VOTE | 370 fans |

La face cachée

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

 

Script Vf

PROLOGUE :
EXT - LYCEE - NUIT
Un homme en costume et tenant une mallette marche dans la cour. Il a l'air pressé et inquiet. Il s'arrête et regarde autour de lui. Le concierge sort du lycée avec une poubelle et le voit.
CONCIERGE : Vous cherchez quelqu'un ?
HOMME : Rupert Giles. Il faut que je lui parle.
CONCIERGE : Ah, Monsieur Giles. Le bibliothécaire. Il est dans le bâtiment suivant, première porte à gauche.
L'homme y va en courant.
CONCIERGE : Dites pas merci.
Il vide sa poubelle. L'homme va vers la porte arrière de la bibliothèque. Il y est presque quand il entend du bruit. Il se retourne et voit une femme dans l'ombre.
HOMME : oh, mon dieu.
La femme s'approche. Elle ressemble à un zombie et ses yeux sont rouges.
HOMME : Deirdre ?
Elle s'approche lentement de lui.
DEIRDRE : Philip.
Il recule mais tombe. Il essaie d'ouvrir la porte de la bibliothèque, paniqué.
PHILIP (tape sur la porte) : A l'aide ! Y'a quelqu'un ? au secours !
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
Buffy est dans la bibliothèque, en tenue d'entraînement. Elle fait du step sur une marche en écoutant de la musique techno très forte. Giles est à une table et se bouche les oreilles.
GILES (criant) : C'est obligatoire ce bruit pendant que tu t'entraînes ? !
BUFFY : C'est pas du bruit. C'est de la musique.
GILES : C'est pas de la musique. La musique s'écrit avec des notes. Ca, c'est du bruit.
BUFFY : C'est pour l'aérobic. Sans ça, j'ai pas le bon rythme.
GILES (boit du thé) : Merveilleux. C'est bon pour les jambes et ça doit sûrement muscler les oreilles.
EXT - LYCEE - NUIT
Philip continue de taper contre la porte.
PHILIP : A l'aide ! Ouvrez la porte, je vous en prie !
Deirdre se plaque contre lui et l'étrangle.
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
Buffy arrête la musique et boit dans sa bouteille d'eau.
GILES (soulagé) : Ah... Quel bonheur ! Et ainsi revint le silence.
EXT - LYCEE - NUIT
Deirdre claque le cou de Philip. Il tombe à terre. Mais soudain, elle se sent mal et tombe aussi. Son corps se transforme en flaque d'eau.

GENERIQUE

ACTE 1
INT - SALLE INCONNUE / NUIT - REVE
Plusieurs hommes font un rituel de magie noire.
HOMME : c'est l'heure de se coucher.
L'homme se met à crier.
INT - CHEZ GILES / CHAMBRE - JOUR
Giles se réveille en sursaut dans son lit. Il met un moment à réaliser où il est.
EXT - DEVANT LE LYCEE - JOUR
BUFFY (V.O) : Je suis à la plage.
Buffy et Willow sont assises sur un banc devant le lycée.
BUFFY : Mais pas n'importe quelle plage. Une plage d'une île paradisiaque où l'eau est trop bleue. Je suis allongée sur ma serviette et c'est le couché du soleil. Gavin Rossdale me masse les pieds.
WILLOW : Oh... c'est beau. A moi ! Je suis à Florence, en Italie. J'ai loué un scooter que j'ai garé pas très loin; Et je suis dans un restaurant où je mange des spaghettis. Et il n'y a plus de tables libres alors ils disent à ce type de s'asseoir avec moi. Et c'est John Cusack.
Elles rient.
BUFFY : Je suis impressionnée. Le détail qui tue.
WILLOW : Ouais, les spaghettis.
Alex les rejoint.
ALEX : Qu'est-ce que vous complotez ?
BUFFY : on fait une petite partie de "partout mais ailleurs".
ALEX : Oh. Emilie et moi en balade au parc.
WILLOW : Oh... tu nous sors toujours le même.
ALEX : c'est parce que je suis fidèle, Mesdemoiselles. Je ne butine qu'une seule fleur à la fois. Emilie et moi en balade au parc.
WILLOW : Vous croyez que Giles jouait à "partout mais ailleurs" quand il était élève ?
On voit Giles qui discute avec un élève un peu plus loin.
ALEX : Giles n'a jamais voulu être ailleurs. Il n'a toujours pas compris qu'il avait fini ses études.
BUFFY : Je l'imagine bien en cour de maths. En présence de maths. Et surtout pas ailleurs.
WILLOW : c'est pas vrai. Il a quand même dû jouer quand il était petit.
BUFFY : tu rigoles ? Ses couches étaient en tweed.
Ils rigolent.
BUFFY : Giles !
Il les rejoint.
GILES : Oh. Vous êtes là.
BUFFY (regarde ses habits) : Est-ce que c'est du tweed ?
GILES : Quoi ? Oh, oui, oui. Bon, écoutez pour ce soir, c'est très très important.
BUFFY : Quoi ? Encore une surprise ?
Ils entrent dan le lycée.
INT - LYCEE / COULOIR - JOUR
Ils marchent dans le couloir principal.
BUFFY : alors qu'est-ce qu'il y a au menu pour que ce soit si important ? Prophéties au ragoût, morts trempés dans l'huile ?
ALEX : Ah, les vieux standards.
GILES : Comme chaque mois, c'est la livraison des poches de sang pour les soins médicaux.
BUFFY : Ah oui, plateau repas des vampires.
Elle s'arrête devant son casier.
GILES : J'espère que non. Bon, on se retrouve devant l'hôpital à 20h30 pile. J'apporte les armes.
BUFFY : Moi, je m'occupe de la musique.
GILES : ne sois pas en retard.
BUFFY : Est-ce que ça m'est déjà arrivé ?
GILES : Mieux vaut prévenir que guérir.
Jenny Calendar les rejoint.
JENNY (à Giles) : Bonjour l'Anglais.
GILES (gêné) : Oh, bonjour, Mademoiselle... Jenny.
WILLOW (à Alex) : C'est la passion.
JENNY : Willow.
WILLOW : J'ai toussé, j'ai pas parlé.
Elle tousse. Buffy prend ses affaires dans son casier.
JENNY (à Willow) : c'est d'accord pour demain ?
ALEX : Y'a quoi demain ?
JENNY : Petite révision informatique pour deux élèves un peu dépassés. Willow est embauchée pour m'aider.
ALEX (rigole) : Les pauvres nouilles qui vont aller bosser le samedi !
JENNY (à alex) : 9h du matin, ça te va ?
Willow sourit. Alex est sous le choc.
BUFFY : Tiens, il y a de la bolognaise sur tes chaussures.
ALEX : Ah. Ah.
JENNY : Avec Cordélia, le compte est bon.
ALEX : Oh non, je le crois pas. Un jour de classe en plus, Cordélia en prime, il ne manque plus qu'une rage de dent et c'est le plus beau jour de ma vie.
JENNY (à Giles) : Vous m'accompagnez ?
GILES : Avec plaisir.
Ils partent.
BUFFY (les regardant) : Ils sont mignons.
ALEX : Instant fugace de bonheur.
WILLOW : Je trouve qu'ils vont bien ensemble tous les deux.
Ils se surprennent à sourire et s'en vont.
INT - LYCEE / COULOIR - JOUR
Giles et Jenny marchent dans le couloir.
JENNY : J'ai terminé le livre de Forrester que vous m'avez prêté. J'ai adoré.
GILES : il vous a plus, je suis content.
JENNY : c'est tellemtn romantique. Tellement... suggestif.
GILES : Il appartenait à mon père. Je pense que je l'ai lu vingt fois au moins.
JENNY : Vous savez, vous devriez corner vos pages préférées pour pouvoir les relire.
GILES (choqué) : pardon ?
Ils arrivent devant la salle de classe de Jenny.
JENNY : Oui, pour ma part, j'ai dû relire deux fois chaque page. Si bien que j'ai fini par souligner les passages que j'ai préféré.
GILES : Souligné ?
JENNY : Cela dit, j'ai finalement renversé ma tasse de café dessus et je n'ai pas pu les relire.
GILES : Du café dessus ?
JENNY : Je plaisante, Rupert. Votre bouquin n'a rien. (elle sort le livre de son sac) J'adore vous mettre au supplice.
GILES (confus) : Oh. Et bien, je suis une assez bonne victime.
JENNY : On vous a déjà que vous étiez un peu vieux jeu ?
GILES : Oui. C'est peut-être ce qu'on m'a dit le plus souvent.
JENNY (se rapproche) : On vous a déjà dit que vous avez une façon sexy d'être vieux jeu ?
GILES : Non. Ca je ne l'avais jamais entendu. Je ne sais pas pourquoi.
JENNY : Ce week-end.
GILES : Vous voulez sortir ?
JENNY : Non, je préférerais rentrer.
Ils s'embrassent pendant que la sonnerie retentit. Des élèves sortent des classes. Ils se reculent.
GILES : Donc... ce samedi ?
JENNY : Samedi soir. (chuchote) Je vais vous mettre au supplice.
Il s'en va, déstabilisé. Elle sourit et rentre dans sa classe.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
Giles entre, ravi. Des policiers et un détective l'attendent.
DETECTIVE : Rupert Giles.
Giles est surpris.
GILES : Oui ?
DETECTIVE : Détective Winslow. Je vais vous demander de me suivre.
GILES : Pourquoi ?
DETECTIVE : Il y a eu un meurtre sur le campus, hier soir. La victime n'a pas été identifiée. Mais on a trouvé ce bout de papier.
Elle montre une poche plastique contenant un papier.
DETECTIVE : Ce sont bien vos nom et adresse ?
GILES (s'approchant) : Avec mon nom ?
Cordelia entre, pressée.
CORDY : Bon. Non seulement il faut que j'aille en cours de rattrapage d'informatique samedi, mais en plus il faut que je lise des bouquins d'informatique. Ca existe les bouquins d'informatique ? L'informatique, c'est pour remplacer les bouquins !
GILES (agacé) : Cordelia, ce n'est pas le moment du tout.
Il montre les policiers.
CORDY (pousse Giles et vers le détective) : Oh, quelle chance ! Vous pourriez m'aider pour un P.V ? C'est totalement injuste. C'était dans un sens unique et je roulais dans un seul sens.
GILES (s'énerve) : Cordelia !
CORDY : Quoi ? Pourquoi est-ce que tout le monde hurle mon nom comme si j'étais sourde ? J'entends ce qu'on me dit ! Qu'est-ce que vous me disiez ?
GILES : Disparais tout de suite.
CORDY : On vous a jamais conseillé le décaféiné ?
Elle part.
GILES (au détective) : Bon. Où est-ce qu'il faut que j'aille ?
INT - MORGUE - JOUR
Un légiste sort un corps d'un tiroir de la morgue. Giles et l'inspecteur sont à côté.
LEGISTE (à Giles) : Vous êtes à jeun ?
GILES : Oui.
LEGISTE : Oh, ben alors, ça tombe bien.
Il relève le drap sur le corps. On voit alors Philip couvert de bleus. Giles le regarde, sous le choc.
DETECTIVE : Vous le connaissez ?
GILES : Oui. Ou plutôt... je l'ai connu. Il s'appelle Philip Henry. C'était un ami de Londres. Je ne l'avais pas revu depuis 20 ans.
DETECTIVE : avez vous une idée de la raison pour laquelle il désirait vous voir ?
GILES : Non.
Il regarde un tatouage étrange sur le bras de Philip.
DETECTIVE : Vous savez ce que ça représente ? Le tatouage ?
GILES (confus) : Heu... non. (le regarde toujours) Je ne sais pas.
EXT - DEVANT L'HOPITAL - NUIT
Buffy attend Giles devant l'hôpital à côté d'une voiture et d'une cabine téléphonique. Elle regarde sa montre.
BUFFY : Ne sois pas en retard. Quel culot !
Elle va vers la cabine téléphonique mais voit un camion blanc arriver. Elle va derrière la voiture pour l'observer. Le chauffeur-livreur en sort. Des infirmiers sortent de l'hôpital.
LIVREUR : Salut, les gars.
INFIRMIER : Salut.
Ils déchargent le camion.
INFIRMIER 2 (à l'infirmier 1) : Il ne peut rien arriver de grave aux urgences.
LIVREUR : Voilà la marchandise.
Les infirmiers prennent la boîte réfrigérante; Le chauffeur part.
BUFFY (à elle-même) : Depuis quand les médecins font le boulot des livreurs ?
Le camion part. Une voiture décapotable arrive. Les infirmiers se sont transformés en vampires. L'un d'eux boit une poche de sang. Un vampire sort de la voiture et le voit.
VAMPIRE : Hey ! Pas le droit de consommer.
Le vampire remet la poche dans la boîte. Buffy court vers eux et les frappe. Un des vampires la plaque sur la voiture. Elle se relève et prend son pieu. Angel la rejoint.
BUFFY : Angel ?
ANGEL : Buffy ! Derrière toi !
Il saute sur un vampire qui s'apprête à attaquer Buffy et se bat contre lui. Buffy se bat contre deux vampires à la fois et les tue. Angel ne réussit pas à tuer le troisième vampire et celui-ci s'enfuit avec sa voiture. Buffy ouvre la boîte contenant les poches de sang.
BUFFY : Comment tu as été prévenu ?
ANGEL : C'est le jour de la livraison. Tout le monde le sait. Ils n'ont abîmé qu'une poche.
BUFFY : est-ce que tu peux faire en sorte que l'hôpital ait le reste ?
Angel acquiesce.
BUFFY : Merci. Je m'occupe de retrouver Giles. On avait rendez-vous ici.
ANGEL : Il doit être en retard.
BUFFY : Giles ? Pour lui, le retard est le huitième péché capital.
ANGEL : T'as raison. Vas-y.
Elle part.
EXT - CHEZ GILES - NUIT
Buffy arrive devant chez Giles. Elle tape à sa porte. Il regarde par son œillère et ouvre. Il a l'air très mal.
GILES : Buffy ? Il est tard. Tu vas bien ?
BUFFY : C'est plutôt à moi de vous demander ça.
GILES : Oh, ça va. Ca va bien. Ca va. Excuse-moi, je suis occupé pour l'instant. On se parlera lundi à l'école.
Il ferme la porte mais Buffy la retient.
BUFFY : Mais... est-ce que vous avez oublié ? Notre rendez-vous ? les vampires ? Pour la livraison du sang à l'hôpital ?
GILES : Oh. Oui... Tu vas bien ? Tu n'as pas été blessée ?
BUFFY : Non. Un peu déçue par votre absence. Mais qu'est-ce qu'il se passe ?
GILES : Rien, rien... Tout va très bien. Je...suis absorbé par un problème important. Pardonne-moi mais c'est le moment de se dire bonsoir.
Il claque la porte. Buffy part, inquiète.
INT - CHEZ GILES - NUIT
Giles est au téléphone.
GILES (au tel) : Allô ? Oui, je suis vraiment confus de vous déranger. Je viens de réaliser qu'il est cinq heures du matin mais... j'essaie de joindre Deirdre Parge. Je m'appelle Rupert Giles. Elle me connaît. C'est... C'est très très important. (sous le choc) Oh, je suis désolé. Je ne savais pas. Comment... Quand est-elle décédée ? (s'assoit) Oh, il y a si peu de temps. Oui, oui. Nous étions amis quand nous étions plus jeunes. Mes condoléances.
Il raccroche. Il en lève ses lunettes, toujours sous le choc. Il prend un verre d'alcool et boit. Il prend son stylo et on voit qu'il a un bloc-notes où sont écrits cinq noms : Thomas Sutch, Philip Henry, Deirdre Parge, ethan Rayne et rupert Giles. Les deux premiers noms sont barrés. Il barre celui de Deirdre Parge. Il se lève et va devant un miroir en enlevant sa cravate. Il retrousse ses manches et on voit qu'il a le même tatouage sur le bras que Philip Henry. Il se passe de l'eau sur le visage et se regarde dans le miroir.
GILES : Donc. Tu es de retour.
INT - MORGUE - NUIT
Dans son tiroir, Philip enlève le drap qu'il a sur lui et ses yeux deviennent jaunes.

ACTE 2
INT - MORGUE - NUIT
Le médecin légiste entre dans la pièce de la morgue. Il tient un dossier. Il ouvre un tiroir, regarde le corps, referme le tiroir et note quelque chose. Il fait pareil avec un second tiroir. Mais quand il ouvre celui de Philip, il est étonné de ne rien voir. Soudain, Philip l'attrape avec son drap et les jète dans le tiroir.
INT - LYCEE / COULOIR - JOUR
Alex, Cordelia, Willow et Jenny vont vers la salle de classe d'informatique.
CORDY : Venir ici le samedi, ça perturbe gravement mon rythme biologique.
ALEX : a quoi ça peut nous servir les ordinateurs dans la vie ?
JENNY (ouvrant la porte avec sa clef) : Laisse-moi réfléchir. A la maison, au lycée, dans le travail. Oh, j'oubliais les jeux.
ALEX : Moi, je pense que l'informatique, c'est dépassé. Le papier, voilà l'avenir, le progrès.
WILLOW : avec le boulier.
ALEX : Oui, oui. On ne se sert pas assez des bouliers.
Ils entrent dans la classe.
INT - LYCEE / SALLE DE CLASSE - JOUR
Ils s'installent tous devant un ordinateur.
JENNY : En attendant le progrès, on va tous commencer par... Buffy ?
Buffy entre dans la salle.
ALEX : Hein ? J'ai dû louper un épisode.
WILLOW (à Buffy) : ah ! On te manquait ?
ALEX : Assis-toi là, Buffy. Il faut démilitariser la zone entre moi et Cordelia.
CORDELIA (à Buffy) : Ouais et enlève-lui ses poux pendant que t'y es.
BUFFY (à Jenny) : Je voudrais vous parler une seconde.
JENNY : Tu as des problèmes ?
ALEX (s'avançant) : s'agit-il d'une crise qui requiert notre engagement immédiat ? A des kilomètres d'ici ?
BUFFY : C'est Giles.
JENNY : Il va bien, non ?
BUFFY : Je n'en suis pas sûre. Il avait un rendez-vous avec moi hier soir et il n'est pas venu. Alors, je suis allée voir moi-même et on aurait dit... enfin, une sorte d'autre Giles. Il ne m'a pas laissé entrer. Il n'avait pas l'air dans son assiette. Je crois même qu'il... je crois qu'il était en train de boire.
JENNY : Il était en train de boire, seul chez lui ?
WILLOW : Boire du thé, c'est ça ?
BUFFY : C'était pas du thé, Willow.
ALEX : et voilà. On ne peut pas être tout d'une pièce. Les personnes qui se montrent aussi strictes et droit que Giles ont toujours une face cachée. Mon oncle Rory qui avait vraiment l'air d'un empaillé de service pendant toute la journée. Et bien le soir, c'était biture, baston et gonzesses. Il avait des gonzesses ?
BUFFY : Il était seul.
ALEX : Question de temps.
BUFFY (à Jenny) : Bon. Vous n'avez pas remarqué quoique ce soit ces derniers temps ?
WILLOW : non.
JENNY : Pas vraiment.
BUFFY : Il ne vous a pas paru bizarre ?
JENNY : Non.
CORDY : Il était parfaitement normal hier quand il répondait à la police.
BUFFY (surprise) : Et tu mets tous ce temps pour le dire parce que... ?
CORDY : Pourquoi ça avait une importance ?
ALEX : Tu veux dire par-là qu'il s'agissait pas que de toi ?
JENNY : La police l'a interrogé à propos de quoi ?
CORDELIA : Oh, j'ai la réponse au bout de la langue... C'était à propos... d'un meurtre, je crois. Oui, c'est ça.
BUFFY : Je vais voir immédiatement.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
Buffy entre et va vers le bureau de Giles. Soudain, elle voit une ombre près des étagères de livres. Elle va voir.
INT - BIBLIOTHEQUE / ETAGERES - JOUR
Buffy est entre les étagères. Elle marche lentement. On voit un homme passer. Soudain, l'homme pousse une étagère sur elle. Elle roule par terre pour l'esquiver. L'homme essaie de partir mais elle le retient. Il s'agit d'Ethan Rayne (voir ep6s2 BTVS).
BUFFY : Je vous connais. Vous êtes le propriétaire du magasin de costumes.
ETHAN : Oh, charmé. Quelle mémoire.
Il essaie de partir mais elle le retient à nouveau.
BUFFY : C'est vous qui m'avez vendu une robe pour Halloween. On a tous failli y passer.
ETHAN : Mais en beauté.
Elle lui donne un coup de poing.
ETHAN : Là, nous somme quittes.
BUFFY : Je vous le dirai quand on sera quitte. Qu'est-ce que vous faites ici ?
ETHAN : J'explore le coin.
BUFFY : Charmée. Quelle honnêteté.
ETHAN : C'est une de mes vertus, oui. En fait, pas du tout.
BUFFY : Que pensez-vous de cette idée ? J'appelle tout de suite la police, je vous fais arrêter pour intrusion illégale et je retourne à mes activités.
ETHAN : ah oui, la police. Ce qu'il y a c'est qu'ils me questionneront et il faudra que Rupert vienne aussi répondre.
BUFFY : Vous connaissez Giles.
ETHAN : Depuis très longtemps. A une autre époque. Vous ne pourriez pas me dire où le trouver ?
INT - SALLE INCONNUE / REVE - NUIT
Un démon crie. On voit le tatouage que porte Giles. Le démon crie. On voit des yeux jaunes. Un téléphone retentit.
INT - CHEZ GILES - JOUR
Elle dort contre son bureau. Le téléphone sonne et le réveille.
GILES (décroche) : Allô ?
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
BUFFY (au tel) : Giles. C'est moi.
INT - CHEZ GILES - JOUR
GILES : Ah, Buffy. A moins que ce soit très urgent. Tu peux attendre lundi ?
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
BUFFY : C'est quoi la marque d'Eyghon ?
INT - CHEZ GILES - JOUR
Giles est surpris.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
On voit qu'Ethan est à côté d'elle.
BUFFY : Giles ?
ETHAN : Il donne sa langue au chat ?
BUFFY : Je suis dans votre bureau avec quelqu'un qui prétend être un de vos amis. Ethan Rayne.
INT - CHEZ GILES - JOUR
GILES : il est là, avec toi ? Ecoute-moi bien. Tu es en danger tant qu'Ethan est là.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
GILES (V.O) : tu vas immédiatement partir de la bibliothèque.
BUFFY : il n'en est pas question tant que je n'aurais pas la réponse.
Quelqu'un passe à travers la vitre. Buffy pose le téléphone. Ethan se met derrière elle pour se protéger.
GILES (V.O) : Buffy !
INT - CHEZ GILES - JOUR
Il pose son téléphone et part.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
Le zombi de Philip va vers eux. Buffy lui donne un coup de pied et va au milieu de la bibliothèque. Philip la regarde, prêt à attaquer. Ethan essaie de s'enfuir.
PHILIP : Ethan !
Alex, Willow, Cordelia et Jenny entrent.
BUFFY : Ne le laissez pas partir.
Alex essaie de le retenir mais Ethan le pousse. Cordelia donne un coup de pied à Ethan et il tombe. Philip regarde toujours Buffy. Elle recule vers la cage des armes et réussit à l'y enfermer.
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR - Un peu plus tard
Philip est toujours enfermé; Ils sont tous autour de la grande table. Ethan est assis sur une chaise. Buffy le surveille.
WILLOW : Je ne me suis pas assez approché pour prendre son pouls... mais il a l'air mort.
ALEX : Il a été vivant quand il s'est approché pour frapper Buffy.
ETHAN : il est mort. Pardon, Philip, vraiment désolé.
Giles arrive en courant.
GILES : Tous le monde va bien ?
CORDELIA : Oh, très bien. J'ai pu me défouler.
JENNY : Ca va, merci.
ALEX : Grâce à ce mort, on a arrêté le cour de rattrapage. (s'approche de la cage) A propos, j'ai oublié de vous remercier.
Philip saute contre la cage. Alex recule. Giles s'avance et regarde Philip.
GILES : C'est pas possible.
ETHAN : Mais si !
Giles le regarde.
ETHAN : Bonjour, Ripper.
GILES : Je croyais t'avoir dit de quitter la ville.
ETHAN : tu me l'as dit, j'ai pas obéi. J'ai payé le loyer du magasin jusqu'à la fin du mois.
CORDELIA (à Alex) : Pourquoi il l'a appelé Ripper ?
Giles attrape la tête d'Ethan et le soulève.
GILES : tu aurais mieux fait de m'obéir.
CORDELIA : Oh !
BUFFY : Giles !
GILES : Tu mets mes amis en danger. Et mes amis, j'y tiens beaucoup.
ETHAN : Si tu tiens tellement à tes amis, pourquoi tu ne quittes pas cette ville ?
Ethan se libère.
ETHAN : Ils sont revenus dans ton sommeil, je le sais. Ces rêves, ils me hantent comme toi.
BUFFY (à Giles) : De quoi, parlez-vous ? de quels rêves ?
ETHAN : Dis-lui, Ripper.
BUFFY : Giles...
Soudain, Philip réussit à ouvrir la cage ce qui assomme Jenny. Cordélia crie. Alex l'éloigne.
GILES (allant vers Jenny) : Jenny !
Buffy frappe Philip. Il tombe contre la cage mais se relève. Soudain, il se sent mal et tombe à côté de Jenny. Il se transforme en flaque d'eau. Tous sont surpris.
WILLOW : Ca, c'est pas un truc qu'on voit tous les jours.
CORDELIA : Après 30 ans de psychothérapie, on peut guérir ?
BUFFY (regarde autour d'elle) : Ethan. Il est parti ?
Sur le sol, la flaque touche la main de Jenny. Elle reprend conscience.
GILES : Comment ça va, Jenny ?
JENNY (touche sa tête) : Aïe.
GILES : Doucement. Vous pouvez vous lever ?
JENNY : Je crois, oui.
Il l'aide à se lever.
CORDELIA : C'est toujours comme ça au lycée le samedi ?
Jenny se sent mal.
GILES : Appuyez-vous.
Elle met sa tête contre lui.
GILES : Ca va aller.
JENNY : Promis ?
GILES : Promis.
JENNY : Bonne nouvelle.
Elle le sert dans ses bras. Soudain, ses yeux deviennent jaunes.

ACTE 3
INT - BIBLIOTHEQUE - JOUR
Jenny est assise sur une chaise. Giles passe un gant humide sur son front. Alex, Cordy et Willow sont au comptoir. Buffy entre, pressée et énervée.
GILES (a Jenny) : Commet va votre tete ?
JENNY : Elle vibre.
BUFFY (allant vers Giles) : J'ai perdu Ethan. Je veux une explication.
GILES : C'est complique. Et pour être tout à fait franc, c'est prive.
BUFFY (énervée) : Je m'en fous que ce soit prive. Il y a quand même un mort qui nous a attaques. Et vous vous etes enferme tout le week-end dans votre appartement !
GILES : Il fallait... il fallait que je trouve une solution.
BUFFY : Je veux savoir. C'est quoi la marque d'Eyghon ?
GILES : Stop ! Ne te mêles pas de ca. (se met debout devant elle) Je te le dis et te le répète : Je ne veux pas que tu te mêles de tout ca ! (aide Jenny a se lever) Je raccompagne Jenny.
JENNY : Je veux bien.
Ils partent l'un contre l'autre.
Buffy est vexée.
BUFFY (regarde les autres) : Restez pas planter comme ca. Willow, trouve tout ce que tu peux sur la marque d'Eyghon.
WILLOW : Je peux essayer Internet. Mais la marque d'Eyghon, c'est la chasse gardée de Giles et c'est plutôt dans ses affaires.
BUFFY : Alors, fouille ses bouquins.
Willow monte vers les étagères.
BUFFY : Alex, est-ce que ca t'amuserait de jeter un œil dans les fiches personnelles de Giles et de voir ce qu'on y trouve ?
ALEX : Ca m'amuserait beaucoup. Ca fait pas de moi un criminel ? Non.
Cordy se met devant Buffy, très souriante.
BUFFY : Quoi ?
CORDY : et bien, moi aussi j'aime bien Giles.
BUFFY : Travaille avec Alex.
CORDY : Oui, enfin quand je dis que je l'aime bien...
BUFFY : Cordelia !
CORDY : Ok, ok.
INT - CHEZ GILES - NUIT
Jenny est assise sur le fauteuil de Giles. Il lui sert un verre d'alcool.
JENNY : Merci de m'avoir ramener chez vous. Je me sentais pas encore prête à rentrer seule.
Il s'assoit à cote d'elle pendant qu'elle boit son verre.
JENNY (se sent mal) : Ouh...
GILES : Jenny... Je vous prie de m'excuser pour ce qui est arrive. Je... J'aurais préfère que vous ne soyez pas concerne... par cette histoire.
JENNY : Et j'ai été concernée. J'aime être concernée, peu importe... quelle est l'histoire.
Il sourit et s'apprête à l'embrasser mais se retient.
GILES : Il vaut mieux que je vous ramène maintenant. C'est que... c'est que je ne suis pas de quelqu'un de calme ni rassurant en ce moment.
JENNY : La vie n'est ni calme ni rassurante. Vous ne le saviez pas encore ?
Elle lui caresse la tête.
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
Alex et Cordy lisent des bouquins. Willow est devant un livre et s'exclame de joie.
WILLOW : Ah ! C'est pas égyptien, c'est étrusque ! (va vers Buffy qui est assise) Le motif a l'air égyptien et on a confondu pour ca. (montre son livre) Mais c'est facile de voir que ca précède les hiéroglyphes. Regarde, la marque d'Eyghon, portée par ses inities.
Elle montre le dessin qui est identique au tatouage.
WILLOW (lit) : « Eyghon, aussi appele le somnanbule, ne peut exister dans cette realite que par la possession d'un hote inconscient. L'âme qui est possédée temporairement donne un sentiment euphorique lié à l'idée de puissance. »
BUFFY : Oui, mais si ce n'est pas temporaire ?
WILLOW : « A moins de procéder au rituel, la personne est possédée pour toujours et Eyghon pourra naître de l'âme de cet hôte. »
CORDY : ca me plait pas, beurk.
WILLOW : attendez, écoutez ca. « Une fois éclos, Eyghon peut aussi prendre possession des morts mais le démon en lui, dans ce cas-la, désintégrera le corps de l'hôte. Il faudra alors qu'Eyghon s'empare du corps d'une personne inconsciente ou morte afin de continuer à exister. »
BUFFY : Je ne vois toujours pas en quoi ca concerne Giles.
WILLOW : Je ne sais pas pour Giles mais d'anciennes sectes utilisaient ce genre de possession pour les bacchanales et les orgies.
ALEX : Génial, Giles et orgies dans la même phrase. Je ne sais pas pourquoi mais ca sonne pas bien.
BUFFY : Hé, mais j'y pense. Le mort s'est transforme en flaque.
CORDY : Donc le démon est parti. Et il a pas pu s'emparer d'un mort puisque... (inquiète) puisque personne est mort ici ?
BUFFY : non. Pas de mort.
ALEX : Mais une personne inconsciente.
INT - CHEZ GILES - NUIT
Jenny arrache le fil du téléphone. Giles est dans la cuisine et prépare du the.
GILES : Qu'est-ce que c'etait ?
JENNY : Qu'est-ce que c'etait quoi ?
GILES : J'ai entendu un bruit.
JENNY : Pas moi.
GILES (lui donne une tasse de the) : Tenez. Buvez ca et ensuite je vous ramène.
JENNY : Vous pouvez me ramener... ou me garder, profiter de moi. Je me sens si faible.
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
Buffy essaie d'appeler Giles avec le téléphone.
BUFFY (au tel) : Merci, madame. (raccroche) Pas de réponse chez Mlle Calendar et le téléphone de Giles est hors service. J'ai peur, je vais voir.
Elle part.
INT - CHEZ GILES - NUIT
GILES : Jenny... (pose sa tasse et s'éloigne d'elle) Je suis sincèrement très attire par vous...
JENNY : Et alors ?
GILES : Et alors, ce n'est pas le bon moment.
Elle lui prend ses mains et le fait s'asseoir sur le fauteuil.
JENNY : Il n'y a jamais eu de meilleur moment.
Elle se met sur lui et l'embrasse.
GILES : Non. Ce ne serait pas juste de profiter de votre état de faiblesse.
Elle se recule, exaspérée.
JENNY : est-ce qu'un jour, vous changerez de discours ?
GILES : Pardon ?
JENNY : « Ca n'est pas juste. Il faut réfléchir. Ca ne se fait pas. J'ai peur de blesser quelqu'un ». (elle le fixe) Vous etes trop timide, Ripper. Vous pleurez comme une jeune fille. Vous ne vous etes jamais battu pour moi. Vous ne me méritez pas.
Elle se penche sur lui. Il est sous le choc.
JENNY : C'est dommage. Parce que tu m'as... (elle lui attrape la tête et prend une voix démoniaque) dans la peau.
Elle le soulève en le tenant par la tête et l'embrasse. Elle devient alors un démon.
JENNY : est-ce que ca t'as plu ?
Elle le frappe contre le bureau.
JENNY : Oh, tu n'as pas de tripes. Ce n'est pas grave, tu n'en auras bientôt plus besoin.
Elle le jète contre le comptoir. Il ne réagit pas. Buffy défonce la porte et entre.
JENNY (surprise) : Buffy ?
Buffy lui donne un coup de pied ce qui propulse jenny derrière le fauteuil. Elle se relève et va vers Buffy.
BUFFY : Bouge pas !
JENNY (rit) : Cinq moins trois, reste deux. Bonne soirée.
Elle traverse la fenêtre. Buffy va vers Giles qui est toujours a terre.
BUFFY : Ca va ?
GILES (les larmes aux yeux) : Oh, Jenny... Oh, non.
BUFFY : Giles, comment on arrête ca ?
GILES : Oh mon Dieu, qu'est-ce que j'ai fait ?
BUFFY : répondez-moi ! Giles, vous me faites peur.
GILES : Je suis désole.
BUFFY : Ne soyez pas désole. Soyez Giles. Combattre des monstres, vous savez le faire. Ils se montrent, ils vous font peur, on se bat, ils s'en vont. Ou est la différence ?
GILES : il y a une différence.
BUFFY : parce que vous ne savez pas quoi faire ?
GILES : Parce que j'ai crée le monstre.
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
Alex sort du bureau de Giles avec des dossiers. Willow est assise à une table.
WILLOW : tu as trouve quelque chose ?
ALEX : La plus minutieuse méthode de rangement de tiroir que j'ai jamais vu. Et... ca.
Il lui donne une photo de Giles plus jeune, habille en rockeur et jouant de la guitare.
WILLOW : C'est Giles ?
GILES (V.O) : J'avais 21 ans.
INT - CHEZ GILES - NUIT
Buffy et Giles sont assis sur le fauteuil.
GILES : J'etais en faculté d'Histoire a Oxford. Et j'étudiais aussi les sciences occultes. Je détestais ca. Je trouvais fastidieux le rythme des études, je ne supportais pas la pression sur mon avenir. J'ai laisse tombe et je suis allé à Londres. La, j'ai rencontre la pire des agences. Des apprentis magiciens. Oh, c'etait pas très méchant, pour le plaisir et pour le gain. Mais Ethan et moi, nous avons découvert quelque chose... de plus grave.
BUFFY : Eyghon.
GILES (se sert du the) : Oui. L'un de nous réussissait à se mettre en état de coma et les autres le faisaient revenir, le rappelait. (sourit) C'etait extraordinairement fort. (redevient triste) Mais c'etait de la folie.
BUFFY : un jour ca n'a plus fonctionne ?
GILES : L'un de nous, Randall, a perdu le contrôle. Eyghon l'a possède. On a tout fait pour exorciser Randall mais il est mort. Nous l'avons tue.
Buffy essaie de rester impassible.
GILES : Nous pensions être libres d'Eyghon après ca. Mais il est de retour. Et, l'un après l'autre, il prendra nos vies.
BUFFY : Cinq moins trois, reste deux. Le prochain, c'est Ethan. (se lève) Il faut que j'empêche ca.
GILES : Que nous l'empêchions.
BUFFY : J'y vais seule. Vous etes à peine capable de marcher. Il faut vraiment se dépêcher.
GILES : Je ne sais pas comment l'arrêter sans tuer Jenny.
BUFFY : Les autres cherchent une solution. Je vais... essayer de gagner le temps qu'il faudra pour qu'ils trouvent.
Elle commence à partir.
GILES : Buffy. Je suis désole.
BUFFY : Je sais.
Elle part.
INT - MAGASIN D'ETHAN - NUIT
Buffy ouvre la porte du magasin. Celui-ci est rempli de cartons.
BUFFY : Ethan ?
Elle entre.
BUFFY : Ethan ? Giles m'a tout raconte. C'est vous la prochaine victime.
Ethan sort de derrière un mannequin.
ETHAN : Vous étés venu me protéger ? C'est touchant.
BUFFY : N'y voyez rien de personnel. Je protège Giles en vous protégeant.
ETHAN : Comment fait Ripper pour inspirer tant de bonté ?
BUFFY : il est Giles.
ETHAN : Ca, c'est une réponse. J'ai de la chance tout de même.
BUFFY : Tant mieux.
ETHAN : Oui, car on ne peut pas s'enfuir. Eyghon nous retrouverait. (montre son tatouage) Et cette marque est une sorte de balise.
BUFFY : Ca me va. J'ai pas envie de courir.
ETHAN : ce qu'on est malin.
BUFFY : C'est le cas de le dire. Vous allez vous cacher ici jusqu'à ce que j'aie fini.
ETHAN : Excellent plan.
BUFFY : Derrière il y a une porte ?
ETHAN : Oui, il y a une porte. Elle est fermée. La serrure est solide.
BUFFY : On va attendre là-bas. Allons-y.
ETHAN : Oh, je vous en prie.
Elle passe devant. Il prend une statuette et l'assomme. Elle tombe, inconsciente.
ETHAN : Les dames d'abord.

ACTE 4
INT - MAGASIN D'ETHAN - NUIT
Buffy est allongée sur une table, sur le ventre. Elle a les mains ligotées sous la table. Ethan va vers elle. Elle se réveille.
ETHAN : Debout. C'est l'heure. Vous allez tout rater.
Il porte un plateau qui contient un kit de tatouage.
BUFFY : Rater quoi ?
ETHAN : Votre initiation.
BUFFY : Ne le prenez pas mal mais j'ai aucune envie d'adhérer à votre club.
ETHAN : Trop tard, je vous ai déjà inscrite. Vous savez, et ne le prenez pas mal a votre tour, petite fille... C'est vrai que je vous aime bien mais il se trouve que je m'aime encore bien plus.
Buffy essaie de se détacher mais les cordes sont trop solides.
ETHAN : Il faut que vous acceptiez. C'est vraiment une belle expérience pour votre âme : prendre le demon en vous, donner votre vie pour que d'autre puisse vivre.
BUFFY : Et en vous tuant, je ne ferais pas une belle expérience ?
ETHAN : chère enfant. Bon, ca peut chatouiller un peu mais pas longtemps.
Il prend une aiguille et de l'encre. Il trempe l'aiguille et se penche sur le dos de Buffy.
ETHAN : Ne Vous inquiétez pas, cette sensation cesse a l'instant même ou la seringue s'enfonce.
Elle se débat.
ETHAN : Criez, ca vous fera du bien si vous voulez.
Il commence à la tatouer, elle a mal.
INT - BIBLIOTHEQUE - NUIT
WILLOW : Il faut trouver un moyen de tuer cette chose et on a intérêt a faire vite.
Elle boit une tasse de the. Cordy, Alex et elle sont devant des bouquins.
ALEX : La lave bouillante !
WILLOW : C'est pour les Heretiques.
ALEX : Ah oui, oui, ok. (lit son livre) Oh, brûler une pomme de terre ! Ah non, ca, c'est pour les verrues. (referme le livre) Qui a écrit cette œuvre débile ? !
CORDY : Ca y est, j'ai trouve la solution ! (lit le livre) « Pour tuer un démon, coupez-lui la tête. »
ALEX : Et le bec, alouette. On cherche Mlle Calendar, on la décapite. Oh, la première prof du lycée qui se balade sans tête. Personne ne va remarquer sans doute !
CORDY : Tu sais ce qu'il te faudrait, Alex, a part de la pommade pour l'acné juvénile ? De la matière grise.
Alex se lève, furieux.
ALEX : Tu me gonfles ! J'ai attendu 12 ans. La, j'explose ! Que tu sois une fille, je m'en fous. Allez, viens ! Viens si tu l'oses !
Cordy se lève et va vers lui.
CORDY : Je t'ai déjà vu te battre. Alors crois surtout pas que tu me fais peur.
ALEX : Vas-y, ton meilleur coup !
Willow se lève, très énervée.
WILLOW : Hé ! Moi aussi, vous me gonflez ! Vous pensez un peu a nos copains ? ! Ils sont en danger et ils ont besoin qu'on les aide tous les trois. Alors, si on est pas ensemble a 200 %, vous pouvez vous tirer de cette bibliothèque !
Elle montre la sortie du doigt. Cordy et Alex sont genes
CORDY : Excuse-nous.
ALEX : On sera sage.
Willow se rassoit, calmée.
WILLOW : Ok. Maintenant qu'on a finit les recherches, il faut trouver la solution a mettre en pratique.
ALEX : Oh, et si on trouvait un autre mort pour que le démon se mette dedans ?
CORDY : Oui. Y'en a au cimetière.
WILLOW : Oui, mais ca anéantira pas le démon. Il continuera à vivre dans un autre décor.
Soudain, elle a une idée.
WILLOW : Oh. Ca y est j'ai trouve ! (elle se lève en courant) J'ai trouve !
ALEX (a Cordy) : Elle a trouve.
INT - MAGASIN D'ETHAN - NUIT
Buffy est toujours allongée sur la table. Elle a le même tatouage qu'Ethan et Giles sur la nuque. Ethan jète un coton.
ETHAN : J'aurais du faire une carrière d'artiste.
BUFFY : Ethan, ecoutez-moi. C'est pas une bonne idée. Vous jouez à des jeux très dangereux.
ETHAN (remonte sa manche) : Et grâce à ca, Eyghon va perdre ma trace.
Il prend une bouteille d'acide. Buffy essaie de se détacher.
ETHAN : Ne vous inquiétez pas, j'ai fini avec vous. C'est pour moi, ca.
Il se verse l'acide sur son tatouage sur le bras. La peau brûle. Ethan crie de douleur. Buffy angoisse.
INT - CHEZ GILES - NUIT
Giles prend son manteau et s'apprête à sortir. Soudain, il a des vertiges et tombe a terre. Il a des visions de Mlle Calendar transformée en démon et de la marque d'Eyghon. Il voit aussi Buffy allongée sur la table et portant le tatouage. Il se réveille, panique.
GILES : Ethan ?
Il se lève et sort.
INT - MAGASIN D'ETHAN - NUIT
Ethan retrousse sa manche.
ETHAN : je serais bien rester encore un peu mais...
Soudain, il voit une lueur verte a travers la porte d'entrée et voit l'ombre de Mlle Calendar / Eyghon. La porte s'ouvre. Elle entre. Ethan est effrayée et Buffy essaie de se détacher.
EYGHON (a Ethan) : a toi, maintenant.
Elle s'approche de lui et le regarde mais elle le pousse. Elle va vers Buffy qui réussit à se détacher. Elle pousse la table contre Eyghon. Mais le démon se sert de la table et pousse Buffy contre le mur.
Giles entre.
GILES : Eyghon ! Je suis prêt.
Eyghon le regarde et va vers lui.
GILES : Buffy, pars d'ici. Vite.
BUFFY : Non !
Elle se met entre Giles et Eyghon.
BUFFY : Non !
Eyghon la propulse dans des cartons. Il prend Giles et le met à terre.
EYGHON : Il y a longtemps que j'attends ce moment.
Soudain, Angel entre et pousse Eyghon. Il l'étrangle. Willow, Alex et Cordy entrent a leur tour.
GILES : Il est en train de la tuer.
Willow le retient.
WILLOW : Non, ca va marcher. Ayez confiance.
Angel continue d'étrangler Eyghon. Alex aide Buffy a se relever. Soudain, Eyghon entre dans Angel, libérant Mlle Calendar qui a du mal a respirer. Angel est possède.
GILES : Jenny.
Le visage d'Angel se déforme, il souffre. Il se transforme en Eyghon puis en vampire. Il est propulse contre le mur. Soudain, Eyghon sort du corps d'Angel et se dématérialise. Angel tombe à terre. Ils vont tous vers lui.
GILES : Jenny ?
MLLE CALENDAR : Rupert.
Ethan en profite pour s'enfuir.
BUFFY (a Willow) : Tu savais que si le demon se sentait en danger, il attaquerait le mort le plus proche.
ANGEL : Donc je l'ai mis en danger.
WILLOW : et il a attaque le mort.
ANGEL (se relève) : Je sais qu'il y a un demon en moi depuis 400 ans qui n'attend que l'occasion de se battre.
BUFFY : tu gardes le titre de champion.
ALEX (regarde autour de lui) : J'ai l'impression qu'Ethan a disparu.
BUFFY : Dommage. Je voulais vraiment le mordre jusqu'au sang.
CORDY : Oui, au moins, c'est fini.
Buffy regarde Giles et Mlle Calendar partir, se soutenant mutuellement.
EXT - LYCEE - JOUR
Buffy, Willow et Alex marchent dans la cour.
BUFFY : Vous savez, le plus embêtant, c'est que j'économisais pour de superbes chaussures et que tout mes sous vont servir à effacer ce tatouage immonde. En espérant que ma mère ne le voit pas avant.
ALEX : Ce passage du démon a Angel : vraiment bravo, Willow.
WILLOW : J'etais pas sure que ca fonctionnerait.
BUFFY : et puis, si.
ALEX : Comme un charme.
BUFFY : Hé, tu pourrais être comme Giles, Observateur.
WILLOW : Oh non, je ne supporterais pas le stress.
ALEX : Oui et tu n'as pas du tout les dents pour.
Ils regardent Giles qui marche.
WILLOW : Je me demande comment Giles tient le coup.
BUFFY : Je crains qu'il n'ait pas le choix.
INT - LYCEE / HALL - JOUR
Giles va vers Jenny qui essaie de l'éviter.
GILES : Jenny. Jenny !
Elle se retourne à contrecœur.
JENNY : Rupert. Bonjour.
GILES : Heu... J'ai essaye de vous appelle hier soir, pour savoir comment ca allait.
JENNY : Oui, j'avais décroche le téléphone. J'avais besoin de dormir longtemps.
GILES : Mais... Mais vous allez bien ? Vous n'avez rien ?
JENNY : Non, ca va mieux. Ce n'est pas vraiment « les oiseaux chantent, le ciel est bleu, je cours dans les collines et la musique est douce... », mais... je me débrouille.
GILES : J'aimerais vous aider si je peux.
JENNY : Je sais.
GILES : On pourrait peut-être... passer un moment. Pour dîner, ou boire un verre ? Quand vous vous sentirez plus forte.
JENNY : Ouais, sûrement.
GILES : sûrement ?
Il tente de poser sa main sur son épaule mais elle recule pour l'éviter.
JENNY : Ouais. Pourquoi pas. On m'attend en classe.
GILES (decu) : Je comprends.
Jenny s'en va. Il la regarde, triste. Buffy est derrière lui et assiste à la scène. Elle est genee. Giles part. Elle le suit.
BUFFY : Giles. (il s'arrête) Comment va-t-elle ?
GILES : Ce n'est pas la mélodie du bonheur.
BUFFY : Ah bon ? Si, je comprends bien. Ah oui ?
GILES : J'ai peur qu'elle me pardonne jamais. Peut-etre qu'elle ne doit pas.
BUFFY : Peut-etre que vous le devez.
GILES : J'aurais voulu que tu ne connaisses pas le cote sombre.
BUFFY : je ne vais pas vous mentir, vous m'avez inquiete. Vous ne vous montrez que comme un adulte, d'habitude. Et finalement vous etes une vraie personne.
GILES : oui, comme la plupart des adultes.
BUFFY : Qui aurait pu croire ?
GILES : La plupart sont même souvent aveugles... et facilement blesses
BUFFY : Donc. Apres tout ce temps, nous nous apercevons qu'a bien des égards nous nous ressemblons. Et je ne parle pas du fait que nous soyons bizarres. Ca me plait assez.
Il est ému.
BUFFY : Vous ne croyez pas que c'est le moment de s'entraîner ?
GILES : Oui. Oui, il faut que tu te concentres sur ta souplesse.
BUFFY : Oui, et j'ai une surprise. (montre un cd) J'ai apporte la musique idéale. Allez, allez-y, dites-le. Vous en mourrez d'envie.
GILES : Ce n'est pas de la musique, c'est du bruit parasite.
BUFFY : et voilà. Ca va mieux ?
GILES : Oui. Merci.
Ils vont vers la bibliothèque.
GILES : Les Bay City Rollers, ca, c'est de la musique.
BUFFY : Je ne les ai jamais entendu.
Ils entrent.

 

Source : bufyvs

Ecrit par elyxir 
Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Sorties - SMG
Aujourd'hui à 10:54

Baby Blues
Avant-hier

Family Guy
Avant-hier

Lucifer
Avant-hier

Lucifer
Avant-hier

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play