VOTE | 370 fans |

#505 : Soeurs ennemies

Titre VO : No Place Like Home
Titre VF : Soeurs ennemies
Diffusion US : 24/10/2000
Diffusion FR : 24/05/2001
Scénario : Douglas Petrie
Réalisation : David Grossman

Joyce souffre toujours de maux de tête inexpliqués et son état commence à inquiéter sérieusement son entourage. Se forçant à ne pas dramatiser malgrès ses angoisses persistantes, Buffy participe activement à l'ouverture du commerce de Giles, mais force est de reconnaître que les clients ne se bousculent pas au portillon !

Au cours d'une patrouille, son attention est attirée par une relique lumineuse qui brille telle une luciole dans la nuit.Intriguée par cette découverte, Buffy en fait aussitôt part à ses amis.

Ces derniers ne tarderont pas à decouvrir que cet objet mystérieux est à l'origine de l'augmentation alarmante des accès de folie au sein de la population locale.

Nos héros doivent donc agir pour enrayer cette épidémie dévastatrice, mais Buffy, fortement troublée par les complications médicales de sa mère, aura un mal fou à se concentrer sur cette affaire, alors que le temps presse, car Sunnydale menace de se transformer en un véritable asile !

Plus de détails


Pré-générique :
Giles (VO) : Précédemment dans "Buffy the vampire slayer".
Giles acceuille Will et Buffy dans son magasin de magie.
Giles : Entrez mesdemoiselles.
Willow : Merci, aimable propriétaire.
Buffy et Dawn à la fin de "Jalousies".
Buffy : Surtout tu ne touches à rien.
Dawn (VO) : Elle me prend toujours pour un bébé. Sa petite soeur de rien du tout. Et bien, elle va avoir des surprises...
Joyce et Dawn dans la cuisine :
Joyce : Qui êtes vous ?
Elle s'évanouit.
Graham et Riley dans "Quand Spike s'en mèle".
Graham : Walsh nous a tous remplis de produits chimiques. Et tu en as plus que les autres.
Buffy et Riley dans les caves de l'Initiative.
Buffy : Je t'emmène voir le médecin.
Riley : Celui du gouvernement ? Ce sont eux qui m'ont mis dans cet état.
Buffy touche le torse de Riley oppéré.
Buffy : Comment ça va là dedans ?
Riley : Bien. Retour à la normale.
Buffy et Spike s'embrassent passionément à la fin de "Quand Spike s'en mèle".
Spike : Oh, je suis fou de toi.
Spike se réveillant en sursaut dans son lit.
L'épisode commence deux mois auparavant.
Deux moines courent à toute vitesse dans une sorte de temple. Ils sont poursuivis. L'un tombe, l'autre le redresse. Ils repartent en courrant. Ils entrent dans une salle avec des bougies et ferment la porte. Ils parlent dans une langue étrangère dont nous avons le sous-titrage.
1e Moine : Il approche. Il va nous tuer !
2e Moine : Nos vies ne comptent pas. Il faut protéger la clef.
Ils s'assoient par terre et installent les bouges. Un autre moine est là. En cercle, ils font un rituel.
3e Moine : Aidez-moi célébrer le rituel.
Appeurés, ils chantent leur rituel alors que leur poursuivant essaie d'entrer.
3e Moine : Concentrez-vous, concentrez-vous.
Ils finissent par achever avant que la personne n'entre. Une lumière montre que ça a marché.
De nos jours, la nuit, un panneau annonce "Propriété privée". Buffy combat un vampire assez costaud. Celui ci rate Buffy et frappe le panneau.
Vampire : J'ai toujours eu envie de tuer la Tueuse.
Buffy : J'ai toujours eu envie d'apprendre le violon.
Elle le frappe.
Buffy : Alors c'est vrai, on sympathise. Nous avons tous une rage à exprimer.
Le vampire tente de la frapper à nouveau mais elle le bloque contre le grillage.
Buffy : Mais je crois que c'est moi qui exprime la mienne. Alors voilà, trouves-toi un bon cours d'expression colérique.
Le vampire se tourne vers elle, qui sort un pieu.
Buffy : Et moi, je t'enfonce ce petit bout de bois dans le coeur.
Elle le plante, il termine en poussière.
Buffy : Woaw, je crois que j'ai battu le record du monde de vitesse cette fois.
Elle range son pieu dans son manteau.
Gardien : Hey !
Buffy se retourne vers lui.
Gardien : Mademoiselle, si vous êtes venue ici pour la rave-party, vous arrivez trop tard. J'ai mis dehors une bande de jeunes hier soir.
Buffy : Ah bon ? C'est vrai ? Ca alors ! Mes copains ne vont pas être contents. C'était mon tour d'apporter le gâteau !
Gardien : Vous savez, si c'était mon terrain, je vous laisserai faire ce que vous voulez. Il n'y a personne que ça pourrait gêner par ici. Mais je vais pas essayer de discuter avec le patron, alors…
Buffy : Je m'en vais.
Gardien : Ah, mademoiselle.
Elle se tourne, il lui tend une boule en verre qui scintille.
Gardien : Emportez votre… emportez votre machin.
Buffy l'attrappe et l'observe, ne semblant pas la connaitre.
Buffy : Je vous remercie.
Gardien : Une balle fluo. Je comprends rien du tout à votre génération. (rit) A quoi ça sert ce truc-là ?
Buffy : Eh bien, dès que je le saurai, je vous le ferai savoir.
Elle part.
Générique.
Acte 1
Chez les Summers, Buffy prépare le petit déjeuner pour sa mère. Dawn entre.
Buffy : Dawn, tu ne touches à rien !
Dawn : Bien sûr que non, caporal-chef !
Buffy : Maman est malade et je lui ai fait un vrai petit déjeuner pour une fois…
Buffy range la nourriture au frigo pendant que Dawn sent une fleur.
Buffy : …et j'ai pas envie- ah !
Dawn renverse le vase et les fleurs.
Dawn : Oh !
Buffy : Que tu fasses ça !
Joyce arrive.
Joyce : Bonjour les filles ! Oh, c'est quoi le plateau "maman malade" ? C'est vous qui l'avez fait ?
Dawn : Buffy m'a aidé !
Buffy : Non, j'ai pas aidé. C'est moi qui…
Joyce s'assied, Buffy est énervée par sa soeur.
Joyce : Bien sûr que si chérie. C'est parce que vous attendez un bébé, que votre livret est mauvais ou qu'on vous a puni ? Simple question.
Buffy : On savait que tu ne te sentais pas très bien alors.
Joyce : Mes chères migraines qui devaient s'en aller sont réapparues en emmenant des amis avec elles.
Buffy : Et les médecins en disent quoi ?
Joyce : Pff ! D'en avaler quatre différentes pilules et de revenir faire des analyses.
Buffy : Donc ils ne savent pas ce que tu as ?
Joyce : Pas encore.
Buffy : C'est inacceptable. Il nous faut un deuxième avis.
Joyce : Bon, commençons pas en avoir un premier.
Buffy : Bon, d'accord. On y va maintenant.
Joyce : Buffy, je sais que tu es inquiète mais il ne faut pas. C'est moi la maman ce qui veut dire que c'est à moi de m'inquiéter pour vous (prend Dawn sur ses genoux) et c'est une bonne chose parce que tu tues des vampires tous les soirs et que toi (à Dawn), tu es ma petite chipie.
Buffy sourit, Dawn fait de même.
Dawn : Oh, maman, je ne suis plus un bébé.
Joyce : Et alors ? J'ai plus droit aux câlins ?
Buffy : Tu avais un surnom pour moi quand j'étais petite ?
Joyce : Non, pour moi, tu as toujours été juste Buffy.
Dawn : J'ai plein de surnom pour toi !
Joyce : Qu'est-ce que tu fais là ? Je croyais que c'était un grand jour pour Giles ?
Buffy : Oh, oui, plus que grand. Il ouvre sa boutique.
Joyce : Vas-y, alors ! Rapporte-moi… euh, j'en sais rien, un filtre d'amour ou quelque chose comme ça !
Dawn : Oh, ça marche jamais.
Joyce : (à Dawn) Ah bon ? On va au club ce soir ?
Dawn : Hmm.
Buffy (révoltée) : Vous avez un club ensemble ? OK, je vais m'en aller. Je repasserais plus tard. A quelle heure tu vois le médecin ?
Joyce semble vouloir arrêter de parler de ça.
Buffy : Oh ! Je veux seulement savoir. Va te recoucher. Je veux que tu restes tranquille. Plante-toi devant la télé pour une fois.
Elle part.
Dawn : Et puis tu vas corriger mon devoir de maths et jouer avec moi. Il y a au moins un million de programmes.
Buffy revient chercher Dawn qui ne veut pas vraiment.
Dawn : Hey ! Tu as dis que je ne pouvais pas venir.
Buffy : J'ai changé d'avis.
Buffy entre au Magic Box, ce qui fait retentir une clochette. Giles est planté en plein milieu de la boutique dans un habit de magicien-sorcier, bordeaux, chapeau pointu... Buffy le voit et semble consternée. Giles retire le chapeau et le costume. Dawn arrive à son tour.
Dawn : Je t'avais bien dit que je te rattraperai.
Elle visite la pièce des yeux.
Dawn : Woaw ! Monsieur Giles, cette endroit est vraiment, woaw ! C'est fou ! Vous avez plein trucs à vendre.
Giles range son costume.
Giles : C'est notre slogan.
Dawn : Quand est-ce que ça sera ouvert au public ?
Giles : Ca l'est depuis 9 heures ce matin.
Buffy : Dawn, va, cours, vole et…
Dawn : Si tu le casses, tu le payes. T'as dû me le répéter une centaine de fois au moins.
Giles : Ca va aller, mais… J'ai un bon présentiment. Je sais que la magie est un tout petit marché mais… enfin, si on s'y prend bien avec Sunnydale, ses monstres, l'offre et la demande- je crois vraiment qu'on refusera du monde d'ici un mois.
Buffy : Oui, ça va marcher. J'en mettrais ma main à couper.
Elle regarde et touche sa main en réfléchissant.
Buffy : Enfin, je crois que c'est ce qu'on dit.
Giles : Ca va ? T'as l'air un peu soucieuse.
Buffy : C'est parce que maman ne va pas très bien et qu'on ne sait pas ce qu'elle a.
Giles : Elle est suivie par un médecin ?
Buffy : Oui, elle a droit à une équipe à un très haut niveau qui la regarde dans tous les sens et ne trouve rien !
Giles : Oh, la pauvre ! Mais tu sais avec le temps et beaucoup de patience, on finit toujours à y arriver…
Riley et Will arrivent en même temps dans le magasin.
Willow : Giles, où sont la cape et le chapeau ?
Riley : Ben oui, on attendait Merlin. Il est où ?
Dawn : Willow, regarde ça. Il y a des supers talismans : pendentifs, portes-bonheur et tous le reste.
Buffy : Ecoutez, j'ai une petite devinette à vous poser.
Buffy sort la "balle fluo" de la veille de son sac et la montre au groupe.
Buffy : Regardez bien. Je soumets cet objet au groupe.
Tous regardent.
Buffy : Qu'est-ce que c'est ?
Giles : C'est sûrement un objet paranormal.
Willow : Comment vous le savez ?
Giles : Regardez le briller.
Buffy : Je l'ai trouvé en patrouillant.
Riley : Y en a peut-être d'autres là-bas. Je propose qu'on retourne ce soir.
Buffy (hésitante) : Ah, d'accord.
Dawn : Tu vas pas patrouiller. (à Riley) C'est Buffy qui l'a dit.
Buffy : Non.
Dawn : Si, souviens-toi. Tu dis que "c'est plus tranquille quand j'ai pas à m'inquiéter pour quelqu'un".
Buffy : Oui, mais ça n'avait rien à avoir avec Riley.
Riley : T'en fais pas.
Dawn : Elle dit que tu es encore plus mignon quand tu es fragile et qu'elle préfère aller seule pour qu'il t'arrive rien.
Buffy est génée par les propos répéttés de Dawn.
Dawn : Alors, bienvenue au club parce qu'elle ne veut pas de moi non plus.
Riley semble énervé, grand silence...
Dawn : Bah quoi ? Quoi ?
Riley : Giles, la salle de gym est libre ou pas ? J'ai envie d'aller me défouler un petit peu…
Giles : Oui, bien sûr, oui, oui… Ah, si jamais un client me demande…
Willow : Compris !
Buffy : Dawn, on s'en va !
Elle prend son sac.
Willow : Buffy, attend ! ...Restes cool avec elle.
Buffy : Pourquoi ?
Willow : Oh, je sais pas. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir de la sympathie pour Dawn. Elle a un côté tellement paumée.
Buffy : Elle est surtout égoïste et maintenant que maman est malade, elle est tout le temps avec elle et il faut que moi, je me tape les corvées. Elles rigolent comme des gamines. Pourquoi j'ai pas le droit d'être la petite chipie moi aussi ?
Willow : Eh ben, je me sens pas qualifié pour répondre à ça mais ce que je sais, c'est que Dawn, c'est pas seulement la plus jeune, c'est un bébé et c'est peut-être de ça dont ta mère a besoin en ce moment.
Buffy : Dawn s'en fiche de ce que veut maman. Tu ne peux pas imaginer à quelle point je voudrai être enfant unique !
Dawn finit par casser quelque chose. Buffy fulmine mais ne dit rien.
Dawn : Ah !
Buffy et Dawn repartent, Buffy très énervée. Arrivée à la maison.
Dawn : On est pas tous dotés des supers réflexes à la naissance.
Buffy : Ch-ch ! Maman ? Maman ?
Joyce est allongée sur le canapé dans le salon. La télé marche et Joyce semble très fatiguée.
Dawn : Qu'est-ce qu'il y a ?
Joyce ouvre les yeux. Buffy éteind la télé.
Joyce : Rien, c'est… J'ai mal à la tête.
Buffy : Je t'emmène voir le médecin.
Joyce : Non, non, chérie, non, je vais bien.
Buffy : Tu ne peux pas dire ça. Nous ne savons rien du tout. Il faut y aller.
Joyce : Je voudrais seulement mes médicaments, s'il te plaît.
Elle lui montre l'ordonnance.
Buffy : A la pharmacie de l'hôpital ?
Joyce : Hmm…
Buffy : 10 minutes.
Buffy est à l'hôpital où elle prend les médicaments pour Joyce. Elle tient un flacon de médocs quand elle rencontre Ben, l'interne qui a soignée Joyce. Celui ci transporte un fou.
Ben : Hey ! Vous êtes Buffy, c'est ça ?
Buffy s'arrête.
Buffy : Oh…
Ben : Ben, mais vous pouvez m'appelez l'infirmier comme tout le monde.
Le fou sur le brancard est le gardien que Buffy a vu la veille.
Gardien : Je veux partir ! J'ai reçu des ordres. Laissez !
Ben essaye de le calmer et l'attacher.
Ben : Du calme ! Vous allez faire du mal à l'interne qui essaie de vous aider. Donnez-moi une ampoule de philobarbytole, s'il vous plaît.
Buffy plaque le gardien sur son lit.
Ben : Eh ben, impressionnant ! C'est pour votre bien, je vous le promets. (à Buffy, en attachant le gardin) Je ne veux pas passer pour le type le plus macho du monde mais vous avez des sacrés muscles pour une fille.
Buffy : Je…
Ben : Morsure d'insecte radioactif.
Buffy : Vous avez deviné.
Ben : Je suis médecin, enfin presque.
Le gardien montre les médicaments de Joyce et dit :
Gardien : Ca ne pourra pas vous aider. Ca ne change absolument rien.
Buffy (le reconnait) : J'ai, j'ai déjà vu cet homme. Il n'est pas fou. C'est un veilleur de nuit.
Ben (essaie de contrôler l'homme) : Si, il est fou !
Gardien : Ils-ils viennent vers vous. Vous n'êtes pas au-dessus d'eux, ma petite. Ils viennent par votre famille. Ils entrent dans votre famille.
Buffy : Ma famille ?
Elle fait tomber les médicaments.
Buffy : Qu'est-ce que vous voulez dire ?
Ben : Emmenez-le en salle 2. Tout de suite, merci.
Le gardien part avec les infirmiers. Ben ramasse les médicaments de Buffy. Buffy regarde le gardien, pensive.
Gardien : Votre famille ! Votre famille !
Ben : Excusez-moi ! Je ne m'attendais pas à… Tenez !
Il lui donne les médicaments.
Ben : C'est pour votre mère ?
Buffy : Oui, merci.
Ben : Elle va un peu mieux ?
Buffy : Non, mais je vais m'en occuper. (soupçonneuse) Je commence à comprendre ce qui cloche.
Dans la zone désafectée de la veille, un moine est à genoux par terre dans l'usine. Il semble faire un plan ou quelque chose comme ça. Il parle toujours la langue étrangère, nous avons le sous-titrage.
Moine : Aidez-moi mon dieu !
Il continue et entend un bruit, alors cache le papier. On essaie de défoncer la porte. Il est mort de peur et fait tomber le papier.
Moine : (recule) La bête ! (tremble et essaie de s'enfuir)
La porte cède. La poussière se diffuse et l'on voit apparaitre une jeune femme vétue d'une robe rouge, blonde aux cheveux frisés. Elle n'est pas spécialement musclée, on saura son nom par la suite : Glory. Elle n'a pas l'air contente.
Glory : Ah ! Te voilà ! Je te cherche partout depuis plusieurs mois !
Acte 2
Au Magic Box, Giles tend, tout fier, un paquet à des clients.
Giles : Merci d'avoir choisi la boutique magique et j'espère vous revoir bientôt.
Giles regarde les clients partir. Dès qu'ils sont sortis de la boutique, tout excité, il dit à Willow, qui cherche des infos sur la balle fluo :
Giles : T'as vu ça ? Des clients ! Des vrais clients ! Qui sont entrés au magasin. Je leur ai donné des choses et ils m'ont payé et ensuite ils sont partis. C'est pas génial ?
Giles retourne à son comptoir. Il ouvre la caisse.
Willow : Félicitations ! Vous voilà capitaliste maintenant mais j'avoue que ce qui concerne la boule, on est au point zéro.
Giles : Il faut continuer à chercher. (aux clients) Si vous avez besoin d'un renseignement, n'hésitez pas.
Anya prend quelque chose et s'avance vers Giles.
Anya : Votre poudre à conjurer est hors de prix.
Giles : Anya !
Anya : Désolée. J'ai presque plus d'argent. Quand j'étais vampire (mauvaise traduction à mon avis lol) j'avais pas besoin d'acheter. Ca me met de mauvaise humeur.
Giles : Le changement est palpable. Je paye très cher cette poudre.
Anya : C'est que vous vous faites avoir. Moi, je peux vous présenter le troll qui la produit.
Buffy entre dans la boutique précipitamment.
Buffy : Giles, je crois que je sais ce qu'a maman.
Giles : Tu as parlé aux médecins ?
Buffy : Jamais ils ne trouveront ce qui l'a fait souffrir. C'est surnaturel.
Elle prend la "balle fluo".
Buffy : Le veilleur de nuit qui a trouvé cette boule, il est devenu fou en moins d'une nuit.
Willow, Anya et Giles reculent en entendant ça.
Buffy : Non, non, ça ne fera rien. Je l'avais sur moi toute la soirée. Mais lui, il a vu des choses, il a dit des choses.
Giles : Lesquelles ?
Buffy : Qu'il viendrait à moi par ma famille.
Giles : Et qui va venir ?
Buffy : Je ne sais pas mais ce qui a touché le gardien lui a permis de voir au-delà de ce qu'on peut voir. Lui, il sait que quelqu'un fait souffrir ma mère pour arriver jusqu'à moi.
Giles : C'est possible mais tout de même, les divagations d'un malade c'est insuffisant.
Buffy : Oui mais c'est mieux que rien. Il faut trouver qui rend ma mère malade et comment.
Willow : Et après ?
Buffy : Après je vais le chercher, le retrouver et puis le tuer.
A l'entrepôt, Glory discute avec le moine.
Glory : Dans le fond quand on y pense, c'est moi, la victime.
Le moine est maintenant attaché à une chaise. Il est aussi bailloné.
Glory : D'abord, je n'ai jamais demandé à venir ici et je ne parle pas de cette pièce, ni même de cette ville, de ce pays, de cette planète. Je parle de votre état de mortel que je trouve tout à fait répugnant. La nourriture, les vêtements, l'humanité. J'aurais pu trouver mieux. Ca, je t'assure. Mais bon voilà et surtout ne te gêne pas. Dis-moi, si je deviens un peu trop indiscrète parce qu'il paraît que je passe les bornes quelques fois. Mais j'ai mal, je suis blessée. Oui, blessée par ton invraisemblable égoïsme masculin. Grande nouvelle, écoutes : Tu n'es pas le centre du monde. Tout ce que je veux, c'est la clé.
Elle se met à genoux devant lui.
Glory : Pourquoi ? Pourquoi est-ce que tu me dis pas où est la clé ? Ah, pardonne-moi, "moinillon". Il m'arrive parfois de me laisser emporter comme si une bête ma rongeait l'estomac, le ventre, les tripes et m'obligeait à obéir mais j'ai oublié que tu avais cette bande de sparadrap sur la bouche. (lui retire) Maintenant, dis-moi où est la clé ! Ou je vais t'arracher le nez !
Elle lui attrappe le nez et lui fait mal. Mais le moine ne dit rien. Elle le lâche enfin.
Glory : Ce n'est rien, ce n'est rien. Continue, c'est très sexy ton bégaîement.
Moine : (autre langue) Tuez-moi… tuez-moi !
Glory : (lui répond dans la même langue) On est dans le Nouveau Monde maintenant… alors s'il te plaît… (reparle normalement) parle normalement !
Moine : Je vous dirai… rien du tout.
Glory : Bien. Tu sais ce que je voudrais ? Je voudrais que tu ressentes exactement ce que je ressens maintenant.
Gardien : (attaché non loin de là) Par pitié, madame, je sais pas qui vous êtes mais…
Glory : Parce que je crois pas que je tiendrais le coup longtemps !
Gardien : (continue sans prèter attention à Glory) J'ai une femme, elle s'appelle Jennifer et nous avons deux enfants.
Glory : Je parie que ça t'amuse beaucoup, n'est-ce pas ? Dit-le ! Me torturer, ça te plaît ! Pourquoi ? Elle n'est même pas à toi cette saloperie. Et moi, je la veux ! Il me la faut. J'en ai besoin tout de suite et tu t'obstines à ne pas vouloir me dire où est la clé ? Et c'est typique ça ! C'est typique ! Tous ces pauvres mortels qui se permettent de me contrarier avec leurs mensonges, leurs silences, oui, vous les humains ! Ca rit, ça parle, ça mange, ça dort et ça recommence chaque jour et encore et encore et encore jusqu'au moment où quelqu'un va les faire disparaître pour ne plus les voir !
Elle s'attaque au gardien et lui enfonce les doigts dans la tête d'où une lumière sort. Les deux s'effondrent et Glory est calmée.
Glory : Ah, je me sens beaucoup mieux.
Au MB, les clients affluent. Une cliente va en caisse. On voit Will et Buffy regarder un livre.
Cliente : (à Willow) Est-ce que vous faites les paquets cadeaux ?
Willow : Oh oui ! Oui ! Oui, oui ! Venez par-là !
Giles : (à une cliente) Oh non, non, non, les pieds fourchus, enfin, les pieds fourchus en poudre ne sont pas en promotion, enfin, ce sont les entiers qui sont à moitié prix. Oh non, non, non, oh (à un autre client) ça ne se mange pas. Alex, ils sont bien trop nombreux.
Alex va vers lui.
Giles : Il y a plein du monde. Ils veulent tout ! Je vais être en rupture de stock.
Alex : Allons, allons, pas d'affolement. Tout ira bien.
Il s'approche de Buffy.
Alex : Le regard agard. Ca m'inquiète toujours mais surtout chez un commerçant.
Anya met le ticket de caisse dans le paquet d'une cliente.
Alya : Partez maintenant.
Alex : Anya, le syndicat des petits commerçants a téléphoné, il me charge de te dire que la phrase "Partez, maintenant" a été remplacée par "Bonne journée".
Pendant ce temps, Willow essaie d'emballer un paquet, mais elle n'y arrive pas.
Anya : Mais quand ils sont payés, ça m'est égal ce qui leur arrive.
Alex : C'est vrai, c'est une vielle tradition culturelle de flagrante mauvaise foi. Adapte-la.
Anya : Hey vous ! Bonne journée !
Alex : Tu es parfaite.
Anya est contente.
Alex : (à Buffy) Qui aurait pu imaginer que tu passerais des heures sur un bouquin.
Buffy : Quelqu'un a envoûté ma mère pour donner l'impression qu'elle est malade.
Alex : Waw ! Ca c'est dur, ça ! Tu as un suspect ?
Buffy : Oh oui, j'ai réussi à réduire la liste, je suis juste en dessous de l'infini.
Alex : Ah !
Willow vient vers Anya avec le paquet cadeau râté.
Willow : Ca va, mon emballage ?
Elle le lui donne.
Anya : Oui, si tu l'as emballé avec tes pieds.
Wilow s'en va. Anya prend le nécessaire pour refaire le paquet.
Anya : Dis donc, Buffy, il y avait un sorcier italien autrefois au 16éme siècle. Je sais plus comment il s'appelle.
Giles : Coutière.
Anya : Il avait des culottes bouffantes. Il était mignon et il utilisait un charme qui s'appelait "tirare la cortina".
Buffy : Qu'est-ce que ça veut dire ? Ca veut dire "tirer la corde" ?
Willow : Ouvrir le rideau.
Buffy : Et...
Anya : Un charme pour voir les charmes enfin une transe pour voir les charmes plutôt, mais tu vois quoi, enfin essaye.
Buffy : Voir des charmes ? Comment ça marche ?
Giles : Tous les envoûtements laissent toute une sorte de signature qui est invisible pour les humains. Et voilà, dans un cas, ça peut être l'image d'une main qui étrangle ta mère.
Anya : Ou une nappe de brouillard autour d'elle.
Willow : Ou bien même la forme de démon qui l'a envoûté.
Giles : Oui, c'est possible.
Anya a fini d'emballer le paquet.
Buffy : (ferme le bouquin) Très bien, je vais faire comme votre sorcier en culottes bouffants. Je retourne chez moi, j'entre en transe et je regarde ce qu'a ma mère.
Willow : Je sais rien, Buffy, la transe…
Giles : (lui coupant la parole) Oui et puis ce sorcier Coutière, il est légendaire.
Une cliente fait tomber quelque chose.
Giles : Oh, attention, c'est fragile. (à Buffy) Sa capacité à atteindre les plus hauts niveau du conscient était très…
Giles se baisse pour ramasser l'objet.
Buffy : -meilleurs que les miennes. Je savais que vous diriez ça. Mais j'ai beaucoup travaillé la concentration et je suis toute proche.
Giles : Bon et est-ce que tu es prête ?
Buffy : Il s'agit de ma mère. Je vais y arriver. (à Willow) Il me faut quoi ?
Dans la chambre de Buffy, celle ci est assise en tailleur sur le sol. Elle vide un sac contenant les ingrédients du sort.
Riley : C'est sympa que tu sois venu. J'avais besoin d'un petit coup de main.
Riley s'accoupit devant elle.
Riley : Normal, alors qu'est-ce que je fais ?
Buffy : Des choses, des, des tas de choses, des tonnes de tas de choses. On est sur un nouveau…
Riley : Un autre terrain.
Buffy : On ne tue pas, on prie. Alors voyons, il faut allumer l'encens ça, c'est déjà une chose et il faut rependre ce truc-là (une poudre magique) autour de moi en cercle de gauche à droite.
Riley : T'as besoin de moi pour de l'encens et pour verser de la poudre ?
Buffy : C'est magique, cet encens. C'est pour ça que j'ai besoin de toi, Riley. Ensuite le rituel lui-même c'est...
Riley : Bon tu te débrouille toute seule. Tu me demandes pas de t'aider pour que je me sens moins… attend que je me rappelle… comment a dit Dawn ? Débile ?
Buffy : Fragile.
Riley : Oui, bien sûr. Beaucoup moins vexant. Ecoute.
Il s'assied sur le lit de Buffy.
Riley : Je me sens bien, tu sais.
Buffy : Je sais.
Riley : Même si j'ai plus de supers pouvoirs je les avais empruntés de toute façon. C'était pas à long terme.
Buffy : Je sais que tu peux très bien te défendre mais, mais j'ai pas envie qu'on te fasse de mal.
Riley : Le mieux serait que t'arrêtes de veiller sur moi. Qu'on essaie de veiller l'un sur l'autre, d'accord ?
Buffy : (se lève, Riley aussi) D'accord.
Ils se serrent la main.
Riley : Bon.
Riley l'embrasse sur le front.
Riley : Bonne chance !
Buffy : Hey ! Il me faut plus de chance que ça.
Riley l'embrasse sur la bouche.
Riley : Bonne voyage !
Il s'en va. Buffy ferme la porte de sa chambre. Elle allume l'encens et répend la poudre autour d'elle. Puis elle se rassied en tailleur et se concentre. Mais quelqu'un frappe à la porte : Dawn.
Dawn : Qu'est-ce que tu fais ?
Buffy : J'm'envoie en l'air. Fiche-moi le camp.
Dawn : Menteuse, tu fais de la magie ?
Buffy : Non, je ne fais pas de la magie.
Dawn : Je peux regarder ?
Buffy : Non, tu ne peux pas.
Dawn : Oh, s'il te plaît, je t'en supplie, s'il te plaît, s'il te plaît, s'il te plaît !
Buffy se lève.
Dawn : A la puissance quatre. Oh ! et puis...
Elle ouvre la porte mais Buffy la ferme.
Buffy : Oh !
Dawn : T'es pas sympa et puis en plus y a l'odeur d'encens dans tout le couloir.
Buffy prend un pull, l'enroule et le met sous la porte pour empécher l'odeur de partir.
Dawn : Tes vêtements vont sentir. Si tu fais de la magie, je vais le dire à maman.
Buffy : Très bien. Va, va lui dire, allez va lui dire à qui tu vaudras. Allez ! Vas-t-en !
Dawn s'en va. Elle claque la porte de sa chambre. Buffy s'assoit de nouveau et se reconcentre. Elle a les yeux fermés. Le soleil se couche, elle reste dans la même position. Il fait nuit. L'encens dégage une légère fumée autour de Buffy. Tout à coup, Buffy ouvre les yeux. Elle ouvre la porte de sa chambre et sort. Elle est comme dans un rêve. Elle descend les escaliers et entre dans le salon. Elle regarde autour d'elle.
Joyce : Buffy !
Elle se retourne.
Buffy : Maman !
Joyce met sa veste.
Buffy : Où tu vas ? Tu sors ?
Elle l'observe.
Joyce : Oui. Ou la médecine moderne fait des miracles ou j'ai pris le meilleur des placébos. Quoi qu'il en soit j'ai envie d'aller me promener.
Buffy : Il y a rien.
Joyce : Pardon ?
Buffy : Il n'y a rien.
Joyce : Ca va, chérie ? Tu es sûre que tu te sens bien ? Tu as l'air un peu perturbée.
Sur le mur derrière Joyce, on voit une photo de Buffy, Dawn et Joyce. Le visage de Dawn clignote et s'efface.
Buffy avance vers sa mère en fixant la photo.
Joyce : Hey, Buffy ?
Buffy: Ah ! Ah, oui, ça va bien. J'ai eu une dure journée, c'est tout. Sors ! Va te promener.
Joyce : Tu as tellement grandi.
Elle lui caresse les cheveux et part.
Buffy regarde les autres photos dans le salon. Idem : Dawn s'efface. Buffy examine de plus près l'une d'elles. Elle n'y comprend rien. Elle est remontée et va dans la chambre de Dawn. La pièce devient un grenier avec plein d'oeuvres d'art entreposées par Joyce. Comme si Dawn n'existait pas.
Dawn : Buffy ! Buffy ! Buffy, qui t'as permis d'entrer dans ma chambre ?
Dawn clignote !
Buffy : Tu n'es pas ma sœur.
Acte 3
Le sort est fini. La pièce et Dawn ne clignotent plus.
Dawn : (furieuse) Oui, si tu crois que ça me fait plaisir de t'avoir pour..
Buffy l'attrappe, enervée.
Dawn : Ah ! Qu'est-ce que tu fabrique ?
Buffy : Qui es-tu ?
Dawn : Ne me touche pas !
Buffy : Tu veux me faire du mal ?
Dawn : T'es complètement folle !
Buffy : Alors tu vas avoir à faire à moi.
Dawn : Je vais le dire à maman.
Buffy : Je t'interdis de t'approcher de ma mère !
Elle la pousse contre le placard.
Dawn : Ah !
Le téléphone sonne.
Buffy répond, énervée.
Buffy : Quoi ?
Giles : Buffy ? (l'appele du Magic Box plein à craquer) Oh, je suis content de t'entendre, je, je crois qu'on a un peu souéstimé le danger de cette affaire.
Buffy vérifie que Dawn ne soit pas là.
Buffy : J'écoute.
Giles : On a découvert pas mal de choses nouvelles sur ce, enfin cette boule. Oui, c'est, ça s'appelle le "daugon des fées" mais son histoire remonte à plusieurs siècles.
Buffy : Le daugon de fées ?
Giles : C'est un objet de protection qu'on utilisait pour repousser un ancien démon primordial.
Buffy : Est-ce qu'on sait à quoi ce démon ressemblait ?
Giles : Non, malheureusement. Et c'est là que le document...
Une cliente interrompt Giles.
Giles : (à la cliente) De l'autre côté. (à Buffy) C'est là que le document devient vague. Tout ce qu'on a pu apprendre jusqu'ici ce que… le daugon des fées a été crée afin de repousser ce, ce que ne peut pas être nommé.
Buffy : Je vais retourner à l'entrepôt où je l'ai trouvé. Celui qui a déposé cette, cette boulle doit avoir des informations.
Giles : Oh, Buffy, je sais que je me répète mais soit très prudente. Les choses qu'on ne peut pas nommer sont généralement des objets de culte, ou bien maléfiques ou les deux à la fois. Est-ce que tu as pu entrer en transe ? Tu as vu ce qui fait du mal à ta mère ?
Buffy : Ecoutez Giles, ce que j'ai vu c'est..
Elle se rend compte que Dawn écoute.
Giles : Oui.
Buffy : Rien. Ca n'a pas marché.
Elle raccroche.
Dawn : De quoi est-ce que tu lui parlais ?
Buffy : Du travail de la tueuse. Il faut que je sorte.
Elle part.
Dawn : Tu crois que ça me fait peur que tu sois la Tueuse ?
Buffy : Pourquoi tu me demande ça ? Je serais là dans moins d'une heure.
Dawn : Et maman ? Tu l'as oubliée ?
Buffy : Je serais là bien avant elle.
Elle sort en prenant sa veste.
Dehors, Buffy s'éloigne de la maison l'air inquiet quand elle se rend compte que Spike est caché derrière un arbre en train de fumer.
Buffy : Spike.
Spike : Salut, Buffy.
Buffy : Ecoute, le prend pas mal mais…
Elle lui donne un coup de poing.
Buffy : Qu'est-ce que tu fais ici ?
Il tente de s'expliquer mais n'arrive pas.
Buffy : En cinq mots, pas un de plus !
Spike : (compte sur ses doigts) Sorti-pour-prendre-l'air... Salope !
Buffy : Sorti pour prendre l'air la nuit devant ma maison. Essaye de trouver autre chose, William.
Spike : A toi de trouver autre chose. Tu sais, contrairement à une vision très égocentrique, il se trouve que ta maison est bâtie exactement entre… une partie et d'autres parties de la ville. Je passerais bien devant dans la journée mais j'ai trop peur d'être tué, de périr dans les flammes de l'enfer.
Buffy : Très bien. Va prendre l'air. Salut, Spike.
Spike : Oh, si je comprends bien, tu na me tue pas ! Ouh ! J'ai droit au petit jeu charmant du chat et de la souris ? C'est merveilleusement original. Je faisais que passer, tu sais. Satisfaite ? Oui, j'espère pour toi parce que dieu sais que tu as besoin de satisfaction dans la vie en dehors de faire joujou avec ton copain au sourire idiot et, et de toute façon, je ne t'ai jamais aimé et, et tu es très, très mal coiffée !
Il s'en va. Buffy regarde sous l'arbre et y voit de nombreux mégots de cigarettes. Elle s'en va sans comprendre. Dawn l'observe depuis sa chambre.
A l'entrepôt, Buffy casse le cadenas de la grille et entre. Elle s'approche du batiment et allume sa lampe de poche. Elle entre et arrive dans la salle où se trouvait Glory avant.
De son côté, Joyce rentre à la maison, un peu patraque. Elle dépose ses clés en appelant ses filles.
Joyce : Buffy ! Les filles ! Il y a personne ?
Dawn arrive derrière elle avec une tasse dans les mains. Joyce sursaute.
Dawn : Maman.
Joyce : Dawn. Où est Buffy ?
Dawn : T'inquiète pas pour elle.
Joyce enlève son manteau et pose son sac.
Joyce : C'est absurde, je sais. C'est pas comme si c'était sa première nuit de patrouille. Oh mais je suis dans un état assez… quel est le terme médicale ? Pitoyable. Alors j'ai préféré rentrer.
Dawn : Tu veux du thé, maman ?
Elle lui tend la tasse.
Joyce fait signe que oui.
Dawn : C'est pour toi que je l'ai fait.
Buffy visite toujours quand elle remarque le moine toujours attaché.
Buffy : Oh.
Elle va vers lui.
Buffy : Hey !
Elle le détache.
Buffy : Est-ce que, est-ce que vous qui avez déposé le daugon des fées ici ? Ca y est.
Elle continue de le détacher alors que Glory approche à pas de loup derrière elle en souriant.
Buffy : Ca va aller. Je suis plus forte ce que je n'ai l'air. J'ai l'expérience de ce genre de chose. Et par-dessus le marché, (elle se retourne et empoigne Glory à la gorge) je ne suis pas stupide !
Glory se débat et envoie valser Buffy à l'autre bout de la pièce. Buffy se relève appeurée et inquiète.
Glory : T'es sûr que tu ne te vante pas ?
Acte 4
Au Magic Box, le dernier client s'en va. Tout le monde profite de ce calme et semble crevé.
Giles : Oh, par pitié que quelqu'un décroche cette maudite cloche et la jette aux ordures.
Alex : Pour ça il faut pouvoir bouger.
Willow : J'ai beaucoup trop mal aux pieds.
Alex : Je t'échange ma douleur dans le dos contre tes douleurs aux pieds.
Giles : Dans le fond, je préfèrais l'époque où les démons débarquaient et cassaient toute la boutique. C'était beaucoup plus simple.
Anya, pas fatiguée du tout, compte l'argent de la caisse.
Anya : On a plus de boules de cristal. Ca marche vraiment très bien avec les amateurs. Il faut en commander et les augmenter de 10% ou même de 15.
Giles : Anya.
Anya : C'est pas une caisse, c'est un nid d'écureuil.
Giles : Anya.
Anya : Et la main blanche transmet vraiment un grand pouvoir. Mieux vaut instituer une semaine…
Giles : (énervé) Anya. Tu veux travailler avec moi ?
Anya : D'accord.
Giles : Oui, alors on pourra parler boutique mais demain.
Anya : Entendu... patron. (contente)
Willow : Hey ! Des nouvelles de Buffy ? L'envoûtement a marché ?
Giles : Elle dit qu'elle a échoué. Elle veut trouver la trace de celui qui a déposé le daugon des fées à l'entrepôt.
Alex : Vous n'êtes pas inquiet pour notre tueuse nationale ? Hein, Mr Giles ?
Giles: Oh, Non. (Il regarde la boule) J'espère seulement qu'elle ne prend pas trop de risques.
Buffy est envoyée contre le mur.
Glory : Tu veux que je te dise, il y a encore autre chose qui m'ennuie.
Elle la soulève et la cogne à plusieurs reprises sur le mur.
Glory : Tout ce temps que je passe à te tabasser, il est perdu pour moi, je pourrai pas le rattraper.
Buffy tente de se défendre mais Glory lui attrappe les bras et presse fort dessus, Buffy souffre.
Glory : Attends, j'ai toujours voulu essayer ce truc, tu sais avec les verres : si tu as un verre et quand tu le coupe en deux, tu as deux verres. Tu crois que ça marchera sur toi ?
Buffy fiche un coup de boule à Glory qui crie et Buffy peut se dégager.
Glory : Aïe ! Tu m'as frappée ? Mais qu'est-ce que t'as ? T'es folle ?
Buffy la frappe.
Glory : On t'a pas appris… la politesse ? On t'a jamais dit que ça ne se faisait pas ?
Glory l'attrape par la main.
Glory : Très bien. Comme tu vaudras.
Glory la pousse contre le mur et veut la frapper mais Buffy se baisse et Glory cogne dans le mur en faisant un trou.
Elle la prend par le cou.
Glory : Dis-donc, à ce que je vois, tu as des supers pouvoirs. Mais ça alors, c'est cool. Est-ce que tu peux voler ?
Buffy : Non.
Glory l'envoie à nouveau valser. Elle se relève. Glory sourit. Elle s'arrête alors qu'elle allait vers Glory et prend le moine avec elle.
Glory : Hey ! Hey ! Ne touche pas à mon saint homme.
Buffy et le moine courent vers la fenêtre et sautent, attérissant dehors.
Glory veut les suivre mais le talon de sa chaussure est cassé. Elle la jette puis tape du pied sur le sol. Elle le fissure et le batiment s'effondre sur elle.
Glory : Oh ! Merde !
Dehors, Buffy tente d'aider le moine à marcher.
Moine : Arrêtez, s'il vous plaît.
Buffy : Non, il faut qu'on marche encore.
Elle le dépose contre la grille.
Moine : Mon voyage s'achève, je crois.
Buffy : Peut-être mais pas le mien, alors on y va.
Moine : Vous devez… (il la fixe) clé. Vous devez protéger la clé.
Buffy : Très bien, on va protéger la clé, tous les deux, mais pas ici, plus loin, plus loin.
Moine : Tant de personnes vont mourir si vous ne, si vous ne protéger pas…
Buffy : Quoi ? Qu'est-ce que c'est ?
Moine : La clé, c'est énergie, c'est portail, elle ouvrira portail.
Buffy : Le, le, le daugon des fées.
Moine : Non. Pendant des siècles, elle n'a pas eu forme du tout. Mes frères moines veillaient secrètement. Un jour, l'abomination nous a trouvé. Il a fallu cacher clé, lui donner forme. On a modelé en chair pour la rendre humaine et envoyez chez vous.
Buffy : Dawn.
Moine : C'est elle, clé.
Buffy : (au bord des larmes) Et c'est chez moi que vous l'aviez mise ?
Moine : Nous savions que Tueuse protégerait clé.
Buffy : Mais mes souvenirs, ceux de ma mère ?
Moine : Battir par nous.
Buffy : Enlevez-les moi s'il vous plaît. C'est ma vie que vous avez...
Le moine tousse, il est sur le point de mourir.
Moine : Vous ne pouvez pas abandonner.
Buffy : Je n'ai jamais voulu ça. Je ne sais même pas ce qu'est cette fille.
Moine : Une humaine, maintenant elle est humaine. Et elle dépend de vous. Je vous en supplie. Elle est innocente, je le jure. Elle a besoin de vous.
Buffy : Elle n'est pas ma sœur.
Moine : Non, mais elle ignore ça.
Le moine meurt laissant Buffy stupéfaite.
Buffy rentre chez elle. Dawn et Joyce sont sur le canapé.
Joyce : C'est toi, ma chérie.
Dawn se lève et part.
Dawn : (à Buffy) Je l'ai pas embêtée.
Elle monte dans sa chambre.
Joyce : Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
Buffy : C'est rien. Des trucs des sœurs.
Elle monte elle aussi.
Elle frappe à la porte de la chambre de Dawn.
Dawn : Va t'en !
Buffy entre. Dawn est assise sur son lit.
Buffy : Je viens m'excuser.
Dawn : Tu m'as tordu le bras.
Buffy : Je sais.
Dawn : Laisse-moi.
Buffy : Je m'excuse, je te dis.
Dawn : Tu veux connaître ma théorie ? Ce que je crois c'est que toi t'es pas ma sœur et que maman t'as adopté au milieu d'une bande des singes braillards et vulgaires et qu'elle te l'a jamais dit parce qu'elle ne voulait pas te faire de peine.
Buffy : C'est ça ta théorie ?
Dawn : Ca explique pourquoi tu as cette odeur et ses vêtements.
Buffy : Je suis venue m'excuser.
Dawn : Pourquoi ? Qu'est-ce que ça t'apporte ?
Buffy : C'est typique ta façon de réagir. T'as toujours été comme ça depuis… (elle comprend que c'est quand même sa soeur malgré tout, elle a des souvenirs)
Buffy s'assied à côté de Dawn.
Buffy : J'ai eu une mauvaise journée.
Dawn : Bienvenue au club !
Buffy : Je peux être présidente ?
Dawn : C'est moi la présidente ! Toi, tu peux être secrétaire.
Buffy : D'accord.
Buffy caresse les cheveux de Dawn. En silence.
Dawn : Buffy ?
Buffy : Oui.
Dawn : Qu'est-ce qu'elle a maman ?
Buffy : Je sais pas.
Elle continue de lui caresser les cheveux, tendrement.
Prologue

1 INT. CZECH REPUBLIC- MONASTERY- CORRIDOR- NIGHT 1

Two MONKS race down the corridor, panicked, throwing terrified glances
behind them. They clutch religious items in their arms: books,
candles, incense. One of the monks stumbles, dropping a censer of
incense. His companion helps him up and they continue their flight
down the candlelit hallway.

The monks careen through a set of massive wooden doors and slam them
shut. They slide a beam the size of a tree trunk across the doorway.

Title Card:

Two Months Ago

2 INT. CZECH REPUBLIC- MONASTERY- GREAT HALL- NIGHT 2

As he beam slides home, one of the monks calls fearfully to the other
in Czech.

MONK #2
(subtitle)
It's coming. It's going to kill us!

MONK
(subtitle)
Our lives aren't important. We have to protect the Key.

The two monks race to the center of the great room and join a third
senior member of their order. They kneel on the floor before the
SENIOR MONK, around several lit candles and magick talismans.

SENIOR MONK
(subtitle)
Help me perform the ritual.

All three monks extend their arms and begin chanting. As they speak
the ancient words, a tremendous crash echoes through the monastery and
the massive wooden door trembles in its frame. As the junior monks
glance fearfully at the door, the elder admonishes them.

SENIOR MONK
(subtitle)
Concentrate. Concentrate.

The ritual resumes and a breeze springs up inside the chamber. The
relentless pounding on the door continues; the crossbeam starts to
splinter.

Suddenly, a bright flash of light leaps from the center of their
circle. Then all goes dark as the door finally gives way and shatters,
blasted into the room in pieces.

DISSOLVE TO:

3 EXT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY LOT- NIGHT 3

FADE IN:

On a sign mounted on a chain link fence:

PRIVATE PROPERTY
NO TRESPASSING
VIOLATORS WILL BE PROSECUTED

Title Card:

Now

BUFFY flies into frame and slams against the sign. She ducks just as a
vampire's fist smashes into it where her head was an instant
before. The VAMPIRE is a huge, burley Hell's Angel biker-type and he
looms menacingly over Buffy.

BIKER VAMPIRE
I've always wanted to kill the Slayer.

BUFFY
And I've always wanted piano lessons. So really, who's surprised we
have all this unexpressed rage?

Buffy punctuates her words with blow after blow, knocking the hulking
vampire back several feet. He retaliates with a brutal punch to her
face, sending her reeling. She blocks a second blow and wrenches the
demon's arm behind his back and flattens him against the fence.

BUFFY
But honestly? I think I'm expressing mine better. Tell you what... you
find yourself a good anger management class...

The vampire throws her off but she slams him back into the fence again
and whips out a stake.

BUFFY
And I'll jam this pokey wood stick through your heart.

Before the vampire can react, Buffy stakes him to dust and slips the
stake back into her coat.

BUFFY
(to herself)
I think that sets the world speed record for closure.

MAN
(o.s.)
Hey!

A bright light shines in Buffy's eyes as she turns to see the factory
NIGHT WATCHMAN approaching.

NIGHT WATCHMAN
Miss, if you're looking for one of those rave parties, I'm afraid
you're late. Chased a bunch of kids out of here last night.

BUFFY
(covers)
Oh, right. Yeah. Darn. My fellow ravers will be so disappointed. It
was my turn to bring the Bundt cake.

NIGHT WATCHMAN
You know, if it was my call, I'd let you do whatever you want. It's
not like anybody's using this place or nothin'. But they just don't
pay me enough to argue with the boss so...

BUFFY
Already gone!

She turns to leave but the guard stops her.

NIGHT WATCHMAN
Oh, hey! Hold it, miss. Take your... whatever this is with you.

He bends over, picks up a glowing yellow orb and hands it to Buffy,
who looks at it curiously.

BUFFY
Thank you.

NIGHT WATCHMAN
Glow balls, huh? (laughs) I swear, I don't get your generation. What is that thing?

BUFFY
(distracted)
I'll let you know as soon as I find out.

She turns and walks off into the night.

Opening credit sequence.


ACT I

4 INT. SUMMERS HOME- KITCHEN- DAY 4

Buffy is preparing a breakfast tray for her mother. DAWN enters,
smiling.

BUFFY
Dawn, touch nothing.

DAWN
Who died and made you the Iron Chef?

BUFFY
Look, Mom's sick and I made her a nice non-instant breakfast for
once. And I don't need you...

Dawn knocks over the rose vase on the tray.

DAWN
Oops!

BUFFY
...doing that.

JOYCE enters in her bathrobe, smiling.

JOYCE
Oh! Check out the "Pamper Mom" platter. (to Dawn) You two do all this?

DAWN
Oh, Buffy helped.

Buffy can't believe her sister.

BUFFY
I didn't "help"...

JOYCE
I'm sure you did. (sits down) So neither of you is pregnant, failing
or under indictment? (off their looks) Just checking.

BUFFY
We knew you were feeling less-than-great so...

JOYCE
Yeah, the headaches they said would go away came back and brought some
friends along with.

BUFFY
Well, what did the doctor say?

JOYCE
Oh, take four of some-pills a day and come back for tests.

BUFFY
So they don't know what's wrong?

JOYCE
Not yet.

BUFFY
Well, that's unacceptable. I think we should get a second opinion.

JOYCE
Well, we need a first opinion first, honey.

BUFFY
Okay, we'll go right now.

JOYCE
Buffy, I know you're concerned, okay? But don't be. I'm still the
mom. Which means I get to worry about you two. Which is a good thing
because you're a Vampire Slayer. (pulls Dawn onto her lap) And
you... you are my little punkin' belly!

DAWN
(embarrassed)
Oh, Mom! That's like my kid name.

JOYCE
So I can't be retro?

Buffy notes Joyce and Dawn's easy camaraderie and feels a little
excluded.

BUFFY
Did you ever have any names for me?

JOYCE
No... I think you were always just Buffy.

DAWN
I got some names for ya...

Buffy is hurt but covers. Joyce suddenly remembers something.

JOYCE
(to Buffy)
What are you doing hanging around here? Isn't this Giles' big day?

BUFFY
Oh! Bigger than big. It's his grand opening.

JOYCE
So go. Bring me back a... I don't know... a flying broomstick or something.

DAWN
Those never really work.

JOYCE
Whatever. Book club tonight?

DAWN
Uh-huh.

BUFFY
You guys have a book club? (off their looks) Okay, I'm gonna go. I
will be back later. (to Joyce) What time is your doctor's appointment?
(off her exasperated look) I just want to know... take it easy. I want
you to relax all day, keep your feet up, plenty of Oprah.

DAWN
Plus you can check my rain forest report and you know there's like eighty bazillion old board games-

Buffy grabs Dawn by the arm and drags her out of the house.

DAWN
Hey! You said I couldn't come.

BUFFY
Changed my mind.

CUT TO:

5 INT. THE MAGIC BOX- DAY 5

Buffy enters and glances up at the quaint bell that rings when she
opens the door. She strolls into the store, taking in the curios and
knickknacks lining the shelves. The store is quiet and empty. She
looks up to find GILES standing serenely in the center of the store,
dressed in a spangled purple robe and pointed purple warlock's
cap. Giles smiles at Buffy cheerily who merely stares him
down. Finally, he drops the faìade and shrugs out of the costume just
as Dawn bursts through the door behind Buffy, gasping for breath.

DAWN
(to Buffy)
I told you you couldn't ditch me! (looks around) Whoa... Mr. Giles!
This place is so... wow. I mean, check out all the magick junk.

GILES
Our new slogan...

DAWN
So when's it open? You know, for customers?

GILES
Since nine this morning, actually.

BUFFY
Dawn. Go. Browse. And-

DAWN
"You break it, you bought it." Heard you the first sixty times.

Dawn wanders into the recesses of the store to check the place out.

GILES
(to Buffy)
Still, not to worry. No, I've got feelings about this place. Magick's
a small niche market but... well, think about
it. Sunnydale... monsters... supply and demand. They'll be lining up
around the block in no time.

BUFFY
Yeah. You'll be making money hand over fist.

Suddenly puzzled, she holds her hand over her fist.

BUFFY
Which I guess is a good thing.

GILES
You all right? You seem a little distracted.

BUFFY
It's just my mom's still sick and we have no idea what the deal is.

GILES
She is getting medical attention?

BUFFY
Yeah. We have a highly trained medical staff working 'round the clock
to tell us diddly.

GILES
I'm sorry. Still, you know, time and patience... both great comforts-

The bell jingles as WILLOW and RILEY enter. Willow runs in, excited.

WILLOW
Giles! Where's your hat and cloak?

RILEY
Yeah, the hype was out of control.

DAWN
(to Willow)
Willow! You gotta see this. They have the coolest
talismens... mans... talisguys. I-

BUFFY
(interrupts)
Actually, I have a little Scooby-centric deal to deal with first.

Buffy reaches into her bag and removes the glowing yellow globe.

BUFFY
I put this before the group. What the hell is it?

GILES
It appears to be paranormal in origin.

WILLOW
How can you tell?

GILES
Well, it's so shiny.

BUFFY
Found it on patrol.

She hands the object to Giles.

RILEY
May be more where that came from. I say we go back out again tonight.

BUFFY
Um... sure.

DAWN
(to Riley)
You can't patrol. Buffy said.

BUFFY
No, I didn't.

DAWN
Yeah, remember? You said it'd be easier if you didn't have to look out for anybody.

BUFFY
(nervous)
Well, I wasn't talking about Riley.

RILEY
Don't worry about it.

DAWN
Oh, she just said you look even cuter when you're all weak and kitteny
and she'd better go solo or you'd get hurt. So welcome to the
club. She'll never let me go either.

Buffy is mortified and furious. Giles, Willow and Riley look away,
uncomfortable. Dawn finally registers the awkward silence.

DAWN
What? What?

RILEY
Giles, you got that danger room set up out back? I'm feeling the need
for a little physical rehab about now.

Giles hands the globe to Willow.

GILES
(to Riley)
Of course, yes. (to Willow) If any customers do-

WILLOW
On it.

BUFFY
Dawn, we're going.

Dawn knows she's in trouble and heads out, dejected. Willow stops
Buffy before she leaves.

WILLOW
Buffy, wait. Go easy on her.

BUFFY
Why?

WILLOW
I can't help it. I just have all this involuntary empathy for
Dawn. 'Cause she's, you know, a big spaz.

All of Buffy's pent-up frustrations suddenly pour out.

BUFFY
She's so annoying. Especially now that Mom's sick. She's all over her
while I have to be the grown-up and the two of them are like the
Giggle Twins and why can't I ever be L'il Punkin' Belly?

WILLOW
While I don't feel qualified to address the last part, I can tell you
that Dawn's not just the youngest, she's the baby and maybe your mom
needs that right now.

BUFFY
Dawn doesn't care what my mom... (beat) You just have no idea how much
I wish I were an only child these days.

The crash of breaking glass comes from the rear of the store.

DAWN
(o.s.)
Oops!

Buffy winces and looks knowingly at Willow.

CUT TO:

6 INT. SUMMERS HOME- FOYER- DAY 6

Buffy and Dawn enter, Dawn still going on about the incident at the shop.

DAWN
We can't all be born with big, fancy, Chosen One reflexes, you know.

BUFFY
Shh! Mom?

A soft moan comes from the living room.

7 INT. SUMMERS HOME- LIVING ROOM- DAY 7

Buffy and Dawn rush to Joyce, who is lying on the couch in obvious distress.

BUFFY
Mom!

DAWN
What's wrong?

JOYCE
(weak)
It's just my head.

BUFFY
I'm taking you to the doctor.

JOYCE
No, sweetheart. I'm fine.

BUFFY
We don't know that. We don't know anything. We're going.

JOYCE
I just need my prescription. Please?

Buffy picks up the slip and stands.

BUFFY
Hospital pharmacy open?

JOYCE
Mmm-hmm.

BUFFY
Ten minutes.

She heads out.

CUT TO:

8 INT. SUNNYDALE HOSPITAL- PHARMACY COUNTER- DAY 8

The technician hands Buffy a bottle of pills and she turns to leave,
examining the bottle as she goes. She passes two orderlies and a nurse
wheeling a patient down the corridor on a gurney. BEN, the nurse,
calls out to Buffy, stopping her.

BEN
Hey! It's Buffy, isn't it?

She looks at him, confused.

BEN
Ben... but you can call me man-nurse. Everybody else here does.

Suddenly the patient sits up, struggling to get off the gurney. It's
the factory night watchman from the night before.

NIGHT WATCHMAN
I don't belong here. I have important instructions. Fascists!

Ben pushes him back down while the orderlies fasten his restraints.

BEN
Now you're hurting the nice orderly who's here to help you. (to nurse)
I need nine cc's of Phenobarbital in this guy n-

Buffy steps up and slams the man down onto the gurney with one arm and
effortlessly holds him there.

BEN
(amazed)
Or not. (to orderlies) Now let's strap him. (to patient) For your own
good, I promise. (to Buffy) You know, not to be rampantly sexist in
the workplace, but you've got some serious muscles for a girl.

BUFFY
I... um...

BEN
Radioactive spider bite.

BUFFY
How'd you guess?

BEN
I'm a doctor- well, almost.

The night watchman seizes Buffy's arm and looks at the medicine bottle
she's holding.

NIGHT WATCHMAN
Doesn't even help. Doesn't make a damn bit of difference!

BUFFY
(to Ben)
I've met this guy. He's a security guard. He's not crazy.

BEN
If you say so...

NIGHT WATCHMAN
(to Buffy)
They're coming at you. Don't think you're above it, missy. They come
through the family! They get to your family!

BUFFY
My family? What do you mean?

He lets go of her arm and the pill bottle falls to the floor.

BEN
(to orderlies)
Let's get him to Exam One. Now would be nice.

Buffy stares after him as the orderlies wheel him out. Ben picks up
Buffy's pills and hands them to her.

BEN
I'm real sorry about that. Here. For your mom?

BUFFY
Yeah, thanks.

BEN
She's not feeling better?

BUFFY
Not yet but she will be. I'm starting to figure out what's wrong.

CUT TO:

9 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- DAY 9

The same factory where Buffy found the glowing orb. A voice echoes in
the cavernous chamber, speaking in Czech.

MAN
(o.s.; subtitle)
God help me!

Pan down to reveal the monk from the Czech monastery crouched on the
floor amid a circle of lit candles and magickal icons similar to the
one we saw before. He's marking locations on a map of Sunnydale.

Suddenly, a deep boom reverberates through the factory and he looks up
fearfully at the tempered steel door. The massive portal shudders as
it's struck by some titanic force from outside.

MONK
The Beast!

The pounding continues and the steel buckles inward with each
blow. The door suddenly flies into the room, taking a good portion of
the surrounding wall with it.

When the dust settles, GLORY, an attractive blond woman in a
form-fitting red dress stands incongruously amid the rubble. She
strides into the room and smiles manically at the monk who cringes in
fear.

GLORY
There you are. I have been looking all over for you.

FADE OUT


ACT II

10 INT. THE MAGIC BOX- DAY 10

Giles hands a couple their purchase with a smile.

GILES
Thank you for choosing to shop at The Magic Box and please do come again.

Willow stands at the counter, perusing an ancient tome. Giles waits
until the couple leaves the store, then bounds over to her, giddy.

GILES
Did you see that? Customers! Real, live customers! They came in and I
gave them things and they gave me money and then they left! It's
brilliant!

He jumps back to the cash register to deposit the cash.

WILLOW
Congratulations. You're an official capitalist running dog. But I
gotta tell ya...on the orbular front? We're batting zeroes.

GILES
Well, we'll just have to keep trying.

A group of customers enters and begins browsing. Giles calls out to them.

GILES
If there's anything you need help with, let me know.

One of the customers is ANYA who stops at the main display table,
examining the items. She picks up a small bag of dust and carries it
over to Giles.

ANYA
Your conjuring powder is grotesquely over-priced.

GILES
Anya...

ANYA
I'm sorry. I'm nearly out of money. I've never had to afford things
before and it's making me bitter.

GILES
The change is palpable. That stuff doesn't come cheap.

ANYA
Well, you're getting ripped off. I could hook you up with the troll that sheds it.

Buffy runs in, flustered.

BUFFY
Giles, I have an idea what's making my mom sick.

GILES
Have you spoken with her doctors?

BUFFY
They won't find anything. What's hurting her- it's
supernatural. (picks up the orb) The night watchman who found this
thing? He went crazy- like overnight.

Willow, Giles and Anya back away cautiously.

BUFFY
It won't hurt us. I had it on me all night. But this guy, he saw things... he said things.

GILES
Such as?

BUFFY
They'll come at me through my family.

GILES
Who will?

BUFFY
I don't know... yet. But whatever touched this guy, it made him see
through what the rest of us are seeing. He knew someone's hurting my
mom and they're trying to get to me.

GILES
It's possible but still... the ramblings of a madman aren't much to go on.

BUFFY
Yeah, but it's a start. We need to find out who's making my mom sick and how.

WILLOW
Then what?

BUFFY
Then I hunt them... find them... and kill them.

CUT TO:

11 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- DAY 11

Glory has the monk tied to a chair and gagged. He's been beaten
severely. She paces around him while she talks, frequently getting
right up in his terrified face.

GLORY
You know, when you think about it, I'm the victim here. First off, I
don't even want to be here. And I'm not talking about this room or
this city or this state or this planet. I'm talking about the whole
mortal coil now, you know? It's disgusting! The food... the
clothes... the people. I could crap a better existence than
this. (beat) But... okay- and feel free to tell me if this next part
gets a little too personal, because I'm told I have boundary issues-
but I'm hurt! Yes, by your incredibly selfish behavior. Newsflash,
hairdo: it's not always about you. All I want is the Key! Why? Why
can't you tell me where the Key is? (beat; realizes) Oh! Forgive
me... monky. Sometimes I just... I get so anxious- like there's
something deep inside of me and it's swelling up and it's making me
crazy!- that I forget there's all that duct tape on your face!

Glory rips the tape off violently and smiles at him. It's clear now that she's insane.

GLORY
Now... tell me where the Key is.

Glory shoves her knuckles into the monk's eyes and wrenches his nose.

GLORY
Or I'm going bowling.

She holds him there, sputtering in pain, then releases him.

GLORY
It's okay, it's okay, it's okay! The stutter's sexy. Keep it coming.

The monk stares at her for a beat then whispers in Czech.

MONK
Zabbij me... zabbij me. (Kill me... kill me.)

Glory stands up, enraged.

GLORY
Josve novem svete, tak prohoba speak American! (We're in the New World
now so please, for God's sake, speak American!)

MONK
I... will tell you... (spits) nothing.

The monk glowers at her, scared but defiant. Glory sighs and suddenly seems on the verge of tears.

GLORY
Fine. You know what I wish? I wish that you could feel what I'm feeling right now.

She backs away from the monk and we now see a SECURITY GUARD chained
to a steam pipe behind her. He hunches over, terrified.

GUARD
Lady, whatever you are... whatever you're on, please.

GLORY
(ignores him)
'Cause I don't know how much more of this I can take.

GUARD
I have a wife. Her name's Jennifer. We have two daughters.

Glory is in her own world. Her focus is on the monk. She pays no
attention to the guard.

GLORY
(to monk)
I bet this is fun for you, isn't it? Say it. Why? You don't even own
the damn thing and I want it, I need it and I gotta have it now and
you keep refusing to tell me where the Key is!

Glory starts to come apart mentally.

GLORY
It's typical! The whole mortal meatsack comes complete with stink and
bile sweat and protein. Yes, I said humans! Not now, Mommy's talking!
Wriggling, piling, prowling, crawling, clowning, cavorting, doing it
over and over and over and over until someone's gonna sit down on
their tuffet and make this birthing stop!

With a strangled cry of despair, Glory puts her fingers on either side
of the hapless guard's head. White light flares and his eyes go wide
with shock and pain. He collapses to the floor, whimpering and
gasping, while Glory takes a deep breath and stands, calm and
refreshed.

GLORY
Ahh... that is so much better.

CUT TO:

12 INT. THE MAGIC BOX- DAY 12

The shop is bustling with customers now. Anya is working the register
and Buffy and Willow are at the counter, busily researching. A
CUSTOMER approaches Willow with an antique hourglass.

CUSTOMER
Do you gift wrap?

WILLOW
Do we! (to Anya) Do we? (Anya nods) Oh! We do. Little help...

Giles is desperately trying to manage the customers and answer a flurry of questions.

GILES
No, no. Ground cloven hooves are 30% off. The whole ones are full
price. (turns around) That's not... candy!

He looks up with relief as XANDER enters the store.

GILES
Xander! There's too many of them... people! And they all seem to want things.

XANDER
I hear ya. Stay British. You'll be okay.

He pats Giles on the shoulder then heads over to Anya.

XANDER
The thousand-yard stare. Damn! You hate to see it on any man but especially in retail.

Anya wraps up a woman's purchase and hands it to her.

ANYA
(to woman)
Please go.

The woman walks away, shaking her head.

XANDER
Anya, the Shopkeeper's Union of America called. They wanted me to tell
you that "please go" just got replaced with "have a nice day".

ANYA
But I have their money. Who cares what kind of day they have?

XANDER
No one. It's just a long cultural tradition of raging insincerity. Embrace it.

Anya calls out to her customer.

ANYA
Hey, you! Have a nice day.

XANDER
There's my girl!

Anya grins with pride and Xander wanders over to Buffy. In b.g.,
Willow is utterly failing at gift wrapping the hourglass.

XANDER
(to Buffy)
Did you ever think in a million years you'd miss the high school library?

BUFFY
Someone put a spell on my mom. Something to make it seem like she's sick.

XANDER
That's a new kind of nasty. Any suspects?

BUFFY
Well, I've got the list narrowed down to just under infinity.

Willow carries the hourglass over to Anya, the wrapping paper hanging off it.

WILLOW
Does this look right to you?

ANYA
Sure, if you wrapped it with your feet.

Anya takes the hourglass and starts wrapping it herself. Willow frowns
and turns away.

ANYA
You know, Buffy, there used to be this French sorcerer back in the
16th I-don't-know-what named-

GILES
Cloutier?

ANYA
So cute in his little knickers. But he had this one spell demons just
hated called tirer la couture.

BUFFY
"Rotate many foodstuffs"?

WILLOW
"Pull the curtain back".

ANYA
A spell to see spells... well, a trance to see spells, actually, but
you get the idea. Try that.

BUFFY
What do you mean "see" spells?

GILES
Well, all spells leave a trace signature. It's just not perceptible to
the human eye. In this case, it could be the image of a hand choking
your mother.

ANYA
Or a cloud of mist around her.

WILLOW
Or maybe the shape of the demon that's performing the spell?

GILES
Possible, yes.

Anya holds up the perfectly-wrapped hourglass, beaming.

BUFFY
Okay, so I'll do what Monsieur Silk Knickers did. I'll go home, I'll
get trancey and I'll see what's affecting my mom.

WILLOW
I don't know, Buffy. Trances?

GILES
Yes, Buffy, the Sorcerer Cloutier was legendary. His skills at
achieving higher states of consciousness were-

BUFFY
Better than mine? (to Willow) I knew he was gonna say that. (to Giles)
But I've been practicing concentration skills. I know I'm close.

GILES
(serious)
Are you ready?

BUFFY
It's my mom. I'll get ready. (to Willow) What do I need?

CUT TO:

13 INT. SUMMERS HOME- BUFFY'S ROOM- DAY 13

Buffy sits on the floor in the middle of her bedroom and dumps out a
bag of incense, powders and other magickal talismans.

BUFFY
Thanks for coming over. I really appreciate the help.

Riley steps into frame and hunkers down next to her.

RILEY
Sure thing. So what do I do?

BUFFY
Lots. Tons. Lots and lots of tons. This is all kinda-

RILEY
New terrain?

BUFFY
All prayin', no slayin'. Okay, so the incense needs to be
ignited... and there's a job. And this stuff needs to get poured
around me in a circle, counter-clockwise-

RILEY
So you need me to light incense and pour sand?

BUFFY
Magick incense... and spooky sand... and the ritual itself is-

RILEY
Something you do alone. You sure this isn't just your way of trying to
make me feel less- what are the words?- cute and weak and kittenish?

BUFFY
Kitteny.

RILEY
Right. Much manlier. Look... I really am okay.

BUFFY
I know.

RILEY
So I'm not quite Super Guy anymore. It was borrowed power anyway. Had to give it back some time.

BUFFY
I know you can handle yourself. I just didn't want to see you get hurt.

RILEY
Maybe instead of you trying to take care of me, we agree to take care of each other. Deal?

Buffy smiles and nods.

BUFFY
Done.

She stands and they shake hands. Riley leans over and kisses her forehead.

RILEY
For luck.

He turns to go but she pulls him back.

BUFFY
Hey, a girl needs more luck than that.

Riley smiles and kisses her tenderly.

RILEY
Have a nice trip.

He heads out and she closes her bedroom door behind him.

TIME CUT:

Buffy prepares for the ritual: incense is lit, conjuring powder is
poured in a circle on the carpet. She sits, cross-legged, in the
center and places her hands on her knees. She closes her eyes and
begins meditating.

The silence is broken by a knock on the door.

DAWN
(o.s.)
What are you doing?

BUFFY
(frustrated)
My boyfriend. Go away.

DAWN
(o.s.)
Liar. Are you doing magick?

BUFFY
No, I'm not!

CUT TO:

14 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- DAY 14

DAWN
Can I watch?

CUT TO:

15 INT. SUMMERS HOME- BUFFY'S ROOM- DAY 15

BUFFY
No, you can't!

DAWN
(o.s.)
Oh, come on! Please, please, like times ten and cubed? Please?

CUT TO:

16 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- DAY 16

Dawn tries to open Buffy's door but Buffy slams it in her face.

DAWN
Yeah, well, I can smell your stinky incense down the hall, you
know. And your clothes are gonna reek. And if you are doing magick, I
am so telling.

CUT TO:

17 INT. SUMMERS HOME- BUFFY'S ROOM- DAY 17

Buffy folds up a towel and shoves it under the crack in the door.

BUFFY
Fine! Go! Go tell. Go do whatever you want. Just go!

CUT TO:

18 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- DAY 18

Dawn is hurt. Despite everything, she really wants her big sister's
approval. She turns and walks back down the hall, dejected. She goes
into her room and slams the door.

CUT TO:

19 INT. SUMMERS HOME- BUFFY'S ROOM- DAY 19

Buffy returns to the circle, sits, and resumes her meditation.

TIME CUT:

Night. Buffy is still in the lotus position in deep meditation, her
trance deepening with each passing moment. Her eyes suddenly snap open
and she gets up and leaves her room. The house around her appears
grainy, sepia-toned, reality slightly altered.

20 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- NIGHT 20

Buffy makes her way down the hall and stairs to the living room,
taking in her surroundings as she goes, the familiar house suddenly
appearing strange and new.

21 INT. SUMMERS HOME- LIVING ROOM- NIGHT 21

Joyce's voice comes to Buffy as if from a great distance. Buffy turns
to find Joyce dressed and putting on her overcoat.

JOYCE
Buffy?

BUFFY
Mom? Are you going out?

Buffy studies her mother carefully but sees nothing out of the ordinary.

JOYCE
Well, either modern medicine's working or I just took the world's best
placebo. Either way, I'm going out for a couple of hours.

BUFFY
Nothing...

JOYCE
Hmm?

BUFFY
There's nothing.

Buffy stares intently at her mother, trying to detect anything
abnormal, but everything seems fine. Her attention is suddenly drawn
to a family photograph on the wall behind Joyce. The picture shows
Joyce, Buffy and Dawn smiling happily. Dawn's image appears and
disappears, flickering in and out of the photo like a bad television
reception.

JOYCE
Are you sure you're feeling okay? You seem a little out of it. (beat) Hey... Buffy?

BUFFY
(covers)
Yeah. I'm fine. Long day's all. You go, have a good time.

Joyce smiles wistfully.

JOYCE
You're so grown up.

Joyce turns and heads out. As soon as she's gone, Buffy immediately
finds another family portrait and finds the same thing: Dawn fading in
and out.

CUT TO:

22 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- NIGHT 22

Buffy approaches Dawn's room and cautiously opens the door. Dawn is
not there and Buffy walks slowly in.

CUT TO:

23 INT. SUMMERS HOME- DAWN'S ROOM- NIGHT 23

Buffy stands in wonder as the entire room around her shifts back and
forth between Dawn's normal teen girl setting and a room full of boxes
and odds & ends: an unoccupied storage room. Dawn's voice echoes from
far away, calling to Buffy.

DAWN
Buffy? Buffy.

Buffy turns to find Dawn, angry at her intrusion. But Dawn herself is
fading in and out of reality along with all her things.

DAWN
Who said you could come in my room?

Buffy finally realizes what's going on.

BUFFY
(cold)
You're not my sister.

FADE OUT


ACT III

24 INT. SUMMERS HOME- DAWN'S ROOM- NIGHT 24

Resume. Buffy stares coldly at Dawn.

DAWN
Yeah! Like I even want to be related to your nasty self-

Buffy rushes forward and seizes Dawn by the arms.

DAWN
Ow! What are you doing?

BUFFY
What are you?

DAWN
Get off me!

BUFFY
You want to hurt me?

DAWN
Let go of me, you freak!

BUFFY
Then you deal with me.

DAWN
I'm telling mom!

BUFFY
You stay away from my mother!

Buffy shoves Dawn against the wall with tremendous force. Dawn stares
at Buffy, shocked, and Buffy stares back, her gaze unwavering.

The moment is broken by the ringing of the phone.

CUT TO:

25 INT. SUMMERS HOME- LIVING ROOM- NIGHT 25

Buffy answers the phone.

BUFFY
What?

INTERCUT WITH:

26 INT. THE MAGIC BOX- NIGHT 26

Giles tries to hear Buffy over the bustle of customers.

GILES
Buffy? Oh, I'm glad I've caught you. I think we may have
underestimated what we're dealing with.

Buffy checks to see if Dawn's nearby before answering.

BUFFY
Go on.

GILES
We've uncovered more than expected about this orb. It's called the
Dagon Sphere and it has a history going back many centuries.

BUFFY
What's it do?

GILES
It's a protective device, used to ward off ancient primordial evil.

BUFFY
Any word on what this evil looks like?

GILES
Unfortunately, no. This is where- (to customer) Excuse me. (to Buffy)
This is where accounts get vague. All we've managed to uncover so far
is the Dagon Sphere was created to repel That Which Cannot Be Named.

BUFFY
I'm going to go back to the factory where I found it. Whoever planted
this doohickey's got answers.

GILES
Buffy, you've heard me say this before but do be careful. Anything
that goes unnamed is usually an object of deep worship or great fear-
maybe both. Have you completed the trance? Seen what's harming your
mother?

BUFFY
That's the thing... I just saw-

Buffy breaks off when she senses Dawn standing behind her.

GILES
Yes?

BUFFY
Nothing. It didn't work.

She drops the phone in its cradle and faces Dawn.

END INTERCUT

DAWN
What are you talking about?

BUFFY
Slayer stuff. I'm going out.

Buffy heads for the door.

DAWN
Do you really think I care you're the Slayer?

Buffy stops and turns to her.

BUFFY
What's that supposed to mean?

Dawn gives her a cold look.

BUFFY
I'll be home in an hour.

DAWN
Mom's coming back.

BUFFY
(hard)
I'll be back first.

With that, Buffy grabs her jacket and leaves.

CUT TO:

27 EXT. SUMMERS HOME- FRONT YARD- NIGHT 27

Buffy walks down the front steps and is halfway across the lawn when
she stops, sensing something. She reaches behind a tree and yanks
SPIKE out into the yard.

BUFFY
Spike.

SPIKE
Hi, Buffy.

BUFFY
Don't take this the wrong way but...

She socks him in the nose.

SPIKE
Ow!

BUFFY
What are you doing here? Five words or less.

Spike counts the words on his fingers.

SPIKE
Out... for... a... walk... bitch.

BUFFY
Out for a walk at night by my house. No one has time for this,
William.

SPIKE
On your merry way, then. You know, contrary to one's self-involved
world-view, your house happens to be directly between parts... and
other parts of this town. And I would pass by in the day but I feel
I'm outgrowing my whole "burst into flame" phase.

BUFFY
Fine. Keep going, I cut you a break.

SPIKE
Oh, yeah. Okay, let me guess... you won't kill me? Wooo... the whole
crowd-pleasing threats-and-swagger routine. How stunningly
original. You know, I'm just passing through. Satisfied? You know, I
really hope so because God knows you need some satisfaction in life
besides shagging Captain Cardboard and I never really liked you anyway
and... and you have stupid hair.

He turns and stalks off into the night leaving Buffy not just a little
bit perplexed. She looks down at the base of the tree and notices a
dozen or so cigarette butts where Spike was standing. Having no time
to worry about it now, Buffy heads off to the factory. She doesn't
notice Dawn watching intently from her second-floor window.

CUT TO:

28 EXT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY LOT- NIGHT 28

Buffy easily snaps the chain on the fence and heads inside.

29 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- NIGHT 29

Buffy flicks on her flashlight and starts exploring the musty
corridors of the abandoned building. Eventually, she comes across the
tremendous gaping hole in the wall and the twisted remains of the
tempered steel door. She examines the wreckage with concern.

CUT TO:

30 INT. SUMMERS HOME- FOYER- NIGHT 30

Joyce enters, looking pained.

JOYCE
Buffy? Girls?

No answer.

JOYCE
Where is everybody?

She looks in the living room and dining room but sees no
one. Suddenly, Dawn is right behind her, holding a teacup and
saucer. Joyce starts.

DAWN
Hi, mom.

JOYCE
Oh! Dawn. Where's Buffy?

DAWN
You don't have to worry about her.

JOYCE
You're probably right. I mean, it's not like she's never patrolled
before. Anyway, I was feeling kind of- what's the medical term?-
crappy. So I called off the big night out.

DAWN
Want tea, mom? I made it for you.

CUT TO:

31 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- NIGHT 31

Buffy shines her light over the shattered remains of the blast door,
then looks deeper into the room. She sees the monk, semi-conscious and
tied to the chair.

BUFFY
Whoa.

She runs to his aid and starts loosening his restraints.

BUFFY
It was you who planted the Dagon Sphere, right? I got it. Don't worry. I'm stronger than I look.

Glory silently approaches Buffy from behind.

BUFFY
I have had experience with stuff like this before. Best of all...

Buffy whirls around and seizes Glory by the throat.

BUFFY
(cold)
I'm not stupid.

Glory gives Buffy a withering look, wrenches Buffy's arm from her neck
and backhands the Slayer with such force that she flies 50 feet across
the room and impacts the cement wall so hard she cracks it. Buffy
falls to floor and looks up at Glory, stunned at her power.

GLORY
You sure about that last part?

FADE OUT


ACT IV

32 INT. THE MAGIC BOX- NIGHT 32

The jingling bell signals the departure of the final customer of the
evening. Giles, Xander and Willow sit around the reading table,
exhausted. Anya is at the register counting the day's receipts.

GILES
Would someone please rip that bloody bell off its hinges?

XANDER
Would that involve moving?

WILLOW
My feet are numb.

XANDER
I'll see your numbness and I'll raise you a lower back pain.

GILES
I think I liked it better when demons would just crash in here and
tear the place apart. Just seemed so much simpler.

ANYA
You're out of crystal balls. Those babies are really popular with the
amateurs. Better re-stock and raise the price 10%. Make it 15.

GILES
Anya...

ANYA
Your cash register looks like squirrels nest in it.

GILES
Anya...

ANYA
And the Hand of Glory packs some serious raw power. Better institute a
seven-day background check for-

GILES
Anya! (beat) Would you like a job?

ANYA
Okay.

GILES
Good. Then we can talk shop tomorrow.

ANYA
(smiles)
Okay... boss.

WILLOW
Hey, any word from Buffy on how her spell went?

GILES
She said it didn't work. Now she's off investigating whoever left the Dagon Sphere behind.

XANDER
You're not worried about the Slaymaster General, are you Big G?

GILES
No, no. I just hope she isn't doing anything too rash.

CUT TO:

33 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- NIGHT 33

Buffy slams into the cement wall again, face first. The wall cracks
under the impact. Glory strides toward her and seizes her by the
shoulders.

GLORY
And another thing? I just want you to know...

She slams Buffy into a support pillar and pummels her.

GLORY
The whole "beat ya to death" thing I'm doing? It's valuable time out
of life that I'm never gonna get back.

Buffy tries to fight back but Glory grabs both her arms and wrenches
them downward. Buffy cries out in pain.

GLORY
Wait, I've always wanted to try this. You know that thing with worms
where if you have one, you rip it in half, you got two worms? Do you
think that'll work with you?

Buffy slams her head into Glory's face and breaks free. Glory cries
out in shock.

GLORY
You hit me! What, are you crazy?

Buffy presses the attack, hitting and kicking for all she's worth,
forcing Glory backward, but her blows seem more to offend Glory than
injure her.

GLORY
You can't go around hitting people. What, were you born in a barn?
Fine. Be that way.

Glory easily blocks Buffy's next blow and swings her around into the
wall. She sends a blow for Buffy's head but the Slayer ducks at the
last instant and Glory's fist punches through the concrete. Glory
picks Buffy up by the throat and holds her there, gasping for air.

GLORY
I just noticed something. You have super powers. That is so cool. Can
you fly?

She hurls Buffy clear across the room where she lands, dazed, next to
the dying monk. Buffy gets to her feet and prepares to engage Glory
again but realizes her priority is the monk. She helps him out of the
chair.

GLORY
Hey! Hands off my holy man!

Buffy picks him up and runs toward the window. Realizing what Buffy is
about to do, Glory charges after them. She's too late: Buffy crashes
through the window with the monk and tumbles to the ground below.

Glory stumbles to a halt when the heel on her shoe breaks off. She
takes off the shoe and glowers at it in frustration.

CUT TO:

34 EXT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY LOT- NIGHT 34

Buffy helps the monk up and they escape across the parking lot.

CUT TO:

35 INT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY- NIGHT 35

Glory whips her shoe across the room in a fit of rage and stomps her
feet. The tremendous force from her blow cracks the floor and she
looks up as the support beams shatter and the ceiling comes crashing
down on her.

GLORY
Oh, shi-

CUT TO:

36 EXT. SUNNYDALE INDUSTRIAL DISTRICT- FACTORY LOT- NIGHT 36

A cloud of dust roils out of the shattered window above as Buffy helps
the critically injured monk across the lot.

MONK
Stop. Please.

BUFFY
No. We have to keep going.

They stumble across the lot to the chain-link fence surrounding the
property. The monk collapses against it, gasping.

MONK
My journey's done, I think.

BUFFY
Don't get metaphory on me. We're going.

She tries to lift him again but he stops her.

MONK
You have to... the Key. You must protect the Key.

BUFFY
Fine. We can protect the Key together, okay, just far, far from here.

MONK
Many more die if you don't keep it safe.

BUFFY
How? What is it?

MONK
The Key is energy. It's a portal. It opens the door...

BUFFY
The Dagon Sphere?

MONK
No. For centuries it had no form at all. My brethren, its only
keepers. Then the abomination found us. We had to hide the Key, gave
it form, molded it flesh... made it human and sent it to you.

Buffy stares at him in shock as the realization sinks in.

BUFFY
Dawn...

MONK
She's the Key.

BUFFY
You put that in my house?

MONK
We knew the Slayer would protect.

BUFFY
My memories... my mom's?

MONK
We built them.

BUFFY
(angry)
Then un-build them! This is my life you're-

The monk starts coughing heavily. He's fading fast.

MONK
You cannot abandon.

BUFFY
I didn't ask for this! I don't even know... what is she?

MONK
Human... now human. And helpless. Please... she's an innocent in
this. She needs you.

BUFFY
She's not my sister?

MONK
She doesn't know that.

The monk exhales one last time and dies. Buffy is stunned, her life
turned upside down.

CUT TO:

37 INT. SUMMERS HOME- FOYER- NIGHT 37

Buffy enters, still somewhat in a daze. She finds her mother and Dawn
together on the couch in the living room.

JOYCE
You're home.

Dawn gets up and leaves the room.

DAWN
I wasn't bothering her.

JOYCE
What was that all about?

BUFFY
Nothing. (beat) Sister stuff.

Buffy turns and follows Dawn up the stairs.

CUT TO:

38 INT. SUMMERS HOME- UPSTAIRS HALLWAY- NIGHT 38

Buffy knocks on Dawn's bedroom door.

DAWN
(o.s.)
Go away.

CUT TO:

39 INT. SUMMERS HOME- DAWN'S ROOM- NIGHT 39

Buffy opens the door and stands in the threshold. Dawn sits quietly on
her bed.

BUFFY
I'm sorry.

DAWN
You hurt my arm.

BUFFY
I know.

DAWN
Butthole.

BUFFY
Really sorry.

DAWN
I tell you I have this theory? It goes where you're the one who's not
my sister. 'Cause mom adopted you from a shoebox full of baby howler
monkeys and never told you 'cause it could hurt your delicate baby
feelings.

Buffy takes a few steps into the room.

BUFFY
That's your theory?

DAWN
Explains your fashion sense. And your smell.

BUFFY
(sincere)
I'm sorry, okay?

DAWN
Broken record much?

BUFFY
You can't even take an apology. You always do that. Ever since-

Buffy stops herself and sits down next to Dawn.

BUFFY
I just had a bad day.

DAWN
Well, join the club.

BUFFY

Kikavu ?

Au total, 51 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

miss1110 
11.11.2016 vers 23h

Vivi69 
02.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

kaylee 
28.10.2016 vers 10h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 21h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente

Qui est-ce ?
30.11.2016

Ceci ou Cela ?
10.11.2016

Spooked
Aujourd'hui à 13:20

Sorties - SMG
Aujourd'hui à 10:54

Baby Blues
Avant-hier

Family Guy
Avant-hier

Lucifer
Avant-hier

Actualités
6th Annual Santa's Secret Workshop

6th Annual Santa's Secret Workshop
Cela devient une tradition de fin d'année pour Sarah Michelle Gellar car, une fois n'est pas...

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof

Princess Rap Battle | Rapunzel & Flynn vs. Anna & Kristof
Plus d'un an après que Sarah Michelle Gellar / Cendrillon et Whitney Avalon / Belle se soient...

Eloise | Trailer

Eloise | Trailer
Nous vous rapportions il y a deux ans qu'Eliza Dushku serait la star d'un nouveau film d'horreur...

Criminal Minds: Beyond Borders

Criminal Minds: Beyond Borders
Après avoir rendu visite au diable dans un épisode de la saison 2 de 'Lucifer' [voir news], en début...

Netflix's

Netflix's "Gilmore Girls: A Year In The Life" Premiere
Danny Strong s'est rendu à l'avant-première de 'Gilmore Girls: A Year In The Life', la suite de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

Titepau04 (23:07)

Peut-être mais je ne pense pas... tu es "trop jeune", je suis partie depuis un moment...

stanary (23:08)

Ah mais c'est pas bien de casser mon délire. Je me disais que t'étais peut-être ma prof d'histoire préférée

Titepau04 (23:08)

Roooohhhh!! Désolée!!
Ah non, je ne suis pas prof!!

Titepau04 (23:09)

On connaît peut-être du monde en commun par contre!

Titepau04 (23:09)

Et j'ai l'impression qu'on a perdu Sonmi

Titepau04 (23:09)

Quoique sur st Quentin, je ne connais pas grand mondz

Titepau04 (23:09)

Monde*

Sonmi451 (23:10)

Non non, je vous lis, je suis sage ^^

Titepau04 (23:10)

Tu as mangé ?

Sonmi451 (23:10)

Oui oui ^^

Titepau04 (23:10)

Ça va mieux?

Sonmi451 (23:11)

Et là je me prépare à aller dans la chambre du petit car je sais que vers cette heure, il se réveille depuis quelques jours. ^^

Sonmi451 (23:11)

oui ça fait du bien même si c'est pas bien. ^^

Titepau04 (23:11)

Bon c'est pas que je m'ennuie mais je vais me coucher!! J'ai un bebe qui se lève tôt demain!

stanary (23:12)

Eh bah réglé comme une horloge comme on dit !

stanary (23:12)

Bonne nuit tite

Sonmi451 (23:13)

Bonne nuit tite.

Sonmi451 (23:13)

Réglé par l'horloge biologique ou pour le mien par l'angoisse du 8ème mois. ^^

stanary (23:15)

Eh bien bon courage alors ! Il se leve combien de fois par nuit ?

Titepau04 (23:15)

Merciiii !!! Bisous à vous, bonne nuit!

Sonmi451 (23:16)

Il se lève pas vraiment, c'est juste un besoin de câlin, de savoir que maman est tjs là. Là avec les microbes par contre, je m'attends à une nuit courte, voir blanche. Du moment qu'il réveille pas son frère, ça m'ira.

Sonmi451 (23:17)

Bisous bisous tite.

stanary (23:18)

Bisou tite !
Ohhhh c'est mignon ! Un besoin de câlin de maman

Sonmi451 (23:20)

oui et c'est agréable même pour maman, il pleure à peine, je le prends, il met sa tête contre mon cou et se rendort.

Titepau04 (23:20)

stanary (23:21)

Eh bah alors ? T'étais pas censée dormir ?

stanary (23:22)

Et somni, je devrais attendre longtemps avant de vivre ça pfff

Titepau04 (23:22)

Bah oui mais j'ai une copine nouvellement maman qui m'appelle au secours!

Sonmi451 (23:22)

ha elle a un soucis?

Titepau04 (23:22)

Tu verras c'est génial!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play