VOTE | 585 fans |

#121 : Savoir dire adieu

Titre VO : "Leaving Song" - Titre en VF : "Savoir dire adieu"
~> WB : diffusé le 04/05/2004 - TF1 : diffusé le 14/01/2006
~> Scénario : Jennifer Cecil, Mark B. Perry - Réalisation : David Carson 

Lucas ne comprend pas que sa mère ait refusé que Dan s'occupe de lui alors qu'il n'était qu'un bébé. Peyton garde Jenny pour rendre service à Jake mais alors qu'elle est au centre commercial avec Brooke, Nikki profite d'un moment d'inattention pour enlever sa fille!

Promo WB

Plus de détails

Lucas dort quand on frappe à sa porte. C’est Nathan qui vient le chercher pour faire un footing mais Lucas n’est pas motivé. Son frère le fait tout de même sortir de son lit. Ils se retrouvent tous les deux à courir dans Tree Hill. Nathan veut que son frère s’entraîne pour être au top lors du prochain match car il va avoir besoin de lui.

Peyton est entrain de discuter avec son père via sa web-cam. Son père revient à Tree Hill d’ici 6 jours, et aimerait voir Karen mais il a peur que ça fasse du mal à sa fille. Peyton le rassure et lui confie qu’elle aime beaucoup Karen.

Lucas demande à sa mère ce qu’il s’est réellement passé à sa naissance. Il lui explique ce que Dan lui a dit, Karen lui avoue que Dan voulait faire partie de leur vie mais elle a refusé car elle n’avait pas confiance en lui. Lucas part au lycée énervé contre sa mère.

Lucas rattrape Peyton mais celle-ci refuse de lui parler, elle lui en veut pour ses mensonges et ce qu’il a fait avec Nikki. Elle s’éloigne accompagnée de Brooke..

Au gymnase, Brooke et Peyton parlent de Lucas pendant que les garçons s’entraînent. La coach les rassemble et leur explique qu’il ne sera pas là pour leur prochain match et que le coach Mc Callum le remplacera. Selon Nathan, ce coach est nul.

Lucas va voir Keith à son appartement. Keith est étonné de savoir que Dan avait demandé la garde de Lucas. Lucas lui demande si ça aurait été différent si Karen avait donné une chance à Dan. Keith n’en sait rien mais il sait une chose : Lucas n’est pas Dan et ses choix n’ont pas les mêmes conséquences.

A l’appart’, Nathan s’en va à l’entraînement tandis qu’Haley termine son devoir sur l’ordi de Nathan.

Dan va voir Whitey dans son bureau, il ne comprend pas comment le coach peut laisser les Raven’s avec Mc Callum ! Whitey refuse que dan s’occupe de l’équipe en son absence car il veut protéger ses joueurs et notamment Lucas et Nathan.

Lucas et Nathan s’entraînent au bord de la rivière, Lucas est fatigué mais son frère lui fait encore une passe. Lucas le manque et Nathan le compare à Haley. Lucas lui demande si Dan lui avait parlé de lui quand il était petit. Nathan avait entendu ses parents se disputer à cause lui et c’est pour ça qu’il le haïssait. Nathan lui assure qu’il n’a rien manqué du tout sans Dan dans sa vie.

A l’appart’, Haley fait une recherche sur Internet mais tombe sur un site porno que Nathan a visité. Dans les favoris, elle découvre plusieurs sites de ce genre.

Keith va voir Karen chez elle, il veut lui parler de Dan. Il ne comprend pas qu’elle ait pu le laisser croire que son frère avait toujours ignoré Lucas. Karen tente de se justifier, elle voulait protéger Lucas et elle avait peur que Keith lui en veuille. Pour toute réponse, Keith lui dit que c’est bien mal le connaître que de penser ça.

Whitey va dans son bureau et y trouve Dan assis à sa place. Dan lui explique que le conseil à décider de le nommer coach pendant son absence.

Brooke et Peyton sont au centre commercial avec Jenny. Elles tournent le dos à la poussette quelques secondes pour regarder une vitrine et quand elles se retournent, Nikki a déjà pris Jenny dans ses bras. Peyton et Brooke tentent de la suivre mais elles perdent sa trace. Peyton appelle Jake tandis que Brooke prévient la sécurité.

Nathan et Lucas rentrent à l’appart’. Lucas voit que quelque chose ne va pas, Haley lui demande de les laisser seuls ce qu’il fait. Haley montre les sites à Nathan et lui demande une explication. Nathan lui explique que c’est un garçon mais Haley lui demande d’être un homme ! Elle ne veut pas être comparée à ces filles quand ils feront l’amour. Malgré les tentatives de justification de Nathan, Haley part.

Au centre commercial, Jake arrive. Nikki les rejoint peu après innocemment elle remet Jenny dans la poussette. En apprenant que Nikki est la mère de Jenny, la sécurité décide de ne pas intervenir. Nikki fait comprendre à Jake qu’elle veut demander la garde de Jenny car elle est en danger avec son père. Peyton tente de s’excuser auprès de Jake mais celui-ci s’en va sans un mot.

Dan va voir Deb au café, elle lui rend sa montre. Karen arrive à son tour et demande à parler avec Dan. Elle lui reproche d’avoir dit à Lucas qu’il avait demandé sa garde. Dan en a marre qu’on lui reproche toujours tout. Karen lui demande juste de rester éloigné de Lucas mais Dan ne peut pas, il remplace Whitey donc il verra Lucas aux entraînements.

Haley va voir Peyton et lui parle des sites qu’elle a découvert sur l’ordi de Nathan, Peyton lui explique que sa relation avec Nathan était différent de celle qu’il a avec Haley car Peyton n’a jamais été amoureuse de Nathan autant qu’Haley l’est. Peyton la rassure en lui expliquant qu’elle n’est en compétition avec personne car elle a déjà le cœur de Nathan.

Lucas et Nathan sont à la salle de muscu, Nathan lui parle de sa discussion avec Haley. Dans le couloirs, Dan observe la scène. Whitey lui dit que n’importe quel père serait fier mais pour lui c’est plus un cauchemar.

Karen va voir Lucas dans sa chambre et s’excuse de lui avoir menti à propos de Dan. Lucas lui avoue qu’il n’est plus sûr de haïr Dan ni même de le connaître. Karen lui demande s’il aimerait connaître son père, après tout Karen l’a aimé avant, peut-être qu’il pourrait retrouver cette personne. Karen n’en est pas convaincue car Dan n’est plus cette personne depuis longtemps.

Au gymnase, les entraînements avec Dan commencent. Si un joueur manque un tir, il prend un altère et fait le tour du terrain en courant. Nathan manque son tir étant donné que son père l’a forcé à plier les genoux (il n’est pas habitué à tirer ainsi.) Lucas ne tarde pas à le rejoindre.

Lucas va voir Haley chez elle, il lui parle de Nathan et lui explique qu’il a besoin d’elle. Haley lui demande qui protégera son cœur s’il défend Nathan.

Peyton va voir Jake chez lui et s’excuse. En fait, Jake en veut à Nikki alors que Peyton l’a déçu. Il doit partir de Tree Hill s’il ne veut pas perdre Jenny.

Haley est de nouveau devant l’ordi de Nathan, elle souhaite enregistrer un photo de Darwin mais quand elle la cherche dans les dossiers de Nathan, elle tombe sur 6 photos de Peyton. Nathan rentre à ce moment, une nouvelle explication s’annonce. Elle lui explique qu’elle est réelle, qu’elle a des sentiments, des problèmes, elle veut bien croire que ces filles sur le net sont irréelle mais Peyton, elle, est réelle. Avant de partir, elle lui dit qu’elle lui a donné son cœur et que c’est tout ce qu’elle peut lui donner. Si ce n’est pas assez pour lui, elle n’est pas faite pour lui.

Peyton avoue à Jake qu’elle peut-être un moyen de lui faire quitter Tree Hill sans qu’on ne puisse le suivre. Son père doit partir en Floride par bateau et donc il pourra faire une halte à Savannah. Larry peut comprendre ce que vit Jake acr lui aussi a une fille.

Un coursier apporte une enveloppe à Deb, il s’agit des papiers de divorce. Deb est surprise, elle ne pensait que ça lui ferait autant de peine.

Au gymnase, Lucas et Nathan courent ensemble, Dan arrive devant eux. Les deux frères s’arrêtent.

Deb signe les papiers du divorce et pleure.

Sur les quais, Peyton accompagne Jake et Jenny au bateau qui les emmènera loin de Tree Hill.

Lucas va voir Peyton, il s’excuse de ne pas être celui qu’il devrait être. Peyton se fiche de ce qu’il dit, ce qu’il l’intéresse c’est ses actes ! Lucas a décidé de faire quelques changements dans sa vie et c’est pour ça qu’il allait la voir.

Karen va voir Keith, elle lui demande si ça change quelque chose qu’elle lui ait menti à propos de intentions de Dan. Keith en a marre de sa vie, il veut changer d’air. Lucas entre à ce moment et demande à sa mère de le laisser partir avec Keith.


[Générique]

[dans la chambre de Lucas]


(Lucas est allongé dans son lit, il vient de se réveiller, on frappe à sa porte, il regarde son réveil et se lève. Il ouvre la porte.)


NATHAN : habilles-toi.

LUCAS : tu rigoles. Attends, il est six heures du matin.

NATHAN : aller viens, on va courir.

LUCAS : non, non, non, moi je vais me recoucher.

NATHAN : et si je fais du bruit ?

(Nathan et Lucas courent)

NATHAN : les qualifications sont dans une semaine, il faut qu’on te prépare. Au programme, muscu, footing, entraînement, le grand jeu.

LUCAS : pourquoi ?

NATHAN : parce que je veux gagner et j’ai besoin de toi pur ça. Et puis, tu as tenu tête à mon père l’autre jour alors je veux t’aider. ( ils s’arrêtent de courir, ils marchent.)

LUCAS : en parlant de lui, il y a un truc qui me perturbe un peu, tu te souviens ce soir là, il ma dit de demander à ma mère ce qui s’était passé à ma naissance, tu sais de quoi il parlait ?

NATHAN : je pense qu’il voulait seulement te faire flipper, ça l’amuse ces jeux là.
 

[dans la chambre de Peyton]


(la webcam est ouverte, on voit Peyton dans son pc, on frappe à sa porte)


LARRY: tu es visible ?

PEYTON : disons que je suis habillée.

LARRY:tiens, tu as rebranché ta webcam.

PEYTON : oh…quelle idiote, tout le monde a pu me voir m’habiller.

LARRY: tu m’étonnes, quel spectacle. (Peyton rit.) Je croyais que tu ne voulais plus t’en servir ?

PEYTON : c’était vrai jusqu’à ce que je te vois préparer ton sac de voyage. Pourquoi tu ne m’as pas dit que tu repartais ?

LARRY : je ramène juste un bateau en Floride. Je pars samedi matin, je ne serai que parti six jours.

PEYTON : donc je ferais cinq fiestas à la maison.

LARRY : mais ce n’est pas de ça dont je voulais de parler. Alors voilà, euh, je voudrais revoir la mère de Lucas, ça ne te gène pas j’espère ?

PEYTON : euh…

LARRY : si ça t’embête, tu me le dis.

PEYTON : non, non, non, ce n’est pas ça. Karen est très chouette.

LARRY : il y a quelque chose entre toi et Lucas ?

PEYTON : non, non, rien. Je t’assure. Si ça m’avait embêté que tu vois sa mère, tu aurai fait quoi ?

LARRY : hum, je t’aurai dit que tu allais devoir t’y faire. (Peyton et Larry rigolent)

PEYTON (en tendant le poing à son père) : gardes le cap.

LARRY (en partant) : et éteints cette cochonnerie.


[dans la cuisine de Karen]


(Lucas et Karen prennent le petit déjeuner)


LUCAS : maman, j’ai croisé Dan l’autre soir et il a dit un truc bizarre.

KAREN : quoi encore ?

LUCAS : euh. Il a dit qu’il fallait te demander ce qui s’était passé après ma naissance. De quoi il voulait parler ?

KAREN : ah, j’en sais rien, tu le connais.

LUCAS : ouais mais c’est drôle, il sous-entendait pleins de trucs au sujet de son rôle de père. Tu crois qu’il se fichait de moi ?

KAREN : Lucas, tous les choix que j’ai fait depuis ta naissance ont toujours étaient dans ton intérêt, tu me crois j’espère ?

LUCAS : oui.

KAREN : euh voilà : quelques temps après ta naissance, Dan a voulu qu’on partage ta garde.

LUCAS : pourtant, tu m’as toujours dit qu’il ne voulait pas me voir, qu’il ne s’était jamais intéressé à moi.

KAREN : au tout début, c’était vrai mais quand il est venu habiter ici avec Déborah, il a demandé le droit de s’occuper de toi, il voulait une garde partagée ce que j’ai refusé.

LUCAS : pourquoi ?

KAREN : je n’avais aucune confiance en sa parole, c’est son avocat qui la retenu de m’attenter un procès, il t’avait abandonné et il venu de mettre une seconde jeune fille enceinte, c’était perdu d’avance, tu le connais, si j’ai fait ça, c’était pour te protéger, je savais qu’un jour, tu pourrais me reprocher d’avoir fait ce choix mais j’ai pris le risque.

LUCAS (il se lève) : je suis en retard.

KAREN : Lucas (Lucas s’en va)


[au lycée]


LUCAS : eh ! Peyton ! (il court vers elle) attend, est-ce que je peux te parler ?

PEYTON : pour quoi faire ? Tu veux rattraper tes mensonges ou tu comptes en inventer de nouveaux ?

LUCAS : je comprends que tu sois en colère contre moi mais pour…

PEYTON : ça va, arrêtes Lucas, va plutôt parler à Nikki. Tu manques pas de culot. ( elle s’en va rejoindre Brooke sous le regard de Lucas.)


[au gymnase]


(Peyton se sert un verre, Brooke arrive.)


BROOKE : à ce que je vois, ce cher Lucas nous a trompé toutes les deux alors autant arrêter de se faire la tête non ?

PEYTON : on s’est trouvé un adversaire commun, ça, ça peut conduire à une belle amitié. On devrait aller faire un peu de shopping toutes les deux pour voir si on se supporte ou pas.

BROOKE : si tu me prends par les sentiments d’accord.

(le coach siffle)

LE COACH : rassemblez-vous tous par ici, dépêchons. (les joueurs se rassemblent autour de lui) j’ai une chose à vous dire. Dans une semaine, vous allez gagner votre premier match des phases finales du championnat. Pendant ce temps là, moi, je dormirai comme un bébé joufflu à l’hôpital.

LUCAS : vous êtes malade coach ?

LE COACH : j’ai un petit soucis au niveau des yeux et ce parano d’ophtalmo veut opérer assez vite. Je tiens à être absolument sûr de pouvoir vous voir gagner ce championnat, kit à manquer ce premier match.

NATHAN : qui va nous entraîner ?

LE COACH : le coach McCallum seras là et si jamais vous en profitez pour mal jouer, je vous promets de vous le faire payer cher le jour de mon retour. Aller, filez à la douche. (les joueurs s’en vont)

LUCAS : on peut faire quelque chose pour vous ?

LE COAHC : ouais, me rajeunir de vingt ans.

(Lucas court vers Nathan)

LUCAS : ce coach McCallum, qu’est-ce qu’il vaut ?

NATHAN : rien du tout, il est nul, c’est à nous de sauver l’équipe.


[dans l’appartement de Keith]

(Keith prépare ses cartons, on frappe à la porte)


LUCAS : Keith. (Lucas ouvre la porte)

KEITH : tiens, je vais réchauffer une pizza, ça te dit. ( Lucas ferme la porte)

LUCAS : toujours. Dis donc, je voulais te demander quelque chose sur Dan. Il parrait qu’il a voulu obtenir ma garde.

KEITH : il a ressorti ce mensonge vieux de quinze ans.

LUCAS : non, Keith, maman m’a dit que c’était vrai.

KEITH : il l’a appelé de la fac une fois, c’est tout.

LUCAS : non, c’était à son retour ici, il a demandé à partager ma garde, tu n’es pas au courant ?

KEITH : non, je l’ignorais.

LUCAS : bref. Qu’est-ce qui se serais passé d’après toi ? Si ma mère lui avait laisser sa chance ?

KEITH : tu aurais pu finit comme Nathan.

LUCAS : ouais mais peut-être qu’il était moins affreux à l’époque.

KEITH : où est-ce que tu veux en venir ?

LUCAS : je ne sais pas trop, jusqu’ici, je l’ai toujours considéré comme un égoïste, c’était facile de ne pas l’aimer comme ça.

KEITH : c’est peut-être pour ça que ta mère ne t’en a pas parlé avant.

LUCAS : ouais…je sais…que ce n’est pas quelqu’un de bien…mais peut-être qu’il a fait seulement des erreurs et qu’ensuite, il s’est enfoncé…c’est à peu près ce qu’il m’arrive.

KEITH : ne t’inquiètes pas Lucas, tu n’es pas comme Dan. Il n’a pas fait une seule bonne chose dans sa vie.

LUCAS : à l’époque, il a eu une bonne intention mais peut-être qu’il n’a pas eu l’occasion de le prouver.


[dans l’appartement de Nathan]


HALEY : c’est génial, tu me sauves la vie, il faut que j’achète un modem en haut débit moi aussi.

(Nathan se prépare pour aller à l’entraînement)

NATHAN : c’est rien, il faut que j’ailles m’entraîner de toutes façons. Ensuite, je passerais voir mon chef pour lui demander des heurs supplémentaires pour payer mon modem haut débit et après, j’ai muscu avec Lucas.

HALEY : qui êtes-vous ? Et qu’avez-vous fait de mon petit ami d’avant ?

NATHAN : combien de fois tu m’as demandé d’essayer de m’entendre avec lui.

HALEY : tant que tu fais pas ça pour énerver Dan.

NATHAN : je t’assure que c’est pas ça.

HALEY : d’accord.

NATHAN : je préfère l’énerver en battant son record de meilleur marqueur du championnat.

HALEY : d’accord.

NATHAN : j’y vais (il l’embrasse)

HALEY : salut.

NATHAN : à tout à l’heure.

(Nathan s’en va, Haley ouvre le pc)

HALEY : aller, un exposé de biologie.


[dans le bureau du coche]

(Le coach est assis à son bureau, Dan arrive)

LE COACH : Dan Scott. On ne m’opère que dans une semaine mais tu as déjà sentit l’odeur du sang.

DAN : il paraît sue vous ne pourrez pas coacher les phases finales.

LE COACH : je ne vais rater que le premier match, c’est tout

DAN : ce sera aussi le dernier si ils le perdent.

LE COACH : l’équipe est prête, McCallum fer l’affaire.

DAN : McCallum, j’espère que c’est une blague. Vous savez bien qu’il a gagné que cinq matchs cette saison.

LE COACH : il en a gagné quatre en fait, le cinquième, c’était par forfait.

DAN : il va nous faire perdre, moi, je peux nous faire gagner.

LE COACH : je suis peut-être vieux mais je ne suis pas encore sénile.

DAN : réfléchissez, je connais cette équipe aussi bien que vous, je la suis, je connais tous les joeurs.

LE COACH : pas étonnant, deux sur cinq sont tes fils.

DAN : je vois. Ecoutez, je sais que vous ne m’aimez pas beaucoup, mais vous aimez vos joueurs non ?

LE COACH : oui et c’est pour ça que je veux t’empêcher de leur faire du mal. Plutôt mourir que d’abandonner l’équipe.

DAN : si vous le prenez comme ça. (il s’en va.)

LE COAHC : oh, à part ça (Dan se retourne) je pense que l’opération se passera très bien, c’est gentil de t’en inquiéter (Dan s’en va)


[Au River Court]


( Lucas et Nathan jouent au basket. Nathan met un panier.)

LUCAS : ah, j’ai les jambes en compote.

NATHAN : aller, on se fait encore quelques tires.

(Lucas shoot et rate le panier.)

NATHAN : joli tire Haley ! (Lucas rit, Nathan met un panier, Lucas s’étire)

LUCAS : est-ce que Dan t’a parlé de moi  quand tu étais enfant ?

NATHAN : je me souviens avoir souvent entendu mes parents se disputer à propos de toi, ça me faisait de la peine alors je t’en voulais et j ‘en suis venu à te haïr. Je pensais ce que mon père voulait que je pense. Je sais , c’est bête mais à l’époque, ça avait l’air normal.

LUCAS : il a demandé à avoir une garde partagée, c’était ça qu’il voulait dire au commissariat.

NATHAN : wouah. Ca, c’est une surprise. Pour une fois qu’il a été réglo, il aurait pu le dire.

LUCAS : dire que si il avait eu ce qu’il voulait, on aurait pu être élevé ensemble.

NATHAN : vas savoir ce que ça aurait donné.

LUCAS : on aurait pu faire bloc contre lui.

NATHAN : ou alors, on se serait entretué. Je peux te dire que tu n’as vraiment rien raté.


[dans l’appartement de Nathan.]


(Haley est sur le pc de Nathan)


HALEY : introduction : " Darwin était avant tout un naturaliste ce qui l’a amené à écrire son ouvrage majeur " L’origine des espèces " publié en … "  au secours, internet…(on voit Haley taper dans la barre " origine " et ça se complète avec " pêchés originels " ) .. .origines, pêchés originels.com , des filles en tenues d’Eve (Haley clique ) les filles les plus chaudes ! (Haley regarde l’historique et voit pleins de sites similaires. )


[chez Karen]


( Karen est dans la cuisine, Keith arrive.)


KAREN : bonjour Keith.

KEITH : Lucas est passé me voir hier soir, il a un tas de questions à propos de son enfance et du rôle de Dan. Il n’est pas le seul à se les poser d’ailleurs.

KAREN: je comprends que tu ne sois pas content.

KEITH : merci, je trouve ça assez normal tout de même. Explique moi comment, tu as osé me cacher ça pendant tout ce temps, tu aurais du me dire que Dan avait demandé sa garde.

KAREN : quoi, qu’est-ce que ça aurait changé, tu aurais moins aimé Lucas si tu l’avais su ?

KEITH : bien sûr que non mais j’aurai peut-être une meilleur opinion de mon frère.

KAREN : ah, sois réaliste, il n’y a pas que son comportement vis à vis de mon fils qui prouve que c’est une ordure.

KEITH : seulement, à l’époque, Dan m’a dit t’avoir demandé de partager la garde de Lucas, je l’ai traité de sale menteur et aujourd’hui, je me rends compte que la menteuse, c’était toi.

KAREN : j’ai fait ça pour protéger Lucas, je voulais qu’il ait la meilleure vie possible, je n’avais que dix-huit ans, j’avais peur, je me disais que je risquais de perdre ton amitié, Dan est quand même ton frère, je ne savais pas ce que tu allais penser de tout ça.

KEITH : tu as cru que je risquais de prendre son partie ?

KAREN : oui, peut-être.

KEITH : je suis déçu, je croyais que tu me connaissais mieux que ça. ( Keith s’en va.)


[Le coach arrive dans son bureau et surprend Dan assis à sa place]


DAN : j’étais justement en train de vous laisser un mot. ( il jette la feuille)

LE COACH : je croyais que les vampires ne pouvaient pas entrer sans être invités. Je n’ai plus rien à te dire Dan, vas t’en.

DAN : Je vais m ‘en aller mais avant, je veux vos notes de match, vos statistiques et vos plans de jeu mais gardez votre sifflet, j’ai le mien.

LE COACH : ça veut dire quoi ce cinéma ?

DAN : que c’est moi qui coache l’équipe pour les phases finales.

LE COACH : il n’en est pas question, je te répète que je ne veux pas de toi .

DAN : ce n’est pas ce qu’a dit le conseil sportif du lycée qui est votre employeur si je ne m’abuse. J’ai organisé une petite réunion pour cette après-midi, c’est dommage que vous n’ayez pas de téléphone portable. (il se lève de la chaise de bureau tout en ricanant) oh, (il prend le classeur des Ravens) ça tombe bien, c’est ce que je cherchais (en tapotant l’épaule du coach) ne vous en faites pas Whitey, je m’occupe de notre équipe (il s’en va)


[au centre commercial, Brooke et Peyton font les boutiques avec Jenny en poussette]


PEYTON : j’espère que ça ne t’embêtes pas que j’ai amené Jenny, Jake m’a demandé de la garder à la dernière minute.

BROOKE : non, il n’est jamais trop tôt pour initier une fille à la mode. Tu veux aller voir les CD ?

PEYTON : ah, pour t’entendre te plaindre que tu t’ennuies pendant que j’écoute toutes les nouveautés.

BROOKE (montrant une vitrine) : ou alors on peut aller faire un tour dans ce magasin de lingerie et tu m’entendras me plaindre de mes kilos en trop (elles regardent toutes les deux la vitrine)

PEYTON : tu n’as pas à te plaindre de tes kilos en trop.

BROOKE : je sais mais j’adore te l’entendre dire.

PEYTON : tu m’as manqué ces derniers temps.

BROOKE : ouais, je sais.

NIKKI (avec Jenny dans les bras) : comme ça, c’est officiel, tu es la plus mauvaise baby-sitter de l’univers.

PEYTON : Nikki, qu’est-ce que tu fais ?

NIKKI : je protège ma fille puisque ta copine et toi ne vous occupez pas d’elle. (en regardant Jenny) elle aurait pu se faire enlever.

PEYTON : reposes-la tout de suite.

NIKKI : qu’est-ce qui te fais croire que je vais t’obéir ? (elle s’en va avec Jenny dans les bras.)

PEYTON (en la suivant) : où est-ce que tu vas ?

NIKKI : me promener avec ma fille.

BROOKE : je te conseille de nous la rendre.

NIKKI : essaies de m’y oblige pour voir. (elle s’en va)

PEYTON à BROOKE : vas chercher la sécurité.

BROOKE : d’accord. (elle s’en va et Peyton continue de suivre Nikki dans la foule)

PEYTON : excusez-moi, Nikki. Nikki (paniquée, elle cherche son portable dans son sac) où est-ce que j’ai mis mon téléphone. Où est-ce qu’il est, c’est pas vrai ! (Peyton a vu Nikki rentrer dans un magasin, elle retourne sur ses pas, elle arrive à un stand de portable) bonjour, (elle prend un portable) est-ce que je peux l’essayer ?

LE VENDEUR : bien sur.

PEYTON (tout en composant un numéro) : merci.

PEYTON : allô Karen, c’est Peyton, est-ce que Jake est là ? …non, non.. je ne veux pas qu’il me rappelle, vous savez où il est ? (Peyton cherche Nikki du regard et tout en se déplaçant)

BROOKE (avec un agent de la sécurité): Peyton ! où elle est passée ?

PEYTON (paniquée) : je ne sais pas, je l’ai perdu dans la foule. Qu’est-ce qu’on va faire !

L’AGENT : la police arrive mademoiselle et tous me collègues sont sur le qui vive si elle est encore là, on va la retrouver.

PEYTON : et si jamais elle s’est enfuit ? Comment on va faire ?

BROOKE (en la prenant dans ses bras) : ça va aller, tu verras.


[dans l’appart de Nathan, celui-ci rentre du basket avec Lucas, Haley affiche une expression de déception]


NATHAN : coucou, bonne nouvelle, on a joué toute l’après- midi et on ne s’est même pas battu.

LUCAS (à Haley) : ça va ?

HALEY : Lucas, je veux parler à Nathan s’il te plaît. (Nathan s’assoit en face de Haley)

LUCAS : d’accord, j’y vais. A un de ces jours. (il s’en va)

NATHAN : qu’est-ce qu’il se passe ?

HALEY : hum…je voulais utiliser ton moteur de recherche sur internet et en l’ouvrant, (elle tourne le pc vers Nathan) je suis tombée sur le dernier site que tu as visité.

NATHAN : euh…c’est rien, moi aussi je suis tombée dessus par hasard, faut pas t’en faire. (il referme le pc)

HALEY : et tous les sites pornos qui sont dans tes favoris ? Ne me dis pas que tu es tombé dessus par hasard. Je suis déjà assez complexé comme ça par les filles du lycée qui couchent à droite à gauche sans devoir en plus rivaliser avec celles-là.

NATHAN : eh, à t’écouter on croirait que c’est grave.

HALEY : oui évidemment que c ‘est grave parce que ça me fait de la peine.

NATHAN : pourquoi ? Haley, ces filles ne sont pas réelles. Et puis c’est normal que je regarde ça, tous les garçons le font.

HALEY (les larmes aux yeux) : j’ai eu la faiblesse de croire que tu valais un peu mieux que ça. Je ne suis pas complètement coincée, tu le sais mais de me dire que c ‘est à ces filles là que tu pourrais me comparer quand on…

NATHAN : alors c’est ça qui t’ennui ? Tu as peur de ne pas être aussi bien que les autres ?

HALEY : tu sais que ça me terrorise encore plus depuis que j’ai vu ça. Pour moi, c’est déjà suffisamment difficile de m’imaginer toute nue devant toi alors si je sais que ce jour là tu as la tête pleine des images de ces filles, je veux même plus y penser (elle se dirige vers la porte)

NATHAN : Haley… (elle sort)


[au centre commercial, Jake arrive]


JAKE : Peyton, alors, est-ce que vous l’avez retrouvé ?

PEYTON : Pas encore. Jake, je suis tellement désolée, on s’est retourné vers une vitrine pendant deux secondes et…

JAKE : on ne quitte jamais un enfant des yeux.

POLICIER : gardez votre calme monsieur, nos agents fouillent le centre commercial.

JAKE : mais comment voulez-vous que je sois calme , que ma fille…

(Nikki arrive tranquillement avec Jenny dans les bras)

NIKKI : Jake, vous en faites une tête.

JAKE : où est-ce que tu étais passée Nikki ?

NIKKI : on est allé faire un petit tour de manège toutes les deux. Hein pupuce. Pourquoi vous avez paniqués ?

PEYTON : tu t’es enfuis avec Jenny.

NIKKI : oh non, si je l’ai emmené c’est parce que vous vous ne vous en occupiez pas assez. Je vous ai dit que j’allais faire un tour avec elle, c’est quand même ma fille, j’ai le droit non ?

LE POLICIER : c’est la mère de l’enfant ?

JAKE : oui…mais…

LE POLICIER : lequel de vous deux à la garde ?

JAKE : elle s’est tirée dès la naissance en abandonnant le bébé.

LE POLICIER : tant que aucun juge n’a défini les modalités de la garde, vos histoires de famille ne regardent que vous. On arrête les recherches. (il s’en va)

JAKE : tu fais vraiment n’importe quoi Nikki.

NIKKI : tu n’as qu’à me laisser plus souvent la voir.

JAKE : hors de question après ce que tu viens de faire.

NIKKI : tu me fais passer pour une mère indigne mais cette histoire prouve que tu es loin d’être parfait toi aussi, elle n’est pas en sécurité avec toi.

JAKE : Nikki

NIKKI : je vais demander la garde de Jenny, elle sera bien mieux avec moi. ( à Jenny) on se revoit bientôt ma jolie. (elle l’a remet dans sa poussette et s’en va.)

PEYTON : Jake….(il s’en va)


[au Karen’s Café, Dan arrive, Deb est au bar]


DAN : ta nouvelle amie n’en a pas encore marre de toi ?

DEB : non, figures-toi qu’on est même associées maintenant.

DAN : ça ne va pas plus loin j’espère. Tu as dit que tu avais quelque chose pour moi.

DEB : euh oui. (elle sort une montre de sa poche) tu as laissé ça par terre près du lit l’autre soir.

DAN : tu ne t’ai pas dit que je l’avais peut-être laissé en payement. (Deb lui met la montre dans la poche de sa veste, Karen arrive)

KAREN : excuses-moi Déborah. (se tournant vers Dan) Dan, j’aimerais te dire deux mots s’il te plaît. (Dan suit Karen)

KAREN : est-ce que ça t’amuses ? A quoi ça t’avance d’être aussi cruel avec Lucas. Pourquoi tu lui as dit que tu avais demandé à partager sa garde ? Dis-moi ?

DAN (en mettant sa montre) : je commence vraiment à en avoir marre qu’on me fasse passer pour un monstre.

KAREN : ah ben ça il fallait y penser avant, tu n’as que ce que tu mérites. Quand je t’ai dis que j’étais tombé enceinte, tu m’as demandé d’avorter, un an plus tard, tu t’es découvert une étincelle de conscience qui d’ailleurs s’est éteinte depuis longtemps et tu espères que ça suffit pour te racheter ?

DAN : je refuse seulement que tu me rendes responsable des fautes que tu as commises, c’est toi qui a menti à ton fils, pas moi (Dan veut s’en aller mais Karen le prend pas le bras)

KAREN : tu oses jouer la carte de la responsabilité, ce n’est pas d’avoir était privé de Lucas qui t’ennui, c’est seulement le fait que je t’ai battu, tu fais de la peine à un gamin parce qu’il y a seize ans, ton avocat t’a dit que le procès était perdu d’avance, c’est minable Dan. Si tu veux prouver que tu n’es pas une ordure, fiches la paix à mon fils.

DAN : impossible. C’est moi qui le coache.

KAREN : c’est quoi encore ce mensonge ?

DAN : Whitey doit se faire opérer alors je le remplace quelques temps.

KAREN : tu refuses de ravaler ta fierté c’est ça ?

DAN : c’est mieux que de mentir il me semble.

KAREN : je te préviens Dan, si tu te sers du poste de coach pour faire du mal à Lucas, toutes ex gloires locales que tu puisses être, je te jure que tu le paiera cher.

DAN : ton fils n’est plus un bébé, tu ferais mieux de le laisser se débrouiller tout seul. (il s’en va)

KAREN : c’est ce que tu aurai du faire avec Nathan (Dan se retourne) ça aurai peut-être éviter qu’il ne coupe les ponts avec toi.



[ Peyton est dans sa chambre, assise sur son lit, elle écoute de la musique dans son MP3 tout en dessinant. Haley arrive et tape à l’encadrement de la porte, Peyton ne la voit pas]


HALEY : Peyton ? Hey oh…(elle fait signe)

PEYTON (enlevant ses écouteurs) : ah ! salut !

HALEY : salut

PEYTON : je ne t’avais pas entendu, désolée.

HALEY : ce n’est pas grave. Ca va ?

PEYTON : pas trop. J’ai eu un gros problème hier quand je gardais Jenny.

HALEY : c’est moche ça. Elle n’a rien ?

PEYTON : non, ça va, tout s’est bien fini, j’ai eu de la chance, ça aurait pu être dramatique, je suis vraiment idiote. Toi ça va ?

HALEY : non, pas trop non plus, je venais pour me faire plaindre mais tu as déjà assez de problèmes comme ça.

PEYTON : non, je t’écoute. Qu’est-ce qu’il y a ?

HALEY : voilà (elle s’assoit sur le lit ) je travaillais sur l’ordinateur de Nathan hier et en ouvrant son moteur de recherche, je suis tombée sur des sites pornos immondes.

PEYTON : comment ça immonde ? Genre Aphrodite ?

HALEY : non, genre, clones de Pamela Anderson bourrées de silicone. C’est normal que ça ne m’ai pas plu de voir ça ? Quand même non ? Si il avait fait ça quand vous étiez ensemble, tu aurais réagi aussi ?

PEYTON : je ne crois pas mais notre relation n’était pas du tout comme la votre.

HALEY : parce que vous faisiez l’amour.

PETYON : non, non, parce que moi je n’es jamais été aussi amoureuse de lui que toi.

HALEY : il m’a dit que ça ne l’ennuyai pas d’attendre que je sois prête mais en fait, il compense en matant des films pornos, comment je peux rivaliser avec ces filles moi ?

PEYTON : Haley, tu n’es pas du tout en concurrence avec elles, et tu as un énorme avantage, tu as son cœur.


[Dans la salle de muscu du lycée, Nathan et Lucas s’entraînent]


NATHAN : mon père a réussi a mettre le conseil sportif dans sa poche en dix minutes. Ca va ête l’enfer pour nous.

LUCAS : on ne se laissera pas faire (Lucas repose la barre)

NATHAN : aller, à moi.

LUCAS : alors, tu comptes me dire ce qui s ‘est passé avec Haley ? Je l’ai appelé hier mais elle n’a pas décroché.

NATHAN : disons qu’elle a découvert sur mon ordinateur un certain nombre de sites que je ne suis pas fier d’avoir visité. En fait, je ne devrais pas te dire ça mais Haley et moi, on a encore jamais…elle dit qu’elle n’est pas prête, tu comprends, voilà. Je n’ai pas envie de lui mettre la pression alors j’attends.

LUCAS : ah oui je vois . (il lui tend la barre) tu es prêt ? Petit dégouttant

NATHAN : ça va, je t’interdis de me charrier.

LUCAS : tant que ce n’était pas un site avec des poules ou des chèvres. (ils rigolent, Lucas reprend la barre à Nathan) Désolé, je vais t’aider.

NATHAN : tu es fou tu veux que je me blesse ou quoi ? ! (Dan arrive, les voit rire ensemble, il les observe)

LUCAS : ah c’est quand même pas de bol, tout ça pour un malheureux site porno.

NATHAN : ouais. Ca m’apprendra à ne pas effacer l’historique (le coach arrive derrière Dan)

LE COACH : moi si j’étais leur père, je serai vraiment touché mais pour toi, ça tient plutôt du cauchemar. Coach. (il s’en va)


[dans la chambre de Lucas, sa mère frappe à sa porte. ]


LUCAS : entre.

KAREN : je peux te parler Lucas ? Je suis venue te demander de m’excuser, je n’aurais du jamais te cacher la vérité sur Dan.

LUCAS : non, tu as raison.

KAREN : tu as le droit d’être en colère, je te comprends.

LUCAS : ça , j’en suis pas sur. Il n’y a aucun retour en arrière. Toutes ces années, j’étais sur de devoir haïr cet homme parce qu’il m’avait rejeté et si maintenant je t’en veux, c’est parce que ce que tu m’as dit remet tout en question, je ne sais plus si je dois le haïr ou pas. J’ai l’impression de ne pas le connaître.

KAREN : est-ce que tu en as envie ?

LUCAS : à une époque, tu l’as aimé tout de même, est-ce qui le méritait ? Est-ce que à ce moment là, c’était un type bien ?

KAREN : oui, il y a longtemps mais il a changé et je n’ai jamais retrouvé en lui l’homme que j’ai aimé.


[au gymnase, Dan entraîne l’équipe]


DAN : on ne bouge plus. Où est Jaglieski ?

TIM : quelques fois le coach le dispense d’entraînement pour qu’il reste avec son bébé.

DAN : c’est du Whitey tout craché. A partir de maintenant, plus de traitement de faveur pour qui que ce soit et on abandonne la tactique du jeu collectif de Whitey Le mot d’ordre c’est tous à l’attaque. Pour gagner, il faut se battre.

TIM : on a pas encore perdu un seul match de la saison.

DAN : Smith, tu es suspendu. D’autres commentaires ? On y retourne.

(dan leur fait faire une série de pompes)

NATHAN ( à Lucas) : c’est pas dangereux pour ton épaule ça ?

LUCAS : si probablement.

DAN : lancé franc ! Vingt shoot à suivre si vous en manquez un, vous prenez une altère et vous faites deux tours de terrain. C’est parti. (Nathan shoot et marque)

DAN : plies les genoux Nathan.

NATHAN : je viens de marquer.

DAN : fais attention, tu ne me réponds pas comme à Whitey. Plis les genoux. ( Nathan shoot et rate le panier) Vas prendre une altère. Suivant. (c’est au tour de Lucas, il shoot et rate le panier à son tour) tu vas rejoindre ton nouveau copain. Suivant. (Lucas prend les altères ensuite Dan les fait springter ) en spring j’ai dit bande de fainéants ! (Lucas s’arrête) qu’est ce que tu fais, je ne t’ai pas dit d’arrêter. Allez, on court, on court. (dan s’approche de Lucas)

LUCAS : à cause de l’accident je me sens encore faible.

DAN : c’est ridicule comme excuse. (Nathan arrive, Lucas vomit )

NATHAN : rahh papa.

DAN : coach ! Va chercher une serpierre est nettoie ça. Et vous, n’en profitez pas pour ralentir, allez !


[Dans la chambre de Haley, elle est sur son lit, Lucas arrive et s’allonge]


HALEY : ça n’a pas l’air d’aller.

LUCAS : je sors de l’entraînement avec Dan.

HALEY : ce n’est pas un tendre.

LUCAS : non, surtout pas avec Nathan. Le pauvre.

HALEY : alors tu t’inquiètes pour Nathan.

LUCAS : bien sur. Surtout maintenant que j’ai eu droit à un aperçu de ce qu’il subit avec Dan.

HALEY : ouais.

LUCAS : il a vraiment besoin de toi Haley. D’ailleurs, je pense que tu devrais lui pardonner ses incartades sur internet.

HALEY : attends, il t’a parlé de ça ?

LUCAS : ouais. Je sais que ça parait bizarre, on et de plus en plus proche l’un de l’autre. Ecoutes, il y a des garçons qui trompent leur copine, lui…

HALEY : lui il reluque des espèces de poupées virtuelles.

LUCAS : ah, c’est pas si grave. C’es une façon de compenser, d’évacuer la frustration pour ne pas a devoir te pousser à faire des chose que tu n’es pas prête à faire.

HALEY : c’est nul, i ne devrait pas à avoir à compenser, ce n’est pas un si gros effort de m’attendre si il est vraiment amoureux ? C’est dingue que tu prennes sa défense ! Alors que c’est moi qui a besoin qu’on me réconforte.

LUCAS : je n’ai pas dit qu’il avait raison, que c’était bien de faire ça, je veux juste te faire comprendre que ce n’était pas facile pour lui et vu le père qu’il est censé supporter… Le pauvre, je t’assure qu’il a besoin de toi.


[Peyton frappe chez Jake, il ouvre et sort]


PEYTON : Jale, si tu savais ce que j’ai honte, je comprends que tu m’en veuilles.

JAKE : j’en veux à Nikki, toi c’est différent. Toi, tu m’as déçu.

PEYTON : j’ai tourné la tête deux secondes.

JAKE : et ben ça suffit pour qu’il arrive quelques choses. J’ai parlé à une avocate bénévole, elle a dit que j’aurai du soucis à me faire si jamais ça se finissait devant un juge. En général ,il confit la garde à la mère de l’enfant.

PEYTON : même si tu prouves que c’est vraiment pas quelqu’un de bien ?

JAKE : tu as vu comment elle a manipulé le flic hier ? Et bien elle fera pareil devant un juge. Et si elle gagne au tribunal ? T’imagines ? On m’enlèverai Jenny.

PEYTON (les larmes aux yeux) : c’est à cause de moi, je suis désolée.

JAKE : il faut que je la cache.

PEYTON : mais où est-ce que tu irais ?

JAKE : j’ai un cousin à Savannah , il m’accueillerai.

PEYTON : tu risques d’aggraver la situation.

JAKE : si Nikki demande la garde, l’avocate a dit que j’en aurai pour une petite fortune en frais de défense. Mes parents ont déjà du mal à s’en sortir, ils finiraient complètement ruinés, c’est un risque que je refuse de prendre. (Peyton est en pleurs) la seule chose dont je sois sur c’est que si on reste là, je perdrai Jenny.


[dans l’appart de Nathan, Haley continue son exposé sur le pc de Nathan]


HALEY : maintenant on insère une jolie photo de Darwin. Ou elles sont ? (elle regarde dans les fichiers du pc de Nathan et trouve des photos de Peyton. Nathan rentre.)

NATHAN : ça va ?

HALEY : hier, tu as dit que ces filles n’étaient pas réelles ?

NATHAN : Où est-ce que tu veux en venir ?

HALEY : moi je suis bien réelle par contre alors c’est difficile à supporter parce que moi j’ai des envies, j’ai de problèmes, je suis sur la défensive quand on est tous les deux mais c’est comme ça, c’est normal c’est la nature humaine.

NATHAN : je sais bien.

HALEY : faire l’amour devrait être une expérience magique parce que c’est censé être l’expression physique d’un vrai lien spirituel entre deux personnes. Elles n’existent pas ses filles que tu vois sur internet, toutes à moitié refaites, toutes folles de leurs corps et toujours prêtes à te sauter dessus, c’est faux.

NATHAN : je le sais Haley. Ce sont juste des fantasmes (il s’approche de Haley, le pc est ouvert)

HALEY : et Peyton, c’est un fantasme ? ( on voit une photo de Peyton e Nathan ferme le pc, Haley prend son sac et se lève)

NATHAN : tu n’avais qu’à pas fouiller. J’ai le droit d’avoir un peu d’intimité chez moi non ?

HALEY : je ne serai jamais comme Peyton et je ne serai jamais comme une de ces filles d’inernet, je refuse.

NATHAN : je ne veux pas que tu sois comme ça.

HALEY : ah non ? Alors pourquoi elles te plaisent tant ? (Haley s’approche de lui et lui prend la main) je t’ai donné mon cœur, c’est tout ce que j’ai à t’offrir et si tu trouves que ça ne suffit pas c’est que je ne suis pas celle qu’il te faut . (elle s’en va)


[Peyton est chez Jake, Jenny est sur elle.]


PEYTON : quand tu as dit que tu voulais partir, tu étais vraiment sérieux ?

JAKE : mouais

PEYTON (à Jenny) : tu vas me manquer. (à Jake) j’ai un moyen de t’aider à fuir mais il faut que tu partes dès demain.

JAKE : ola ola ola , c’est quoi cette histoire. C’est quoi ton moyen de s’enfuir ?

PEYTON : mon père convois un bateau vers la Floride. Ton cousin est d’accord pour vous accueillir ?

JAKE :oui, mais c ‘est en Georgie.

PEYTON : mon père doit y faire escale en descendant vers la Floride. Ecoutes, si tu t’enfuis en voiture, Nikki pourra soit te suivre, soit retrouver ta trace mais là, je n’ai pas du tout envie que tu t’en ailles mais si tu pense que ça vaut mieux pour Jenny.

JAKE : ça fera de la peine à mes parents de ne plus nous voir tous les jours mais si on reste, Nikki m’a déjà fait assez de mal comme ça sans compter les tours qu’elle vous a joué à toi, Lucas et Brooke mais là elle risque d’obtenir la garde de ma fille, je ne peux pas la laisser faire.

PEYTON : soit au port demain à l’aube.

JAKE : ton père sera d’accord ?

PEYTON : je lui dirais que tu vas voir ta famille. Il a une fille lui aussi, il ferait n’importe quoi pour l’aider. Il sait ce que c’est.

JAKE : qu’est-ce que tu en penses Jenny ?

PEYTON : je serai aussi au port demain au cas où.


[Au Karen’s Café, un livreur arrive]


LIVREUR : un recommandé pour Déborah Scott.

DEB : c’est moi.(le livreur tend le papier ) Merci (elle signe)

LIVREUR : tenait (il lui donne une enveloppe)

DEB : merci (elle l’ouvre.)

LIVREUR : au revoir.

KAREN : c’est une mauvaise nouvelle ?

DEB : c’est le formulaire du divorce. Une fois qu’on l’aura signé tous les deux, çe sera terminé avec Dan.

KAREN : c’est ce que tu voulais, n’est-ce pas ?

DEB : oui, oui, je suis un peu…surprise c’est tout. Je ne pensais pas que ç me rendrait triste.


[au gymnase, les frères Scott s’entraînent ensemble, Dan arrive, ils s’arrêtent tous les deux]


[on voit Deb signer le formulaire du divorce.]


[au port, Peyton attend Jake qui arrive avec Jenny.]


PEYTON : salut, quelque part, j’espérai que tu ne viendrai pas. Jenny, soit mignonne, prend soin de Jake.

JAKE : Peyton…

PEYTON : non, ne dit rien. Soyez prudent. (elle s’approche et l’embrasse. Jake la sert contre lui, Jake monte dans le bateau sous le regard triste de Peyton . )

[dans la chambre de Peyton, elle est allongé sur son lit]

LUCAS : salut. Ca va ?

PEYTON : pas trop, mais t’y peux rien.

LUCAS : je vois. Ecoute, je suis venu te demander pardon encore une fois. Je fais beaucoup d’erreur depuis quelques temps et je vais m’améliorai, je ne sais plus quoi dire d’autre.

PEYTON : je ne veux plus de paroles, je veux des actes. Si la personne que tu es devenu ne te plait pas, c’est à toi de te prendre en main Lucas car je ne vois pas qui pourrait le faire pour toi.

LUCAS : je sais, c’est pour ça que je suis passé. Je sais comment changer de vie, je voulais seulement te voir avant de me lancer. Je t’embrasse Peyton (il s’en va. )


[dans l’appartement de Keith, Karen frappe à la porte déjà ouverte]


KAREN : bonjour.

KEITH : bonjour.

KAREN : ce n’est pas ce que je voulais.

KEITH : de quoi tu parles ?

KAREN : de ça, de ton déménagement et du fait que tu m’en veuilles.

KEITH : personne ne voulait en arrive là mais ce qui est fait, est fait.

KAREN : est-ce que je t’ai piégé ? Est-ce que je t’ai fait miroiter des choses pour te forcer à aimer Lucas ?

KEITH : non, pas plus que tu m’ai forcé à tomber amoureux de toi. Mais c’est ce qui s’est passé.

KAREN : et le fait que je t’ai menti au sujet des intentions de Dan ça suffit à changer les choses ?

KEITH : disons que ça les remet en question.

KAREN : pourquoi ? J’admet que je n’aurai pas du te cacher la vérité mais je sais que ce n’est pas ça qui a fait de ton frère ce monstre manipulateur et sans le moindre remord. Et ça n’enlève rien de ce que tu as fait pour Lucas et moi.

KEITH : et à quoi ça m’a servit ? Bientôt j’aurai quarante ans et je vis toujours seul dans un petit appartement minable. Tu ne comprends pas Karen, tu as eu ce que tu voulais et Lucas aussi. Mais pense à moi, je ne me suis jamais plaint mais j’ai une chose à te dire, je t’ai toujours épaulé, j’ai toujours pris soin de Lucas et c’est avec plaisir que je l’ai fait mais quelques fois je suis forcé de me demander pourquoi, qu’est-ce que moi j’ai gagné là-dedans.

KAREN : tu as gagné son amour (Lucas arrive)

LUCAS : je suis désolé de vous interrompre mais j’ai besoin de vous parler.

KAREN : qu’est-ce qui se passe ?

LUCAS : si tu n’avais pas écarté Dan de notre vie, nous ne serions pas aussi proche Keith et moi aujourd’hui. Et je serais passé à côté de beaucoup de choses , ce que je veux dire c’est que je comprend ce qui t’as poussé à garder le secret, tu en avais besoin pour trouver toute seule ton chemin.

KAREN : oui.

LUCAS : maintenant, c’est à mon tour de le faire. J’ai besoin d’un nouveau départ, c’est ce que tu as recherché en te détachant de Dan et toi, c’est ce que tu cherches aussi en partant de Tree Hill.

KEITH : où veux-tu en venir Lucas ?

LUCAS : j’ai besoin d’air, je veux oublier Dan, je veux oublier cette ville et je veux oublier toutes les erreurs que j’ai accumulé. (il regarde sa mère) je veux partir avec Keith, maman. Je veux quitter Tree Hill.



Luinel

[Lucas’ Room]
(Lucas is sleeping in bed. He get up and answers the door when Nathan
knocks)

NATHAN: Get dressed.

LUCAS: Dude, it’s six am, what are you doing?

NATHAN: We’re going running.

LUCAS: No, I’m going to bed.

NATHAN: I’ll just keep knocking.

[Nathan and Lucas running]

NATHAN: Playoff’s are next week. Got to get you ready, man. Workouts,
studying game tapes, whatever it takes.

LUCAS: Why?

NATHAN: Cause I want to win. And I need your help. Besides, you stood up
to my dad the other day. I owe you.

LUCAS: So listen. There’s something that’s been bothering me. That thing
Dan said, about asking my mom what kind of parent he was. Any idea what he
meant?

NATHAN: Probably just more of his mind games, man. That’s the way he is.

[Peyton’s Room]

(She is standing in front of her web cam. Her dad knocks)

LARRY: You descent?

PEYTON: Clothing wise.

LARRY: Hey, you’re back online.

PEYTON: Oh, damn, I got dressed in front of that web cam.

LARRY: Don’t tell me that. (Peyton laughs) I thought you said that thing was
evil, anyway.

PEYTON: Yeah, well that was before I saw you pulling your duffel bag out of
the closet. Were you going to tell me that you’re leaving?

LARRY: I’m just going down to the keys. Boat leaves Saturday morning, I’ll
be back in six days.

PEYTON: Okay. Five nights to party.

LARRY: And no time to talk, so, here comes. Are you comfortable with me
seeing Lucas’ mom? If it’s too weird for you -

PEYTON: No, it’s not that. I like Karen.

LARRY: Something going on with you and Lucas?

PEYTON: Not really. It’s cool. What if it was too weird for me? You dating
Karen.

LARRY: You’d just have to get used to it.

PEYTON: You do your thing.

LARRY: Shut that thing off. (He leaves)

[Lucas’ House]

(Lucas and Karen are sitting at the kitchen table)

LUCAS: Hey, mom. The other night I saw Dan, and he said something.

KAREN: What now?

LUCAS: He said to ask you what really happened back then. Any idea what
he meant?
KAREN: Who knows. It’s Dan.

LUCAS: Yeah, but, I don’t know. He was talking about what kind of father
he was. Was he just messing with me?

KAREN: Lucas, you know that I always have your best
interest in mind.
Since day one. You believe that, right?

LUCAS: Yeah.

KAREN: Well, um, after you were born, Dan asked to be in your life.

LUCAS: You told me he never showed up. That he didn’t want anything to
do with us.

KAREN: He didn’t show up at first. But when he moved back to town with
Deb he told me that he’d like to help raise you. And he asked for joint
custody. I said no.

LUCAS: Why?

KAREN: I didn’t trust him. And Dan was ready to sue until his lawyer told
him since he had left me and gotten another girl pregnant his chances weren’t
good. You know what Dan is like. I had to make a decision. I had to do what
was best for you. And I knew that someday we’d be having this conversation
but that was a risk I had to take.

LUCAS: I’ve got to go to school.

KAREN: Lucas. (he leaves)

[Outside School]

LUCAS: Hey, Peyton! (Peyton shakes her head and starts to walk away)
Come on, can I talk to you?

PEYTON: That depends. Are you telling lies or things that aren’t true?

LUCAS: Okay, I deserve that, but about the other night.

PEYTON: Whatever, Luke. Explain it to your friend Nikki. (She walks
away with Brooke and they look back at him)

[Inside the Gym]

(Brooke and Peyton are standing off to the side during practice)

BROOKE: So, now that Lucas has out-slutted the both of us, are we back to
hoes over bros?

PEYTON: Okay, she’s talking to me, does that mean she’s shopping with me?
I was thinking, maybe we could spend a little trial make up time at the mall.

BROOKE: You know there may be hope for you yet. (Whitey blows his
whistle)

WHITEY: Gather around here, come on. Let’s move. (The guys run over)
Alright listen up. Next week you boys are going to be winning your first
playoff game. I however am going to be flat on my back in the hospital.

LUCAS: What’s going on, Coach?

WHITEY: Just a little eye surgery. I’ve got a paranoid doc who says I can’t
put it off any longer. And since it’s important to me to actually see you guys
win states, I’ve got to miss the first game.

NATHAN: Who’s going to coach us?

WHITEY: Coach McCallum most likely. And if you use this as an excuse to
slack off I can promise you there’ll be hell to pay. Now hit the showers.

LUCAS: You need anything, Coach?

WHITEY: Yeah, my youth back. (Lucas walks away with Nathan)

LUCAS: So, is McCallum any good?

NATHAN: No, JV sucks. This one’s going to be up to you and me.

[Keith’s Apartment]

(Lucas knocks on the door and comes in)

LUCAS: Keith.

KEITH: Hey. Just ordered some pizza. You interested?

LUCAS: Sure. Hey listen, I wanted to ask you something about Dan. About
how he wanted to share custody.

KEITH: Oh, is he spreading that lie again?

LUCAS: Keith, mom told me it was true.

KEITH: What do you mean? How he called her from college?

LUCAS: No, after that. Dan wanted joint custody, I thought you knew that.

KEITH: No, I didn’t know that.

LUCAS: Do you think things would have been different? If mom would have
given him a chance?

KEITH: You mean like the chance he had with Nathan?

LUCAS: Yeah but what was he like back then, anyway?

KEITH: What are you thinking?

LUCAS: I mean, it’s easy to see a guy that never cared. I mean it’s easier to
hate him that way. Right?

KEITH: Well maybe that’s why your mom kept it from you.

LUCAS: Yeah, I know he’s a bad guy, but maybe he’s just made some poor
choices, and it got out of control. I mean I’ve been doing that myself.

KEITH: Luke, you’re not Dan. The man’s whole life is poor choices.

LUCAS: Yeah, but that’s just it. Maybe this is the one that changed him.

[Nathan’s Apartment]

HALEY: You are totally saving my life. Thank you. I’ve got to get a cable
modem.

NATHAN: It’s cool. I’ve got to run to practice, anyway. Then I’m going to
pick up an extra shift at the mall, try to pay for this cable modem. And after
that, I’m working out with Lucas.

HALEY: Well who are you and what have you done with my real boyfriend?

NATHAN: Well, you said you wanted me to cut the guy some slack.

HALEY: You sure it’s not also cause it’s a way to stick it to Dan?

NATHAN: No, that’s not what it is.

HALEY: Okay.

NATHAN: I’m going to stick it to my dad by erasing him from the record
book/s, alright?

HALEY: Good.

NATHAN: I’ve got to go. (He kisses her forehead ) I’ll see you. (He leaves.
Haley opens up his laptop)

HALEY: English class here I come.

[Whitey’s Office]

(He is using his glasses to look at the playoff schedule. Dan walks in)

WHITEY: Dan Scott. They haven’t even cut me open yet and you’ve already
smelled the blood.

DAN: What’s this I hear about you not coaching the playoffs?

WHITEY: First game of the playoffs.

DAN: And the last if they lose.

WHITEY: The teams ready. McCallum will do fine. (Dan laughs)

DAN: McCallum, you’ve got to be kidding me. JV’s won what, five games
all season?

WHITEY: Well, actually 4. That other one was a forfeit.

DAN: Exactly my point. Better let me do it. (Whitey laughs)

WHITEY: I’m old, Danny, but I’m not senile.

DAN: Come on, Whitey, you know I know this team as well as you do. Every
game, every player.

WHITEY: You ought to. You daddied a half of them.

DAN: Okay. Look, I know you don’t care much for me, but you do care a lot
about this team.

WHITEY: I care enough about them to protect them from you. Over my dead
body, Danny.

DAN: Well if that’s the way you want it.

WHITEY: Oh, by the way. I’m going to be just fine, thanks for asking. (Dan
leaves)

[River Court]

(Lucas and Nathan are playing basketball. Nathan passes Lucas and makes a
shot and Lucas limps away)

LUCAS: My legs are dead.

NATHAN: Come on, one more game, man, see what you’ve got. (Lucas
shoots and misses) Nice shot, Haley.

LUCAS: So did Dan talk about me when you were little?

NATHAN: Well, when I was younger I used to hear my parents argue about
you. I knew you were out there. And I hated the fact so I hated you. I just
thought what my dad wanted me to think. It sounds stupid but it made sense at
the time.

LUCAS: You know he wanted joint custody of me. That’s what he was
talking about at the jail.

NATHAN: Wow. I didn’t see that coming. The one descent thing the guy
does and he buries it, huh?

LUCAS: So you think if Dan would have gotten his way, you and I might
have grown up together?

NATHAN: What would that have gotten us?

LUCAS: Well we could have teamed up against him.

NATHAN: Or we could have killed each other. Trust me, man, you didn’t
miss out on anything.

[Nathan’s Apartment]

(Haley is working on her paper)

HALEY: Until the latter part of his life, Darwin was a naturalist and the
author of the book “The Origin of Species” which was published in…(She goes
to an internet search and types in Origin. “Original Sin - Hot, Nasty Girls!”
comes up. She clicks on his favorites and sees more porn sites listed and she
looks disappointed)

[Lucas’ House]

(Keith comes in to the kitchen where Karen is folding clothes)

KAREN: Keith, hey.

KEITH: Lucas came to see me last night. He had a lot of questions about
what you told him. About Dan. And he wasn’t the only one.

KAREN: You have a right to be upset.

KEITH: You’re damn straight I have a right to be upset! You want to explain
to me how you could keep that from me all these years? I had a right to know
Dan wanted custody.

KAREN: What would you have done differently? Would you have loved
Lucas any less?

KEITH: Of course not. But I might have had a different opinion of my
brother.

KAREN: Oh come on, Keith. Your opinion of Dan is based on more than just
his behavior towards Lucas.

KEITH: Back then, he told me that he approached you about joint custody,
okay? And I called him a liar. And now I find out the person lying was you.

KAREN: I was trying to protect Lucas! I was trying to give him the best life
possible. I was a kid, Keith. And I was scared. I was scared I was going to
lose you too. You and Dan are brothers there was always that chance.

KEITH: What, that I’d take his side over yours?

KAREN: Well yeah.

KEITH: God, Karen, I thought you knew me better than that.

(He leaves)

[Whitey’s Office]

(He walks in and Dan is sitting at his desk)

DAN: I was just leaving you a note to call me.

WHITEY: I thought you had to invite vampires in. I’m all talked out with
you.

DAN: That may well be but I’m still going to need your playbooks, stats,
team rosters, but don’t you worry, I’ve got my own whistle.

WHITEY: What the hell are you talking about?

DAN: Looks like I’ll be coaching that playoff game after all.

WHITEY: The hell you will, I told you my decision was final.

DAN: So was the athletic committees. And I believe they trump you. We had
a little session this afternoon. You really should get yourself a cell phone
Whitey. (Dan gets up and takes the playbook) Just what I was looking for.
Don’t you worry Whitey. The teams in good hands. (he leaves)

[Mall]

(Peyton and Brooke are walking and pushing Jenny)

PEYTON: So I hope you don’t mind I had to bring Jenny along. Jake kind of
asked last minute.

BROOKE: Well it’s never to early to learn to accessorize, right? Want to go
look at cds?

PEYTON: Why? So I can listen to you complain as I check out all the new
releases?

BROOKE: Well we could go try on lingerie and you can listen to me whine
about how fat I am.

PEYTON: You’re not fat.

BROOKE: I know, I just like to hear it. (They stop at a store window and
look in)

PEYTON: You know, I’ve really missed this whole girlfriend thing.

BROOKE: Of course you have.

NIKKI: Well, well, well. (Peyton and Brooke turn around and Nikki is
holding Jenny) As a babysitter, apparently you suck.

PEYTON: Nikki, what are you doing?

NIKKI: Protecting my baby. While you two barbies were getting ready to
make out, anybody could have taken her.

PEYTON: Put her down.

NIKKI: Right, I take orders from you. (She starts to walk away and they
follow her)

PEYTON: Where are you going?!

NIKKI: Shopping with my daughter.

BROOKE: I don’t think so.

NIKKI: Yeah, I see you stopping me.

BROOKE: Nikki!

PEYTON: Go get security, okay? (Brooke leaves and Peyton follows Nikki
through the crowd) Nikki. Nikki! Where is my phone? Damn it! Where is
my phone? (She looks up and Nikki is walking into a video store) Nikki!
(Peyton walks back to a cell phone stand and grabs one of the phones on
display) Hi, can I use this?

MAN: Sure.

PEYTON: Thank you. (She dials) Karen, hey, it’s Peyton, is Jake there? No,
he can’t call me back, I’m - well where is he? (She looks around and doesn’t
seem them anywhere)

BROOKE: Peyton. Where is she?

PEYTON: I lost her in the crowd. This isn’t happening. (A security guard is
with Brooke)

GUARD: Police are on their way, miss, security’s been notified. If she’s still
here we’ll find her.

PEYTON: What if she’s already gone? What are we going to do?

BROOKE: It’s okay, come here. (She hugs her)

[Nathan’s Apartment]

(Haley still has the Original Sin website up. Nathan and Lucas walk in)

NATHAN: Hey, Hales. (She looks angry) Check it out, an entire afternoon
together and no one threw a punch.

LUCAS: You okay?

HALEY: Can I talk to Nathan alone please?

LUCAS: Yeah sure. Catch you guys later. (He leaves)

NATHAN: What’s up.

HALEY: I was just doing some research on the internet and I found what my
boyfriend’s been studying. (She turns the computer to face him)

NATHAN: This is, I just stumbled upon this, so, it’s no big deal. (He closes
it)

HALEY: What about the half a dozen other sites that you stumbled upon and
book marked? It’s hard enough for me that I have to compete with the girls at
school that just give it away, now I’ve got to be a porn star?

NATHAN: Haley, look, you’re over reacting.

HALEY: No, I really don’t think that I am. This hurts me, Nathan.

NATHAN: Why? Haley these girls aren’t real. And plus, I’m a guy. Guys
look at this stuff.

HALEY: Well don’t be a guy, Nathan, be a man. You know, I’m not a prude,
and I think you know that. But the thought that this is what I’m going to be
compared to?

NATHAN: So that’s what this is? You’re worried I’m going to compare you
to them when we-

HALEY: Yes! I’m afraid that’s part of it. Nathan it’s hard enough for me to
even think about being naked in front of you. And the thought that this is the
standard I’m going to be held to? Forget it.

NATHAN: Haley. (She leaves)

[Mall]

(Jake comes up to the security station)

JAKE: Peyton. Have they found her?

PEYTON: Not yet. God, Jake, I am so, so sorry, okay? We only looked away
for like two seconds.

JAKE: You cannot do that!

GUARD: You just need to calm down, sir, we have officers combing the mall.

JAKE: Oh, calm down, take it easy? What do you think -

NIKKI: Hey. What’s going on?

JAKE: What the hell are you doing, Nikki?

NIKKI: I took Jenny shopping then we rode on the carousel. What? What’s
the big deal?

PEYTON: You stole her out of her stroller!

NIKKI: No I didn’t. I picked her up because you two weren’t watching her
and then I told you I was taking her shopping. Besides she’s my daughter, not
yours.

GUARD: Is that true?

JAKE: Well, yes, but-

GUARD: Which one of you has custody?

JAKE: Okay, look, she took off as soon as the baby was born.

GUARD: As long as this isn’t a custody matter I’d advice you kids to keep
your family stuff at home okay? You can call off the dogs.

JAKE: You are unbelievable, you know that?

NIKKI: Hey, if you’d let me see her once and a while.

JAKE: That’s not going to happen, not after this.

NIKKI: You think I’m such a bad mother? You’ve made some pretty bad
decisions when it concerns Jenny. I’m not sure I can trust you with her.

JAKE: Nikki.

NIKKI: I’m going to get custody, Jake. She’s better off with me. I’ll see you
soon, bunny! Yes! (She puts Jenny down and leaves)

PEYTON: Jake. (Jake walks away)

[Karen’s Café]

(Dan walks in)

DAN: Haven’t worn out your welcome yet?

DEB: No, in fact Karen made me her partner.

DAN: I hope you mean in the business. You said you had something for me.

DEB: Yeah, you left this on the bedroom floor the other night. (She slides his
watch over to him)

DAN: What makes you think I didn’t leave it there as payment?

KAREN: Excuse me, Deb. Dan, may I have a word with you?
(They walk
off) Is it just sport? This need to agitate Lucas any chance you get. Why on
earth would you tell him that you wanted custody?

DAN: I’m not the devil, Karen. I’m tired of being blamed for everything.

KAREN: Not everything. Just your due. You suggest to me that I abort my
child and then one day you grow this tiny sliver of conscience that has long
since disappeared and you expect a metal for that?

DAN: No I expect you to be held as accountable as I have to be. You’re the
one who kept the truth from him.

KAREN: This is not about accountability. You don’t regret missing out on
Lucas’ life, you hate the fact that I beat you. And you’re punishing him
because some lawyer told you years ago that you could never win this one and
that is pathetic, Dan! So do me a favor, just stay away from him.

DAN: I can’t do that. I’m his coach.

KAREN: What are you talking about?

DAN: Whitey’s off in surgery, I volunteered to step in and help.

KAREN: You just can’t let this one go, can you?

DAN: Well it beats lying about it.

KAREN: Listen to me, Dan. If you use this coaching job to hurt my son, I
don’t care who on that school board you sold cars to, I will bury you.

DAN: You shouldn’t baby the kid, Karen. The boy needs to learn to fight his
own battles.

KAREN: Is that why Nathan left you?
[Peyton’s Room]
(She is on the bed drawing with her head phones on. Haley stands in the
doorway knocking and trying to get her attention)

HALEY: Peyton. Hello!?

PEYTON: Oh, hey. Sorry I didn’t hear you.

HALEY: It’s okay. You alright?

PEYTON: Not really. I screwed up pretty bad with Jenny yesterday.

HALEY: Sorry. Is she okay?

PEYTON: Yeah, yeah she’s fine. It just potentially could have been so bad.
I’m an idiot. What’s going on?

HALEY: Oh, nothing, I was going to dump my problems on you but you’ve
got enough to worry about.

PEYTON: No, it’s cool. What’s up?

HALEY: Okay, um, I was over at Nathan’s and I was on his computer, and I
came across all this creepy porn.

PEYTON: How creepy? Like she-male midgets?

HALEY: No, like, Pamela Anderson wannabes. And, I’m right to be bothered
by this, right? I mean you would be bothered by this if you guys were still
together.

PEYTON: Well, not really. But our relationship was nothing like yours.

HALEY: Because you were having sex.

PEYTON: No! Because I was never in love with Nathan the way you are.

HALEY: You know, he says he’s totally cool with waiting until I’m ready, but
if he’s filling up with cyber-sex in the mean time, I’m not going to measure up
to that.

PEYTON: Haley. But you don’t have to compete with anything. You’ve got
something they don’t. You’ve got his heart, too.

[Weight Room]

(Lucas is benching and Nathan is spotting)

NATHAN: I heard it only took my dad 15 minutes to BS the athletic
committee. We’re so screwed, man.

LUCAS: Only if we let him get to us. (Lucas stops gets up) So, you going to
tell me what happened with Haley? I called her last night and she wouldn’t
pick up.

NATHAN: Let’s just say she found out I was looking at some websites that
don’t exactly make me boyfriend of the year. Alright, not that it’s any of your
business, but um, Haley and I, we’re not, I mean she’s not, you know, so, I’m
just trying not to pressure her that’s all. (Nathan starts to bench)

LUCAS: Yeah, sure. Porn freak. (Nathan laughs)

NATHAN: What? Shut up, dude.

LUCAS: Just stay away from the sites with farm animals, alright? (Nathan
laughs and starts to drop the bar)

NATHAN: Oh man. What are you talking about. (Dan and Whitey walk to
the door and watch them through the window)

WHITEY: Most fathers would be touched by that scene. But I’m guessing it’s
your worst nightmare. Coach. (He walks away)

[Lucas’ Room]

KAREN: Luke, can I talk to you? I owe you an apology. I shouldn’t have
lied to you about Dan.

LUCAS: No you shouldn’t have.

KAREN: And I understand if you’re upset.

LUCAS: I don’t think you do. I just can’t turn it off. All these years I was
sure I should hate him, because he didn’t want me. I guess I’m mad at you,
for making me question that now. I’m not sure I should hate him. I’m not
even sure I know him.

KAREN: Do you want to?

LUCAS: You loved him once, mom. Was there ever something there? Was he
ever a good person?

KAREN: Once upon a time. He was. But he hasn’t been that person for a
long time.

[Gym]

(The guys are doing footwork while Dan blows the whistles to change their
directions)

DAN: Hold your position. Where’s Jagielski?

TIM: Sometimes coach lets him miss practice because of his baby.

DAN: Sounds like Whitey. There’ll be no more special treatment for anyone,
understood? Now this ball control offense Whitey’s running is out. From now
on it’s run and gun. Players make plays.

TIM: But we’re undefeated and we’re going to playoffs.

DAN: By the way, you’re benched. Anyone else? Good.

(Whistle: They are doing push ups)

NATHAN: Is this bad for your shoulder?

LUCAS: Probably.

DAN: Alright, free throws. Make ten in a row, miss one, grab a weight plate
and run and start over. Let’s go. (Nathan shoots and makes it) Bend your
knees, Nathan.

NATHAN: I just made it, didn’t I?

DAN: Hey. Whitey let you mouth off like that? Bend your knees. (He shoots
and misses) Grab a weight plate. Next. (Lucas misses) Go join your new pal.
Next.

(They are running sprints)

DAN: Sprints, not runs! (Lucas is trailing behind) Lucas, keep moving!
Let’s go, let’s go. (Lucas is bending over at midfield.

LUCAS: I’m still a little weak from the accident.

DAN: You’re a little weak all right. (Lucas throws up)

NATHAN: Oh, dad!

DAN: Coach. Now get a mop, clean that up. Let’s go, quit slacking, let’s go.

[Haley’s Room]

(She is reading on the bed and Lucas lies down)

HALEY: What happened to you?

LUCAS: First practice with Dan.

HALEY: That brutal, huh?

LUCAS: Uh huh. Especially for Nathan. Poor guy.

HALEY: You’re concerned about Nathan?

LUCAS: Well yeah. I saw first hand today how horrible it is with him and
Dan. He needs you, Hales. Maybe you should cut him a break on this whole
internet thing.

HALEY: He told you about that?

LUCAS: Yeah. I know, it’s weird, right? But we’re talking more now, and,
at least he’s not cheating on you.

HALEY: Ha! He’s looking at plastic bimbos.

LUCAS: Hey, it could be worse. Did you ever think that maybe all this is just
helping him so he can give you space, so he doesn’t have to hassle you about
sex?

HALEY: He shouldn’t need help giving me space, he should be better than
that. Especially if he loves me. And I cannot believe that you’re defending
him, whose protecting my heart in this, Luke?

LUCAS: Okay, okay, I didn’t say it was okay. Alright? I’m just saying, after
what I saw in the gym today, man, the guy just needs a little support.

[Jake’s House]

(Peyton knocks on his door and he comes outside)

PEYTON: Jake, I feel so horrible, you have every right to be mad at me.

JAKE: I’m mad at Nikki, okay? You I’m just, I’m just disappointed in.

PEYTON: It was two seconds.

JAKE: A lot happened in those two seconds. I just got off the phone with the
legal aid attorney and she said that Jenny’s fair game and if it goes to court,
that the judge usually decides with the birth mother.

PEYTON: Even if you can prove what a horrible person she is?

JAKE: You saw how she played that cop in the mall. She’s going to do the
same thing to a judge in court. What if she wins, Peyton? I could lose Jenny.

PEYTON: I’m so sorry.

JAKE: I’ve got to get out of here.

PEYTON: Where would you go?

JAKE: I have a cousin in Savannah. Maybe?

PEYTON: Won’t that just make things worse?

JAKE: If Nikki comes after Jenny, this lawyer said it could end up costing me
a fortune to fight her. And my parents, they’re already struggling as it is. This
would wipe them out, I can’t do that to them. The only thing that I know for
sure is that if I stay here, I’m screwed.

[Nathan’s Apartment]

(Haley is back on the internet doing her English paper)

HALEY: Where did I put that picture of Darwin? (She opens up the pictures
and sees 6 pictures labeled “Peyton” from her web cam. The first is Peyton
sitting on her bed. Then a few of her with a towel on. Nathan walks in.)

NATHAN: Hey.

HALEY: You, um, said they weren’t real people.

NATHAN: Haley, what are you doing?

HALEY: I’m a real person. I have feelings, I have problems, I feel
vulnerable, and self-conscious and I’m just like every other person.

NATHAN: I know that.

HALEY: Well what happened to sex just being magical, and being this
amazing expression of how much you love someone? These cyber girls,
they’re just like triple jointed and waxed, and always turned on, and it’s just a
lie.

NATHAN: I understand that. It’s just a fantasy.

HALEY: Is Peyton a fantasy, too? (He closes the lap top. Haley nods and
starts to leave)

NATHAN: You know, it’d be nice if a guy could have a little privacy in his
own apartment.

HALEY: I can’t be Peyton for you. I can’t be those girls. I just, I won’t.

NATHAN: I don’t want you to be.

HALEY: Are you sure about that? Because - (She takes his hand and kisses it)
I gave you my heart. That’s all that I can give to you. And if that’s not
enough for you, then I’m not enough for you. (She leaves)

[Jake’s House]

PEYTON: So can I ask you a question? Were you serious about getting out?

JAKE: Yeah.

PEYTON: (To Jenny) I’m sure going to miss you. I’ve got a way for you to
leave but you’ve got to go in the morning.

JAKE: Whoa, whoa, slow down. What are you talking about?

PEYTON: My dad’s transport is leaving for the keys. Did you ask your
cousin about staying with him?

JAKE: Yeah, but he’s in Savannah.

PEYTON: Well my dad docks near there and a couple of other places on the
way. Look, if you take your car Nikki can follow you, but this way- I don’t
want you to go, Jake. But if you think it’s the best thing for Jenny.

JAKE: I was thinking about how crushed my parents would be if I left. But
Nikki. I mean she’s been so bad to my world, already. And not just to me but
to you and to Lucas and Brooke. If I stay, she’ll win custody, Peyton. I can’t
have that.

PEYTON: The boat leaves in the morning.

JAKE: And your dad’s cool with this?

PEYTON: I’ll just tell him you’re visiting relatives. He’s a father too, Jake,
he’d do anything for his daughter. Just like you.

JAKE: What do you think, Jenny?

PEYTON: I’ll be there in the morning either way.

[Karen’s Café]

MAILMAN: Package for Deborah Scott?

DEB: I’m Deb. Thanks. (She signs and opens the envelope)

KAREN: Is it bad news?

DEB: Our divorce papers. Once they’re signed and filed it will
all be over.

KAREN: That’s what you wanted, isn’t it?

DEB: Yeah, I’m just surprised. I never expected to feel sad.

[Gym]

(Lucas and Nathan are running sprints together. Dan comes and stands in front
of them and they stop)

[Deb’s House]

(She signs the papers and is crying)

[The docks]

(Jake is walking towards the boat with Jenny and stops by Peyton)

PEYTON: Hey. I was kind of hoping you wouldn’t show. Jenny you be
good, okay? Take care of your dad.

JAKE: Peyton

PEYTON: Look, don’t say anything. You guys just be safe.

(She kisses him
and he hugs her. He walks away and gets on the boat)

[Peyton’s Room]

(She is lying on her bed. Lucas comes in behind her)

LUCAS: Hey. You okay?

PEYTON: I’ve got some stuff going on.

LUCAS: I know. Look I just wanted to apologize, again, for not being a
better person lately. I’m trying, Peyton. I don’t know what else to say.

PEYTON: It’s not about what you say, Luke. It’s about what you do. You
don’t like the person you’ve become? Then do something about it, cause no
one’s going to do it for you.

LUCAS: I know. That’s why I came by. I’m going to be making a few
changes. And I just wanted to see you before I do. I’ll be seeing you, Peyton.

(He leaves)

[Keith’s Apartment]

(Karen comes in while he’s packing)

KAREN: Hi.

KEITH: Hi.

KAREN: I didn’t want this.

KEITH: What’s that?

KAREN: This. You’re moving away. You’re upset with me.

KEITH: Well neither of us wanted it, but somehow here we are.

KAREN: Did I trap you? Did I lead you on and trick you into loving Lucas?

KEITH: No and you didn’t trick me into loving you either. But that’s what
happened.

KAREN: And the fact that I lied about Dan’s intentions, does that change all
that?

KEITH: It colors it differently, yeah.

KAREN: How? Because no matter what I said back then, Dan would have
been the same reprehensible person he’s become. And you still would have
been there for Lucas and me.

KEITH: And what for? So I could end up pushing 40’s still living in a
bachelor apartment? Don’t you see, Karen? You got what you needed and so
did Lucas. But what about me? I never said this before. But I will now. I
stood by you, and I stood by Lucas, and I’m glad I did that. I just can’t help
but think, why? What do I get out of it?

KAREN: You get a boy who loves you. (Lucas knocks and comes in)

LUCAS: I’m sorry to interrupt but we need to talk.

KAREN: Okay, what’s up?

LUCAS: Look, I know you did your best, mom. If you hadn’t kept Dan
away, Keith and I probably wouldn’t have been so close. And I would have
hated to miss that. So I understand now why you had to keep that secret to
yourself. You just needed to find yourself on your own, right?

KAREN: Yes.

LUCAS: Well that’s what I want, too. To start over. I mean, that’s what you
did when you shut Dan out. That’s what you’re doing by leaving town.

KEITH: What do you mean, start over?

LUCAS: I mean get away. Away from Dan. Away from this place. And
away from all the mistakes I’ve been making. I want to go with Keith, mom.
I want to leave Tree Hill.
Photos Musiques

Qui a vu cet épisode ?

alExiaN 
Coraliine 
havenfan 
Manouche30 
maoude23 
tutu0605 

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

gwalic 
Luinel 

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Découvrez la première édition du nouveau magazine HypnoMag

Activité récente

Demandes
24.08.2016

La série
02.08.2016

Sondages : vos réactions
20.07.2016

Saison 1
12.07.2016

Calendriers
04.07.2016

Jana Kramer
Hier à 20:02

Sophia Bush
Hier à 20:01

James Van Der Beek
Hier à 19:16

Robert Buckley
Avant-hier

Calendriers
28.08.2016

Année 2016
28.08.2016

BELLO Magazine
28.08.2016

Austin Nichols
27.08.2016

Actualités
Séparation et nouveau projet pour Jana

Séparation et nouveau projet pour Jana
Jana Kramer se sépare de Michael Caussin après seulement 15 mois de mariage. Ils ont eu ensemble une...

Calendrier Septembre

Calendrier Septembre
Le calendrier de septembre est désormais disponible. Et c'est avec le beau James Lafferty que vous...

Goodbye Patch ...

Goodbye Patch ...
C'est avec tristesse que Sophia Bush a annoncé sur son compte instagram la mort de son chien Patch....

Ghoststories

Ghoststories
Hilarie Burton sera présente au gala de charité Ghoststories pour lire et raconter des histoires...

Sophia Bush: le coeur balance.

Sophia Bush: le coeur balance.
Sophia Bush à un passé sentimental plutôt chargé.Et aujourd'hui nous ne savons plus exactement où...

Sondage
Téléchargement
Les Frères Scott, Saison 9 (VF), Episode 7

Episode 7
Prendre Des Coups

Les Frères Scott, Saison 4, Episode 5

Episode 5
Faux Frères

Les Frères Scott, Saison 7 (VF), Episode 21

Episode 21
Confidences pour confidences

Les Frères Scott, Saison 9 (VF), Episode 12

Episode 12
Un Trait Sur Le Passe

Les Frères Scott, Saison 2, Episode 6

Episode 6
Le charme de l'inconnu

Tous les épisodes iTunes

Partenaires premium

One Tree Hill Buddy TV The CW

Tous nos partenaires
Proposer un nouveau partenariat

HypnoChat

juju93 (12:31)

Bonjour, si vous ne savez pas quoi faire, "La collection d'Angie" sur The L Word attend toujours quelques amateurs de chasse au trésor. Un moyen sympa et ludique de visiter nos pages. Lancez-vous !

Moorgana (12:54)

Sondage sur le quartier Heartland + vote dans préférence. Merci de votre passage

kazmaone (19:03)

Votez au sondage spécial créations sur True Blood, les vampires sont à l'honneur : Vampire Diaries, The Originals, Moonlight, Buffy, Angel et d'autres. Il n'y a que 4 votes pour le moment, on essaye d'aller jusqu'à 10 d'ici la fin de la journée ? [Smiley] Merci aux futurs votants !!

serenityze (22:30)

Salut!

chrismaz66 (09:13)

@Moorgana, j'ai voté à tout (Heartland, avec le beau Chris Potter argh) plus qu'un vote + et c'est bon pour la bannière

grims (09:44)

Coucou ! le jeu "Souvenirs d'Écosse" vous attend sur le quartier Outlander aujourd'hui venez poster une photo d'Un(e) acteur(trice) que vous auriez aimer voir dans la série

bedou (09:59)

Bonjour, On attend vos votes dans les sondages de Once Upon a Time et Devious Maids pour départager les wallpapers. Merci à vous et bonne semaine

grims (15:32)

Le quartier Sons of anarchy c'est offert un petit lifting pour la rentrée avec un nouveau design, by sabby merci de venir le commenter !

makkura (16:35)

Claire et Jamie vous proposent un dernier voyage avant la rentrée avec le tout nouveau sondage du quartier Outlander ! Venez choisir votre destination avec nous ! (Pas besoin de connaître la série ^^)

mamynicky (16:45)

'Jour les 'tits loups ? Lancement des votes pour la 1ère catégorie des Awards de Downton Abbey ? Merci pour vos clics ???

choup37 (17:26)

Plus que 2 jours pour voter aux Awards Doctor Who, catégorie spécial dalek! On vous attend

grims (18:22)

Coucou ! le jeu "Souvenirs d'Écosse" vous attend sur le quartier Outlander aujourd'hui venez poster une photo d'Un(e) acteur(trice) que vous auriez aimer voir dans la série

grims (18:23)

Le quartier Sons of anarchy c'est offert un petit lifting pour la rentrée avec un nouveau design, by sabby merci de venir le commenter !

man0n49 (19:58)

Qui souhaite être le 300ème fan du quartier Chicago Fire ??

SeySey (20:20)

Le calendrier de septembre est arrivé sur le quartier Under The Dome! n'hésitez pas à donner votre avis! Merci Profilage

cinto (22:11)

Dernier test de l'été chez Queer As Folk sur la cuisine d'été cette fois. qui serez-vous? n'hésitez pas à venir commenter. Merci.

cinto (22:12)

Le sondage sur les collections est prolongé chez Ma sorcière Bien aimée. Que collectionnez-vous? N'hésitez pas à venir voter et commenter. Merci.

Merane (22:28)

Bonsoir . Le quartier Vikings fête sa première bougie avec un concours de wallpapers qui porte sur les différentes séries du quartier (Vikings, The Last Kingdom, Versailles & Gotham) et vous laisse carte blanche pour faire votre thème. On attends avec impatience vos créations. Toutes les infos sur le quartier. Bonne chance à tous et merci à ceux qui participerons .

mamynicky (23:48)

'Soir les 'tits loups Lancement des votes pour la 1ère catégorie des Awards de Downton Abbey Merci pour vos clics

grims (09:20)

Coucou ! le jeu "Souvenirs d'Écosse" vous attend sur le quartier Outlander aujourd'hui venez poster votre photo préférée de Laura Donnelly ! merci

grims (09:20)

Le quartier Sons of anarchy c'est offert un petit lifting pour la rentrée avec un nouveau design, by sabby merci de venir le commenter

Moorgana (10:12)

Bonjour, merci a tous les votes positifs pour la bannière Heartland mise en vote, malheureusement elle n'a pas été acceptée car j'avais oubliée de mettre le logo du site Pourriez vous refaire un tour dans préférence ?

chrismaz66 (15:07)

@Moorgana, j'y cours et merci de ton passage chez House, tu es la bienvenue ^^

poupette67 (16:46)

Moorgana, plusieurs membre rencontre des soucis pour voter, car rien n'est prit en compte pour certains d'entre nous, je viens d'essayer et le vote est resté 12. Le problème a été remonté au forum des problèmes techniques.

poupette (17:21)

Coucou Moorgana, désolée impossible de voter ! Je réessaierai plus tard (je viens de voir que le problème a été signalé).

Sonmi451 (18:07)

Le calendrier d'Urgences (ER) de septembre est disponible, venez le découvrir et donnez vos impressions sur le forum, merci!

grims (08:41)

Coucou ! le jeu "Souvenirs d'Écosse" vous attend sur le quartier Outlander aujourd'hui venez poster votre photo préférée de Jenny Murray ! merci

grims (08:41)

Le quartier Sons of anarchy c'est offert un petit lifting pour la rentrée avec un nouveau design, by sabby merci de venir le commenter

Moorgana (10:42)

Bonjour, un petit tour dans préférence et bonne journée a tous

Sonmi451 (12:06)

Les calendriers d'Urgences (ER) et de Scrubs sont disponibles, venez les découvrir.

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play