VOTE | 370 fans |

Script VF

Un matin, Alex et Willow marchent sur la pelouse qui se trouve devant l’entrée du lycée. Ils ont chacun une lettre dans les mains et les regarde.

WILLOW : C'est un cauchemar. C'est tellement nul ! Ça me donne le tournis. 

ALEX : Oh, c'est pas à ce point. 

WILLOW : Sept virgule quatre. A l'oral ! Oh non, j'suis…une analphabète ! Encore plus débile que l'idiot du village. 

ALEX (Haussant les épaules) : Tu crois pas que tu pousses un peu là ? Moi, si j'additionne écrit et oral, j'arrive à peine à tes sept virgule quatre. Je ne me sens pas débile mental pour autant. 

WILLOW : Oui, je sais… (Elle s'assied sur le banc, déprimée). Mais où est-ce que je me suis plantée ? (Elle s’assoit sur un banc, Alex s’assoit à ses côtés. Il pose sa main sur l’épaule de sa meilleure amie).

ALEX : Arrêtes ton petit vélo, tu veux ? (Cordélia et Oz s’avancent vers eux).

CORDELIA : Ah les copains, vous avez vos notes ? 

ALEX : Cordelia ! (Il se relève aussitôt). Je consolais Willow, elle croit avoir tout raté. (Tendant la main vers le relevé de notes de sa petite amie). Fais voir ? (Il examine les notes de Cordélia). C'est pas bon. 

CORDELIA : Où tu as vu que c'était pas bon ? 

ALEX : Bah, c'est pas bon pour moi. Si tu crois que ça va être facile de continuer à rouler des mécaniques quand on verra que je sors avec un cerveau. 

CORDELIA : Pitié. Tu sais que ça ne me pose aucun problème ce genre de chose. J'assume. 

OZ (A Willow) : Je sais pourquoi ça c'est mal passé. C'est à cause de mes cris de loup-garou. 

ALEX : C'est étonnant, on reconnaissait ta voix habituelle. 

OZ : C'est ce qu'on m'a dit. Ça vous dirait de fêter ça, tous ensembles ? 

CORDELIA : Tu crois ? Sortir à quatre ? (Elle se retourne vers Alex). Non. (Chuchote-t-elle). 

ALEX: Quelle bonne idée ! Ça va être marrant. (Buffy les rejoint, elle semble complètement ailleurs). 

WILLOW (Elle se lève, son moral soudain égayé à voir son amie) : Buffy ! Salut ! Tu as eu tes résultats ? 

ALEX : A voir la tronche que tu fais, j'ai bien l'impression que toi et moi, on va passer notre vie ensemble à servir des pizzas. 

BUFFY : Vous savez, ce ne sont que des notes ? (Elle tend son relevé à Willow). Ça ne veut rien dire, on le sait bien. (Elle lie les notes de son amie).

WILLOW : Quatorze ! Ça veut rien dire ! Tu déconnes ?! (Tout le monde est sous le choc par le langage de Willow). Euh, pardon, (Repliant le relevé) tous ces examens de fin d'année m'ont rendue un peu nerveuse. (Buffy tend son relevé à Alex pour qu'il puisse le regarder). 

ALEX : C'est formidable. 

CORDELIA : Fais voir. (Elle extirpe le relevé de Buffy des mains d'Alex qui n'a pas même eu le temps de le déplier ni encore moins de le lire). 

OZ : Avec des notes comme celles-là, tu peux choisir la filière que tu veux. 

WILLOW : Buffy, ces résultats…vont changer ton avenir. 

BUFFY (Incertaine) : Oui, c'est aussi ce que je pense. 

ALEX : Pourquoi tu fais cette tête-là ? 

BUFFY : J'en sais rien. C'est…c'est mon avenir. J'y ai jamais vraiment pensé, comme si je n'étais pas sûre d'en avoir un. 

CORDELIA (Un large sourire ornant son visage) : Mais je trouve ça génial ! Maintenant, tu vas filer d'ici et ne plus revenir ! (Le groupe la dévisage). Oh, je disais pas ça pour être désagréable. Quitter Sunnydale, c'est un vrai rêve. Quel est le sombre crétin qui voudrait revenir ici ? (Dans la nuit, une voiture percute le panneau de bienvenue de Sunnydale. Le véhicule s’arrête, Spike ouvre sa portière en tenant une bouteille d’alcool. Il tombe par terre, complètement ivre).

SPIKE : Me revoilà. (Riant) Je suis là. (Il perd connaissance). 

 

GENERIQUE

 

Spike déambule dans l'usine désaffectée, où il vivait avec Drusilla il y a plusieurs mois. Le bâtiment est en ruine, calciner, il descend des escaliers et trouve la chambre complètement détruite, qu’il occupait avec sa bien-aimée. Il titube, une bouteille d’alcool à la main, en chantant, My Way.

SPIKE : Drusilla ! Reviens-moi ! (Il rit, en sanglotant à moitié. Il voit les poupées de Drusilla, qui ont été noirci à cause de l’incendie qu’avait provoqué Giles. Il prend une poupée et la regarde). Pourquoi t'as fait ça, mon chou ? Pourquoi tu m'as quitté ? Tu étais heureuse pourtant. (Il se ressaisit, se change en vampire et se défoule sur la poupée. Il la jette par terre). Voilà, ce que je fais, de toi !! (Il brise la poupée en mille morceaux avec un énorme chandelier). Tiens ! (Se calmant un peu) Regarde ce que tu as fait de moi. (Il baisse les yeux).

Cordélia prend quelques affaires dans son casier, au lycée. Son petit ami est à ses côtés, tandis que des élèves font des vas et viens dans le couloir.

 ALEX : Allez viens. Ça va être marrant ! 

CORDELIA : Je ne sais pas. Je pensais qu'on aurait pu faire...quelque chose de plus classe ? 

ALEX : Y'a pas plus classe que le bowling. 

CORDELIA (Fronçant les sourcils) : Parce-que tu crois vraiment ce que tu me dis là ? Je rêve… 

ALEX : Oz et Willow sont d'accord. Y'a plus que toi. (Se plaçant en face d'elle). J'te jure, on va rigoler. (La jeune femme lui sourit puis il aperçoit des photos accrocher à l’intérieur du casier, sur la porte). Ce sont celles de la jetée. 

CORDELIA : Oui. Je viens juste de les avoir. 

ALEX (Etonné) : Des photos ? De moi ? Dans ton casier ? Je ne savais pas que je décorais ta porte. (Cordélia referme son casier et ils marchent).

CORDELIA : Ouais…juste comme ça. Tu sais, je me trouve très mignonne sur ces photos.  (Ils croisent alors Oz et Willow qui arrivent dans l'autre sens). 

OZ : Salut ! (A Cordélia) Alors, t'es d'accord, on va au bowling ? (Alex se tourne vers sa petite amie et lui fait les yeux doux).

CORDELIA (Cédant) : On va au bowling. 

WILLOW : Génial ! Deux contre deux, quel match ! Oz et moi, on fait équipe. 

ALEX : C'est bon pour nous, ça. On va vous battre à plates coutures. (Prenant Cordélia par le bras). Viens, on va s'entraîner. 

CORDELIA (Hochant la tête) : Oui. (Le couple s’en va. Oz et Willow partent de leur côté).

WILLOW : Alors là, ils n'ont aucune chance. J'ai toujours été bonne. En fait, rien qu'une fois. Quand les boules ne descendaient plus dans les gouttières. (Elle ouvre la porte de son casier mais Oz lui tend quelque chose, enroulé dans du papier journal). Qu'est-ce que c'est ? 

OZ : C'est un cadeau. 

WILLOW (Souriant) : Et pourquoi un cadeau ? 

OZ (Alors qu'elle déballe son présent) : Parce que t'es jolie. (Sa petite amie déballe son cadeau et trouve un PEZ en forme de sorcière).

WILLOW: Oh ! (Elle est toute joyeuse et excitée). Oh, c'est une…une petite sorcière ! 

OZ : Oui, elle m'a fait penser à toi. Tu aimes ? 

WILLOW (Le souffle coupé) : Oh…oh ça oui ! Et même plus que ça. Oz, c'est probablement la chose…il faut qu'on lui trouve un petit loup-garou pour que…pour que la p'tite sorcière ait un p'tit ami. 

OZ : Ça m'étonnerait vraiment qu'ils en fabriquent. Il faudrait se rabattre sur un chien rigolo. 

WILLOW : Tu sais je trouve ça très gentil. 

OZ : Je suis bien avec toi. 

WILLOW : J'réalise que je t'ai jamais fait de cadeau. 

OZ (Lui souriant) : Oh, si. (Il s’éloigne, sous le regard gêner de sa petite amie, qui regrette de le tromper avec Alex).

Dans la bibliothèque, Giles regarde le relevé de notes de Buffy aux examens, tandis que celle-ci passe en revue les divers articles de camping disposés sur la large table. 

GILES : Buffy, c'est…c'est remarquable. 

BUFFY : Oui, ça aussi. (Elle pose ce qu'elle tenait par terre). Vous allez où avec ce truc, au Yukon ? 

GILES : Oh, ce n'est pas très loin d'ici en fait. (Buffy s'empare d'une boussole). C'est une clairière située au sommet de la forêt de Breakers. (La Tueuse ouvre la boussole, et s'aperçoit qu'un miroir se trouve à l'intérieur. Elle arrange ses cheveux rapidement). Un endroit idéal pour…pour retrouver les anciens rituels des, des druides. 

BUFFY (Refermant la boussole) : Dites-moi, vous partez juste pour quelques jours, vous n'allez pas vous installer à l'année et vous dans l'élevage de moutons. (Son Observateur reprend la boussole). 

GILES (Confus) : Quoi ? Oh, mon dieu. Non, non, non, non, c'est un, un voyage culturel. 

BUFFY : Giles. Vous croyez que je suis dupe ? 

GILES (Lui adressant un petit sourire, tout en lui tendant son relevé de notes) : Tiens. Je suppose que ta mère va vouloir, mettre ça dans un coffre-fort. 

BUFFY (Plaçant son relevé dans son sac) : Oui. Quand elle a vu mes notes, je l’ai vue tombée à la renverse en poussant des cris.

GILES : On, on va en finir avec tous ces monstres. C’est, c’est à peu près ça qu’elle a dit, non ?

BUFFY : Oui. Elle respire. (Giles sourit, soulagé, avant de se diriger vers la cage). Et c'est pour ça que…qu'elle a enchaîné en me parlant d'une inscription à l'université, où ailleurs dans une autre école. (Dans la cage, Giles se saisit de l'un des livres se trouvant sur l'une des étagères) Et puis, et puis, elle a dit…je sais, je sais ce que tu vas me répondre, tu as d'importantes responsabilités. Je connais la chanson. 

GILES (Sortant de la cage) : Elle a peut-être raison. 

BUFFY : Oui, mais moi, je croyais…ah, d'accord. Bien, je vous écoute. 

GILES : Avec des notes comme ça, Buffy, (Rejoignant Buffy, près de la table) tu peux envisager des études de haut niveau. Je ne veux pas te suggérer pour autant de…de négliger ton devoir mais…tu dois envisager l'avenir. Et comme nous avons Faith avec nous ici, tu pourrais peut-être…t'en aller, pendant un certain temps. 

BUFFY (Perplexe) : M’en aller.

GILES : On pourrait…discuter de tout ça à mon retour. Il, il n'empêche que j'aimerais que, que tu continues à t'entraîner pendant mon absence et…et surtout aucune imprudence. 

BUFFY : "Aucune imprudence", ça veut dire ? 

GILES :...Tu as l'intention de voir…Angel ? 

BUFFY : Oui. C'est certain, je le ferai. (Giles détourne son regard). Je peux vous assurer que je ne prends aucun risque. D'aucune sorte. D'accord. Nous sommes amis, c'est certain. Mais je vous jure qu'il n'y a rien d'autre. (Regardant Giles plus sérieuse que jamais). Rien ne peut se passer. 

Willow et Alex marchent dans la cour.

WILLOW : Quelque chose va se passer. 

ALEX : Mais quoi ? 

WILLOW : J'en sais rien ! On n'aurait jamais dû faire ça ! C'est une erreur très grave. Je le réalise maintenant. 

ALEX : On va juste jouer au bowling. 

WILLOW : C'est pas un bowling. C'est… c'est un double rendez-vous, à quatre, et ça, ils vont pas tarder à s'en rendre compte ! 

ALEX : Ce rendre compte de quoi ? 

WILLOW : C'est très intime, comme situation. C'est très sexy…on se met à fumée, on transpire, et on loue des chaussures. 

ALEX : Ça te trouble de louer des chaussures ? 

WILLOW : Arrête de plaisanter. (Ils s'arrêtent finalement de marcher. Alex se place devant elle pour la raisonner). 

ALEX : OK, laisse-moi te dire une chose. Ils ne s’apercevront de rien. Ce sont des amis. De très vieux amis. Peut-être qu'une fois, on a manqué de discrétion mais rien ne s'est passé. Ecoute, on est quatre copains et on a envie de rigoler. Et tu crois que je peux t’embrasser, là ?

WILLOW : Non ! Oui, d'accord. (Dit-elle amoureusement, ils se rapprochent). Non ! (Elle recule un peu). Pas touche ! (Elle brandit le cadeau que lui a offert son petit ami, comme si elle brandissait une croix devant un vampire).

ALEX : Peut-être que t'as raison, le bowling, ça va être dur. Oh non. (Il passe délicatement sa main dans les cheveux de Willow). Je m'en veux d'être autant attiré par toi. Faut qu'on arrête de sortir ensemble. 

WILLOW : T'y crois, toi ? (Ils se regardent, sans être convaincu).

Buffy prépare du pop-corn dans sa cuisine, tandis que sa mère lie des brochures d’université.

JOYCE : Carnegie Mellon propose une grande diversité de possibilités. Oh, et l'Université de Brown est très réputée en histoire. Tu… tu aimes l'histoire, non ? 

BUFFY : On pourrait parler de ça une autre fois ? Je n'ai entendu que ça, aujourd'hui. "Félicitations ! Quand pars-tu ?" 

JOYCE : C'est pas ça. C'est que…ta place est dans une université renommée avec des soirées sympas entre copains. Rien à voir avec ces monstres et ces vampires. 

BUFFY : J'ai du mal à voir la différence. 

JOYCE : Buffy, tu passes ton temps à dire que tu voudrais avoir une vie normale. Eh bien voilà, ne laisse pas passer cette chance. 

BUFFY : J'aimerai que ce soit aussi simple. Mais j'ai des responsabilités. 

JOYCE : C’est vrai, je sais mais j'ai parlé à monsieur Giles et il a dit… 

BUFFY : Que Faith pourrait être Miss Sunnydale pendant un temps. Je sais. 

JOYCE : Le temps est venu de penser à ton avenir, Buffy. A tout ce que tu as envie de faire. Je vois pas ce qu'il y a ici qui pourrait t'empêcher de partir.  

Dans la nuit, Spike observe Angel, qui lie un livre près de sa cheminée. Angel finit par se relever et part pour aller se coucher.

SPIKE : Eh, toi. Je compte pour du beurre à ton avis ? (Il recule de quelques pas, en titubant). Pouf ! On était heureux. Tu lui as raconté des histoires. Je pourrais te… (Il regarde sa bouteille, puis en prend une bonne lampée, avant de déverser le contenu par terre, suivi de la bouteille). Ouais, je vais te montrer qui c'est, le mec bien. (Il s'éloigne sans regarder où il met les pieds). Tu vas payer.Il trébuche sur le sol et tombe sur un parterre de fleur. Il s’évanouit).

Le lendemain matin, le soleil se lève et brûle la main de Spike. Celui-ci finit par se réveiller en hurlant. Il se lève et met sa main sous un robinet qui sort un petit filet d’eau. Voyant qu’il y a une fontaine juste en-dessous, il y plonge sa main et éteint les flammes. Mais les rayons du soleil deviennent plus fort, le vampire fume par tous les pores de sa peau.

Il se protège à l’aide de sa veste en cuir et part en courant. Il finit par entrer dans sa voiture, qui est protégé. Assis sur le siège arrière, il trouve une bouteille d’alcool et en verse un peu sur sa main brûlé. Il souffre mais il boit pour éviter d’avoir mal, tandis que sa main est marquée. Ça dépasse les bornes. 

Un peu plus tard dans la journée, la commerçante du Magic Box entend la porte de derrière, s’ouvrir. Elle va voir ce qui se passe et trouve Spike, en train de lire un livre de magie. 

COMMERÇANTE : Vous êtes entré par derrière ? 

SPIKE : Oui. Je cherche un rituel. 

COMMERÇANTE : Un quoi ? 

SPIKE (Exaspéré, et reposant le livre qu'il feuilletait) : Un rituel. Qui apporte le mal...des pustules ! Je veux qu'il en ait partout sur le visage. Un genre de furoncle, purulent.  Qu'il soit défiguré pour toujours. 

COMMERÇANTE : Je sens beaucoup d'énergie négative et je parie… 

SPIKE: La lèpre ! Quelque chose qui fasse tomber ses membres en poussière les uns après les autres. 

COMMERÇANTE : Nous n'avons pas ça en magasin. (Sourit-elle, alors qu’elle est un peu effrayée et écœurée). Désolée. (Willow entre dans la boutique). Si vous voulez m'excuser un moment ? (La commerçante la rejoint). Soyez la bienvenue. Je peux vous aider à trouver quelque chose en particulier ? 

WILLOW : Oui. (Lui présentant son bloc-notes) J'ai tout noté sur la liste. Pellicules, extrait d'épines de rose et plumes de canari. 

COMMERÇANTE : Aha ! Un philtre d'amour. Vous voulez travailler sur un retour d'affection ? (Spike semble soudain très intéressé par leur conversation) J'espère que vous savez ce que vous faites ? 

WILLOW (Troublée) : Non. Enfin, j'veux dire, oui. Je sais comment faire un philtre d'amour mais ceci serait plus un philtre, anti-amour. 

COMMERÇANTE : Je vois. 

WILLOW : Oui. Un anti, désir. Les ingrédients sont pratiquement les mêmes, non ? 

COMMERÇANTE (Souriant) : Pratiquement. (Commençant de rassembler les divers ingrédients nécessaires). Encore qu'à mon avis les plumes de corbeau soient plus dissuasives que celles du canari. Encore une petite chose par ici…eh voilà. 

WILLOW : Merci. 

COMMERÇANTE : Ce qui fera quinze dollars quatre-vingt pour le tout. 

WILLOW : Merci. (Elle prend ses ingrédients et part. La commerçante rejoint Spike).

COMMERÇANTE (Souriant) : Alors, vous avez trouvé votre bonheur ? (Le client c’est changer en vampire et lui attrape le cou).

SPIKE : Oui, le mot est juste.  (Il la mord, la vide de son sang et la laisse tombée sur le sol). Je crois que j'ai une meilleure idée. 

Le maire Wilkins joue au golf dans son bureau, Allan son conseiller, est également présent.

MAIRE WILKINS : Ah, non, encore à gauche. Ça doit être la pente. (Il se met à quatre pattes pour examiner la carpette). Ça y est. C'est pas le tapis, c'est moi. (Il se relève, puis ramasse sa balle). Je vous jure que je donnerais mon âme au diable pour jouer mieux à ce jeu-là. (Il lâche la balle par terre, pour tenter un nouveau coup). Mais, c'est un peu tard, maintenant. (Il sourit). J'aurais peut-être dû proposer la vôtre ça m'aurait aidé sur les greens. (Dit-il à son conseiller, qui est horrifié). Je plaisante. Or, donc, nous avons un problème avec ce Spike ? 

ALLAN : Il est revenu, il a été repéré en ville. (Le maire continue de jouer au golf). Il y a eu aussi un incident, dans un magasin de sorcellerie, au milieu de la journée. La police a eu un mal fou à étouffer l'affaire. 

MAIRE WILKINS : Oui, il nous a fait toutes sortes de taquineries l'année dernière. C'était pas facile de deviner ce qu'il allait faire ensuite. 

ALLAN : Oui, je me souviens. (Il s’assoit sur le rebord du bureau, Wilkins le rappelle à l’ordre, en le sifflant. Le conseiller se redresse aussitôt).

MAIRE WILKINS : Bon, tout ça c'est du passé maintenant. Cette année est trop importante pour…pour laisser un canon couler le bateau. 

ALLAN : Voulez-vous que monsieur Trick envoie un…comité pour traiter avec lui ? 

MAIRE WILKINS : "Laisser un canon couler le bateau", je viens de faire une métaphore. 

ALLAN (Confus) : Hein ? 

MAIRE WILKINS : Oui, les bateaux ont des canons. Et un coup de canon peut faire couler le bateau. Oh, c'est génial. Je ne sais pas où j'arrive à trouver tout ça. (Il rit). Pourquoi vous ne vous occupez pas de ça vous-même ? Un comité, c'est très bien. 

ALLAN : A vos ordres. (Il quitte la pièce).

MAIRE WILKINS : Et que ça saute ! Attention ! (Il tire dans sa balle de golf et réussit son coup). Ouais ! 

Angel remet une buche dans la cheminée de son manoir, tandis que Buffy est assise sur le sofas, entourer de brochure des universités.

ANGEL : L'université ? 

BUFFY : Etudes supérieures. Je me noie sous les propositions. 

ANGEL : Et où veux-tu aller ? 

BUFFY (Fermant l'une des brochures, tandis qu'Angel la rejoint) : Je n'en sais rien. C'est ma mère qui m'a donné tout ça. Ça l'excite tellement qu'elle n'arrête pas d'en parler. (Angel s'assied en face d'elle). J'ai eu beaucoup de mal à trouver un alibi pour m'échapper et venir ici. 

ANGEL : Elle n'est pas au courant pour moi. 

BUFFY : Bah non. Elle a déjà eu trop de mal à se faire à l'idée que je suis une Tueuse. Ça m'étonnerait…qu'elle soit prête tout de suite à comprendre que…que toi et moi sommes redevenus amis. Et cette idée d'entrer à l'université, c'est en réaction à cette histoire de Tueuse. 

ANGEL : Elle veut que tu t'en ailles ?

BUFFY : Dans un endroit tranquille, sans vampires. Et elle n'a pas tort. Mais c'est vrai que j'ai des raisons de rester, aussi. 

ANGEL : Quelles raisons ? 

BUFFY (Déconcertée) : Euh…oh, il y a…mon devoir, avant toute chose. Tu crois que je dois m’en aller ? 

ANGEL : En tant qu'ami… (Il se lève) je crois que tu devrais partir. (Se dirigeant vers la cheminée). C'est une chance à saisir. 

BUFFY : Oui. C'est pas comme si une chose importante me retenait ici. (Elle rassemble ses affaires et prend son sac. Le vampire s’avance vers elle). Merci du conseil. C'est…une perspective à considérer. 

ANGEL : Où vas-tu ? Tu viens d'arriver. Il est tôt. 

BUFFY : Oui mais ma mère commencerait à s'inquiéter si je rentrais tard. Je repasse bientôt.  (Le vampire la regarde partir, déçut qu’elle ne puisse pas rester plus longtemps).

Dans la nuit, Willow prépare son philtre dans la salle de chimie du lycée. Alex la rejoint.

ALEX : Ah, quelle odeur ! On se croirait dans une église. (Il sent l'air) Non, attends…une église païenne. 

WILLOW : C'est juste une expérience de chimie. Une nouvelle formule. 

ALEX : C'est ce que t'as dit quand t'as appelé. Pourquoi tu m'as dit de venir ? 

WILLOW : Pour qu'aux prochains examens tu aies au moins la moyenne. 

ALEX : Mais c'est bien pour ça que tu m'aimes, intellectuelle dangereuse. 

WILLOW : Tiens. Prends ça. (Elle lui tend une plume de corbeau, qu’il prend).

ALEX : Une plume. (Caressant la joue droite de Willow avec cette dernière). Et qui est-ce que je vais chatouiller ? (La jeune femme sourit, insouciante). 

WILLOW (Sérieuse) : Arrête. (Son ami obéit). Alors, porter la mixture à ébullition. (Elle fait chauffer sa potion).

ALEX : J'espère que ta cuisine ne va pas nous mettre en retard pour notre partie de bowling magique. 

WILLOW (Se redressant brusquement) : Y'a pas de magie ! Je veux dire, dans…le bowling, oui. Cordelia et Oz vont nous rejoindre ici plus tard.

ALEX : On pourrait pas allumer un peu ? (Quelques instants plus tard, il contourne Willow, pour mieux voir le livre qu'elle utilise). C'est un livre de magie ? 

WILLOW (Tentant de cacher le texte de sa main gauche) : Non, non, non ! Un livre de chimie. 

ALEX : Non mais attend. C'est bien de la magie que tu fais ! C'est un philtre d'amour ? 

WILLOW : Non ! Bien sûr que non ! C'est…c'est purement scientifique… (Alex prend le livre et le retourne vers sa meilleure amie. Il s’agit bien d’un ouvrage sur la magie). C'est un anti-désir…efficace…pour nous deux. Je pensais que ce serait mieux si tu n'en savais rien. 

ALEX: T'es cinglée ! Est-ce que tu te souviens qu'elle effet ça produit sur moi, ce genre de mixture ? 

WILLOW : Mais tu as dit que tu voulais qu'entre nous le désir sexuel s'en aille. 

ALEX : Oui, j'ai souvent voulu des choses ! J't'avais dit que j'voulais être pompier quand on avait dix ans mais ça ne ta pas inquiéter plus que ça ! 

WILLOW : J'en ai assez de ce qui se passe, Alex ! Je pense que ce qu'il y a entre nous, c'est…beurk ! 

ALEX : Et tu crois que c'est la magie qui va solutionner nos problèmes d'hormones sexuelles? 

WILLOW: Dis comme ça, bien sûr, c'est non. 

ALEX : Bon eh bien dans ce cas, tu arrêtes tout. On rallume et tu nettoie tout ça, avant qu’ils arrivent et qu’ils posent trop de question. (Spike s'introduit dans la pièce derrière lui et l'attrape par le cou). 

WILLOW : Alex ! 

SPIKE : Je dois t'emprunter cette jeune fille. Ça ne t'embête pas, si ? (Les deux hommes luttent mais le vampire à très vite le dessus et Alex se retrouve au sol. Willow fonce sur Spike avec un microscope pour l’assommer mais il l’en empêche). Oh, oh ! Des menaces ? Oh, ce n'est pas gentil. (Alex se relève). Nous allons tous devenir de très bons amis tous les deux. (Il prend le microscope et frappe le meilleur ami de Willow avec. Alex tombe par terre, assommer).

WILLOW : Alex ! 

Alex est allonger sur un lit, inconscient, dans l’usine désaffectée. Willow est auprès de lui, alors que Spike verse quelques ingrédients sur le lit.

SPIKE : Un philtre. Pour moi. Je veux que tu me fabriques un philtre. 

WILLOW : Quel genre de philtre ? 

SPIKE : Un philtre d'amour, espèce de débile mentale ! Je vais te dire ce qui serait mieux. Ce qui serait mieux, c’est qu’elle me sorte de la tête. (Il boit quelques gorgées d’alcool. Willow le regarde). Pourquoi tu me regardes ?

WILLOW (Détournant les yeux) : Pour rien. 

SPIKE : Drusilla me reviendra. Je veux qu’elle retombe amoureuse. Tu peux faire le philtre?

WILLOW : Je…je…je vais essayer. 

SPIKE: Quoi, qu'est-ce que tu dis, tu vas essayer ? (Il lui attrape les cheveux). Tu vas le faire, ouais !! 

WILLOW : Oui, j'vais le faire ! (Dit-elle apeurée et émue. Le vampire la relâche puis il casse sa bouteille et menace Willow avec le tesson de bouteille, qui est tranchant).

SPIKE : Un seul mensonge de ta part et je t'écorche la figure jusqu'à la cervelle ! 

WILLOW (Terrifiée) : Non… 

SPIKE : Est-ce que ça te paraît clair ? 

WILLOW : Oui, pitié, non… (Il relâche la jeune femme et se calme un peu).

SPIKE : Elle ne m'a même pas tué. (Il s’assoit aux côtés de sa prisonnière, après avoir laissé tomber son tesson de bouteille). Elle m'a quitté, c'est tout. Elle aurait pu avoir la gentillesse de me couper la tête, ou…ou de me brûler. (Il renifle). A ton avis, c'était trop demander ? Rien, rien qu'une…une attention délicate...c'est à cause de la trêve avec Buffy. Drusilla a dit que j'étais devenu faible. Que, qu’aucun démon ne serait digne d’elle. Et je lui ai répondu que, que ça ne voulait rien dire, que je pensais à elle tout le temps, mais y'a rien eu à faire. Alors on est allé au Brésil et elle est devenue…elle est devenue si différente. Je lui ai tout donné, de beaux bijoux et aussi, de très belles robes avec de belles filles à l'intérieur mais ça ne lui suffisait pas. Et elle flirtait ! (Il renifle). Un soir, je l'ai surprise en train de se faire peloter par un Chaos, un démon ! J'suis sûr que t'as jamais vu un Chaos de ta vie. Ils sont gluants avec des cornes. C'est, c'est dégueulasse. (Il se tourne vers Willow, puis commence de lui caresser les cheveux). Elle a fait ça pour me faire du mal. (Il retire sa main) Alors je lui ai dit : "Je ne vais pas continuer comme ça plus longtemps". Et elle a répondu : "D'accord !". Et je lui ai dit : "Tu sais, tu m'as fait une vie d'enfer !" Et elle a dit…elle a dit qu'on pourrait rester des amis. (Il pleure sur l’épaule de sa captive). Oh, je me sens si malheureux !  Amis, tu te rends compte ?! Comment peut-on être aussi cruel ? (Il sent le cou de Willow et arrête de sangloter). Ce parfum…ton cou… (Il se change en vampire). J'ai pas eu de femmes depuis des semaines. (La jeune femme se relève).

WILLOW : Non ! Non ! Pas ça ! 

SPIKE : Ah, tu as le choix. C’est ça ou tu travailles pour moi 

WILLOW: Tout de suite, oui, tout de suite ! Je vais faire le philtre d’amour et votre Drusilla vous reviendra mais je, je ne veux plus bouteille cassée et pas question de vous servir, de quoi que ce soit sur moi. D'accord ? (Spike attrape la nuque de sa prisonnière et la penche vers lui. Il reprend une apparence humaine).

SPIKE : C'est d'accord. (La repoussant). Tu commences. (Elle regarde les ingrédients).

WILLOW : Et puis aussi, je ne suis pas une vraie sorcière. Je… je ne sais pas si, si ça marchera tout de suite. 

SPIKE : Bien, si tu ne réussis pas tout de suite, je le tuerai et tu recommenceras. 

WILLOW : Ça…ça ne suffit pas. (Dit-elle en parlant des ingrédients de magie).

SPIKE : Quoi ? 

WILLOW: Eh bien, il manque des ingrédients, et aussi un bouquin sur la…un bouquin de magie, ça aiderait. 

SPIKE : Tu l’as chez toi ? A la maison ?

WILLOW : Non, pas chez moi. Je l'ai oublié quelque part. 

SPIKE (Le regardant d'un air menaçant) : Où ça ? 

Buffy fait de la corde à sauter, dans la bibliothèque. Elle s’entraîne mais Cordélia et Oz la rejoignent, essouffler et inquiet.

CORDELIA : Oh, Dieu merci, tu es là ! 

BUFFY : Oui. On n’avait pas rendez-vous ce soir ? (Elle s’arrête, essoufflée).

OZ : Il y a du nouveau. (Ils se rendent en salle de chimie, la pièce est sans dessus, dessous).

CORDELIA : On devait se retrouver ici. Je ne comprends pas ce qui a pu se passer. 

BUFFY : Qu'est-ce que c'est que ces trucs ? Tout ça me paraît très bizarre. (Elle voit les ingrédients et un livre sur la magie).

CORDELIA : Est-ce que Willow ne se serait pas remise à faire de la magie ? Peut-être qu'ils ont disparu. Oh ! Peut-être qu'elle a changé Alex en monstre hideux ! 

BUFFY : De toute façon, il y a des traces de bagarre. 

OZ : Oui mais y'a pas de sang. 

BUFFY : Ou bien on les a enlevés, ou ils se sont enfuis, ou… 

CORDELIA : Tu penses à quelque chose, alors s’il te plaît...

BUFFY : Non, non, non, je ne pense à rien. Il faut que vous trouviez Giles, d'accord ? Je pars à leur recherche. Peut-être qu'ils ne sont pas loin. 

CORDELIA : Où est Giles ? 

BUFFY : Il est parti faire une retraite dans la forêt de Breakers. 

OZ : Oui, je connais bien l'endroit, on peut y aller en voiture.

BUFFY : Alors, en route. (Oz et Cordélia partent, Buffy s’en va de son côté. La Tueuse retourne dans la bibliothèque pour y récupérer des armes. Le téléphone sonne, elle décroche). Giles ? 

JOYCE (Voix Off, au téléphone) : Allô, Buffy. Toujours à l'entraînement ? 

BUFFY : Oh, non, maman, pour l'instant je… 

JOYCE (Voix Off) : J'aimerais bien qu'on puisse avoir une petite conversation ce soir à propos de l'université. J'avoue que c'est un sujet, qui me rend un peu nerveuse. Tu n'auras pas à chercher partout des informations. Je, je suis passée prendre des brochures. A mon avis, ça devrait te plaire. 

BUFFY (Dans la bibliothèque) : C'est génial, maman, mais là, vraiment, je… 

SPIKE (Voix Off, à l'autre bout du fil) : Bonjour, Joyce. (Celle-ci se retourne vers Spike, tandis que Buffy est inquiète). 

Joyce se dirige vers Spike et lui verse un thé. Elle s’assoit à ses côtés, dans sa cuisine.

SPIKE : Alors, je me baladais dans un parc, en cherchant de quoi faire un repas et je l'aperçois sur un banc en train de flirter avec un Chaos. Un démon ! Alors je lui ai dit, "tu sais, je n'ai pas à supporter ça !" et elle a dit, "D'accord". Et je lui ai dit, "D'accord. Fais comme tu veux." J'étais persuadé qu'on se remettrait ensemble. C'est dur. 

JOYCE : Je dois dire que là, elle n'a pas été raisonnable. 

SPIKE : Elle est…elle est complètement folle. (Il renifle et sourit). C'est sa folie qui me manque le plus. 

JOYCE : Oui, je comprends. Quelques fois, même quand deux personnes semblent être faites l'une pour l'autre, la vie s'arrange pour les séparer. Quand le père de Buffy et moi…  SPIKE : Non, non, non, non, non. C'est très différent ! Notre amour est éternel. C'est écrit!... Vous auriez, une petite pâte d'amande ? 

JOYCE : C'est possible. (Angel marche dans le jardin des Summers, il aperçoit Spike. Angel se précipite à l’entrée de la cuisine, qui est ouverte mais il ne peut entrer car il n’a pas été inviter).

ANGEL : Spike ! 

JOYCE : Oh, mon Dieu. Allez-vous-en d'ici ! 

SPIKE (Il se lève, puis se place derrière Joyce, avec un grand sourire) : Oui. Tu n'es pas invité. (Angel gigote dans tous les sens).

JOYCE : Il est fou. Il va nous tuer !

SPIKE : Je vais vous protéger. A moins que je n'en aie plus envie. 

ANGEL : Joyce, écoutez-moi. (Spike fait des grimaces à l’autre vampire).

JOYCE : Vous sortez de cette maison, ou je me transforme en Tueuse ! 

SPIKE : Alors là, c’est vraiment pas bien.

ANGEL : Joyce, ne l’écoutez pas. Faite moi entré. (Spike mime qu’il va mordre Joyce). Si tu la touches, je te tue. 

SPIKE : Oui ? Et comment tu y arriverais ? 

BUFFY (Arrivant soudain derrière lui) : Parce que je suis là. (Elle plaque Spike sur la table de la cuisine). Angel, pourquoi tu n'entre pas ? (Joyce s’éloigne, effrayée).

JOYCE : Oh ! Oh, non ! 

BUFFY : T'aurais pas dû revenir, Spike. 

SPIKE : Je fais ce qui me plaît. 

JOYCE : Ecoutez, je…je…expliquez-moi.  (Spike se débat mais Angel le plaque à son tour sur la table. Buffy prend une cuillère en bois et la brandit pour tuer son ennemi).

SPIKE : Willow !! (La Tueuse ne bouge plus).

BUFFY : Tu as enlevé Willow ? 

SPIKE : Si tu fais ça, tu ne trouveras jamais la petite sorcière. 

JOYCE (Confuse) : Willow, une sorcière ? 

BUFFY : Et Alex ? 

SPIKE : Lui aussi. 

JOYCE : Parce qu'Alex est sorcier ? (Angel attrape le col de la veste de l’autre vampire. Il le redresse et le sert).

ANGEL : Où sont-ils ? 

SPIKE (Repoussant Angel) : Ça ne marche pas comme ça, faux-jetons. Et d'abord, depuis quand tu as récupéré ton âme ? Je croyais que ça ne t'intéressait plus. Ta copine fabrique un philtre magique pour moi. (Dit-il à la Tueuse). Dès que je l'aurais récupéré, je les libère tous les deux. 

BUFFY : J'ai toujours eu du mal à croire tes promesses, Spike. 

SPIKE : Je vois que toi et ton gros malabar, vous ne voulez pas me lâcher les baskets. Mais si vous faites ça…tu seras responsable de leur mort. Spike sort de la cuisine. Buffy et Angel échangent un regard). 

Oz conduit son van, avec Cordélia à ses côtés. Ils sont sur la route de Breakers, à la recherche de Giles. 

CORDELIA (Inquiète) : Et s'ils ont été kidnappés par des caïds de la drogue ? Ils ont pu couper une oreille d'Alex, c'est horrible ! Ou…ou lui couper autre chose. (Oz s’arrête et renifle l’air). Qu'est-ce que tu as ? 

OZ : C'est Willow. Elle n'est pas loin. 

CORDELIA : Quoi ? Tu peux la repérée, rien qu’à l’odeur ? Mais elle se parfume même pas.

OZ : Elle a peur. (Il fait marche arrière).

CORDELIA : Oh, mon Dieu. Si je comprends bien, c'est ton côté loup-garou qui ressort. Je trouve ça très déroutant. 

OZ : Moi aussi ça me déroute. (Il roule à nouveau).

Buffy, Angel et Spike marchent en direction de la boutique de magie.

SPIKE : J'ai encore besoin de deux ou trois petites choses et je vous emmène… (Il s’arrête, se penche en avant et se tient la tête). Oh.  

BUFFY : Bien. Alors, qu'est-ce qui se passe encore ? 

SPIKE : Oh…ma tête. Elle va éclater. Oh, c'est horrible. Oh ! J'ai envie de crever. 

BUFFY (Elle sort un pieu) : Oh, alors là, si c'est que ça, j'vais pouvoir t'aider…  (Spike se redresse). 

ANGEL (Se plaçant entre le vampire et la Tueuse) : Non ! Hé ! Du calme, Buffy. On a besoin de lui pour retrouver les autres. 

BUFFY (Baissant son pieu) : Tu crois vraiment ? A mon avis, ils sont prisonniers à l'intérieur de l'usine. 

SPIKE : Qu'est-ce que tu crois, que je suis demeuré à ce point-là ? 

BUFFY : D'accord. On va les faire tes courses. (Ils reprennent leur marche mais Spike s’arrête au bout de quelques pas, devant un banc).

SPIKE : Oh, mon Dieu. (Buffy et Angel s’arrêtent).

ANGEL : Quoi encore ? 

SPIKE: Une nuit, on a tué un mendiant sur ce banc. Moi et Drusilla. C'était le bon temps. (Il s'approche du banc, puis s'assied dessus). Ah oui. (Il rit). Il lui a demandé grâce et ça lui a donné envie de mordre plus fort. (Il se tourne vers Angel et la Tueuse, qui sont complètement indifférent à son malheurs).

BUFFY : Je suis sûr que ta pas été le dernier. (Ils repartent). 

Buffy défonce la porte de la boutique de magie. Ils entrent et retire les bandes que la police à disposer ici et là, à cause du meurtre que Spike à commit.

BUFFY : T'as bien travaillé. 

SPIKE : Voici la liste. (Il la donne à Buffy, qui la lie).

BUFFY : Essence de violettes, sauge…Angel ? 

ANGEL : J'y vais. (Il se dirige vers une étagère).

BUFFY : Un jeu de tablettes runiques. Spike, tu prends les yeux de rat. (Chacun cherche des ingrédients).

SPIKE : Je lui en rapporterais. Avec le journal du matin. 

BUFFY : T'as raison de pleurer. Ça va te la ramener. 

SPIKE : C'est la magie elle seule qui me la ramènera !

ANGEL : C'est beaucoup d'emmerdes pour quelqu'un qu'en a rien à faire. 

SPIKE : Alors toi, tu la fermes. 

ANGEL : Tu crois vraiment qu'elle te sera fidèle ? 

SPIKE (Se jetant sur Angel, dans une colère noire) : Tu vas la fermer, oui ?! (Il donne un coup de poing à Angel, les deux vampires se battent mais Buffy les séparent et repousse Spike). Mais qu'est-ce que t'en sais ?! C'est votre faute, à tous les deux !! Elle m'appartient. Je ne suis plus rien sans elle. 

BUFFY : Alors là, je suis bien d'accord. Tu es devenu pathétique, tu sais ? Tu étais déjà nulle avant mais alors là ça dépasse les bornes. 

SPIKE : Ah oui ? Ça te va bien de dire ça. (Il retourne vers les étagères).

BUFFY : Explique ? 

SPIKE: La dernière fois que je vous ai vus, c'était la lutte à mort entre vous. Et maintenant, vous vous faites, les yeux doux comme si rien ne s'était passé. Ça me fait gerber ce genre de chose. 

BUFFY : Je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler. 

SPIKE : Ouais, c'est ça. Vous êtes des amis, rien d'autre. 

ANGEL : C'est vrai. 

SPIKE (Se tournant de nouveau vers eux) : Mais vous n'êtes pas des amis. Vous ne l'avez jamais été. Votre amour finira par vous tuer tous les deux. Combat et ensuite, sexe et la haine à nouveau qui vous possède jusqu'au cœur, vous ne serez jamais des amis. (Il pose son doigt sur sa tempe).) L'amour n'est pas là, dans la tête. Il est dans le sang, partout dans mon corps, il lutte pour imposer sa loi...alors, j'aime peut-être une putain mais je suis suffisamment homme pour l'admettre. (Buffy et Angel sont gênés). Hum ! (Prenant l'un des bocaux). Les yeux de rats !  

Dans l’usine, Willow essaye de fracasser la porte qui la retient prisonnière, en vain. Elle entend Alex gémir sur le lit, elle le rejoint.

WILLOW : Alex ? (Elle s'assied sur le bord du lit). Comment tu vas ? (Le jeune homme essaye de s’assoir).

ALEX : Ça tourne. (Il grimace, alors que du sang coule le long de sa tête). Et j'ai mal au cœur. Je me suis battu avec Spike, c'est bien ça ? 

WILLOW (Acquiesçant) : Oui, c'est ça. 

ALEX : Est-ce que je l'ai eu ? J'ai gagné ? 

WILLOW : Tu as été très brave. T'as envie de vomir ? 

ALEX : Non, ça va aller. (Parcourant les alentours du regard). Où on est ? 

WILLOW : Dans l'usine désaffectée. Enfermés dans la cave. 

ALEX : Cette baraque carbonisée au milieu de nulle part ? (Sa meilleure amie hoche la tête). Il y a tout pour faire un scénario catastrophe, on dirait. 

WILLOW : Je trouve aussi. 

ALEX : Pourquoi il nous a pas tués ? 

WILLOW : Il veut que je lui fasse un philtre d'amour. 

ALEX : Quoi ? 

WILLOW : Drusilla est partie. Il veut la retrouver. 

ALEX : Quand je pense qu'on espérait que ces jeunes gens s'aimeraient pour toujours. 

WILLOW : Il est comme un fou. Enfin, j’irais pas, jusqu’à le consoler. 

ALEX (Essayant à nouveau de s'asseoir) : Alors, qu'est-ce qu'on peut faire ? (Il grimace).

WILLOW : Eh bien, pour ne rien te cacher…soit je refuse de faire le philtre et il nous tue, soit je lui fais le philtre et il nous tue aussi. 

ALEX : Y'a pas un troisième choix ? 

WILLOW : Il est tellement ivre, qu'il nous oublie ici et qu'on meurt de faim. C'est peut-être ce qu'il y a de mieux, non ? 

ALEX : Willow, on ne va pas mourir. (Essayant de se lever avec l'aide de Willow). S'il est aussi ivre, il va s'assoupir, et on en profite pour se faire la malle. (Ils s'effondrent tous deux sur le lit, car Alex est trop faible). Tant que "se faire la malle" ne voudra pas dire "se mettre debout et courir comme des fous", tout ira bien. (Ils se regardent intensément).

WILLOW : Tu crois vraiment qu'on peut ? 

ALEX : Y'a toujours une exception pour les cas de force majeure. (Ils s’embrassent tendrement mais Cordélia et Oz accourent vers eux).

CORDELIA : Oh, ça alors ! (Willow et Alex s’arrêtent et regardent leur conjoint respectif).

ALEX : Oh, mon Dieu. 

WILLOW : Oh, non. Oz… 

OZ : Faut sortir d'ici. (Dit-il tristement. Cordélia remonte des escaliers, bouleversée). ALEX (Se levant) : Cordélia, attend… (Sa petite amie passe à travers le plancher des escaliers et tombe dans les sous-sols). Cordélia ! (Oz et Willow rejoignent Alex). Cordélia! (Une barre de fer transperce l’abdomen de la jeune femme).

CORDELIA (Murmurant) : J’ai mal… 

Pendant ce temps, Spike, Buffy et Angel sortent de la boutique, les bras chargés de paquets. 

BUFFY : Bon, alors maintenant qu'on a tout, où sont-ils ? 

SPIKE : Qu'est-ce qui te presse ? 

BUFFY : Mon cher Spike, figures-toi que j'ai très envie de me débarrasser de toi. Je ne te fais aucune confiance.

SPIKE : Je serai parti dans quelques heures. Je te promets qu'il n'y aura aucune embrouille.  C'est ce moment que choisi l'un des anciens 'hommes' de Spike pour leur barrer le chemin. 

LENNY : Salut, Spike. (Des vampires encerclent la Tueuse, ainsi que ceux qui l’accompagnent).

BUFFY : Aucune embrouille, c'est sûr. (Les vampires grognent contre Spike).

SPIKE : Lenny. Comment ça va ? 

LENNY : Mieux depuis que t'es parti. T'aurais mieux fait de pas remettre les pieds ici. 

SPIKE (Jetant son sac sur le côté) : Oh, d’accord. 

BUFFY : Vous savez, il allait s'en aller. Toi, tu te calmes. (Dit-elle à Spike).

SPIKE : Ce minable travaillait sous mes ordres. 

BUFFY: Ils vont se taper dessus, qu'est-ce qu'on fait ? (Demande-t-elle à Angel).

ANGEL : Je crois qu'on n'a pas le choix. 

LENNY (A Buffy & Angel) : Vous deux écoutez-moi. Vous mêlez pas de ça, O.K ?

SPIKE (A Buffy) : Si je meurs, tes copains aussi. 

BUFFY (A Lenny) : Désolée. On reste. 

LENNY : Pas pour longtemps ! (Une bagarre éclate dans la rue. Tout le monde se bat contre Lenny et son groupe de vampire. Buffy, Spike et Angel finissent par se réfugier dans la boutique. Ils se barricadent, la Tueuse prend des pieds de tabouret et donne le bout de bois à Angel et Spike).

BUFFY : Prenez ça ! 

SPIKE : Là, ça va être le pied ! 

BUFFY : T’avais bien dit, aucune embrouille ? (Des vampires entrent par la porte arrière de la boutique. Buffy et Spike se chargent de leur adversaire, tandis qu’Angel referme la porte et la bloque, en se mettant devant. (Dans l’usine, Alex essaye de rejoindre sa petite amie, blessée).

WILLOW : Fais attention. 

ALEX : Ouais. 

WILLOW : Mon Dieu. Surtout ne bouge pas, Cordélia ! Oz est parti chercher de l'aide !  

Au même moment, Buffy et Spike se battent, tandis qu’Angel a dû mal à retenir la porte.

BUFFY (A Angel) : Il faut qu'on sorte d'ici ! 

ANGEL : On va essayer le toit. (La porte cède, il se retrouve en-dessous, alors que Lenny et son groupe entre dans la pièce).

LENNY : Alors, tu serais devenu un tendre. Ça m'attriste un max. (Dit-il à Spike).

SPIKE : Où est-ce que t'as vu ça ? 

LENNY : Ouais, comme un bébé en nourrice. 

SPIKE (Avec un large sourire) : Ah ouais, alors là, mon pote, tu vas voir ce qu'il va te dire le bébé ! (Il se bat, Buffy aide Angel à se relever).

ANGEL (Buffy le soutenant) : Ça va aller. 

BUFFY : T'es pas au maximum de ta forme. 

ANGEL : La fenêtre, c’est par là qu’il faut sortir. (Il aperçoit toute une rangée de flacons d'eau bénite). Buffy. (Spike prend la tête de Lenny et la frappe plusieurs fois contre une table).

SPIKE : Le bébé a repris des forces !! Le bébé a repris des forces !! (Il plaque Lenny sur la table). Et maintenant, le bébé te dit "bonne nuit" ? (Il plante un pieu dans le cœur du vampire, qui tombe en poussière).

BUFFY : Spike ! Attention ! (Angel et elle, lancent des fioles d’eau bénite sur leur adversaire. Les vampires rebroussent chemin, certain meurt, d’autre ont quelques brûlures. Le groupe de Lenny finit par partir en courant).

SPIKE : Ah ! C'était très chouette, pour une fois. (Il regarde Buffy et Angel). Oh, alors là, ne me dites pas que vous n'avez pas aimé. (Il rit.) Oh, ça fait tellement longtemps que je ne m'étais pas éclaté comme ça...la violence, ça remet les choses en place. (Angel tient à peine debout, Buffy le soutient). Oh, oui. Vous deux. Rien que des copains, hein ? Rien d'autre. 

BUFFY : Tu veux qu'on le fasse tout de suite ton philtre ? 

SPIKE : Oh, j'en ai rien à faire. Tes amis sont dans l'usine. (Buffy et son partenaire sont stupéfaits). Je suis très heureux d'être revenu ici. Je me suis planté sur toute la ligne avec elle. J'ai pleuré, rampé, j'en voulais au monde entier…si je veux qu'elle revienne, je dois redevenir l'homme que j'étais, l'homme qu'elle aimait. Et je vais faire ce que j'aurais dû faire en premier, je vais la retrouver, où qu'elle soit. La gifler, la torturer...jusqu'à ce qu'elle m'aime. (Il s’arrête sur le pas de la porte de la boutique). L'amour est une chose curieuse. (Il s’en va).

Cordélia gémit dans les sous-sols de l’usine, tandis qu'Alex s'agenouille à ses côtés. 

ALEX (Très inquiet) : Cordélia…je t'en prie, tiens le coup. (Il lui caresse les cheveux). 

CORDELIA (Faiblement) : Alex ? (Regardant dans le vide). Je ne vois rien… (Elle soupire et ferme les yeux).

ALEX : Cordélia ! (Willow est triste).

Quelques jours plus tard, un enterrement à lieu dans un cimetière.

PASTEUR : Il a créé toute chose à son image pour qu'elles puissent se rejoindre. Les forces qui génèrent notre monde sont pures car elles chassent le poison. Quand les forces du Mal n'ont pas de prise sur notre Terre, seules la droiture et la pureté y règneront à tout jamais. (Buffy et Willow marchent côte à côte, près du cimetière). 

BUFFY : Alors, tu dis que Cordélia va mieux ? 

WILLOW : Elle a perdu beaucoup de sang mais aucun organe vital n'a été touché. 

BUFFY : Est-ce qu'elle a pu parler à Alex ? 

WILLOW : Elle n'avait pas encore le droit de recevoir des visites. Il va aller la voir aujourd'hui. 

BUFFY : Et, Oz ?  

WILLOW : Tu sais, je n'aurais jamais cru qu'un jour je me sentirais mal, à ce point-là...depuis toujours, je n'ai jamais, vraiment su ce que je voulais. Je voulais tout et rien. Et maintenant, c'est fou, j'aimerais tant qu'il me parle à nouveau. 

BUFFY : Laisse-lui un peu de temps. Et prépare-toi à t’écraser en beauté. 

WILLOW : Oh, je suis prête. Pour ça, je vais m’écraser.

BUFFY : Bien ! J'ai entendu que parfois, ça marche. 

Cordélia est allongée sur un lit d’hôpital, l’air triste, fatiguée, abattue. Alex est sur le pas de la porte de la chambre avec un énorme bouquet de fleur.

ALEX : Je peux entrer ? C'est la première fois qu'ils me laissent entrer. (Il entre et dépose le bouquet, Cordélia ne le regarde pas). Ce sont des fleurs. (Il s’assoit sur une chaise). Cordélia, je voudrais que tu saches que… (La jeune femme se tourne légèrement vers lui).

CORDELIA (Faiblement) : Alex ? 

ALEX : Oui. 

CORDELIA : Alex, va-t-en, je t'en prie. (Elle lui tourne le dos. Alex se lève et part, dépiter. Cordélia pleure en silence).

Angel est assis dans une pièce de son manoir. Buffy entre.

ANGEL : C'est toi. (Il se lève). Je me demandais quand tu reviendrais. 

BUFFY : Je ne reviens pas...on n'est pas des amis. On l'a jamais été. Je peux tromper Giles, je peux tromper mes amis mais certainement pas moi-même. Ni Spike mais pour d'autres raisons...tu ne pourras jamais me donner ce que j'attends de toi. Et maintenant, tu n'as plus besoin de mon aide. Alors, je vais m'en aller. 

ANGEL : Je n'accepte pas. 

BUFFY : Il le faut. 

ANGEL (S'approchant d'elle) : Ecoute… (Buffy recule d'un pas) il doit bien y avoir un moyen pour qu'on se voie encore. 

BUFFY : Il y en a un...dis-moi que tu ne m'aimes pas.

Ils se regardent, Angel ne peut pas lui mentir. Il ne dit rien, la jeune femme repart. Angel s’assoit, tristement. De son côté, Willow est assise par terre, contre son lit. Elle regarde fixement la petite sorcière qu'Oz lui a offerte. 

Au Bronze, Oz est assis sur l'une des tables de billard, seul et sa guitare en main, abattu. Quant à Alex, il range quelques livres dans la bibliothèque mais il s’arrête, l’air coupable et accabler de remord. Cordélia est tout aussi perdue dans sa chambre d’hôpital. Et Buffy, qui est assise sur un  banc du lycée, est pensive. Spike lui, roule à vive allure en écoutant une version rock de My Way, alors qu’il quitte Sunnydale, sous un soleil radieux.

 

 

X

Ecrit par Lee333 
Activité récente
Actualités
12 Deadly Days

12 Deadly Days
Blumhouse Television (une boîte de production spécialisée dans les films et séries de genre) et...

Muscle & Fitness

Muscle & Fitness
Le dernier numéro du magazine 'Muscle & Fitness', spécialisé en musculation et en fitness, consacre...

Brooks Brothers 3rd Annual Holiday Party

Brooks Brothers 3rd Annual Holiday Party
Charlie Weber s'est rendu à la 3ème édition de la soirée 'Brooks Brothers Holiday Party', organisée...

6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play