sur le quartier Heartland

serieserie (10:16)

N'oubliez pas de vous inscrire pour le grande hypnoGame Arrow!!

Margauxd (12:42)

Nouveaux sondages sur les quartiers : Blindspot, The Last Ship et New-York Unité Spéciale, n'hésitez pas à voter !!

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play