VOTE | 183 fans |

#305 : Les démons du passé

Titre original:
Fredless

1re diffusion américaine:
22 octobre 2001

1re diffusion française:
06 juillet 2002

Réalisation:
Marita Grabiak

Scénario:
Meredyth Smith

Guest stars:
Andy Hallett (Lorne), Gary Grubbs (Roger Burkle), Jennifer Griffin (Trish Burkle).

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 Trish et Roger Burkle, les parents de Fred, sont à la recherche de leur fille disparue. Leurs investigations les mènent naturellement à Angel et sa bande. Mais à peine ont-ils retrouvé leur fille que celle-ci disparaît à nouveau. Les membres d'Angel Investigations partent à sa recherche, suivis par une créature insectoïde...

 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Plus de détails

3#05 - LES DÉMONS DU PASSÉ

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Pendant que l'équipe s'occupe de réorganiser le rangement des armes, Fred pose des questions sur la relation d'Angel avec Buffy. Cordélia et Wesley jouent une scènette dramatique et humoristique qui résume les relations mouvementées entre Buffy et Angel. C'est à ce moment là qu'Angel revient, irrité, par le comportement de ses amis, il invite Fred à manger une glace dehors. Il laisse les autres sans leur dire ce qu'il s'est passé avec Buffy.

Plus tard, dans les égouts, Angel et Fred suivent les traces d'un démon Durslar qu'ils ont rencontré chez le glacier et qui vit dans les égouts. Fred remarque que des cristaux se forment sur les murs et ils partent dans l'autre sens en entendant le démon.

Le gang continue son travail à l'hôtel, ennuyés et inquiets de ne pas avoir de travail. Cordélia découvre un objet qui pourrait être une arme ou un grille-pain que Fred a fabriqué. Un couple, Roger et Trish Burkle entrent dans le hall recherchant de l'aide pour retrouver leur fille disparue. Il s'avère que Fred est la fille en question et qu'une autre agence de détectives a suivi sa trace jusqu'à l'hôtel Hyperion.

Fred revient, mais elle s'enfuit dans sa chambre quand elle voit ses parents. Les Burkle ne croient pas au surnaturel, alors Cordelia, Wesley, et Gunn tentent d'expliquer la disparition de Fred de la façon la plus crédible possible. Angel revient avec la tête tranchée du démon Durslar et Cordélia le présente aux Burkle comme travaillant dans les effets spéciaux de films et inventant des têtes de monstres.

A l'étage, Fred tente d'effacer tout ce qu'elle a écrit sur les murs de sa chambre avant de s'enfuir de l'hôtel. Le gang et les parents de Fred trouvent sa chambre vide et commencent à s'inquiéter. Pendant que Roger et Trish attendent dans le hall, Angel et son équipe discutent des raisons possibles de la fuite de Fred face à ses parents et se demandent si les Burkle sont complètement honnêtes. Ils rejoignent le couple et partent à la recherche de Fred.

Après avoir rodé seule dans les rues, Fred fini au Caritas et demande l'aide de Lorne, amer à cause de la récente bagarre qui a dévasté son bar. Elle chante et explique ses peurs. Il sait qu'elle s'est enfuie et qu'elle ne réalise pas qu'elle est assez forte pour faire face à tout cela.

Angel cherche Fred dans les égouts, mais il trouve autre chose à la place.

Le reste de la bande la cherche dans la bibliothèque où elle a disparu et Cordélia apprend que Mme Burkle est conductrice de bus. Ayant tous échoué dans leurs recherches, ils se retrouvent au Caritas. Lorne est particulièrement grossier envers Gunn, qui attend dehors. La tension reste présente quand Lorne refuse de jouer le jeu face aux Burkle en ne leur cachant pas l'existence des démons et en exprimant sa répugnance à être utilisé à tout bout de champ. Finalement, Lorne raconte tout à Angel et le gang entier se rend à la gare de bus où se trouve Fred.

Celle-ci se demande toujours ce qu'elle doit faire en attendant son bus à la gare. Fred ne veut pas admettre que ses parents sont réels parce que cela voudrait dire que Pylea était réel, mais finalement elle réalise et s'effondre.

Un insecte démon géant, qui a suivi Angel depuis les égouts, attaque le groupe. Sans arme, Angel essaie de s'occuper du démon seul, mais le reste de la bande va chercher de quoi se battre dans la voiture de Gunn. Ils tentent tous de cacher la vérité aux Burkle et prennent des clubs de golf pour s'attaquer au démon. Fred les aide, mais elle est blessée malgré la protection de son père. Angel continue la bataille avec l'insecte géant jusqu'à ce qu'un bus fonce sur lui avec Trish Burkle au volant.

De retour à l'hôtel, Fred est soignée. Fred remarque les cristaux qu'elle a vu dans les égouts sur la tête du démon Durslar. Fred s'étonne de sa place dans la bande pendant que ses parents eux sont heureux d'avoir retrouvé leur fille. Ils révèlent comment ils s'étaient préparés à appeler la police, pensant qu'Angel et ses amis avaient kidnappé leur fille. Fred décide qu'elle veut rentrer chez elle avec ses parents, parce qu'elle n'appartient pas vraiment à l'équipe d'Angel. Le vampire rend visite à Fred dans sa chambre alors qu'elle fait ses bagages et elle lui avoue que l'histoire qu'elle a écrite sur ses murs raconte sa vie à Pylea. Fred part avec ses parents et tous sont heureux pour elle, mais bien tristes de la quitter.

Dans le taxi, Fred s'interroge sur sa place avec ses parents et comprend aux entailles sur sa chemise qu'elle doit retourner à l'hôtel.

Un autre insecte démon apparaît à l'Hyperion, alors que quelque chose bouge dans la tête coupée et tente de s'échapper. Fred arrive avec ses parents et utilise son arme grille-pain pour envoyer une hache dans la tête du démon, la coupant en deux et laissant apparaitre des petits insecte qui en sortent. Le démon récupère ses petits et part. Fred explique comment elle a compris que les petits cristaux provenaient du démon qui cherchait ses oeufs. Fred, félicitée pour sa brillante invention, décide alors de rester avec Angel et ses amis. Ils se réunissent tous dans la chambre de Fred pour repeindre les murs. Fred recouvre alors avec le rouleau une image d'elle et d'Angel sur un cheval à Pylea qu'elle avait dessiné sur son mur.

Précédemment dans Angel :

Bibliothécaire : Fred a disparue il y a cinq ans. Ils ne l'ont jamais retrouvée.

Wes : Cordy a été aspirée dans le portail. Elle est dans la dimension du Host.

Fred : Ils t'utilisent comme un esclave et puis ton corps donne.

Gendarme : Fugitive !

Fred : Oh non !

Angel tue le démon Garde Capitaine.

Fred : Un bel homme...qui m'a sauvée des monstres.

Fred : J'adore les Tacos. E...est-ce qu'il en ont encore ?

Wes : Le Host lit leur âmes, sens leur futurs.

Cordy : Oui, mais il peut seulement le faire quand ils chantent en karaoké.

Fred chante "Crazy".

Le vieux gang de Gunn rentre et jaillit dans la place.

Lorne : Ah ! Mon club ! Des amis à toi, Gunn ?

Wes regarde la lame d'épée nue puis la personne la tenant.

Wes : Tu n'oseras pas. Tu allais juste te lancer dans une épée Prothgarian avec un poignard Sancteus cérémonial de trois siècles ?

Cordy tourne l'épée dans ses mains pour jeter un second coup d'oeil.

Cordy : Hmm. Voyons voir. Longue, en métal, pointue. Ouaip.

Wes : Cordy ! Le but d'un inventaire...

Gunn : Oui, donne-nous ce. (imite l'accent anglais de Wes) but d'un discours d'inventaire...encore.

Wes : Ce n'était pas mon idée.

Cordy : Non. Angel....continue de se plaindre que l'armoire à armes est toute différente. Mais, Wesley, qui est le boss dans le coin ? Toi...ou le gars avec le poignard de pancréas ?

Fred : Quel heure il est ?

Wes lève son poignet vers Cordy et lit sa montre.

Cordy : Six heures ving-cinq, et pour ceux d'entre vous qui jouent au jeu de la maison : ça fait exactement trois minutes depuis la dernière que tu me l'a demandé.

Fred fouille dans les alentours avec le truc bizarre (on dirait un mélange de valise, d'arbalète et de semoir...ou quelque chose comme ça)

Fred : Je suis désolée. J'ai juste...j'ai la théorie que plus tu est conscient du temps plus il passe moins vite, ce qui pourrait rentre le voyage à la vitesse de la lumière possible, mais seulement si tu te concentrais vraiment...

Cordy : Il va revenir quand il est revenu.

Fred : Alors...maintenant qu'elle est de nouveau en vie, est-ce qu'ils vont se remettre ensemble ? Angel et cette fille au nom loufoque ?

Wes : Et bien...Fred...c'est une question difficile. Je crois qu'il est juste de dire...non. Pas un chance, jamais, pas question, pas dans un million d'années et aussi 'nuh-uh'.

Fred : Mais tu as dit qu'il l'aimait. Et elle va bien sûr l'aimer en retour, parce qu'il est si fort et beau et il écoute vraiment quand tu parles. Je...je veux dire, si tu pars de ce genre de choses, pourquoi est-ce que ça ne marcherais pas ?

Cordy : Laisse-moi te détailler ça, Fred.

Cordy s'éloigne du comptoir du réception et prétend être Buffy.

Cordy : Oh...Angel ! Je sais que je suis une Tueuse et toi un vampire...et qu'il serait impossible pour nous d'être ensemble...mais !

Gunn rit du numéro de Cordy.

Wes se lève : Mais !

Cordy se tourne pour le regarder. Wes enlève ses lunettes et les pose sur le côté.

Wes : Ma malédiction gitane m'empêche parfois de voir la vérité. Oh, Buffy !

Cordy : Oui, Angel ?

Wes : Oh, je t'aime tellement que j'oublie presque de ruminer !

Fred regarde les yeux grand ouverts. Gunn rit.

Cordy : Et juste parce que je t'ai envoyé en enfer une fois ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas être amis.

Wes attrape le poignet de Cordy.

Cordy : Oh !

Wes : Ou peut-être plus.

Cordy halète : Gasp ! Non ! On ne doit pas.

Wes rapproche Cordy.

Wes : Embrasse-moi.

Cordy : Mord moi !

Wes se penche au-dessus du bras de Cordy et prétend enfoncer ses dents dans son cou.

Angel hors écran : Et si vous me mordiez tous les deux.

Fred se lève : Tu es de retour !

Cordy et Wes voient Angel qui les regarde et se séparent rapidement.

Gunn : Comment ça s'est passé ?

Angel : Je crois que ces deux l'ont parfaitement bien résumés. Pour être honnête...je n'ai vraiment pas envie d'en parler.

Cordy remet sa mini jupe en place.

Cordy :  Mais....ah, Angel...nous sommes tes amis. (lui fait un grand sourire amical) et, et ce...ce n'est pas sain de refouler des choses comme ça. Tu..tu as besoin de partager ta...douleur, exprimer ces sentiments de chagrin et de regret ou...La curiosité va me tuer !

Angel calmement : Oh, non. Je ne voulais pas ça.

Fred : Personnellement, je me fiches de tout ce qui s'est passé.

Cordy alors qu'elle passe à côté de Fred : Ferme-là, Fred.

Angel calmement : En fait, vous savez ce que j'aurais besoin maintenant ? Une crème glacée. (regarde Fred) Tu voudrais avoir de la crème glacée ?

Fred avec un grand sourire : J'adore la crème glacée !

Elle marcher vers Angel et ils partent tous les deux de l'hôtel.

Cordy : Maintenant jamais, jamais on ne saura.

Angel hors écran : C'est vrai.

Angel et Fred marchent dans un tuyau d'égoût avec Fred tenant un grand cône de crème glacée.

Fred : Ca a été la meilleure nuit de ma vie ! En premier tu vas me chercher de la crème glacée, puis il y a la crème glacée, puis ce monstre sort du congélateur et tu es tout brave et 'Fred, fais attention !', et puis on est allés le chasser dans les égoûts, qui sont si tristes et oppressants et...accueillants. Et, et je pourrais construire un appartement ici.

Angel : Je suis content que tu t'es amusée.

Fred : Tu crois que le monstre voulait peut-être un cône au sucre ?

Angel : J'en doute. Les créatures Durslal ne viennent pas au-dessus du sol comme ça d'habitude. Ils tendent à rester dans les égoûts.

Fred : Des vagabonds chanceux. Ils arrivent à mener leur vie de mystérieux égoûts pendant que je suis simplement l'ennuyeuse Fred.

Angel : Ennuyeuse ? Ce n'est pas un mot que j'emploierais pour toi.

Fred : Bien. Fred la cinglée, l'albatros en haut dans sa chambre qui ne fait rien à par traîner avec Angel. Je jure que je ne sais pas comment tu lèves tout avec moi. J'ai pratiquement besoin d'étiquettes pour comprendre mon (regarde à côté d'Angel) jolis cristaux. Oh, regarde. Il y en a partout.

Il y a un grondement sourd et Fred sursaute.

Fred : C'était pas moi.

Angel : Oh, non, non, non. On doit être prêt de la tanière du Durslar. Pourquoi est-ce que tu ne retournes pas à l'hôtel. Je peux le prendre d'ici.

Fred : Mais on ne devrait pas appeler Wesley en premier et peut-être, tu sais, l'armée ?

Angel : Nan. Les créatures Durslar sont vraiment Faulkériennes. Des sons Lotta, pas de furie. Je crois que tu peux trouver le chemin du retour, ok ?

Fred : Je crois. A 128 mètres, la bifucation à l'est, 207 mètres vers la bifurcation du sud, prendre à droite, 12 mètres dans...Je deviens de nouveau une grosse ringarde, n'est pas ? (Angel hoche la tête) Je vais y aller maintenant.

Fred va dans le tunnel et Angel se tourne pour marcher vers la tanière du Durslar.

Fred se retournant : T...tu es sûr que ça va aller ? Parce que je peux rester avec toi. Ca m'est vraiment égal.

Angel : Ca va aller.

Fred : Tu n'as pas besoin de moi. Ok. Salut !

Fred disparaît dans un coin puis recule sa tête pour regarder de nouveau en arrière.

Fred : Tu es sûr ?

Angel avec un petit rire : Je vais bien !

Fred : Ok. Alors salut !*

Finalement elle part pour de bon, avec Angel la regardant partir, un grand sourire sur son visage...ne remarquant pas le Durslar venant derrière lui.

Intro.

De retour à l'Hypérion, Wes, Cordy et Gunn sont encore occupés avec l'inventaire des armes.

Wes : Lance de mort Scythian à trois dents, catégorie six. Armoire à armes, troisième étagères.

Cordy prend la lance étiquetée et la met dans l'armoire à armes.

Wes : Tu sais, dans mes jours de chasseur de démons filous j'ai une fois utilisé cette lance pour épingler ce que je pensais être un petit démon Rodentius....bien sûr les propriétaires de caniches n'étaient vraiment pas contents.

Gunn à Cordy : Tu vas te dépêcher et avoir une vision ?

Cordy se redresse et s'éloigne de l'armoire à armes.

Cordy : Ah, mince alors, Gunn, pour autant que je vais aimer endurer une autre invasion psychique agonisante divisant l'âme pour ton bénéf...ow ! Ow ! Ow !

Wes et Gunn se ruent là où Cordy se courbe de douleur.

Gunn : Oui ! Oui !

Cordy : Non ! Ow, Fred ! Ouch. Je voudrais vraiment qu'elle ne laisse pas traîner ses jouets partout !

Cordy va s'asseoir sur le canapé rond, frottant son tibia après être rentrée dans le machin de Fred.

Gunn : Ooh ! Vilain petit jouet !

Wes : Je vais dire. Ca ressemble presque à un appareil de décapitation chargé.

Cordy : Ou ça fait des toast. Avec elle tu ne sais jamais.

Voix d'homme : Ah. Excusez-moi ! Ah, c'est Angel Investigations ?

Le gang lève les yeux pour voir un couple moyennement âgé se tenant au palier devant les portes à l'avant.

Wes : Oui. Peut-on vous aider ?

Roger : Je l'espère. Je suis Roger, et voici ma femme, Trish. Ah, nous somme désolé de faire irruption dans votre...arsenal, mais...nous avons vraiment besoin de vous parler.

Wes : Bien sûr. Je vous en prie, allons dans mon bureau.

Tendant son cou pour jeter un coup d'oeil à l'arsenal d'armes en exposition, Roger fait descendre les escaliers à sa femme.

Ils rentrent tous dans le bureau de Wes.

Wes : Je suis Wesley Wyndam-Pryce. Voici mes collègues, Cordelia Chase et Charles Gunn.

Ils serrent les mains.

Wes : Qu'est-ce qu'on peut faire pour vous ?

Le couple s'assoit dans les chaises devant le bureau de Wes alors que Wes s'installe aussi dans sa chaise.

Trish : C'est notre fille. Elle a disparue.

Cordy : Oh, non. Kidnappée par des démons méchants ?

Trish : Nous n'en sommes pas sûr.

Wes prenant des notes : Je vois. Est-ce que votre fille était impliquée dans une sorte de culte de démon ?

Roger : Bien sûr que non !

Gunn : Ca pourrait être un vampire. Il y a de dures chances d'en traquer un dans une ville si grande, mais ne vous inquiétez pas. On est des détectives. On peut trouver quelqu'un.

Roger : Nous avons déjà engagés un détective.

Wes : Et il ne pouvait pas la localiser.

Roger : Il a dit que elle était ici...dans votre hôtel.

Trish : Son nom est Winifred Burkle. Nous l'appelons Fred.

Wes lève les yeux vers Cordy et Gunn.

Fred va dans le hall par les portes de la cave, léchant encore son cône de glace. Elle entend des voix, regarde par la porte ouverte du bureau de Wes. Elle voit Roger et Trish et cours dans les escaliers vers sa chambre.

Gunn : Fred est votre fille ?

Trish : Oui. Vous l'a connaissez ?

Roger : Elle est là ? Elle va bien ?

Wes : Elle va bien et...est sorti en ce moment...avec un de nos associés.

Cordy : Qui n'est pas un méchant démon...ou un vampire...parce qu'ils n'existent pas. Au...cas où vous ne seriez pas familiers avec notre argot de détectives privés.

Roger : Mais qu'est-ce qu'il lui est arrivé ? Cela fait cinq ans...elle était avec vous pendant tout ce temps ?

Wes : Non. Ah, nous ne connaissons Fred que depuis quelques mois, en fait. Vous voyez que nous l'avons trouvés dans..

Wes regarde Cordy et Gunn.

Cordy : Ah, une crise de dépression.

Trish : Fred était dépressive ? (Cordy hoche la tête) De quoi ?

Cordy regarde Wes.

Wes : Elle a récemment déménagée et avait...des problèmes d'aménagement. Alors, comment avez vous fait pour la retrouver ?

Trish : Oh, il y a un mois nous avons une lettre d'elle dans la boite aux lettres.

Roger : Mais elle n'a pas laissée son adresse de retour. En fait elle a dit qu'elle allait bien et qu'on ne devait pas s'embêter de la chercher, mais...

Trish : Cinq ans sans savoir si votre fille est en vie ou...Et bien, comment pourrions nous juste laisser passer ça ?

Roger : Alors nous avons engagés le détective privé.

Gunn : Et il l'a cherchée à travers une enveloppe sans adresse ? Nous pouvons faire ça.

Angel : Attendez les gars de savoir ce qui s'est passé au Haagen Dazs ! D'habitude ces choses ne se lèvent pas autant dans un combat, mais celle là ? Hoo ! Je crois que je l'ai....

Angel rentre dans le bureau, portant la tête coupée du Durslar. Voit les parents de Fred.

Angel : ....montée. Bonjour.

Cordy : Angel, tu es...seul. Et...et tu as ramené...un accessoire ! De ton film ! (aux parents) C'est Angel. Angel...fait...des films de monstres. Angel, ce sont les parents vraiment normaux de Fred.

Angel met la tête derrière son dos.

Angel : Ah. Fred a des parents.

Fred est en haut dans sa chambre, essayant (sans succès) d'enlever les écritures sur le mur avec un torchon. Regarde dans la pièce et attrape les morceaux de vêtements posés sur la table de nuit et le lit.

Angel souriant : Et bien c'est sûr c'est...un plaisir de vous rencontrer tous les deux.

Roger : Ah. Mon ami, vo...votre accessoire est en train de goûter.

Angel baisse les yeux sur le sang vert goûtant de la tête coupée du démon.

Angel riant : Oh, ouais. Ce (balance la tête du démon par les cheveux, faisant se baisser Roger et Trish) faux. Vous savez, un peu de colle, du papier mâché...

Angel jette la tête derrière lui sans regarder dans le hall...où on entend un gros bruit de verre alors qu'elle se pose.

Angel : ....sûrement quelques fils. Alors, les parents de Fred....dont nous avons tellement....entendu....Et bien, hum, c'est sûr que c'est un plaisir de rencontrer des gens comme vous.

Gunn : Aucune adresse nulle part sur l'enveloppe ?

Roger : Non. Rien du tout.

Gunn : Ah.

Roger à Angel : Vous savez quand est-ce que Fred va rentrer ?

Cordy regarde vers Cordy et Gunn, qui lui lancent aussi des regards en retour.

Angel : Oh, moi. Et bien, ouais, ah, je l'ai envoyée ici, juste avant d'avoir...attrapé cet...accessoire. Alors je suis sûr qu'elle est...en haut dans sa chambre (Trish et Roger se sourient) maintenant.

Les parents de Fred et le gang sondent la chambre de Fred...qui est remarquablement propre et organisée.

Trish : Fred ?

Roger : Elle n'est pas là.

Angel attrape le cornet de glace écrabouillé par terre.

Angel : Non. Mais elle l'était.

Trish regarde les murs.

Trish : C'est...son écriture. Mais qu'est-ce que ça veut dire ? C'est fou.

Roger doucement à Trish : On aurait pu les appeler plus tôt qu'on ne le pensait.

Cordy en murmurant à Wes et Gunn : Les gars...c'était quand la dernière fois que Fred est partie de l'hôtel toute seule ?

Gunn : Quelques semaines après jamais.

Roger : Nous voulons notre fille.

Wes : Alors, de quoi s'enfuit-elle ?

Ils se tournent tous les trois pour regarder les parents de Fred, se tenant devant la chambre.

Fred se rue dans une rue sombre, portant un sac à dos et ayant l'air effrayée.

Pause.

Le gang est seul dans le bureau de Wes.

Cordy : Il y a juste quelque chose...d'absent chez eux. Je n'arrive pas à mettre mon doigt dessus.

Wes : Fred a du revenir pendant qu'on étaient ici, voir ses parents et...

Angel : Partir. Ce n'est pas bon signe.

Gunn : Ils ont dit qu'elle leur avait envoyé une lettre. Peut-tu imaginer Fred filer pour envoyer une lettre ?

Cordy : Pfft ! Filer, c'est vrai. Fred peut à peine nouer ses lacets sans Mr. 'oh, tu es mon grand, gros héros !' autour d'elle.

Angel doucement : Tu trouves que je suis gros ?

Wes : Ca pourrait être une ruse, pour nous attraper et les laisser s'approcher d'elle. Faire ça semble comme si elle avait entreprit un contact.

Angel : D'un autre côté si la lettre est vraie et qu'elle leur a dit de ne pas la chercher, il doit y avoir une raison pour ça.

Cordy : Fred ne parle jamais de sa famille.

Angel : Alors, par où on commence ?

Angel les regarde l'un après l'autre, mais ils restent tous silencieux.

Angel : Où est-ce que Fred partirait ?

Gunn : On pourrait aller dans les stands de Tacos locaux. (tout le monde le regarde) C'est une blague ! Un genre.

Angel : Allez, les gars, pensez ! Qu'est-ce qu'on sait sur Fred ?

Gunn : Et bien, je savais pour les Tacos.

Angel : D'accord. Elle semblait vraiment à l'aise dans les égouts. Ils sont sombres, comme une caverne. Elle s'y sentait en sécurité. Je vais y retourner, voir si je peux la trouver.

Wes : Elle travaillait à la Bibliothèque Publique. Il devait y avoir des collègues là-bas à qui elle faisait confiance.

Cordy a été jeter un coup d'oeil dans le hall à maman et papa Burkle assis sur le canapé, se parlant doucement.

Cordy : Et pour eux ? On ne peux pas les laisser ici ! (les gars se regardent) Et si Fred revient ?

Les Burkle lèvent les yeux, attrapant Cordy en train de les regarder et Cordy éloigne vite sa tête de la vue.

Cordy : Oh !

Roger : C'est bon ?

Trish : Pas encore.

Le gang suit Wes hors du bureau vers le hall.

Wes : Mr et Mrs Burkle, nous allons voir quelques endroits où nous pensons que Fred aurait pu partir. Voulez-vous venir ?

Roger : Ah, tous les six ? Est-ce que ça aurait plus de sens de se séparer, pour couvrir plus de territoire ?

Gunn après un moment : Peut-être.

Angel : Et bien, je vais aller vérifier quelques uns de mes, ah, contacts industriels. Alors ça sera juste tous les cinq.

Trish : Contact industriels ? Pourquoi irait...Fred n'est pas en train de 'faire des films', n'est pas ?

Angel : Des films ? Oh, vous voulez dire...Non ! Non, non, bien sûr que non. C'est juste quelques uns des ces contacts qui...qui savent des choses parfois. Ils sont, ah, sous la terre.

Wes : Exact. Euh...on pourrait partir ?

Les Burkle suivent Cordy et Gunn vers les portes. Angel attrape le bras de Wes alors qu'il passe vers lui.

Angel : Appelle-moi si...

Wes : Ouais.

Lorne, fumant une cigarette et portant un peignoir blanc, passe dans un rideau en perles pour répondre aux coups à la porte.

Lorne : Oh, figures. Juste quand Judge Jury allait poser le soupçon. (plus de coups) J'arrive ! Ce n'est pas la mort, tu sais.

Lorne met sa cigarette dans un cendrier posé sur une des tables de son bar désert. La table s'effondre, envoyant les bouteilles posées dessus se crasher par terre. Lorne ne réagit pas, continue juste à traîner les pieds vers le bar, où il pousse un bouton qui déverrouille la porte.

Lorne : Tu ne peux pas lire le panneau sur la porte ? Se habla 'fermé'. (Fred descend les escaliers) Oh, Fred, c'est toi. Le bar est fermé. (se tourne) C'est bon de te revoir. C'était amusant. Bye bye.

Fred prend une grande inspiration et se lance dans 'rame, rame, rame ton bateau' alors qu'elle cours après Lorne.

Lorne : Ouch ! Baisse les sirènes d'un cran, veux tu ? Toute cette peur et cette panique faisant péter mes fusibles.

Fred : Je suis désolée. C'est juste...quelque chose d'affreux qui s'est passé.

Lorne : Oh vraiment ? (sort rapidement une main pour entourer son club...toujours aussi saccagé que quand le gang de Gunn l'a laissé) Je me demande ce que c'est.

Fred : Oh, non. Il y avait un autre massacre ?

Lorne : Oh, non. Non. Juste celui-là. Mais il s'avère que les massacres sont un peu comme s'asseoir près de Dieu trois : une fois c'est assez.

Fred : Je ne suis pas...Je veux dire, je ne voulais pas sembler...Pourquoi est-ce que c'est encore comme ça ?

Lorne : Ah, Fred, mon coeur, je ne crois pas que tu es ici pour parler de décoration d'intérieur. Je me trompe ?

Lorne sort une chaise d'une table intacte, ajuste la lampe retournée et montre la chaise opposée de la sienne.

Lorne : Maintenant, qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

Fred s'assoie : Je...j'ai besoin d'argent. Je ne voudrait pas parler de ça, parce que je sens que ma tête pourrait devenir un peu vibrante et je vais chanter si je le dois. (commence à chanter) Rame, rame, rame...

Lorne : Doucement, doucement ! Oublis le chant, chérie. Ton aura crie pratiquement ! Ouais, tu es dans un mauvais endroit, n'est pas, poupée ? Tu pensais que tu pouvais l'emporter sur eux....ou peut-être que tu étais libre. Mais ces vieux monstres t'ont traqués. Je sais pourquoi tu t'enfuis, Fred. Tu sais quel est ton problème ?

Fred : Je ne suis pas assez forte pour rester et faire face à ma peur.

Lorne : Non. Tu n'as pas courus assez loin.

Fred le regarde juste.

Un rat cours sur un tuyau passant le long du plafond de l'égout.

Angel : Fred ? Fred, ce n'est que moi ! Je suis seul. Ecoute...peu importe ce qu'est ce truc avec tes parents ? Tu sais, on peuc t'aider. Fred ?

Deux yeux bleu brillants jette un oeil autour d'un réduit derrière Angel alors qu'il marche.

Nuit, Bibliothèque Publique de Los Angeles.

Trish : Est-ce que Fred vient souvent à la bibliothèque ?

Cordy : Euh, et bien, c'est le premier endroit où je l'ai vue.

Trish : Elle aimait notre petite bibliothèque communautaire chez elle. Chaque après-midi, je l'a prenais là après mes rondes.

Cordy : Oh, un docteur ! Pas étonnant que Fred soit si intelligente !

Trish : Je conduit un bus scolaire.

Cordy : Oh. Et bien, je..en fait je n'ai jamais...roulée dans l'un d'entre eux, mais j'ai entendu qu'ils étaient vraiment bien.

Roger : Qu'est-ce que Fred fait au juste pour vous ? Ca me semble un peu bizarre, une physicienne travaillant pour une agence de détective.

Cordy : Euh, et bien, Fred est ah...partie dans quelques changements.

Roger : Et c'est la faute de qui ?

Cordy réfléchit encore quand Wes et Gunn rentrent.

Wes : On a balayé tous les sols. Rien.

Trish : Oh !

Roger : Alors. Et après ?

Wes : Donnez moi une seconde pour conférer avec mes collègues.

Il éloigne Cordy avec lui et Gunn.

Gunn : J'aurais pu vous dire qu'elle n'allait pas être à la bibliothèque.

Wes : Alors si tu en sais tellement sur elle, Gunn, pourquoi tu ne nous dis juste pas où elle est ?

Gunn : Je pari que ce stand de tacos ne semble pas si mal maintenant, n'est pas ?

Cordy : Hé ! Mr et Mrs Bickerson, un petite mise au point, s'il vous plait. Il y a définitivement un truc avec eux.

Ils regardent les Burkle se parlant doucement.

Wes : Alors, où est-ce qu'on va maintenant ? Où est-ce que Fred irait chercher de l'aide ? Des conseils ?

Angel marche encore dans les égouts cherchant Fred.

Angel : Fred ? Pas la peine d'avoir peur.

Angel sursaute alors que son portable sonne. Il le sort de la poche de son manteau et l'ouvre.

Angel : Quoi ? Non. Toi ?

On a une vue déformée d'Angel comme vu d'au-dessus.

Angel laisse sortir une profonde respiration : Oh ! Tu veux dire l'endroit où elle irait pour de l'aide et des conseils ! (se tourne pour retourner d'où il vient) Et on s'appelle des détectives.

On reçoit une autre vue déformée d'Angel partant.

Angel : Je te verrais là-bas.

Angel marche à côté de la caméra et on voit une étrange silhouette avec des yeux bleu brillants dans le tunnel derrière lui, le regardant partir.

Lorne : Et bien, n'est pas une surprise adorable.

Cordy : Il est surpris. Je ne pensais pas qu'il possédait des vêtements en éponge.

Lorne : Hmm. Un pareil petit entourage ce soir. Hé, Gunn, pourquoi est-ce que tu ne ramènes pas tes autres amis ? Parce qu'ils font un groupe.

Gunn regarde de Wes à Angel, puis vers Lorne : Peut-être que je devrais attendre dehors.

Lorne : Tu sais, je suis...je suis suis pas entièrement contre cette suggestion.

Gunn part.

Trish : Quel genre d'endroit est-ce ?

Lorne : Oh, vous l'aimez ? J'allais aller pour un Dresde après cette sensation de bombardement.

Roger : Ah, c'est un de vos grand 'contacts industriels' ? Un type en peignoir, portant du maquillage et des fausses cornes ?

Lorne : Elles ne sont pas fausses ! Et c'est...seulement un peu d'eye-liner.

Wes : Lorne, j'aimerais te présenter les parents de Fred, Mr et Mrs Burkle. Ils sont là en visite...de la région.

Roger : Ouais. Veuillez nous excuser, nous paysans. Au Texas nous n'avons pas beaucoup de types qui portent du eye-liner...bref pas pour longtemps.

Cordy : Il vous taquine juste. Il revient sûrement d'une prise. Lui et Angel font des films de monstres ensemble ! N'est pas, Lorne ?!

Lorne : Ah...non.

Angel va vers Lorne et le pousse sur le côté.

Angel : Je peux te parler une seconde ?

Trish, se penchant contre le bar : Des détectives ! Vous n'avez pas d'idée d'où pourrait être notre fille, n'est pas ?

Cordy et Wes restent calme.

Roger : Peut-être que si. Peut-être qu'ils ne veulent juste pas qu'on l'a trouve.

Angel : Tu vois, Lorne, je suis désolé pour le bar, mais maintenant Fred a disparue et on a besoin de ton aide.

Lorne : Oh, vraiment ? Ouais, et bien, je ne suis pas un distributeur automatique mystique qui crache des réponses dès que valse ici avec un problème. J'ai un coeur. Admettons qu'il est localisé dans ma joue gauche, mais c'est encore un coeur. Et ce coeur est brisé ! Je veux dire, pourquoi n'y a t-il jamais personne qui se soucie de mon destin ? Tout le monde qui passe cette porte est sur moi, moi, moi. Et bien, et mon moi ? Mon moi est important.

Angel : Tu sais où elle est, n'est pas ?

Lorne : U...une autre chose, comment...comment ils mettent le piment dans les olives, hein ? C'est un mystère pour toi. Tu sais, est-ce qu'ils doivent les fourrer chacune à la main, parce que ça semble dépenser un peu de temps, ou est-ce que je tu crois qu'il ont une...petite...machine...fourreuse....de piment...

Angel regarde juste Lorne.

Lorne soupire : Fred ne veut pas voir se parents. Elle a une raison à ça. Je veux dire, pourquoi obliger une épreuve de force si tu n'as pas besoin ?

Angel : Parce que ça ne vas pas finir. Ils l'ont trouvés une fois, ils le referont. Au moins cette fois on pourra être là pour l'aider. (Lorne secoue un peu sa tête et regarde au loin) Je t'en prie. Dis-moi où est Fred. Je sais que tu n'es pas une machine à sous.

Lorne : Distributeur automatique, gros palooka. (soupir) D'accord, mais joue là délicatement, frère. Parce que ça va être sale.

Fred agrippe un ticket dans ses mains alors qu'elle est assise sur un banc à côté d'un homme âgé sans abri.

Fred : Je peux le faire. Bien sûr que je peux. Je peux juste aller dans ce bus et être une toute nouvelle personne...comme l'origami...ou le plastique. Aller dans un endroit où je n'ai jamais été sans argent, sans amis, sans travail. Simple comme pi. 3.14 159265..

L'homme sans abri se lève et s'éloigne.

Fred : Oh, hé, je calculais juste pi...pour me relaxer. Je ne suis pas dangereuse.

On reçoit une image déformée de Fred assise sur le banc à l'arrêt de bus comme s'il on la voyait d'au dessus (comme celle qu'on a eu d'Angel dans les égouts)

Fred : Je pourrais aller à Vegas. Apprendre jouer au Black Jack. Memoriser cinq cent cinquante deux chiffres de pi de quelques cent misérables cartes c'est facile.

A travers la feuille de rameau derrière le banc de Fred on peut voir ses parents et le gang entrer dans l'arrêt de bus.

Fred : Neuf, dix, Jack. (regarde et voit ses parents parler à un des employés) Reine, roi. Non !

Trish se tourne et voit Fred se lever du banc.

Trish : Fred ?

Fred : Non, tu n'es pas là ! Part !

Trish : Fred, mon coeur, c'est nous !

Fred secoue la tête : Non. Vous n'êtes pas eux. Vous ne pouvez pas être eux, parce qu'ils ne savent pas.

Roger : Mon chou, c'est maman et papa.

Fred : Shh ! Arrêtez de dire ça. Vous ne pouvez pas l'être !

Trish : Mon coeur, tu ne te souviens pas de nous ?

Fred : J'étais...j'étais pendant cinq si seule et, et le nuit j'allais...je n'avais que moi et vous n'étiez pas là !

Fred commence à pleurer.

Roger : Fred, je ne comprend pas.

Fred : J'étais perdue. J'étais perdue, et ils m'ont faits des choses horribles, mais, mais c'était un livre d'histoire. C'était juste une histoire avec des monstres, pas réelle. (continue de secouer sa tête) Pas dans le monde mais...mais si vous êtes là et que vous me voyez alors...alors c'est réel ! Et ça s'est passé. Si vous verriez ce qu'ils m'ont fait...Je...je n'ai pas fait exprès d'être si perdue !

Trish pleurant aussi prend la tête de Fred dans ses mains.

Trish : Oh, mon coeur, ça n'a pas d'importance ce qu'ils t'ont fait.

Embrasse sa fille.

Fred : Maman.

Trish : Oh, tout vas aller bien.

Fred : Je suis désolée. Je suis tellement désolé d'avoir été si perdue.

Roger : Ca n'a pas d'importance. Tu es notre petite fille.

Fred : Vous m'avez tellement manqués. Je n'ai pas fait exprès de...

Trish : Shh...

Roger : Tout va bien maintenant. Tu vas voir. Tu es sauve maintenant.

Soudainement un gros insecte (comme un mélange envahi par la végétation entre une araignée et un cafard) arrive en crissant du plafond.

Roger : Whoa ! Dites moi que c'est quelque chose des films !

Cordy : Non. C'est quelque chose qui va nous tuer.

Pause.

Angel : Tout le monde dehors.

Wes : Angel...

Angel : Fais les sortir d'ici. Je peux m'occuper de ça. Bouge !

Gunn : Allons-y.

Angel évite un poignard des genoux avant de la créature.

Le gang et les Burkle sortent par les portes du terminal.

Roger : Qu'est-ce que c'est que ça ?

Cordy : Toutes nos armes sont dans l'hôtel !

Gunn : Angel a dit qu'il pouvait s'occuper...

Angel vient se crasher dans les portes fermées, les fracassant, venant se pose dans la rue au pied de Gunn.

Gunn : ...de ça.

L'insecte suit Angel par la porte. Angel se tourne pour lever les yeux vers eux. Il porte son visage de vampire.

Gunn : Peut-être qu'il y a quelque dans le coffre.

Alors qu'ils courent vers la voiture.

Roger : Qu'est qui est arrivé à son visage ?

Wes : Angel est un vampire. Il a une âme, mais c'est une longue histoire. Je vous en parlerais si on ne finis pas morts.

Wes voit une pile de bagage et change de direction.

Wes : Cordy ! Là !

L'insecte est encore en train de poignarder et de trancher Angel avec ses pinces. Angel parvient à en baisser la plupart avant d'être fouetter sous ses pieds.

Gunn : Hé ! Gros insecte !

Gunn a trouvé un enclos de sport en arc et tire une flèche. L'insecte cris et va vers Angel par terre juste pour avoir Cordy et Wes l'attaquant avec des clubs de golfs. Gunn attrape un club et rejoint la bagarre. L'insecte parvient à faire partir un club des mains de quelqu'un et il se pose sur le sol pour venir reposer devant Fred.

Angel est relevé et est un peu lent. L'insecte parvient à l'envoyer voler contre la roue d'un des bus garés. Alors qu'Angel se relève, l'insecte le poignarde dans chaque épaules avec ses pinces, l'épinglant contre le bus.

Fred frappe l'insecte par derrière avec le club de golf et il s'éloigne d'Angel pour se tourner vers Fred.

Angel : Angel, sort de la...

Angel pousse Fred de chemin, mais l'insecte entaille encore le bras de Fred...avant d'être fortement frappé à la tête avec un cylindre de métal par Roger.

Roger : C'est ma fille saleté de cafard !

Angel saute sur le dos de l'insecte, épinglant ses pattes avant contre son corps, les immobilisant. Roger aide Fred à se lever.

Roger : Hé, bébé. Viens, viens.

Roger emmène Fred sur le côté.

L'insecte brise l'étreinte d'Angel et le repousse puis se retourne et l'envoie voler dans les airs pour se pose sur un bus garé.

L'insecte vient après Angel...juste pour être écrasé par un bus passant par là.

Le bus s'arrête et Trish en sort.

Trish : Est-ce que je l'ai eu ? Est-ce que je l'ai eu, vous tous ?

Ils retournent tous dans le hall de l'Hypérion. Cordy soigne la blessure sur le bras de Fred.

Trish : Je déteste presque la question mais...vous faites beaucoup de bagages dans votre travail ?

Cordy : Mmm. Hasard professionnel. Je veux dire, c'est sût qu'il y a le démon occasionnel qui essaye de nous tuer avec des oreillers, mais, tristement, ces cas sont nombreux et loin.

Roger regarde la tête du Durslar. Elle a quelque uns des mêmes cristaux que Fred a remarquée dans l'égout autour de sa tanière collés sur le côté.

Roger : Et pour ce type ? C'était un démon ?

Cordy : Je crois qu'Angel a nommé ça une créature Durslar.

Fred touches les cristaux avec ses doigts.

Cordy : Lui et Fred l'ont traqués après qu'il les ait attaqués quand ils sont sortis acheter de la glace.

Roger : Tu veux dire que tu sais comment traquer ces choses, Fred ?

Fred : Non. J'étais surtout là pour une glace.

Trish : J'espère qu'il n'a pas lancer de nouveau cette chose. Ca me donne la frousse.

Roger : Oh, ne soit pas stupide, Trish. C'est juste une tête coupée.

Gunn attrape la tête pour l'enlever de la vue de Trish.

Gunn : Je l'ai. La dame fait de la soupe d'insecte avec un bus de dix tonnes, mais montrez lui une tête en papier mâché, elle a la frousse. Ah, les femmes.

Gunn pose la tête sur le comptoir de réception à côté d'Angel.

Angel : Euh, Gunn, tu sais que ce n'est pas du papier mâché ?

Gunn enlève vite ses mains de la tête.

Gunn : On a encore cette eau de Javel dans la salle de bain ?

Gunn cours vers la salle de bain.

Angel et Wes regardent l'embarras des Burkle sur Fred.

Angel : Je dois dire que ce n'est pas comme ça que j'imaginais que ça finirai.

Wes : Ils ont l'air heureux, n'est pas ?

Cordy : Voilà ! (en français) C'est du français pour 'je crois qu'on a stoppées le saignement'.

Fred : Merci Cordélia.

Cordy : Au suivant : multiples blessures de poignard. Angel !

Angel saute de son tabouret et se rue vers le canapé.

Angel : Oh, c'est mon tour. Oh, ouais !

Cordy : Quel abruti.

Fred va vers Wes.

Wes : Comment ça va, Fred ?

Fred : Comme si mon coeur avait été mis dans un de ces presse-orange...(baisse les yeux vers son bras) Oh. Comme si un insecte géant avait essayé d'arracher mon bras qu'Angel m'avait sauvée.

Trish : Il semble faire ça souvent, n'est pas ?

Fred : C'est ce qu'il fait. Angel est le champion, et Wesley est le cerveau de l'opération, Gunn est le muscle et Cordy est le coeur, et je suis...

Roger : Et pour croire, on souhaitaient appeler les flics d'un groupe de super-héros !

Angel : Oh, je ne suis pas vraiment un héros.

Gunn : Plus comme un démon suceur de sang.

Angel lui jette un regard.

Roger : Franchement, Angel, je me fiches de savoir si vous buvez du sang de porc, de vache, ou ces petites bières importées. Vos avez sauvé ma petite fille.

Angel : Et bien, je ne l'aurais pas fait si elle n'était pas devenue toute Amazone et battu cette chose avec un club de golf.

Roger : Et bien, je vais vous dire, je n'ai jamais vu un coup comme ça depuis que Nicklaus a pris Gary Player en '63..

Angel et Roger : Bob Espère un Dessert Classique.

Ils se regardent, rient et se serre la main.

Angel : D'accord !

Fred : Je vais retourner chez moi.

Tout le monde devient vraiment calme et la regarde.

Fred : Je suis...je ne suis juste pas coupée de ça. Je veux dire, si Angel ne m'avait pas sortie du chemin, vous ririez tous à la morgue maintenant. Ok, peut-être pas rire, mais...le fait est que, je pense que je devrait rentrer chez moi où c'est calme et sûr et...où des monstres ne mangent pas ta famille. Vous n'êtes pas...déçus de moi, n'est pas ?

Trish : Oh, Fred. Jamais ! Oh, ça va être si bon de d'avoir à la maison.

Les Burkle font une étreinte familiale.

Gunn : Elle sera sûrement heureuse là-bas.

Wes : Ouais. C'est bien.

Fred se tient dans sa chambre regardant les écritures sur le mur. Angel apparaît à la porte derrière elle et toque pour avoir son attention.

Fred : Oh, Angel. Salut. Je t'invite à entrer.

Angel : Merci, mais tu as juste besoin de faire ça la première fois. Une fois que je suis invité...

Fred : Je sais. J'ai juste pensée que depuis que je vais rentrer chez moi je ne vais pas d'inviter à entrer quelque part...A moins, bien sûr, que tu viennes au Texas.

Angel : Ou si tu construis cet appartement dans l'égout.

Silence.

Angel : Alors comment tu vas ?

Fred : Oh, ah...pétillante. Un peu bizarre et...pétillante. Mais excitée. Et un peu triste. Reconnaissante. Une sorte de joie prudente. Soulagée et tracassée en même temps. Un peu nauséabonde en étant encore, pleine d'espoir ?

Angel : Et c'est sur le fait de les couvrir. (regarde les murs) Tu vas te souvenir de tout ce qu'il y a écrit ?

Fred : Et bien, sûrement. C'est une histoire. (ils regardent tous les deux les murs) Il était un fois...une fille qui a vécue toute seule dans une horrible caverne...si loin de chez elle ça lui faisait mal au coeur. Et tous les jours dans cette horrible cave, la fille essayait de trouver un moyen de s'échapper. Aucun de ses plans n'a eu de succès, bien sûr...et elle n'espérait presque plus....quand un jour, comme dans un conte de fée...un bel homme vint sur un cheval et la sauva, ...et la ramena dans son château. Maintenant tu peux penser que c'est la fin, n'est pas ? Un bête conte de fée et ils vécurent heureux.

Fred s'assoie au bord de son lit et Angel s'assoie à côté d'elle.

Fred : Mais tu vois, la minute où ils sont allés au château, ...le bel homme est de nouveau parti. Et même si elle ne le pensait pas, ..ne voulait pas...aller dans un château la petite fille qui s'est juste construit une caverne elle-même. Espérant qu'il la sauvera encore. (regarde Angel) Mais tu ne peux pas me sauver cette fois ci. Tu peux ?

Angel reste silencieux et Fred baisse les yeux vers ses mains.

Roger parle à Wes et Gunn au comptoir de réception, pendant que Trish et Cordy sont assise sur le canapé ensemble.

Trish : Je veux dire, Rog a toujours eu un faible pour ces films d'Alien dégoûtants avec toute la bave et les crocs. Il n'en a jamais assez. Excepté le dernier qu'ils ont fait je crois qu'il s'est endormi. Je n'arrive pas à croire que tout est réel.

Cordy : Et bien, je ne sais pas pour les aliens, mais je connais les démons et les dimensions alternées. Ca prend un peu de temps pour s'habituer.

Trish : Je suis si contente que Fred rentre chez elle. Cet endroit est trop dangereux pour elle.

Roger et Gunn porte le machin de Fred sur le canapé.

Roger : Hé, mon coeur, tu veux bien regarder ça ? Fred l'a fait.

Gunn : Cool, n'est pas ?

Wes : Nous pensons que c'est une sorte d'arme mécanique, sûrement influencée par la catapulte médiévale, conçue pour des blessures fatales sérieuses, si ce n'est pas la décapitation totale.

Roger : Ou ça fait des toasts.

Wes : Ou ça fait des toasts.

Trish voit Fred et Angel descendre les escaliers.

Trish : Hé ! Tu as tout emballé, bébé ? Et pout cette chemise avec des intestins d'insecte dessus ? Tu...tu l'a jettes, n'est pas ? Tu ne l'a ramène pas à la maison, non ?

Fred : Je ne sais pas. Je pensais que je devais l'emmener...avec les intestins et tout. Tu sais, comme souvenir.

Roger : Ah. Ca c'est ma fille !

Fred regarde le gang : Vous savez, dans l'égout j'avais toutes ces jolies choses dont je parlais et j'allais devenir toute extravagante et...aw, enfer. (regarde ses parents) Je veux dire zut.

Va faire une étreinte à Gunn. Gunn la serre bien fort pendant un moment puis éclairci sa gorge et la laisse partir.

Fred va vers Wes. Ils dansent maladroitement en rond pendant un moment essayant de savoir le bras de qui allait partir avant de se serrer aussi.

Fres va faire une étreinte à Cordy.

Cordy murmurant : Entre toi et moi, je suis presque un peu jalouse.

Fred va vers Angel et ils se regardent.

Fred : Merci....pour tout.

Angel lui tend silencieusement sa valise qu'il a porté dans les escaliers pour elle.

Angel : Au revoir Fred.

Fred lui fait un sourire et se tourne vers ses parents.

Fred : On ferait mieux de partir avant que je devienne toute liquide.

Les Burkle montent les escaliers de la porte d'avant. Fred se retourne une dernière fois et leur fait des signes de mains avant que les portes ne referment derrière eux.

Les Burkle sont assis ensemble à l'arrière d'un taxi.

Roger : Ta chambre est exactement comme tu l'a laissée. Tout excepté le type à qui on l'a loué, mais son bail se termine dans un mois.

Fred : Tu as loué ma chambre ?

Roger : Et bien, mon coeur, après plus d'un an....Nous n'avons plus entendu parler de toi !

Fred : Papa, j'étais kidnappée dans une dimension alternée.

Le chauffeur de taxi tourne sa tête en entendant ça.

Trish au chauffeur : Et bien, elle l'était.

Fred ouvre son sac et en sort la chemise qu'elle portait durant la bataille avec l'insecte.

Fred : Ils vont me manquer, c'est...

Elle voit que le suc de l'insecte est devenu les mêmes cristaux qui étaient sur les murs de l'égout et sur la tête du démon a l'Hypérion.

Fred : Faites demi-tour. Maintenant !

Le gang se vautre dans les chaises du bureau de Wes.

Cordy : D'une drôle de façon, tu sais qui me manque vraiment ?

Wes : Fred.

Cordy : En fait j'allais dire ses parents. C'est mauvais.

Angel : Je ne crois pas. Ils étaient vraiment....bien.

Cordy : Bien ? Ils n'étaient pas juste bien, Angel. Ils étaient...

Gunn : Des parents.

Wes : Ils l'aimaient. La supportaient. Ils ne l'a broyait pas dans un...petit noyau de conscience avec leurs constantes réprimandes. Ils ne finissaient jamais la tirade de dégradation, et du mépris et...

Wes s'arrête quand il remarque que tous les autres le regarde, fait semblant de vouloir dire autre chose, mais reste juste silencieux.

Cordy : Au moins Fred a maintenant une vie normale. C'est pas que je vous aime pas les gars, et L.A, et mon travail, mais...les choses ne sont jamais normales ici. Vous savez ?

On reçoit une vue rapprochée de la tête coupée du Durslar. Quelque chose bouge sous sa peau.

Pause.

Wes : Elle était si maligne.

Angel : Elle va me manquer. Elle était tellement jolie, et un peu folle. Je trouvais ça...apaisant.

Cordy : Et puis quoi ? Je ne suis pas apaisante ? (Cordy se lève) Je peux être apaisante. Je pourrais apaiser ton cul, mon gars.

Gunn : En plus, elle était vraiment adroite avec un fer de cinq.

Gunn et Wes se regardent et partagent un rire.

Cordy : Juste avant d'être presque tuée. Personnellement, je suis contente qu'elle soit partie. Ca va être une charge en moins de ne plus devoir s'inquiéter pour mademoiselle folle de tacos.

Angel : Elle reviendra pour nous rendre visite.

Cordy : Tu penses vraiment qu'elle va revenir nous rendre visite ?

La tête du Durslar pétille comme une folle maintenant et un insecte géant comme celui au terminal du bus regarde à la fenêtre...mais le gang ne remarque rien de tout ça.

Cordy : Et bien, c'est ça. Je ne vais pas m'asseoir là et me morfondre comme vous...bande...de morfondeurs. Je vais rentrer chez moi. (elle met ses chaussures) Manger un peu de nourriture. (se lève et commence à sortir) Je vous souhaite un bon vagissement. Je vais aller sous ma grosse et bouffante...(entre dans le hall et voit l'insecte entrant dans l'hôtel) insecte géant !

Cordy cri et revient dans le bureau alors que les gars en sortent.

Gunn : On a cognés ce truc avec un bus. Vous allez me dire qu'un bus ne le tue pas ?

Angel : Je ne crois pas que c'est le même.

Angel regarde dans la cour qui est pleine d'insecte géant.

Cordy : Nous sommes si immensément morts.

Wes : Des armes.

Angel cours et roule sur le comptoir pour engager l'insecte pendant que les autres courent vers l'armoire à armes.

Armes en main Wes se tourne juste pour voit l'insecte jetant Angel sur le sol.

Wes : Angel, on...

Les portes s'ouvrent et Fred rentre en courant.

Fred : Là ! Je suis là !

Wes : Fred ?

Fred : Oh, je suis en retard !

Roger l'aide à mettre son machin en position.

L'insecte poignarde encore Angel par terre. Gunn et Wes lèvent leurs armes essayant de bloquer ses pinces.

Angel : Qui m'aide ici ?

Fred : Moi !

Elle va sur son machin. Une hache de guerre vole dans les airs et coupe la tête du Durslar comme une tranche de melon. Du jus vert éclabousse les murs et un groupe de petits cafards en sort.

L'insecte s'éloigne d'Angel et du gang, au lieu d'aller prendre les insectes remplissant la tête.

L'insecte va vers la cour. Les petits insectes le suivent.

Fred et ses parents descendre les escaliers à l'avant.

Gunn : Alors. Pas un toaster.

Angel : Fred, comment as tu....

Fred : Les cristaux. Ceux qu'on a vu dans les égouts ? Ils étaient aussi sur la tête du Durslar. Et eu début je croyais qu'ils venaient du Durslar, et puis j'ai vu ça. Papa ?

Roger lui tend les cristaux couvrant la chemise.

Fred : Ces cristaux sont justes du suc séché de l'insecte. Il a du mettre ses oeufs dans la tête du Durslar, ce qui pourrait explique le fait que le Durslar soit sorti de l'égout, parce que, je veux dire, tu ne serais pas un peu fou si tu avais des oeufs dans la tête ? Je sais que je le serais. (Cordy ouvre sa bouche, regarde Angel et la referme) Bref, ça aurait été très bien et Darwinien, sauf qu'Angel a tué le Durslar et ramené la tête ici, alors l'insecte l'a traqué pour reprendre ses oeufs.

Wes : Et à la station de bus, quand Trish a roulée sur la mère...

Fred : Ou le père. Je pense que ça doit être une ruche de genre neutre, mais je devrais faire quelque recherches pour le démontrer.

Wes : Toute la ruche s'est montré afin de réclamer sa progéniture. (Fred hoche la tête) Brilliante déduction, Fred !

Gunn : Juste pour dire, ce petit gadget de hache est dur.

Fred riant : C'était juste une pensée aléatoire que j'ai eu. Et si vous aviez du vous battre avec vos bras coupés ? C'est sûr, vous feriez une hémorragie mortelle très vite, mais au moins vous pourriez emmenez votre ennemi avec vous !

Angel : Belle allure, Fred.

Fred : Aw, c'était rien. Juste une révélation stupéfiante du vrai cours de ma vie, c'est tout.

Roger : Tu viens, mon coeur ?

Fred va vers ses parents : Tu vois. Je pourrais retourner chez moi avec vous et prétendre que les cinq dernières années ne sont pas arrivées. Je pourrais même prétendre avoir une vie normale. Mais la vérité c'est que....Et bien, je ne suis même pas normale. (Roger et Trish se regardent) Je pense que ce que j'ai appris de ça...Vous..vous allez tous les deux beaucoup me manquer. Mais..j'appartiend à ici. (se tourne vers le gang) A moins que non. Si..si vous ne voulez pas me reprendre, je comprendrais bien..

Wes : On va faire un vote, d'accord ? Tous ceux qui sont d'accord dites aye. Aye. C'est fait. Bien. Tu restes.

Le gang se sourie, puis se tourne pour sourire à Fred.

Fred : Maman. Papa. C'est ma vie maintenant.

Trish : Nous étions en train d'espérer que tu n'allais pas le découvrir.

Roger : Bien sûr nous allons rester ici pendant quelques semaines.

Fred se penche contre lui : Papa !

Roger rit : Des jours. Tu sais, juste pour se rattraper et réagir, et pour être sûr que tu es positive avec ta décision.

Fred : Oh, je crois savoir où je vais finir.

Hypérion, jour. Fred et Angel ont des rouleaux à peintures en main et peignent sur les murs de la chambre de Fred.

Roger : Maintenant, Spiro Agnew, je sais qu'il était..

Angel : Un démon Grathnar ! Vous le saviez ?Je pensais que j'étais le seul qui savait ça !

Roger : Qu'est-ce qu'il aurait pu être d'autre, à part un démon ?

Wes vient en portant un autre pot de peinture. Voit Gunn peindre le mur.

Wes : Pas horizontalement, verticalement ! Sinon tu...

Gunn : Tu vois, je vais te dire, si tu le fait verticalement tu vas avoir ces gouttes moches..

Trish peignant aussi : Maintenant, les garçons, je ne veux pas voir de bagarres ici.

Gunn et Wes : Ok.

Cordy entre, portant deux boites de pizza.

Cordy : Est-ce que quelqu'un a commandé de la pizza ici ? Hé Fred ? Pizza ?

Fred marchant vers un autre côté du mur : Dans une minute, je veux juste finir cette section.

Fred regarde un dessin de deux personnes sur un cheval pendant un moment, puis lève son rouleau et peint dessus.

Previously on Angel:

Librarian: "Fred disappeared five years ago. They never found her."

Wes: "Cordy's been sucked into the portal. She's in the Host's dimension."

Fred: "They use you as a slave and then your body gives."

Constable: "Fugitive!"

Fred: "Oh no!"

Angel kills the demon Guard Captain.

Fred: "Handsome man - saved me from the monsters."

Fred: "I love tacos. D-do they still have them?"

Wes: "The host reads their souls, senses their futures."

Cordy: "Yes, but he can only do it when they sing Karaoke."

Fred sings "Crazy."

Gunn's old gang comes in and shoots the place up.

Lorne: "Ah! My club! Friends of yours, Gunn?"

Wes is looking past the naked sword blade to the person holding it.

Wes: "You wouldn't dare. - You were just going to toss in a Prothgarian broadsword with a third-century ceremonial Sancteus dagger?"

Cordy turns the sword in her hands to give it a second look.

Cordy: "Hmm. Let's see. Long, metal, pointy. - Yup."

Wes: "Cordy! The purpose of an inventory..."

Gunn: "Yes, give us that (mimics Wes English accent) purpose of an inventory speech - again."

Wes: "This wasn't my idea."

Cordy: "No. Angel - keeps complaining that the weapons cabinet is all different. But, Wesley, who's the boss around here? You - or the guy with the pancreas dagger."

Fred: "What time is it?"

Wes holds up his wrist to Cordy and read his watch.

Cordy: "Six twenty four, and for those of you who are playing the home game: that's exactly three minutes from the last time you asked."

Fred fumbles around with the strange contraption (looks like a hybrid between a suitcase, a crossbow and a sowing machine - or something like that).

Fred: "I'm sorry. I just - I have this theory that the more you are aware of time the more slowly it moves, which *could* make light speed travel possible, but only if you were to concentrate really..."

Cordy: "He'll be back when he's back."

Fred: "So - now that she's alive again, are they gonna get back together? Angel and that girl with the goofy name?"

Wes: "Well - *Fred* - that's a difficult question. I think it's fair to say - no. Not a chance, never, no way, not in a million years, and also 'nuh-uh.'"

Fred: "But you said he loved her. And of course she's gonna love him back, because he's so strong and handsome and he really listens when you talk. I-I mean, if you go for that sort of thing, why wouldn't it work?"

Cordy: "Let me break it down for you, Fred."

Cordy steps away from the reception counter and pretends to be Buffy.

Cordy: "Oh - Angel! I know that I'm a Slayer and you a vampire - and it would be *impossible* for us to *be* together - *but!*"

Gunn laughs at Cordy's act.

Wes stands up: "But!"

Cordy turns to look at him. Wes pulls his glasses off and lays them to the side.

Wes: "My gypsy curse sometimes prevent me from seeing the truth. Oh, Buffy!"

Cordy: "Yes, Angel?"

Wes: "Oh, I love you so much I almost forgot to *brood!*"

Fred watches wide-eyed. Gunn is laughing.

Cordy: "And just because I sent you to hell that one time doesn't mean that we can't just be friends."

Wes grabs a hold of Cordy's wrist.

Cordy: "Oh!"

Wes: "Or possibly more."

Cordy gasps: "Gasp! No! We mustn't."

Wes pulls Cordy close.

Wes: "Kiss me."

Cordy: "Bite me!"

Wes bends Cordy back over his arm and pretends to sink his fangs into her neck.

Angel off screen: "How about you both bite me."

Fred jumps up: "You're back!"

Cordy and Wes see Angel watching them and quickly scurry apart.

Gunn: "How'd it go?"

Angel: "I think those two pretty much summed it up. To be honest - I *really* don't wanna talk about it."

Cordy tugs her mini skirt back in place.

Cordy: "But... ah, Angel - we're your friends. (Gives him a big, friendly smile) and, and it-it's not healthy to repress stuff like *this.* You-you need to share your - pain, express those feelings of grief and longing or... The curiosity is gonna kill me!"

Angel quietly: "Oh, no. Wouldn't want that."

Fred: "Personally, I don't care at all what happened."

Cordy as she walks past Fred: "Shut up, Fred."

Angel quietly: "Actually, you know what I need right now? - Ice cream. (Looks at Fred) You wanna get some ice cream?"

Fred with a big grin: "I like Ice cream!"

She walks over to Angel and they leave the hotel together.

Cordy: "Now we'll never, ever know."

Angel off screen: "That's right."

Angel and Fred are walking along a dimly lit sewer tunnel with Fred holding a big ice cream cone.

Fred: "This has been the best night ever! First there's you taking me to ice cream, then there is the ice cream, then that monster jumps out of the freezer and you're all brave and "Fred, watch out!", and then we get to chase it down into the sewers, which are just so bleak and oppressive and - homey. And, and I could build a condo down here."

Angel: "I'm glad you're having fun."

Fred: "You think maybe the monster just wanted a sugar cone?"

Angel: "I doubt it. Durslar beasts don't usually come above ground like that. They tend to stick to the sewers."

Fred: "Lucky stiffs. They get to lead lives of mysterious sewage while I'm just plain ol' boring ol' Fred."

Angel: "Boring? That's not a word I'd use for you."

Fred: "Fine. Nutty-ol'-goonie-bird-up-in her-room-doin'-nothin'-but-moochin'-off-Angel Fred. I swear I don't know how you all put up with me. I practically need flashcards to understand my (looks past Angel) pretty crystals. Oh, look. They're everywhere."

A dull roaring sounds and Fred jumps back.

Fred: "It wasn't me."

Angel: "Oh, no, no, no. We must be near the Durslar's lair. Why don't you head back on to the hotel. I can take it from here."

Fred: "But shouldn't we call Wesley first and maybe, you know, the army?"

Angel: "Nah. Durslar beasts are pretty Faulknerian. Lotta sound, no fury. Think you can find your way back okay?"

Fred: "I think so. 128 meters back, eastward fork, 207 meters to the southward fork, hang a right, 12 meters in... I'm just being a big nerd again, aren't I? (Angel nods) I'm gonna go now."

Fred heads down the tunnel and Angel turns to walk towards the Durslar's lair.

Fred turning back around: "A-are you sure you're gonna be okay? Because I can stay with you. I really don't mind."

Angel: "I'll be fine."

Fred: "You don't need me. Okay. Bye!"

Fred disappears around the corner then sticks her head out to look back around it.

Fred: "Are you sure?"

Angel with a little laugh: "I'm fine!"

Fred: "Okay. Bye then!"

Finally leaves for good, with Angel watching her go, big smile on his face - not noticing the Durslar coming up behind him.

Intro

Back at the Hyperion Wes, Cordy and Gunn are still busy with the weapons inventory.

Wes: "Three-pronged Scythian death spear, category six. Weapons cabinet, third shelf."

Cordy takes the tagged spear and puts it in the weapons cabinet.

Wes: "You know, back in my days as a rogue demon hunter I once used that very spear to pin down what I thought was a small Rodentius demon - of course the poodle's owners weren't very happy."

Gunn to Cordy: "Would you hurry up and get a vision already?"

Cordy straightens up and backs away from the weapons cabinet.

Cordy: "Ah, gee, Gunn, much as I would *love* to endure another soul-splittingly agonizing psychic invasion for your benef-ow! Ow! Ow!"

Wes and Gunn hurry over to where Cordy is hunching over in pain.

Gunn: "Yes! Yes!"

Cordy: "No! Ow, Fred! Ouch. I really wish she wouldn't leave her toys lying around!"

Cordy walks over to sit on the round settee, rubbing her shin after having bumped in Fred's contraption.

Gunn: "Ooh! Pretty wicked looking toy!"

Wes: "I'll say. It almost looks like a spring-loaded decapitation device."

Cordy: "Or it makes toast. With her you never know."

Man's voice: "Ah. Excuse me! Ah, is this Angel Investigations?"

The gang looks up to see a middle-aged couple standing on the landing just inside the front doors.

Wes: "Yes. Can we help you?"

Roger: "I sure hope so. I'm Roger, and this is my wife, Trish. Ah, we're sorry to barge in on your... arsenal here, but - we really need to talk to you."

Wes: "Of course. Please, step into my office."

Craning his neck to get another look at the arsenal of weapons on display, Roger ushers his wife down the stairs.

They all enter Wes' office.

Wes: "I'm Wesley Wyndam-Pryce. These are my colleagues, Cordelia Chase and Charles Gunn."

They shake hands.

Wes: "What can we do for you?"

The couple sits down in the chairs in front of Wes' desk as Wes settles in his chair as well.

Trish: "It's our daughter. She's missing."

Cordy: "Oh, no. Kidnapped by evil fiends?"

Trish: "We're not sure."

Wes making notes: "I see. Was your daughter involved in any kind of demon worship?"

Roger: "Of course not!"

Gunn: "Could be a vampire. Hard luck tracking one of those in a city this big, but don't worry. We're detectives. We can find anyone."

Roger: "We already hired a detective."

Wes: "And he couldn't locate her."

Roger: "He said she was staying here - in your hotel."

Trish: "Her name is Winifred Burkle. We call her Fred."

Wes looks up at Gunn and Cordy.

Fred is coming up into the lobby through the basement door, still licking her ice cream cone. She hears voices, glances at the open door to Wes' office. She sees Roger and Trish and runs up the stairs to her room.

Gunn: "Fred's your daughter?"

Trish: "Yes. You know her?"

Roger: "Is she here? Is she alright?"

Wes: "She's fine and - out at the moment - with one of our associates."

Cordy: "Who is not an evil fiend - or a vampire - because they don't exist. In - case you aren't familiar with our LA gumshoe detective slang."

Roger: "But what happened to her? It's been five years -- has she been with y'all this whole time?"

Wes: "No. Ah, we've only known Fred for a few months, really. - You see we found her in..."

Wes looks at Cordy and Gunn.

Cordy: "Ah, a fit of depression."

Trish: "Fred was depressed? (Cordy nods) Over what?"

Cordy looks at Wes.

Wes: "She had recently relocated and was - having trouble adjusting. So, how did you come to find her again?"

Trish: "Oh, about a month ago we got a letter from her in the mail."

Roger: "But she didn't leave her return address. In fact she said she was fine and we shouldn't bother looking for her, but..."

Trish: "Five years of not knowing whether your daughter's alive or... Well, how could we just let it go?"

Roger: "So we hired the private eye."

Gunn: "And he tracked her down through an un-addressed envelope? We could do that."

Angel: "Wait til you guys hear what happened at Haagen Dazs! Ordinarily these things don't put up much of a fight, but this one? Hoo! I think I'm gonna have it..."

Angel walks into the office, carrying the Durslar's severed head. Sees Fred's parents.

Angel: "...mounted. - Hello."

Cordy: "Angel. you're -- alone. And - and you brought ... a prop! From your movie! (to parents) This is Angel. - *Angel* - makes - monster movies. - Angel, these are Fred's very *normal* parents."

Angel puts the head behind his back.

Angel: "Ah. - Fred has parents."

Fred is up in her room, trying to (unsuccessfully) wipe off the writing on the wall using a towel. Looks around the room and grabs the pieces of clothing lying on the nightstand and bed.

Angel smiling: "Well it sure is - nice to meet you both."

Roger: "Ah. Son, you-your prop is dripping."

Angel looks down at the green blood dripping from the severed demon neck.

Angel laughing: "Oh, yeah. This (swings the demon head up by the hair, causing Roger and Trish to duck back) - fake. You know, a little glue, paper machee..."

Angel tosses the head back behind himself without looking into the lobby - where we hear a big crash of glass as it lands.

Angel: "...possibly some lead. So, Fred's parents - we've heard so - much... Well, uhm, sure is nice to meet you folks."

Gunn: "No address anywhere on the envelope?"

Roger: "No. None."

Gunn: "Ah."

Roger to Angel: "Do you know when Fred will be back?"

Angel looks towards Cordy and Gunn, who give him pointed looks in return.

Angel: "Oh, me. Well, yeah, ah, I sent her right back here, right before I... picked up that - prop. So I'm sure she's - up in her room (Trish and Roger smile at each other) - right now."

Fred's parents and the gang survey Fred's room - which is remarkably clean and organized.

Trish: "Fred?"

Roger: "She's not here."

Angel picks up the crumpled ice cream cone wrapper from the floor.

Angel: "No. But she was."

Trish looks at the walls.

Trish: "This - it's her writing. But what does this mean? It's just crazy."

Roger quietly to Trish: "We might have to call them in sooner than we thought."

Cordy is whispering to Wes and Gunn: "Guys - when was the last time Fred ever left the hotel by herself?"

Gunn: "A couple of weeks after never."

Roger: "We want our daughter."

Wes: "So, what is she running from?"

The three of them turn to look at Fred's parents, standing across the room from them.

Fred is hurrying a darkened street, wearing a backpack and looking scared.

Break

The gang is alone in Wesley's office.

Cordy: "There's just something - off about them. I can't put my finger on what."

Wes: "Fred must have returned while we were in here, seen her parents and..."

Angel: "Took off. That's not a good sign."

Gunn: "They said she sent them a letter. Can you picture Fred sneaking off to send a letter?"

Cordy: "Pfft! Sneaking off, right. Fred can barely tie her shoes without Mr. 'oh, you're my big, fat hero!' around."

Angel quietly: "You think I'm fat?"

Wes: "This could be a ruse, to trick us into letting them get close to her. Making it seem as though she'd initiated contact."

Angel: "On the other hand if the letter is real and she told them not to look for her, there's got to be a reason for that."

Cordy: "Fred never talks about her family."

Angel: "So, where do we start?"

Angel looks form one to the other, but they all stay silent.

Angel: "Where would Fred go?"

Gunn: "We could hit all the local taco stands. (Everyone looks at him) Joke! - Kind of."

Angel: "Come on, guys, think! What do we know about Fred?"

Gunn: "Well, I knew about the tacos."

Angel: "All right. She seemed pretty comfortable in the sewers. They're dark, cave-like. She felt safe there. I'll head back down there, see if I can find her."

Wes: "She worked at the Public Library. There may be colleagues there she trusted."

Cordy has been peeking out into the lobby at ma and pa Burkle sitting on the settee, talking quietly to each other.

Cordy: "What about them? We can't just leave them there! (The guys look at each other) What if Fred comes back?"

The Burkle's look up, catching sight of Cordy watching them and Cordy quickly pulls her head back out of sight.

Cordy: "Oh!"

Roger: "Is it time?"

Trish: "Not yet."

The gang follows Wes out of the office into the lobby.

Wes: "Mr. and Mrs. Burkle, we're gonna try a few places we think Fred may have gone. Would you like to come along?"

Roger: "Ah, all six of us? Wouldn't it make more sense to split up, cover more territory?"

Gunn after a beat: "Perhaps."

Angel: "Well, I'm gonna check out some of my, ah, industry contacts. So it'll just be the five of you."

Trish: "Industry contacts? Why would... - Fred's not - 'making movies,' is she?"

Angel: "Movies? Oh, you mean... No! No, no, of course not. It's just some of these contacts they-they know things sometimes. They're, ah, underground."

Wes: "Right. Uh - shall we go?"

The Burkles follow Cordy and Gunn out the door. Angel grabs a hold of Wes' arm as he passes him.

Angel: "Call me if..."

Wes: "Yeah."

Lorne, smoking a cigarette and wearing a white, terry bathrobe, makes his way through a bead curtain to answer the banging on the door.

Lorne: "Oh, figures. Right when Judge Judy is about to lay the smack down. (More banging) I'm coming! I'm not death, you know."

Lorne puts his cigarette into an ashtray sitting on one of the tables in his deserted bar. The table collapses, sending the bottles sitting on top of it crashing to the floor. Lorne doesn't react, just continues to shuffle towards the bar, where he pushes a button that unlocks the door.

Lorne: "Can't you read the sign on the door? Se habla 'closed.' (Fred comes down the steps) Oh, Fred, it's you. The bar is closed. (Turns away) Good seeing you. It's been fun. Bye-bye."

Fred takes a deep breath and launches into "Row, row, row your boat" as she hurries after Lorne.

Lorne: "Ouch! Turn the sirens down a notch, would you? All that fear and panic's blowing out my fuses."

Fred: "I'm sorry. It's just - something awful has happened."

Lorne: "Oh really? (Sweeps a hand out to encompass his club - still as trashed as Gunn's former gang left it) I wonder what that's like."

Fred: "Oh, no. Was there another massacre?"

Lorne: "Oh, no. No. Just the one. But it turns out massacres are a lot like sitting through Godfather three: once is enough."

Fred: "I'm not... I mean, I don't wanna sound... Why is it still like this?"

Lorne: "Ah, Fred, honey, I don't think you're here to discuss interior decorating. Am I wrong?"

Lorne pulls out a chair at an intact table, rights the overturned lamp on it and indicates the chair opposite from his.

Lorne: "Now, what can I do for you?"

Fred sits down: "I - I need cash. I don't wanna talk about it, because I think my head might go a little twang and I'll sing if I have to. (Starts singing) Row, row, row..."

Lorne: "Easy! Easy! Forget the singing, sweetheart. Your aura is practically screaming! - Yeah, you are in a bad place, aren't you doll? - You thought you could outrun them - and maybe you were free. - But those old monsters hunted you down. - I know why you're running away, Fred. You know what your problem is?"

Fred: "I'm not strong enough to stay and face my fear."

Lorne: "No. You haven't run far enough."

Fred just looks at him.

A rat runs along on top of a pipe running along the ceiling of a sewer tunnel.

Angel: 'Fred? - Fred, it's just me! - I'm alone. - Listen - whatever that thing is with your parents? - You know, we can help you. - Fred?"

Two glowing blue eyes peek around a recess behind Angel as he walks on.

Night, Los Angeles Public Library

Trish: "Does Fred come to the library often?"

Cordy: "Uh, well, this was the first place I ever saw her."

Trish: "She used to love our little community library back home. Every afternoon, I'd pick her up there after my rounds."

Cordy: "Oh, a doctor! No wonder Fred's so smart!"

Trish: "I drive a school bus."

Cordy: "Oh. Well, I-I've actually never - ridden in one of those, but I hear they're very nice."

Roger: "What exactly does Fred do for you people? It strikes me a little odd, a physicist working for a detective agency."

Cordy: "Uh, well, Fred's ah... gone through some changes."

Roger: "And whose fault is that?"

Cordy is still thinking when Wes and Gunn walk in.

Wes: "We've swept all the floors. Nothing."

Trish: "Oh!"

Roger: "So. What's next?"

Wes: "Give me one second to confer with my colleagues."

He pulls Cordy away with him and Gunn.

Gunn: "I could have *told* you she wasn't going to be at the library."

Wes: "Then if you know so much about her, Gunn, why don't you just tell us where she is?"

Gunn: "Bet that taco stand's not looking so bad now, is it?"

Cordy: "Hey! Mr. and Mrs. Bickerson, a little focus, please. There is *definitely* something going on with them."

They looks over at the Burkles talking quietly to each other.

Wes: "So, where *do* we go next? - Where would Fred go for help? For guidance?"

Angel is still slowly walking along the sewer looking for Fred.

Angel: "Fred? - Nothing to be afraid of."

Angel jumps as his cell phone rings. He pulls it out of the breast pocket of his coat and opens it.

Angel: "What? - No. You?"

We get a distorted shot of Angel in the sewer tunnel as if seen from above.

Angel lets out a deep breath: "Oh! You mean the place where she would go for help and guidance! (Turns to go back the way he came) And we call ourselves detectives."

We get another distorted shot of Angel walking away.

Angel: "I'll meet you there."

Angel walks past the camera and we see a strange silhouette with blue glowing bug eyes in the tunnel behind him, watching him walk away.

Lorne: "Well, isn't this a lovely surprise."

Cordy: "*He's* surprised. I didn't think he *owned* terry cloth."

Lorne: "Hmm. Such a small entourage tonight. Hey, Gunn, why didn't you bring your other friends? 'cause they make a party."

Gunn looks from Wes to Angel, to Lorne: "Maybe I should wait outside."

Lorne: "You know, I'm - I'm not entirely uncomfortable with that suggestion."

Gunn leaves.

Trish: "What kind of a place is this?"

Lorne: "Oh, do you like it? I was kinda going for a Dresden after the bombing sort of feel."

Roger: "Ah, is this one of your big 'industry contacts?' Some guy in a bathrobe, wearing makeup and fake horns?"

Lorne: "They're not fake! And it's - only a little eyeliner."

Wes: "Lorne, I'd like you to meet Fred's parents, Mr. and Mrs. Burkle. They're here visiting - from the country."

Roger: "Yeah. You have to forgive us hicks. Down in Texas we don't get a lot of guys who wear eyeliner - not for long anyway."

Cordy: "He's just teasing you. He probably just got back from a shoot. He and Angel do monster movies together! Right, Lorne?!"

Lorne: "Ah... No."

Angel walks up to Lorne and pulls him aside.

Angel: "Can I talk to you for a second?"

Trish, leaning against the bar: "Some detectives! You have no idea where our daughter is, do you?"

Cordy and Wes stay quiet.

Roger: "Maybe they do. Maybe they just don't want us to find her."

Angel: "Look, Lorne, I'm sorry about the bar, but right now Fred is missing and we need your help."

Lorne: "Oh, really? Yeah, well, I'm not some mystical vending machine here to spit out answers every time *you* waltz in with a problem. I have a heart. Granted it's located in my left butt cheek, but it's still a heart. And that heart is broken! I mean, why is it no one ever cares about *my* destiny? Everyone who walks through that door is all about me, me, me. Well, what about my me? My me's important."

Angel: "You know where she is, don't you?"

Lorne: " A-and another thing, how... how do they get the pimentos in the olives, huh? There's a mystery for you. You know, do they stuff each one by hand, 'cause that seems a little time consuming, or do you think they have a - little - pimento - stuffing - machine ..."

Angel just looks at Lorne.

Lorne sighs: "Fred doesn't want to see her parents. She has reason for that. I mean, why force a showdown if you don't have to?"

Angel: "Because it won't be over. They found her once, they'll do it again. At least this time we can be there to protect her. (Lorne shakes his head a little and looks away) Please. - Tell me where Fred is. - I know you're not a slot machine."

Lorne: "Vending machine, you big palooka. (sighs) Alright, but play this one delicately, bro. Because it's gonna get messy."

Fred is clutching a ticket in her hands as she is sitting on a bench next to an elderly homeless man.

Fred: "I can do this. Sure I can. I can just get right up on that bus and be a whole new person - like origami - or plastic. Move some place I've never been with no money, no friends, no job. Easy as pie. 3.14 159265..."

The homeless guy gets up and moves away.

Fred: "Oh, hey, I was just calculating pi - to relax. I'm not dangerous."

We get a distorted picture of Fred sitting on the bench in the bus terminal as if seen from above (like the one we got of Angel in the sewer earlier).

Fred: "I could go to Vegas. Learn to play Black Jack. Memorize four hundred fifty two consecutive digits of pi a few hundred measly cards are easy."

Through the potted palm fronds behind Fred's bench we can see her parents and the fang gang enter the bus terminal.

Fred: "Nine, ten, Jack. (looks over and sees her parents talking to one of the clerks) Queen, King. No!"

Trish turns and sees Fred getting up from the bench.

Trish: "Fred?"

Fred: "No, you're not here! Go away!"

Trish: "Fred, honey, it's us!"

Fred shakes her head: "No. You're not them. You can't be them, because they don't know."

Roger: "Sweetie, it's mom and dad."

Fred: "Shh! Stop saying that. You *can't* be!"

Trish: "Honey, don't you remember us?"

Fred: "I was - I was five years and so lost and, and at night I would... I was all by myself and you weren't there!"

Fred starts to cry.

Roger: "Fred, I don't understand."

Fred: "I got lost. I got lost, and they did terrible things to me, but, but it was just a storybook. It was just a story with monsters, not real. (keeps shaking her head) Not in the world but - but if you're here and you see me then - then it's real! And it did happen. If you see what they made of me... I - I didn't mean to get so lost!"

Trish also crying takes Fred's face into her hands.

Trish: "Oh, honey, it doesn't matter what they did to you."

Embraces her daughter.

Fred: "Mommy."

Trish: "Oh, we're gonna make it all right."

Fred: "I'm sorry. I'm so sorry I got so lost."

Roger: "It don't matter. You're our little girl."

Fred: "I missed you so much. I didn't mean to..."

Trish: "Shh..."

Roger: "Everything's okay now. You'll see. You're safe now."

Suddenly a big insect (like an overgrown hybrid between a spider and a cockroach) drops screeching from the ceiling.

Roger: "Whoa! - Tell me *that's* something from the movies!"

Cordy: "No. That's something that's gonna kill us."

Break.

Angel: "Everybody outside."

Wes: "Angel..."

Angel: "Get them out of here. I can handle this. Move!"

Gunn: "Let's go!"

Angel ducks a stab of the creature's front legs.

The gang and the Burles run out of the doors of the terminal.

Roger: "What the hell is that?"

Cordy: "All our weapons are back at the hotel!"

Gunn: "Angel said he could handle..."

Angel comes flying through the closed doors, smashing them, coming to rest across the street at Gunn's feet.

Gunn: "...it."

The bug follows Angel through the door. Angel turns to look up at it. He's wearing his vamp face.

Gunn: "Maybe there's something in the trunk."

As they run to the car:

Roger: "What happened to his face?"

Wes: "Angel's a vampire. He has a soul, but it's a long story. I'll tell you about it if we don't end up dying."

Wes sees a pile of luggage and changed direction.

Wes: "Cordy! Here."

The bug is still stabbing and slicing at Angel with its pincers. Angel manages to duck most of them before getting swiped off his feet.

Gunn: "Hey! Bug boy!"

Gunn has found a compound sports bow and loosens an arrow. The bug shrieks and goes for the downed Angel again only to have Cordy and Wes attacking it with golf clubs. Gunn grabs a club of his own and joins the fray. The bug manages to knock a club out of someone's hands and it slides across the ground to come to rest in front of Fred.

Angel is back up and slugging as well. The bug manages to send him flying against the wheel of one of the parked busses. As Angel gets back up, the bug stabs him in each shoulder with its pincers, pinning him up against the bus.

Fred hits on the bug from behind with the golf club and it lets go of Angel to turn on Fred.

Angel: "Fred, get out of the..."

Angel pushes Fred out of the way, but the bug still scores on Fred's arm - before getting hit over the head hard with a metal cylinder by Roger.

Roger: "That's my *daughter* you damn cockroach!"

Angel jumps on the bugs back, pinning its forelegs against its body, immobilizing them. Roger helps Fred up.

Roger: "Here, baby. Come on, come on."

Roger leads Fred over to the side.

The bug breaks Angel's grip and shakes him off then turns around and sends him flying through the air to impact with the side of a parked bus.

The bug goes after Angel - only to get splatted by a bus barreling by.

The bus stops and Trish gets out.

Trish: "Did I get it? Did I get it, y'all?"

They are all back in the lobby of the Hyperion. Cordy is doctoring the scratch on Fred's arm.

Trish: "I almost hate to ask, but - you do a lot of bandaging in your line of work?"

Cordy: "Mmm. Occupational hazard. I mean, sure there is the occasional demon who tries to kill us with pillows, but, sadly, those cases are few and far between."

Roger is looking at the Durslar's head. It has some of the same pretty crystals that Fred spotted in the sewer around its lair stuck to its side.

Roger: "How about this guy? Was he a demon?"

Cordy: "I think Angel called it a Durslar beast."

Fred touches the crystals with her finger.

Cordy: "He and Fred tracked it down after it attacked them when they went out for ice cream."

Roger: "You mean you know how to track these things, Fred?"

Fred: "No. Mostly I was just there for the ice cream."

Trish: "I wish he hadn't brought that thing out again. It gives me the willies."

Roger: "Oh, don't be silly Trish. It's just a severed head."

Gunn picks up the head to move it out of Trish's sight.

Gunn: "I got it. The lady makes bug soup with a ten ton bus, but show her a paper-mache head, she gets the willies. Ha. Women."

Gunn sets to head down on the reception counter beside Angel.

Angel: "Uh, Gunn, you *do* know it's not paper-mache?"

Gunn quickly takes his hands off the head.

Gunn: "We still got that bleach in the bathroom?"

Gunn runs for the bathroom.

Angel and Wes watch the Burkles fuss over Fred.

Angel: "I got to say this is not how I pictured this turning out."

Wes: "They look happy, don't they?"

Cordy: "Voila! That's French for 'I think we stopped the bleeding.'"

Fred: "Thanks Cordelia."

Cordy: "Next up: multiple stab wounds. Angel!"

Angel jumps of his stool and hurries over to the settee.

Angel: "Uh, it's my turn. Oh, yay!"

Cordy: "What a dork."

Fred walks over to Wes.

Wes: "How does it feel, Fred?"

Fred: "Like my heart's been put in one of those orange juice squeezers... (Looks down at her arm) Oh. Kind of like a giant bug tried to rip my arm off and Angel saved me."

Trish: "He seems to do *that* a lot, doesn't he?"

Fred: "It's what he does. Angel's the champion, and Wesley's the brains of the operation, Gunn's the muscle and Cordy's the heart, and I'm..."

Roger: "And to think, we were wondering when to call the cops on a bunch of superheroes!"

Angel: "Oh, I'm not really a hero."

Gunn: "More like a bloodsucking fiend."

Angel gives him a look.

Roger: "Frankly, Angel, I don't care if you drink pig's blood, cows blood, or those froofy, little, imported beers. You saved my little girl."

Angel: "Well, I wouldn't 've had to if she hadn't gone all Amazonian and whacked that thing with a golf club."

Roger: "Well, I tell ya, I hadn't seen a stroke like that since Nicklaus took on Gary Player in the '63..."

Angel and Roger: "Bob Hope Dessert Classic."

They look at each other, laugh and shake hands.

Angel: "Alright!"

Fred: "I wanna go home."

Everyone gets real quiet and looks at her.

Fred: "I'm - I'm just not cut out for this. I mean, if Angel hadn't gotten me out of the way, you'd all be laughing in the morgue right now. - Okay, maybe not laughing, but - the point is, I think I should go home where it's quiet and safe and - monsters don't eat your family. - You're not - disappointed in me, are you?"

Trish: "Oh, Fred. Never! Oh, it's gonna be so good to have you home!"

The Burkles share a family hug.

Gunn: "She probably be happier there."

Wes: "Yeah. That's good."

Fred stands in her room contemplating the writing on the wall. Angel appears in the open door behind her and knocks on it to get her attention.

Fred: "Oh, Angel. Hi. I invite you in."

Angel: "Thanks, but you only have to do that the first time. Once I'm invited..."

Fred: "I know. I just figured since I'm going home now I'm not gonna be inviting you in anywhere. - Unless, of course, you come to Texas."

Angel: "Or if you build that condo in the sewer."

Silence.

Angel: "So how you doing?"

Fred: "Oh, ah - fizzy. - Kinda weird and... fizzy. But excited. - And a little sad. - Thankful. Sorta cautiously happy. Relieved and worried at the same time. Slightly nauseous while still bein', hopeful?"

Angel: "And that about covers it. (Looks at the walls) Are you gonna remember everything that's up there?"

Fred: "Well, sure. It's a story. (They both look at the walls) Once upon a time - there was a girl who lived all alone in a horrible cave - so far from home it made her chest hurt. - And every day in that horrible cave, the girl tried to figure out a way to escape. - None of her plans ever succeeded, of course, - and she'd almost given up hopin' - when one day, just like in a fairy tale - a handsome man rode up on a horse and saved her, - and took her back to his castle. - - Now you'd think that was the end, wouldn'tcha? Dumb old fairy tales and their happily ever afters."

Fred sits down on the edge of her bed and Angel sits down beside her.

Fred: "But see, the minute they got back to the castle, - the handsome man went away again. - And even though she didn't mean to, - didn't want to - high up in that castle the girl just built herself another cave. Hoping he would save her again. (Looks at Angel) But you can't save me *this* time. - Can you?"

Angel remains silent and Fred looks down at her hands.

Roger is talking to Wes and Gunn at reception counter, while Trish and Cordy sit on the settee together.

Trish: " I mean, Rog's always had a thing for those disgusting "Alien" movies with all the slime and teeth. He just can't get enough of 'em. - Except for that last one they made I think he dozed off. - I just can't believe it's all real."

Cordy: "Well, I don't know about aliens, but demons and alternate dimensions I know. It takes a little getting used to."

Trish: "I'm so glad Fred's coming home. This place is too dangerous for her."

Roger and Gunn carry Fred's contraption over to the settee.

Roger: "Hey, honey, would you look at this? Fred *made* this."

Gunn: "Cool, ain't it?"

Wes: " We think it's some sort of mechanized weapon, possibly influenced by the medieval catapult, designed for serious to fatal wounding, if not complete decapitation."

Roger: "Or it makes toast."

Wes: "Or it makes toast."

Trish sees Fred and Angel coming down the stairs.

Trish: "Hey! You got everything packed, baby? What about that shirt with the bug guts on it? You-you threw that out, right? You're not taking it home, right?"

Fred: "I don't know. I kinda thought I'd take it with me - guts and all. You know, as a souvenir."

Roger: "Ah. That's my girl!"

Fred looks at the gang: " You know, in the shower I had all these pretty things I was gonna say and I was gonna be all fancy and... aw, hell. (glancing at parents) I mean heck."

Goes and give Gunn a big hug. Gunn holds on to her tightly for a moment then clears his throat and lets her go.

Fred walks over to Wes. They dance around awkwardly for a moment trying to figure out whose arm will go where before hugging as well.

Fred goes to hug Cordy.

Cordy whispers: "Between you and me, I'm almost a little jealous."

Fred walks over to Angel and the look at each other.

Fred: "Thank you - for everything."

Angel silently hands her the suitcase he carried down the steps for her.

Angel: "Bye Fred."

Fred gives him a smile and turns to her parents.

Fred: "We better go before I get all runny."

The Burkles walks up the steps to the front doors. Fred turns around one last time and waves at them all before the doors close behind them.

The Burkles are sitting together in the back of a Taxi cab.

Roger: "You're room is exactly how you left it. - All except for the guy renting it out, but his lease is up in a month."

Fred: "You rented out my room?"

Roger: "Well, honey, after the forth year... We didn't hear nothing from you!"

Fred: "Daddy, I was kidnapped into an alternate dimension."

The taxi driver kind of turns his head at that.

Trish to driver: "Well, she *was*."

Fred unzips her bag and takes out shirt she wore during the bug fight.

Fred: "I'm just gonna miss 'em, that's..."

She sees that the bug juice as turned into the same pretty crystals that where on the walls down in the sewer and on the demon's head back at the Hyperion.

Fred: "Turn the car around. Now!"

The gang is sprawled out in the chairs of Wes' office.

Cordy: "In a really weird way, you know who I miss?"

Wes: "Fred."

Cordy: "Actually I was gonna say her parents. - Is that wrong."

Angel: "I don't think so. They were very - nice."

Cordy: "Nice? - They weren't just nice, Angel. They were..."

Gunn: "Parents."

Wes: " They loved her. - Supported her. - Didn't grind her down into a - tiny self-conscious nub with their constant berating. Their never ending tirade of debasement, and scorn and..."

Wes trails off as he notices that all of the others are looking at him, makes as if to say something else, but then just stays silent.

Cordy: "At least now Fred's got a shot at a normal life. Not that I don't love you guys, and LA, and my work, but - things are just never normal around here. You know?"

We get a close up of the Durslar's severed head. Something is moving beneath its skin.

Break

Wes: "She was so smart."

Angel: "I'm gonna miss her. She was just this nice, quiet kind of crazy. - I found that - soothing."

Cordy: "And what? I'm not soothing? (Cordy sits up) I can be soothing. I could soothe your ass off, pal."

Gunn: "Plus, she was pretty handy with a five iron."

Gunn and Wes look at each other sharing a laugh.

Cordy: "Right before she almost got killed. Personally, I'm *glad* she's gone. It's gonna be a load off not having to worry about crazy taco lady anymore."

Angel: "She'll come back to visit."

Cordy: "Do you really think she'll come back and visit?"

The Durslar head is bubbling like crazy now and a giant insect looking just like the one from the bus terminal is looking in the window - but the gang doesn't notice either of that.

Cordy: "Well, that's it. I'm not gonna sit around here and mope like you - bunch - of - mopers. I'm gonna go home (She puts on her shoes) Eat some comfort food. (Gets up and starts to walk out) Have a good cry. Crawl under my big, fluffy... (enters the lobby and sees the bug entering the hotel) giant bug!"

Cordy screams and runs back into the office just as the guys come running out.

Gunn: "We hit that thing with a bus. You're telling me a bus won't kill it?"

Angel: "I don't think it's the same one."

Angel is looking out into the garden court which is crawling with giant bugs.

Cordy: "We are so immensely dead."

Wes: "Weapons."

Angel runs and rolls over the counter to engage the bug while the others run for the weapons cabinet.

Weapons in hand Wes turns only to see the bug throwing Angel to the floor.

Wes: "Angel, we.."

The door opens and Fred runs in.

Fred: "Here! I'm here."

Wes: "Fred?"

Fred: "Oh, I'm late!"

Roger helps her to drag her contraption into position.

The bug is still stabbing at the downed Angel. Gunn and Wes raise their weapons trying to block it's pincers.

Angel: "Who's helping me here?"

Fred: "I am!"

She stomps down on her contraption. A battle axe sails through the air and splits the Durslar head like an over ripe melon. Green goop spatters the wall and a bunch of little cockroaches crawl free of it.

The bug leaves off Angel and the gang, instead going to collect the bug filled bottom part of the head.

The bug heads for the garden court. The little bugs follow after it.

Fred and her parents come down the front steps.

Gunn: "So. *Not* a toaster."

Angel: "Fred, how did you..."

Fred: "The crystals. The ones we saw in the sewer? They were on the Durslar head , too. And at first I thought they came from the Durslar, but then I saw *this*. - Daddy?"

Roger hands her the crystal covered shirt.

Fred: "Those crystals are just dried up bug goop. It must have laid its eggs in the Durslar's head, which would explain the Durslar coming up out of the sewer, 'cause, I mean, wouldn't you be a little crazy if you had eggs in your head? I know I would. (Cordy opens her mouth, glances at Angel and closes it again) Anyway, that'd be all fine and Darwinian, except Angel killed the Durslar and brought the head back here, so the Bug had to track him down to get its babies back."

Wes: "And at the bus station, when Trish ran over the mother..."

Fred: "Or father. I think it might be a hive species gender neutral, but I'd have to do some research to back that up."

Wes: "The whole hive showed up in order to reclaim its offspring. (Fred nods) Brilliant deduction, Fred!"

Gunn: "Not to mention, that little axe gadget is tight."

Fred laughing: "That was just a random thought I had. What if you had to do battle with your arms cut off? Sure, you'd hemorrhage to death pretty quick, but at least you could take your enemy with you!"

Angel: "Nice going, Fred."

Fred: "Aw, it was nothing. Just a stunning revelation of my true path in life, that's all."

Roger: "Come again, honey?"

Fred walks over to her parents: "Look - I could go home with you and pretend the last five years didn't happen. - I could even pretend to have a normal life. - But the truth of it is... Well, I'm not normal anymore. (Roger and Trish exchange a look) I guess what I'm getting at is... - I-I missed you both so bad. But - I belong here. (Turns to the gang) Un-unless I don't. Which if- if you all don't wanna put up with me, I completely understand..."

Wes: "Lets put it to a vote, shall we? All in favor say aye. Aye. Motion passed. Good. You're staying."

The gang smile at each other, then turn to smile at Fred.

Fred: "Mamma. - Daddy. This is my life now."

Trish: "We were kinda hoping you wouldn't figure that out."

Roger: "Of course we'd have to sick around for another couple of weeks."

Fred leans against him: "Daddy!"

Roger laughs: "Days. You know, just to catch up and get reacquainted, and to make *sure* that you are positive about your decision."

Fred: "Oh, I think I know where I'll end up."

Hyperion day. Fred and Angel have paint rollers in their hand and are painting over the walls in Fred's room.

Roger: "Now, Spiro Agnew, I *know* he was..."

Angel: "A Grathnar demon! You knew that? I thought I was the only one that knew that!"

Roger: "What else would he be, but a demon?"

Wes comes in carrying another can of paint. Sees Gunn painting the wall.

Wes: "Not horizontally, vertically! Other wise you..."

Gunn: "Look, I'm telling you, if you do it vertically you're gonna get those ugly drops..."

Trish also painting: "Now, boys, I don't wanna hear any fighting over there."

Gunn and Wes: "Okay."

Cordy comes in, carrying two pizza boxes.

Cordy: "Did someone here order a pizza? Hey Fred? Pizza?"

Fred walking to anther part of the wall: "In a minute, I just wanna finish this section."

Fred looks at a line drawing of two people on top of a horse for a moment, then lifts her paint roller and paints over it

Kikavu ?

Au total, 47 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 12h

ViePhoenix 
15.04.2017 vers 20h

AquilaZ1 
24.02.2017 vers 21h

Marion 
21.02.2017 vers 22h

kira2000 
13.02.2017 vers 17h

noraab1 
06.02.2017 vers 21h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Survivor
Aujourd'hui à 17:57

Qui Est-ce ?
Aujourd'hui à 13:15

Jeux de l'alphabet
Aujourd'hui à 13:11

Joss Whedon
Aujourd'hui à 13:39

Créations
07.07.2017

Eliza Dushku
19.06.2017

HypnoChannel recrute, rejoins l'équipe de notre chaîne YouTube
Actualités
David Boreanaz - SEAL Team commandée par CBS

David Boreanaz - SEAL Team commandée par CBS
David Boreanaz n'aura pas quitté le petit écran très longtemps. Après la fin de Bones ce printemps,...

Amy Acker - Fox commande The Gifted

Amy Acker - Fox commande The Gifted
Après avoir commandé un pilote de la série The Gifted, issue de l'univers des X-Men, Fox a...

Amy Acker dans la prochaine série Marvel

Amy Acker dans la prochaine série Marvel
Amy Acker, Winifred dans Angel, a rejoint la distribution de l'épisode pilote de la série, encore...

The Librarians

The Librarians
Christian Kane (Lindsey McDonald) apparaîtra dans la saison 3 de la série "Flynn Carson et les...

Déménagement

Déménagement
Alexis Denisof (Wesley) et sa petite famille ont récemment déménagé à Encino (Californie), après...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

MissChoupi (20:32)

Oui dans le trailer ça parait difficile sa relation avec lui. En plus j'ai l'impression que sa mère a du mourir ..

MissChoupi (20:33)

J'ai peur d'un truc dans la saison 6 c'est qu'il croit que tous sont mort sauf slide ( d'après le trailer) et que l'on apprene qu'au milieu ou fin de

MissChoupi (20:33)

la saison que ce ne soit pas le cas..

felicity22 (20:34)

ouais je sais pas car a un moment du trailer on voit sa mère et thea courrir avec l'explosion derrière elles

felicity22 (20:34)

j'espère qu'ils ne sont pas tous morts

felicity22 (20:34)

je pense pas

MissChoupi (20:35)

Oui je sais mais il peut croire qu'elle est morte ..

MissChoupi (20:36)

Je pense pas qu'ils sont tous morts mais la production peut nous le faire croire au début ..

felicity22 (20:36)

ouais c vrai

choup37 (21:14)

Coucou les filles (?^^), c'est plein de spoilers tout ça! Allez en discuter sur le forum dédié sur le quartier Arrow, ce sera plus adapté

choup37 (21:15)

*repart mettre à jour Doctor Who*

MissChoupi (21:16)

Oui désolé ! C'est ce qu'on a fait après coup encore une fois désolé

choup37 (21:29)

Je me doute Je vous ai vus disparaitre ^^

MissChoupi (21:30)

^^

Visiteur 4799528 (22:33)

Salut

elementary (10:34)

salut

Daeriss (13:02)

Lut vous allez bien ?

Supersympa (17:35)

Bonsoir à tous.

Visiteur 5905266 (17:37)

Quai à vu prison break?

Supersympa (17:37)

MOI MOI !!!^^

Visiteur 5905266 (17:39)

Je vais un peut faire cinéphile mais qui a remarqué la perche dans le champ s01 ep19 à 34'33?

Supersympa (17:42)

Au sens figuré ?

Visiteur 5905266 (17:43)

Nn vraiment

Supersympa (17:45)

Je suis en train de regarder et on voit pas grand-chose.

Supersympa (17:45)

L'image est floue.

Visiteur 5905266 (17:46)

Oui c'est blouse mais on le vois quand même

Visiteur 5905266 (17:46)

Floue

Supersympa (17:47)

Qu'est-ce qu'elle a de spécial ?

Visiteur 5905266 (17:48)

Rien mais c'est faux raccord

Supersympa (17:48)

Ok.

arween (12:54)

Bonjour à tous ! Le nouveau sondage de The Night Shift vous invite à choisir le docteur que vous verrez bien au San Antonio Memorial.

arween (12:54)

Venez choisir votre docteur préféré !

albi2302 (19:53)

La nouvelle animation de Timeless vous attend ! Venez vous amuser tout en faisant un peu d'histoire !

serieserie (08:38)

Vous avez un enfant dans votre série? il est fort probable qu'il soit en dans L'Enfant du diable sur Lucifer! Venez voter!

choup37 (11:20)

Nouveau sondage spécial arrivée de la (oui la!) 13ème Docteur sur le quartier Doctor Who!

Visiteur 2846505 (18:03)

salut ça va ?

Visiteur 3202334 (21:09)

bonjour, j'aimerais savoir si quelqu'un peut me dire ou trouver la saison 4 en français

Visiteur 3202334 (21:11)

de the Originals

Merlinelo (22:50)

Désolé, on ne parle pas de streaming sur ce site ;-)

Merlinelo (22:51)

Le quartier Orphan Black a un nouveau design! Les commentaires sont les bienvenus.

Merlinelo (22:51)

Aussi, les fans sont invités à voter au nouveau sondage sur la saison 5. Merci à tous et bonne soirée

grims (07:14)

Coucou à tous ! le quartier vikings vous attends pour voter à la photo du mois !

grims (07:15)

Et à l'occasion de l'hypnocruise deux animations vous sont proposées ! la chasse à la corne et un concours wallpaper !

grims (07:18)

Seulement 1 participante pour le concours wallpaper sur le quartier Vikings qui l'accompagne ?

CastleBeck (11:57)

Dernier jour pour envoyer vos voeux d'anniversaire pour le concours This Is Us. Pas besoin de connaitre la série. Texte d'au plus 100 mots. Merci

ObikeFixx (10:34)

Plus que ce week-end pour voter pour la catégorie "Meilleur acteur" des Nathan James Awards sur le quartier The Last Ship. N'hésitez pas

CastleBeck (13:19)

N'hésitez pas à venir voter pour le concours d'écriture de This Is Us. Les textes sont cours, vous avez le temps de tout lire! Merci!

juju93 (11:45)

Vous avez une fibre artistique ? Venez l'exprimer en votant au sondage de The L Word. Absolument pas besoin de connaître la série. Merci.

noemie3 (18:45)

Si vous avez deux minutes, n'hésitez pas à passer sur Wildfire et Private Practice, où deux sondages vous attendent

clark77 (19:55)

Faîtes le plein de news sur le quartier Smallville ! Les acteurs de la série font leur grand retour

Flora12 (11:24)

Sondage et photo du mois sur le quartier Revenge, venez nombreux !

felicity22 (21:15)

Message deleted by albi2302

albi2302 (21:18)

556

elementary (10:36)

salut

Rejoins-nous sur HypnoChat

L'inscription au site n'est pas obligatoire mais te permet de changer ton pseudo